La Brune et La Rousse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Azastarel A. Alzaal
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Aucune
Messages : 38
Date d'inscription : 28/07/2016
avatar

MessageSujet: La Brune et La Rousse   Dim 9 Oct - 17:49

"Fdzouiiiing" Fantastique ! L'arme marche ! Et comme prédit d'une manière unique en son genre, plus qu'à l'amener à Gaërya et d'ici 10-20 ans quand elle sera Surimpératrice du navire de 1188 comme on l'appelle, et de tout les autres d'ailleurs, elle pourra créer une armée qui auront tous ces armes dévastatrices! Et le monde lui tendra les bras ! Qu'elle brisera par ailleurs pour monter sur son trône.
L'arme a une puissance convenable et assez peu décevante pour tout dire mais comme dit par le marchand "ce n'est qu'un prototype" , qui nous dit que des savants ne sauront en faire une arme de destruction hyper massive? Pas Azastarel en tout cas !


Allez donc lui donnez ses écales ! J'ai quelque chose à faire dans ces bois...

Sa réponse était sans appels, ils l'écoutèrent sans se préoccuper de ce que pouvait faire une conseillère dans les bois. Elle tâcha de se cacher le plus discrètement possible pour se détester d'une "eau"assez peu ragoutante et bien orange sur un petit coin d'herbe bien dégagé. Maintenant que les affaires avaient été réglées, elle avait tout son temps libre, le Comité lui avait trouvé une maison juste à côté de la place publique pour qu'elle n'ai pas à faire 588 000 allers-retours avec ses acquisitions, le Comité était bien fait. Tiens une lampe! Oh une peinture ! Oh et là "La"pièce rare de ce marché : Une table d'Elsinqius (ancien jeu de table peu joué car connu pour être "trop" difficile) [ prononcer Elle-zin-kiusse] en bois avec les 164 pièces, un jeu complet et si raffiné comme celui-ci c'est d'une rareté !
Quoi?!? Un bachibouzouk avec le Q.I d'un Galbuk arriéré (faut le faire quand même) le veut aussi ? Il connait sans doute pas les règles ! 1500 écales ??!? Mais où va t'il s'arrêter. S'en est trop !


4 980 écales et je suis prête à aller bien plus loin !

Dans les dents, le petit joueur ! Hein ? Mais il est fou ? Mais c'est qu'il me mord l'animal ! Rah mais elle va s'arracher cette oreille ? Un bon coup de talon-aiguille-à-tricoter dans la mâchoire ! Prend ça et ça sale bête ! Mais c'est qu'il m'a déchiré ma robe le monstre ! Encore un coup de poing dans la mâchoire et il n'aura plus qu'à ramasser ses dents ! Ouf ça m'aura servit ses cours d'autodéfense que Papa voulait que je suive ! Hop hop j'embarque mon butin dans mon petit chez moi. Je suis folle de joie d'avoir réussi à me battre sans garde, j'agite les bras en courant comme un poulpe, n'importe comment, peu m'importe pour moi, je danse, je n'ai jamais appris à danser, du coup c'est juste pour me défouler et apprécier ma victoire que je cours comme un poulpe qu'on lancerais dans la gueule d'un client pas content. Ouf je suis épuisée, maintenant repartons faire mes courses. Je ferme la porte et j'avance, j'ai l'impression qu'aucun objet ne me fait envie après ce combat, était-ce tout ce que je voulais ? Je marche en réfléchissant, sans y penser.
Des yeux me regardent des étales, des animaux d'autres mondes, des animaux tout petits qu'un marchand met dans une lanterne, il a un abdomen tout brillant. Et là un petit oiseau qui imite les bruits qu'il entend. Comme c'est mignon. Un cri-mal qu'ils appellent ça ? En effet il cri de détresse. Et dire qu'à Gaërya c'est interdit de vendre des animaux vivants comme ça, en même temps peu de choses sont permises. Mais ne peuvent-ils pas utiliser des bougies ou des lampes comme tout le monde ? Pourquoi un tel trafic animalier ? Ils me font de la peine. Les animaux valent mieux que les hommes, les hajiras et le reste, ils sont au dessus de nous, surtout pour les galbuks, alors pourquoi ça ? Je n'ose plus regarder les étalages et je préfère marcher en me consacrant à réfléchir.
Aïe je percute une jeune femme d'une trentaine d'années environ. Je me retrouve le cul par terre. Je me relève sans même regarder si elle était tombée ou non, mais quand je me suis relevé et dépoussiérée les manches, elle est plus ou moins droite devant moi. J'ai envie de lui dire "Vous savez à qui vous avez à faire?" Mais je n'ose pas, je dois rester incognito. Alors je dis juste quelques mots entre la fureur et la gêne en me dépoussiérant le plus que bas du dos, en le remuant discrètement


Et alors on ne regarde pas où on marche ? Je ne suis pas un exemple mais au moins je fais attention, moi !

En vérité je ne sais pas qui a renversé l'autre mais ça doit être un peu nous deux. Je commence à avoir honte alors je préfère partir en disant un "Oh et puis zut". Sans écouter sa réponse.

Après une après-midi sans trop d'agitation, je vais à l'auberge la plus proche pour boire un verre, là assise au comptoir à côté de moi, je vois la météorite que j'ai percuté tout à l'heure, rousse habillée d'habits pâles et pleins de petits détails, on est vraiment l'inverse, moi, brune foncée, avec des habits sobres et foncés. Je la regarde et commence à lui parler avec un style différent de mes conversations habituelles, incognito oblige.


Excusez-moi pour tout à l'heure. J'espère que vous ne vous êtes pas fait mal.
Voir le profil de l'utilisateur

 
La Brune et La Rousse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: L'Archipel et ses trésors :: Aurikann-
Sauter vers: