Le chevaucheur de couvées - Saykanel Rokar, Anva'ar Kordrak, Syphel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Le chevaucheur de couvées - Saykanel Rokar, Anva'ar Kordrak, Syphel   Jeu 8 Déc - 19:26

Le nekh avait entendu deux cœurs qui battaient. Un particulièrement gros, peut-être aussi gros que la tête du monstre, et l'autre de taille relativement petite. La faim tiraillait l'animal qui avait, après tout, une couvée de cent-quarante-et-un petits qui, s'ils n'étaient pas nourris, entreprendraient de se dévorer les uns les autres. D'où son escapade à la surface et son désir de viande. Il écoutait ses proies, sans comprendre. Une grosse voix, puissante.
« Rien à faire, nous sommes perdus... Si tu m'avais écouté, nous serions déjà à Elmur en train de... »
Ne réfléchissant pas, la bête fonça vers ses deux proies désignées. L'embuscade serait vive, violente et... Est-ce que ses dents venaient de se refermer sur de la pierre ? De la pierre chaude ? Brûlante même ?

Saykanel reprit un morceau de la cervelle du prédateur qui avait tenté de les attaquer. Il avait heurté les parties les plus solides de Saykanel qui avait entrepris de lui enfoncer les os avant d'être achevé par Anva'ar. Ainsi les compères n'avaient plus de problèmes de dîner.
« Je te jure que la cervelle est la meilleure partie, essaie. »
Le troll se régalait des organes de l'animal. Si le foie avait été âcre et manquant de saveur, si les organes reproducteurs avaient été très légèrement empoisonnés, causant au tog'wall un stade proche de l'ivresse dont il venait à peine de sortir, la cervelle se révélait délicate et suffisamment massive pour satisfaire l'appétit inhumain du tog'wall. Son repas terminé, il se tourna vers Anva'ar avec lequel il voyageait depuis cette affaire de meurtre.
« Nous devrions continuer dans cette direction, nous finirons bien par tomber sur un village ou une communauté qui nous accordera l'hospitalité et une direction. Et puis j'ai cru voir un champignon, les a'ëriths ont plein de superstition vis-à-vis de leurs champignons géants, il y aura forcément quelques personnes autour. »

Les deux étranges compères, un tog'wall aux cornes et aux griffes ardentes ayant d'étranges protubérances cristallines sortant de son dos, comme des molaires sur un enfant, et l'hajhira métamorphe, s'apprêtaient à continuer leur chemin nocturne quand ils furent interrompus dans leur élan par un cri strident. Ils levèrent d'un même mouvement leur tête vers les cieux pour apercevoir trois zhelixs voler au-dessus d'eux. S'attendant à une attaque, Saykanel voulut se mettre à couvert mais il aperçut un détail.
« Anva'ar... Les zhélixs sont arnachés. Il y a des... Des cavaliers ?... »
Et alors que les trois montures volantes se posaient au sol juste devant le tog'wall et son comparse, ils purent voir les trois figures armurées porteuses de lances à leur côté droit, attachée au flanc de la monture, et d'une arbalète aux poings. Le premier d'entre eux leva son casque, pour révéler un visage humain, féminin ou masculin ? Les cheveux étaient bruns, les yeux bleus, les traits étaient durs mais il y avait le sourire éminemment reconnaissable de la personne qui n'avait aucun doute sur ses capacités. Saykanel n'aurait pu deviner son genre. Le cavalier céleste leva sa voix dure.
« Vous pénétrez sur le domaine de Zhelissan, étrangers. Quels sont vos noms et qu'est-ce qui vous amène ici ? »

Voir le profil de l'utilisateur

Anva'ar Kordrak
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Une chemise noire et un pantalon noir coupé au niveau des genoux.
Une veste noire avec capuche.
Deux Dagues en Argent en forme de crocs.
Une pièce d'or en collier, un vieux souvenir.
Du matériel de crochetage.
Un exemplaire de l' "Encyclopédie des animaux de l'Archipel".
Du matériel de dessin.
Un Carnet.
Une petite paire de lunettes.
Messages : 84
Date d'inscription : 22/04/2016
Localisation : N'importe où, du moment qu'il y a quelque chose à voler, ou un animal.
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Le chevaucheur de couvées - Saykanel Rokar, Anva'ar Kordrak, Syphel   Lun 12 Déc - 0:09

La jungle de Malaggar s'était avérée être un labyrinthe de verdure d'une grande complexité, ce à quoi Anva'ar ne s'était pas du tout préparé. S'il avait été tout seul, faire un détour (voire même plusieurs) ne lui aurait pas vraiment posé de problèmes en soit, mais le fait est qu'il n'était pas seul : le Troll Saykanel était en effet à ses côtés, et semblait plus enclin à trouver le chemin vers Elmur que le Hajhira.

Ce dernier eut ainsi droit à un bref constat sur leur situation : ils étaient tous les deux perdus, et il semblait que c'était en partie la fauter d'Anva'ar. Celui-ci se mit donc à réfléchir à une répartie cinglante qu'il pourrait lancer au visage de son compère, mais son instant de réflexion fut interrompu par l'arrivée abrupte d'une Nekh, un de ces prédateurs féroces que l'on trouvait un peu partout sur l'archipel. La bête d'une taille assez imposante avait surgi d'un taillis et avait entrepris d'enfoncer ses dents dans le corps de Saykanel. Malheureusement pour elle, elle avait visé les parties les plus dures du corps du colosse, qui, profitant de la surprise de la bête, lui octroya un puissant coup de son poing dans le tronc, lui enfonçant plusieurs os et l'envoyant valser à plusieurs mètres. La Nekh n'eut que le temps de se relever avant qu'une paire de courtes lames ne rencontrèrent sa gorge, y produisant une entaille d'où ses fluides vitaux jaillirent telles l'eau d'une fontaine. Le Hajhira suivit son attaque d'un coup de poignard en direction de ce que la Nekh avait qui s'apparentait le plus à un coeur, le lui perforant et permettant une mort rapide à la bête.

Suite à un examen sommaire du corps par le Hajhira, qui n'en conclut rien de plus que ce qu'il ne savait déjà, les deux comparses firent du prédateur leur repas, cuisant ses restes à l'aide d'un feu de camp sommaire. Saykanel proposa donc un peu de cervelle à Anva'ar, qui était en train d'attendre patiemment que son ami ait fini de manger, afin d'éviter tout intoxication alimentaire.

"Je te fais confiance ..." lança le Hajhira avec appréhension.

Le voleur s'empara alors du bout de cerveau que le troll lui tendait, et y plongea ses crocs sans entrain. La viande avait un goût assez rance, mais semblait plutôt mangeable.

Saykanel lui fit un petit topo sur la situation, lui expliquant qu'ils allaient se diriger vers des champignons car apparemment, les A'ëriths avaient beaucoup de superstitions par rapport aux champignons, et qu'on en trouverait forcément à côté. Décidément, Anva'ar n'arriverait jamais à comprendre ce qui passait par la tête de ces A'ëriths. Il fit un bref hochement de tête en direction du troll, et les deux s'apprêtèrent à reprendre leur marche.

Les deux comparses furent néanmoins interrompus par des cris stridents retentissants dans le ciel nocturne. Ils levèrent tous les deux la tête, se retrouvant face à un spectacle peu commun. Trois Zhélixs étaient en train de voler en cercle au dessus de leurs têtes, tout en poussant des cris. Le Hajhira se mit sur ses gardes, s'attendant à une attaque potentielle, avant de remarquer un détail troublant, que son compère ne tarda pas à annoncer. Les trois Zhélixs étaient tous dotés de ce qui ressemblait de loin à des selles, et des silhouettes sombres semblaient tenir des rênes s'étandant jusqu'à la bouche des créatures ailées. Les trois Zhélixs portaient donc des cavaliers. Ceux-ci ne se firent d'ailleurs pas attendre, et atterrirent, permettant aux deux comparses de les observer. Les cavaliers étaient tous porteurs d'une armure, d'une lance montée sur le côté droit de leur monture, placée à hauteur suffisante pour ne pas gêner leurs ailes, et d'une arbalète de poing.
Le premier des chevaliers ôta son casque et se mit à leur parler d'une voix ferme, leur annonçant qu'ils étaient entrés sur le domaine de "Zhelissan", et leurs demandant leurs noms et la raison de leur présence.
Anva'ar fit un pas en avant et entreprit de lui adresser la parole.

"Je me prénomme Anva'ar Kordrak et voici mon compagnon de voyage, le troll ..." Anva'ar marqua une minuscule pause, se disant que donner le nom de Saykanel n'était peut-être pas une bonne idée, après tout il ne l'avait pas dit au troll, mais il avait vu des avis de recherche le concernant. Et même s'il lui faisait confiance, ébruiter le nom d'une personne recherchée n'était pas vraiment une bonne idée. Il passa donc quelques secondes à réfléchir à un nom, espérant que son ami comprendrait. "Sankael Rankor."

Anva'ar se maudit silencieusement. Le nom inventé était trop proche du vrai nom : nul doute qu'une personne assez intelligente découvrirait le pot-aux-roses ... Le Hajhira se contenta de jeter un regard en biais à Saykanel, avant de reprendre la parole.

"Nous sommes deux voyageurs effectuant un tour de l'archipel pour des raisons scientifiques pour ma part, et culturelles pour celle de mon ami. Il semblerait toutefois que nous soyons entrés sur un domaine privé, ce pour quoi nous sommes désolés. En effet, par ma faute, nous nous sommes perdus dans la jungle de l'île, et n'arrivons pas à trouver un chemin vers une ville ou un village. C'est pourquoi nous nous demandions s'il serait possible que vous nous dirigiez vers un endroit où nous pourrions nous restaurer et passer la nuit ? Nous vous en serions infiniment reconnaissants."

Le Hajhira lâche un soupir. Il n'était pas habitué à prendre la parole dans de telles situations. Il espéra juste que le cavalier les aiderait, ne serait-ce qu'en leur indiquant la direction d'une ville ou d'un village. Le Hajhira regretta presque aussitôt de ne pas avoir laissé Saykanel parler pour eux deux.
Voir le profil de l'utilisateur

 
Le chevaucheur de couvées - Saykanel Rokar, Anva'ar Kordrak, Syphel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: L'Archipel et ses trésors :: Malaggar-
Sauter vers: