L'attente amène des rencontres imprévues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Erwan
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Lames de l'Ombre
Inventaire : Fioles et pots en verre contenant herbes et poudres médicinales, thés, cataplasme, décoctions, ... - bandages - quelques vêtements de rechange - flûte - carnet à la couverture en cuir
Messages : 22
Date d'inscription : 01/10/2016
Localisation : Où ses pas le mènent
avatar

MessageSujet: L'attente amène des rencontres imprévues   Jeu 10 Nov - 12:21

Le temps passe, les jours s’écoulent et pourtant Erwan n’a toujours aucune nouvelle d’Alakeï. Le vieil ajira était censé le retrouver il y a un bon moment déjà, augmentant de jour en jour l’inquiétude de la jeune Lame de l’Ombre. La guilde l’a-t-elle finalement retrouvé ? Ses idées et actions lui a fourni de nombreux ennemis en son sein, et même s’il en est parti pour plus de sécurité, rien n’exclue qu’un membre du crépuscule n’a pas envoyé ses sbires sûr lui. Sans informations supplémentaires cependant, Erwan ne peut que faire des suppositions. Rien ne confirme, ni n’infirme, les doutes qui se sont immiscés en lui et en Alakeï au sujet des Lames.
Soupirant un bon coup pour chasser ces pensées qui tournoient sous son crâne, Erwan se recentre sur l’instant présent. Sur toutes les paires d’yeux qui l’observent. Etant resté dans cette ville et ses alentours depuis un bon moment dans l’attente de l’ajira, son public commence à le connaître.
Le conteur retrouve le visage des habitués, les yeux déjà éclairés par avance de l’histoire qui se profile. Il y a bien sûr aussi de nouvelles faces, un peu plus sceptiques, venues attirées par la rumeur, par des connaissances. Quoi qu’il en soit, de soir en soir son public se fait plus nombreux. En tant que conteur, sa joie est grande de savoir ses apparitions si appréciées. En tant que Lame cependant, le jeune homme se rend compte qu’il attire trop l’attention… mais il ne peut se résoudre à partir pour le moment.

Inspirant un bon coup, Erwan s’avance sur sa scène de fortune. La voix grave qu’il prend lorsqu’il conte l’une de ses histoire s’élève dans la taverne, amenant immédiatement le silence. Ce soir, le conteur a décidé de revenir sur une histoire qui a animé son temps quelques jours plus tôt. Un léger sourire plaqué sur les lèvres, le jeune homme entame l’histoire de Zanory et de ses parchemins porteurs de calamités. Guidant les émotions de son public, il le fait trembler à l’évocation du nécromancien, sourire à l’évocation de cette jeune fille naïve pensant bien faire en l’aidant… Tout en masquant le plus possible son implication dans cette histoire. La lumière n’est pas pour lui.
Doucement, de phrase en phrase, le conteur attire le public dans son conte.

Soupirant de relâchement, Erwan observe satisfait son public, les yeux brillants, rentrer chez eux ou s’attabler dans la taverne en petits groupes. Certains d’entre eux passent d’abord devant lui, glisser quelques piécettes dans !a cagnotte placée pour, tout en échangeant quelques mots avec le conteur.
Enfin la taverne retrouve l’activité normale des soirées avancées. De petits groupes discutent, attablés ci et là, une choppe à la main et quelques victuailles devant eux. S’étirant comme un chat, le jeune homme commence finalement à rassembler ses affaires, se réjouissant d’avance du repas qui lui sera offert par le tavernier pour ses services. Ce n’est pas la première fois qu’il vient ici et, d’expérience, il sait que la cuisine est fameuse.
Souriant d’une oreille à l’autre, Erwan balance son baluchon sur son épaule avant de se diriger vers une table.
Voir le profil de l'utilisateur

Yelen Dil'Kran
Guilde : Lame de l'Ombre
Messages : 19
Date d'inscription : 01/11/2016
avatar

MessageSujet: Re: L'attente amène des rencontres imprévues   Jeu 10 Nov - 19:17

Il y avait un conteur en ville. Yelen en avait entendu parler en revenant de sa chasse quasi-quotidienne pour vendre la viande de bolipe qu'elle avait attrapé, ainsi que leur peau. Les gens du coin la connaissaient bien, elle vivait par ici et chassait dans ces forêts depuis son enfance, et en même temps ça lui laissait parfaitement l'occasion de disparaître quelques jours de temps en temps sans attirer l'attention de qui que ce soit. Pratique, pour une Lame.
Mais même depuis tout ce temps les gens n'étaient pas forcément très proches d'elle. Elle avait l'air hautaine, pensaient-ils souvent, ou bizarre. Certains avaient même tendance à la croire un peu abrutie par tout ce temps passé seule en forêt, et à lui parler un peu comme à l'idiote du village. Yelen ne disait rien, se contentant de leur lancer des regards noirs, des soupirs appuyer, et d'écourter la conversation. Passer pour une idiote pourrait lui servir un jour, en cas d'erreur.
Elle n'apprenait généralement rien d'intéressant lorsqu'elle venait se débarrasser de ses proies journalières, à part quelques informations sur la vie du village dans lequel elle faisait étape, ou de Kirim qui concentrait toutes les attentions aux alentours. Et ce jour là, elle avait appris qu'il y avait un conteur en ville.
Voilà une distraction qui pouvait se montrer plaisante, voire instructive. Il y avait parfois, dans les histoires de ces gens, des bribes de vérité ou au moins des inspirations réelles, qui pouvaient attirer l'attention. En plus, il s'agissait d'une occupation plausible pour la chasseuse qu'elle incarnait par ici. Hadra avait déjà l'intention de profiter de cette soirée pour aller faire un tour et la Lame n'avait pas voulu l'en dissuader. Qu'il profite.
Yelen était arrivée un peu tard cependant, car lorsqu'elle ouvrit la porte de la taverne une voix grave retentissait sans être interrompue par qui que ce soit. C'était plutôt rare, dans une taverne, que tout le monde parvienne à se concentrer sur un sujet commun sans créer d'émeute ou de joute verbale au minimum. La Lame s'assit là où il restait de la place, c'est-à-dire assez loin de l'endroit où se tenait le conteur centre de toutes les attentions. Prendre le récit en cours de route ne fut pas aisé, mais la concentration de la demoiselle lui permit tout de même de comprendre de quoi il était question et ce qui se passait à peu près.
Zanory. Yelen sourit, en passant sa langue sur ses dents. Elle regrettait parfois un peu de les avoir fait tailler comme c'était la coutume pour les A'ëriths, parce qu'elle se coupait encore souvent la langue dessus, mais elle caressait l'espoir de s'y faire un de ses jours. Cependant ce n'était pas l'histoire qui avait le plus attiré l'attention de la demoiselle, mais plutôt le conteur.
L'histoire se termina assez rapidement, trop tôt au goût d'Yelen qui aurait bien voulu avoir encore un peu l'occasion de se demander où elle avait déjà aperçu cet homme. Parce qu'il était bien certain qu'elle avait déjà croisé ce type, et elle détestait ne pas se souvenir très exactement des circonstances de ce genre d’événements.
Seulement il lui restait finalement une possibilité de réfléchir à cela, parce que le conteur semblait décidé à profiter des bons services de l'établissement, et non pas vouloir partir directement. Il souriait tellement qu'Yelen lui trouvait presque un air un peu idiot. Elle n'eut pas besoin de lui faire signe pour qu'il s'installe à sa table, très certainement parce que c'était la plus vide de l'établissement. De l'intérêt d'arriver en retard et de s'asseoir au fond...

-Je t'ai déjà vu.

Pas très diplomate. Yelen savait se montrer subtile mais uniquement lorsqu'elle le jugeait nécessaire, ce qui n'était pas le cas ici. Et puis quoi ! C'était un conteur, un itinérant, et il n'allait certainement pas se formaliser qu'elle n'ait pas commencé plutôt par dire bonjour. Enfin, elle l'espérait.

Je sais pas où, mais je t'ai déjà vu.

Elle allait enchaîné en lui expliquant une de ses tentatives de reconstitution d'une éventuelle première rencontre entre eux, mais une demoiselle bien en chair s'approcha de leur table pour prendre les commandes de ses deux occupants.
Voir le profil de l'utilisateur

Erwan
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Lames de l'Ombre
Inventaire : Fioles et pots en verre contenant herbes et poudres médicinales, thés, cataplasme, décoctions, ... - bandages - quelques vêtements de rechange - flûte - carnet à la couverture en cuir
Messages : 22
Date d'inscription : 01/10/2016
Localisation : Où ses pas le mènent
avatar

MessageSujet: Re: L'attente amène des rencontres imprévues   Lun 21 Nov - 15:43

Un grand sourire toujours collé aux lèvres, Erwan avise une table peu remplie avant de s’y diriger. Seule une femme y est installée. Une femme qu’il connaît et qu’une rapide incursion dans sa mémoire lui permet d’identifier comme une Lame. Être plume a  ses avantages, une très bonne mémoire visuelle entre autres.
Son sourire vacillant un court instant, le jeune homme s’installe néanmoins à la table. Si croiser des membres de la guilde un peu partout n’est pas surprenant en soi, le conteur préfère tout de même les éviter au vu des circonstances actuelles. Cependant, montrer trop de réticences peut aussi attirer les soupçons.
Ouvrant la bouche pour saluer sa collègue, Erwan se voit interrompu par la jeune femme. Une phrase qui lui permet d’apprendre que, d’une part, le tact et la finesse ne semble pas faire partie de son répertoire, d’autre part qu’elle ne l’a pas identifié. Bien que cela puisse aussi être une ruse.

Bien loin de se formaliser des manières cavalières de la demoiselle, Erwan laisse échapper un pouffement de rire. Prenant son temps avant de répondre, le jeune homme prend le parti de commencer par commander sa pitance auprès de la serveuse. Invitant ensuite d’un geste sa compagne de tablée à en faire de même, il attend que leur choix prenne le chemin des cuisines avant de répondre.

« Bien le bonsoir à toi aussi, relève-t-il tout d’abord avec un clin d’œil. Je suis un simple conteur itinérant, demoiselle, nul doute que tu ait pu me voir en bien des lieux différents. »

Le sourire qui accompagne sa semi-vérité est empreint de malice. Son esprit joueur est de la partie. Quitte à discuter avec elle une partie de la soirée, autant en profiter pour s’amuser un peu, en faisant tout de même attention à ne pas dépasser les limites.

« Quoi qu’il en soit, je vais par beaucoup de noms, mais tu peux m’appeler Erwan, » poursuit-il avant de laisser échapper une exclamation de contentement en voyant venir leur commande.

Une fois les mets posés devant eux et une bouchée enfournée, Erwan finit par demander :

« Et donc, à qui ais-je l’honneur ? »

Son regard prend une lueur un peu plus sérieuse alors qu’il quitte la nourriture pour se poser sur elle. Dans son esprit, une question perdure. Alliée ou ennemie ? Au vu de la situation actuelle de la guilde, tout est possible. Le peu de fois où il l’a aperçue ne lui a pas permis de définir ce point, pourtant il va être crucial.

« Et tu fais quoi dans la vie ? Tu es sûre que c’est la première fois que tu viens écouter l’un de mes contes ? Tu habites dans le coin ? Kirim est une belle ville. Et tu m’as dit que tu faisais quoi déjà ? Tu as apprécié ce conte ? … »

Parfois, bombarder quelqu’un de questions était le meilleur moyen de discerner la vérité sous le mensonge. Le rythme impose la réponse directe et met les failles à jour. Sauf pour les meilleurs menteurs. Quoi qu’il en soit, c’était le moyen choisi par Erwan pour jauger un peu à qui il avait à faire.
Voir le profil de l'utilisateur

Yelen Dil'Kran
Guilde : Lame de l'Ombre
Messages : 19
Date d'inscription : 01/11/2016
avatar

MessageSujet: Re: L'attente amène des rencontres imprévues   Lun 21 Nov - 19:09

Il ne lui avait pas répondu, et avait préféré commencer par commander à manger. Yelen fit de même, mais elle n'aimait pas beaucoup ce genre de manières. Seulement, comme elle avait « oublié » de dire bonjour, il apparaissait qu'elle était plus en tort que lui, et elle ne lui fit donc aucune remarque.

« Bien le bonsoir à toi aussi. Je suis un simple conteur itinérant, demoiselle, nul doute que tu ait pu me voir en bien des lieux différents. »

Il lui fit un clin d'oeil, et une espèce de sourire. Yelen était intriguée par ce type, mais ça ne la faisait pas vraiment sourire, et elle ne devait pas forcément avoir l'air d'être d'une compagnie très agréable.Tant pis. Elle ne devait pas non plus avoir l'air d'être prête à mordre, et espérait que son air un peu indifférent pour le moment calmerait le trop plein de joie du conteur. Sinon il risquait vite de devenir assez insupportable.

« Quoi qu’il en soit, je vais par beaucoup de noms, mais tu peux m’appeler Erwan, »

Une exclamation joyeuse sembla lui échapper lorsque leurs commandes respectives apparurent devant eux par la magie du service. Yelen quant à elle se contenta d'afficher un air toujours aussi indifférent et de garder le silence. Elle n'arrivait toujours pas à se rappeler de l'endroit où elle l'avait aperçu, mais elle savait très bien qu'elle n'allait jamais écouter les conteurs habituellement. Elle le regardait en coin, faisant mine surtout de regarder son plat, mais cherchant intensément dans sa mémoire le moindre souvenir qui pourrait avoir un lien, même vague, avec cet Erwan.

« Et donc, à qui ais-je l’honneur ? »

La Lame sentait son regard sur elle. Aussitôt elle détourna les yeux de son plat pour fixer son interlocuteur de manière tout à fait directe. Il y eut un instant de silence, pas vraiment comme une hésitation, mais plutôt comme une surprise. Surprise qu'il lui demande de se présenter, en fait. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Elle, elle ne lui avait rien demandé au fond. La seule chose qu'elle voulait savoir, c'était l'endroit où elle avait bien pu le croiser, et elle ne lui avait même pas tout à fait posé la question. Elle ouvrit la bouche, prête à répondre cette fois, mais il ne lui laissa finalement pas le temps de parler.

« Et tu fais quoi dans la vie ? Tu es sûre que c’est la première fois que tu viens écouter l’un de mes contes ? Tu habites dans le coin ? Kirim est une belle ville. Et tu m’as dit que tu faisais quoi déjà ? Tu as apprécié ce conte ? … »

Il lui avait demandé deux fois ce qu'elle faisait dans la vie, et ça c'était louche. Yelen haussa un sourcil, mais sa méfiance n'apparut pas sur son visage. Elle était une Lame, et si elle ne savait pas mentir elle n'aurait jamais atteint ce stade. Son indifférence précédente resta la seule émotion affichée sur son visage, tandis qu'elle buvait tranquillement une gorgée de sa boisson. Elle reposa tout aussi nonchalamment le gobelet qui lui était attribué. Son métier n'allait pas changer dans les prochaines secondes, inutile de se presser.

-Yelen, je suis chasseuse.

Elle prit le temps, sans se presser de manger une bouchée de son plat. Pas mauvais. Elle ne put pas s'empêcher de noter cette information dans un coin de sa tête, comme si ça allait lui servir un jour. Elle n'avait pas forcément l'intention de revenir ici, et si jamais c'était le cas ce ne serait sûrement pas pour la qualité de leurs repas, mais... C'était une information comme une autre, déformation professionnelle.

-J'habite pas ici, mais pas loin, dans un petit village autour.

Elle n'avait pas l'intention de lui en donner le nom, prudence élémentaire. De toute façon même s'il la cherchait là bas il aurait du mal à la trouver. Elle ne mentait pas, mais elle passait plus de temps à chasser (les animaux comme les humains, d'ailleurs) qu'à se reposer tranquillement dans la maison à moitié en ruine que son père lui avait léguée. Elle aurait bien l'argent pour la refaire, mais les gens du village ne comprendraient pas où elle avait réuni une telle somme, et elle devait donc se contenter de ça sous peine de ruiner sa couverture. Elle continuait de manger tranquillement son plat.

-Je viens jamais voir les conteurs habituellement. C'était sympa. Mais ça me dit toujours pas où je t'ai déjà vu.


Le regard d'Yelen, plus dur, plus sérieux, se posa sur le visage d'Erwan. Elle n'avait pas tellement l'occasion de rencontrer de nouvelles têtes, à part chez les Lames. Ces temps-ci elle était, de plus, à la recherche d'un apprenti qui vaille la peine qu'elle s'occupe de lui, ce qui la rendait plus observatrice. Ce type avait forcément un rapport avec les Lames. Et il était impératif que ça lui revienne en mémoire et plus précisément que ça, il était hors de question se saboter sa couverture.
Voir le profil de l'utilisateur

Erwan
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Lames de l'Ombre
Inventaire : Fioles et pots en verre contenant herbes et poudres médicinales, thés, cataplasme, décoctions, ... - bandages - quelques vêtements de rechange - flûte - carnet à la couverture en cuir
Messages : 22
Date d'inscription : 01/10/2016
Localisation : Où ses pas le mènent
avatar

MessageSujet: Re: L'attente amène des rencontres imprévues   Lun 28 Nov - 19:53

Si l’on peut être sûr d’une chose, c’est que sa compagne de tablée n’est pas du genre expressif. Quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse, Erwan ne voit sur le visage de la jeune femme qu’une expression indifférente. Il n’y a que lorsqu’il lui pose la question de son identité que le conteur peut commencer à en tirer des réactions. Plus précisément un regard surpris. Il ne comprend pas comment une simple demande de présentation peut surprendre, mais après tout chacun voit midi à sa porte. Si pour lui se présenter est la base d’une discussion, certains n’ont pas la même vision des choses.
Outre cela, le sourcil de la jeune femme se lève alors qu’il l’écrase sous une pluie de questions. Réaction plutôt normale se dit Erwan, cependant aucune autre émotion ne transparut à cet instant. Un simple levé de sourcil. N’est-ce pas un peu léger ? Signe d’un véritable désintérêt pour ce qui se passe ou d’une maîtrise totale de ses réactions ? Ceci dit, pour une Lame le deuxième point peut sembler normal, mais il est étonnant de constater à quel point certains de leurs collègues ne savent pas masquer leurs sentiments.

Après avoir pris son temps pour répondre, Yelen, puisque tel est son nom, finit par se présenter, indiquant par la même la profession qui lui sert de couverture. Une chasseuse donc ? Quelque chose lui dit que ses proies ne sont pas qu’animales. L’instinct du jeune homme, peut-être erroné, lui souffle que son interlocutrice se place dans le corps armé des Lames. Sans chercher à la juger, Erwan place cette impression dans un coin de son esprit. Bien qu’il ait choisi d’emprunter une voie non violente, loin de lui l’idée de juger quiconque ne pensant pas comme lui.
Piochant dans son assiette, bouchée après bouchée, Erwan reste attentif aux réponses de Yelen. La Lame lui apprend qu’elle habite dans le coin, sans pour autant préciser le village exact. Bien évidemment, le conteur sait qu’il ne peut être sûr de l’information donnée, mais l’imprécision dont fait preuve la jeune femme lui donne envie de la croire.

Le repas continue, Yelen reprend la parole. Comme Erwan s’y attendait, elle n’a pas gobé son explication. Annonçant qu’elle ne voit pas souvent voir des conteurs, la jeune femme le relance afin de savoir où elle aurait bien pu le voir. Un rire léger échappe la gorge du Regard :
« Tu ne lâches pas le morceau, n’est-ce pas ? »
Plus une constatation qu’une critique, la phrase s’accompagne d’un ton léger. Sa fourchette vient à nouveau chercher de la nourriture qu’il place dans sa bouche en prenant le temps de savourer. Son ton qui se veut finalement tout aussi léger alors qu’un sourire ambigu étire les lèvres du jeune homme.
« Une qualité, à n’en pas douter, qui peut cependant attirer bien des Regards venant de l’Ombre. Mais je pense que tu le sais déjà… »
Pas très recherché, se sentence Erwan. Pourtant le double-sens de sa phrase est clair pour quiconque connaît le fonctionnement de la guilde. C’est autre chose, quelque chose dans le rythme de sa phrase… Ou peut-être dans l’esprit qu’elle dégage ? Bref, ce qui est dit est dit après tout.
Plaçant à nouveau de la nourriture dans sa bouche, le jeune homme observe les réactions possibles de Yelen.
« En tout cas je suis content d’apprendre que mon conte t’a plu. poursuit-il comme si de rien n’était. J’aime beaucoup cette activité de conteur, et savoir que mon public l’apprécie aussi, ça fait toujours quelque chose ! »
Mâchonnant un morceau de viande, il pose un regard interrogateur sur Yelen.
« Et toi alors ? La chasse, plutôt une passion ou un moyen de survie ? » questionne-t-il, sans préciser quel type de proie il a dans l’esprit.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'attente amène des rencontres imprévues   


 
L'attente amène des rencontres imprévues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: L'Archipel et ses trésors :: Malaggar :: Kirim-
Sauter vers: