Anariel Enhor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anariel Enhor
Inventaire : Un carnet de note, un crayon, une gourde, des provisions et une lame rouillée.
Messages : 11
Date d'inscription : 16/10/2016
avatar

MessageSujet: Anariel Enhor   Ven 4 Nov - 20:25




Anariel Enhor

« Le doute est la clef de la connaissance »


Informations générales

❖ Âge : 25 ans
❖ Taille : 1m63
❖ Poids : 58 kilos
❖ Race : Humaine.
❖ Peuple : Les A'ëriths.
❖ Classe sociale : Classe moyenne.

❖ Lieu de vie : Malaggar, à Elmur.
❖ Guilde ou clan : Aucun.
❖ Situation familiale : Célibataire.
❖ Métier ou poste : Chercheuse - Etude des créatures magiques.


Inventaire et biens

Une ceinture à larges plis, dissimule une mince sacoche de cuir sombre, qui contient le peu de ses économies. Son paquetage de voyage se complète d’une lame rouillée, à l’allure grossière, d’une musette contenant quelques provisions, d’une gourde, d’un petit carnet de notes aux feuilles volantes et d’un crayon.

Caractéristiques notoires

Une large cicatrice lui traverse le dos, de l’omoplate jusqu’à la hanche. A son épaule, plusieurs entailles déforment un très ancien tatouage. Il n’est plus possible d’en discerner la forme.

Cerner votre personnage

Comment votre personnage serait-il perçu en société ? Dans le cercle privé ? De son point de vue personnel ?

❖ En société : Anariel est de ces personnes qui font tout pour ne pas attirer l’attention. Sa démarche fuyante, sa façon de rentrer la tête dans les épaules, le regard perdu dans ses notes, n’incite pas au contact.
Pour autant, à quelques rares occasions, il lui arrive de montrer une toute autre image de sa personnalité. Lorsqu’il lui devient nécessaire d’aborder les habitants d’Elmur, en particulier dans le cadre de ses recherches, elle affiche alors un réel sens du contact. Une posture parfois ambiguë, pouvant faire naître chez ses interlocuteurs un sentiment de scepticisme.

❖ Dans le cercle privé : Sa famille la connaît telle qu’elle est réellement, et s’amuse de ses défauts : véritablement allergique à l’improvisation, paralysée par l’incertitude, Anariel planifie chacune de ses journées jusque dans les moindres détails.
Ce qui la rend heureuse, ce sont les choses simples : le calme de la forêt qui borde Elmur, les bons petits plats de son père, le rire léger de ses jeunes soeurs. L’aventure, le danger, ce n’est pas quelque chose qu’elle affectionne, bien au contraire.

❖ De son point de vue personnel : Anariel n’a en vérité par une très haute opinion de sa personne. Son manque de courage, de combativité, sont un réel handicap dans sa quête de connaissances. Doutant cruellement de ses capacités, elle s’en remet souvent aux autres pour les décisions importantes de sa vie. Elle sait que pour évoluer, il lui faudra un jour affronter ses peurs et quitter Elmur. Mais cette opportunité, à la fois excitante et terrifiante, Anariel n’a encore jamais eu la force de la saisir.

Quelle vision votre personnage a-t-il des autres peuples de Thoronir ? (Merci d'aborder chaque peuple afin que l'on puisse embrasser une vision d'ensemble.)

❖ Les Galbuks : Créatures au physique atypique, aux moeurs barbares et véritables amoureux de la technologie, ils inspirent à Anariel plus de méfiance que d’intérêt. Craignant qu’ils soient un jour responsables de la disparition de la magie telle qu’elle est pratiquée chez les A’ërith, elle ne peut s’empêcher de les considérer comme une menace.

❖ Les Nazakhins : Anariel n’a jamais réellement eu l’occasion de connaître dans les détails ce peuple. Elle sait seulement qu’il y a bien longtemps, parmi les Nazakhins, les magiciens furent traqués et lâchement massacrés. Elle sait également qu’ils sont composés de deux clans, d’une parfaite complémentarité. Anariel espère un jour pouvoir étudier la relation que ce peuple noue avec la magie.

❖ Les Draturis : Elle ne connaît rien de ce peuple et n’a à vrai dire jamais eu l’occasion de croiser l’un d’eux. Ce qu’elle a pu entendre sur eux, semble être à la fois un mélange de multiples rumeurs et d’exagérations romancées.  

❖ Les Elyakies : Elle a plus d’une fois eu l’occasion de côtoyer l’un d’entre eux. Si elle n’apprécie pas particulièrement leurs pratiques en ce qui concerne l’esclavage, elle a néanmoins une très haute opinion du lien qu’ils entretiennent avec la magie.

Quelles seraient ses réactions en cas de provocation ? De danger éminent ? De perte ?

❖ En cas de provocation, Anariel va immédiatement chercher à échapper à la personne odieuse qui en est à l’origine, que ce soit un inconnu ou l’un des membres de sa famille. En revanche, si ce dernier se montre trop insistant, elle aura tôt fait de perdre le contrôle de ses larmes, de sa colère et de ses mots, allant parfois jusqu’à dépasser les limites de l’acceptable.

❖ En cas de danger imminent, Anariel cède rapidement à la peur. La peur qui la fait courir le plus loin possible du danger, ou la peur, qui tel un poison, paralyse l’ensemble de son corps. Dans une telle situation, elle peut être amenée à perdre totalement le contrôle de sa magie.  

❖ En cas de perte, Anariel est inconsolable. Au lieu de chercher le réconfort auprès de ses proches, elle va s’isoler pour pleurer toutes les larmes de son corps, et ce que jusqu’à ne plus avoir la force de le faire. Il lui arrive parfois de songer à ramener les êtres chers qu’elle a perdu à l’aide de ses dons, mais le regard que porte ses proches et la communauté d’Elmur sur la magie de la nécromancie suffit à la dissuader de commettre une telle chose.

Quel est son rapport avec la magie ? A-t-il des pouvoirs ? Si oui, les a-t-il développés ? Comment ?

Anariel voue une véritable admiration pour les créatures magiques, qu’elles soient humanoïdes, animales ou...informes. Quand elle n’étudie pas ses notes ou n’effectue pas de recherches aux abords d’Elmur, elle passe des heures entières dans les petites librairies, plongée dans ses lectures, espérant apprendre des livres ce qu’elle ne connaît pas encore de la magie et ses mystères. Mais il y a une magie qui l’effraie plus qu’elle ne l’enchante, et qu’elle se refuse d’étudier...

Comme une grande majorité de son peuple, Anariel est elle-même dotée de magie. Elle en découvre la véritable nature à l’aube de sa huitième année, alors qu’elle accompagne son père et plusieurs de ses compagnons à la cueillette.

Le temps d’un instant, d’une petite poignée de secondes, la petite fille échappe à la surveillance de son groupe et s’aventure seule aux abords d’une caverne creusée profondément dans la roche. Les fougères, les buissons et les ronces en cachent presque intégralement l’entrée.
Sa voix chantonnante, son petit coeur battant, font rapidement d’elle la proie d’un Nekh opportuniste.
Un coup de patte. Le sang s’échappe la large plaie qui ceint son dos.

Elle se souvient de la douleur, de ses mains écrasant les feuilles gorgées de l’eau de la nuit. Elle se souvient de la peur la paralyse, la pétrifie. Elle se souvient…
Elle se souvient de la "Créature". Invoquée, désirée, implorée, alors que les larmes se mêlent à son sang. La "Créature" tue le Nekh. Mais la "Créature" n'est pas satisfaite. Alors elle tue un homme, puis un autre, insatiable, impitoyable. Puis elle disparaît, son regard sombre posé sur l'enfant.

Par choix, mais aussi sommation, Anariel s’interdit de chercher à développer ce don, qu’elle et ses proches considèrent comme un fardeau, une malédiction.

Quel est son rapport avec la technologie ? Est-il l'auteur d'inventions spécifiques ? Lesquelles ?

❖ Selon Anariel, la technologie est inhumaine, contre-nature, menaçante. Dès qu'elle en a l'opportunité, elle en dénigre l'utilité. Elle craint qu'un jour, elle ne soit à l'origine de la disparition de la magie sur Thoronir.

Quel est son rapport avec la religion ? Quels rituels ou actes réalise-t-il dans ce cadre ?

❖ Anariel est très attachée aux coutumes de son peuple. La religion occupe donc une place de choix dans son quotidien et celui des membres de sa famille. Elle assiste à chaque rituel, à chaque cérémonie, dès lors qu'on le lui permet, ou que ses recherches ne la retiennent pas ailleurs.

N’ayant pas encore atteint sa vingt-septième année, elle attend avec la plus grande impatience la taille des dents, qui lui permettra de découvrir la couleur de son âme. Elle craint cependant plusieurs étapes de ce rituel, en particulier celui du tatouage, qui est censé lui permettre de mieux contrôler un pouvoir dont elle ne veut pas et que entourage craint.

A mesure qu'elle se rapproche du rituel, l'impatience laisse place au doute. Peut-elle légitimement prétendre à être une créature de Zanory ?

A-t-il des peurs, des craintes particulières ? Quelle pourrait être sa réaction en cas de confrontation avec ces dernières ?

Anariel est sujette à de très nombreuses peurs. Peur de la mort, de l’inconnu. Peur d’être déstabilisée, de se mettre en avant, de prendre position. Peur de s’humilier, de faillir, de ne pas être à la hauteur des attentes des autres.

Mais l’une d’elle, plus que toutes les autres, l’oblige à se montrer attentive à chacun de ses gestes, de ses déplacements : la peur de blesser. Non pas celle de blesser comme on peut le faire en s’opposant, en déclarant une vérité. Non. Plutôt celle de blesser, de tuer, comme le pouvoir destructeur dont elle est dotée a pu le faire il y a un peu plus de dix-sept ans.

Chaque jour depuis cet incident, Anariel veille à ne pas côtoyer de trop près le danger. Les créatures carnivores affamées, les hommes malveillants, les petites contrariétés du quotidien...tout ce qui pourrait l’amener un jour à faire accidentellement usage de son pouvoir, ne doivent être qu’une possibilité...et non une vérité.

Quelles sont ses ambitions ? Quels moyens pourrait-il déployer pour parvenir à ses fins ?

❖ Depuis qu’elle est enfant, Anariel a soif de connaissances.
Insatiable, curieuse, elle s’intéresse depuis peu à une créature dont le monde ne sait presque rien : les Sans-visages. Créatures cauchemardesques, méconnues, issues des légendes, des mythes et des rumeurs, elles fascinent comme elles effraient. De toutes les créatures magiques dont elle a pu entendre le nom, les Sans-visages sont les seules sur lesquelles Anariel ne possède aucune information, pas même de quoi noircir l’une des pages de son carnet.
Contrariée, elle songe de plus en plus à bouleverser tout son quotidien pour étudier ces créatures. Elle a notamment des vues sur l’Amicale Anthropologiste Inter-Ethnique, qui pourrait lui offrir les moyens de faire ses recherches...si elle adhère à un tel projet.



Description physique

Ses cheveux sont blancs, et ce depuis qu’elle est née. Elle a toujours eu les cheveux blancs, blancs comme la neige, blancs comme les nuages, comme la lune qui se dessine chaque soir dans le ciel de Thoronir. Elle les aurait préférés noirs comme l’onyx, comme les ailes du corbeau d’Yx, Ou roux. Roux comme les flammes, roux comme...ceux de Maressea, sa soeur aînée.

Anariel et Maressea n’ont de semblables que l’amour de la musique. Pour ce qui est du physique, tout semble les opposer. Alors que Maressea attire l’oeil, Anariel se fond dans la masse. Sa petite taille, son visage rond encadré de cheveux blancs, son nez légèrement retroussé, lui donnent toujours l’apparence d’une adolescente. Seules ses lèvres, souvent teintées d’un rouge carmin, semblent rappeler qu’elle est depuis bien longtemps déjà entrée dans le monde des adultes.

Mais ce qu’Anariel hait le plus chez elle, ce sont les petites tâches brunes qu’elle porte au visage et sur les bras, celles-là même qui au contact du soleil, semblent ne jamais cesser de s’étendre. Une simple hyperpigmentation selon plusieurs druides du village, une malédiction selon les plus intolérants d’entres eux.

Découvrir ses racines et son histoire



Relations, PNJs et animaliers :


ROHAL ENHOR - Père austère

Mon père m'aime comme aucun père n'aimera un jour un de ses enfants. Sauf que ça, il ne le montre pas. Il est sévère, austère, un peu froid. Il fait peur aux enfants, quand il pose son regard glacé sur eux. Moi, je ne le crains pas. Sauf quand il m'ordonne, le poing crispé, de ne jamais faire usage de mes dons.

Maressea ENHOR - Sœur aimante

Elle est belle, douce et admirée. Sa beauté fait d'elle l'une des femmes les plus convoitées d'Elmur. Elle s'inquiète toujours de mon avenir. Mes recherches qui n'avancent pas, mes amours inexistants, ma crainte du monde extérieur, à la fois fascinant et inquiétant, nourrissent ses craintes.

Athimbod NIMRITHEL - Pirate terrifiant

Ce pirate a abordé le navire qui nous conduisait, mon père et moi, vers la capitale de Morrokoth. En lui échappant, je lui ai dérobé une boussole à laquelle il semble tenir. A cause de lui, nous n'avons jamais atteint Nèpres.
J'espère ne jamais plus croiser son chemin. A lui et sa magie.


Thoronir et vous

❖ Un p'tit sobriquet ? C'est secret !
❖ Comment êtes-vous arrivé sur le forum ? On cherchait avec une amie un forum sur lequel reprendre le RP. Pour ma part, j’ai fait une pause d’environ un an et demi, pour des raisons professionnelles. Maintenant que je suis stabilisée, et ce pour de belles et nombreuses années, je peux enfin reprendre cette activité.
Je connaissais déjà Thoronir dans ses premiers pas. Par contre, je ne me souviens plus du tout du nom du personnage que je jouais, n’ayant pas eu le temps de faire plus d’un demi RP avant la fermeture du forum pour mise à jour ! ^__^
❖ Quelles en sont vos impressions ? Après une très longue recherche, des dizaines de forums épluchés, Thoronir est celui qui m’a donné la meilleure impression, tant par son contexte (qui permet notamment de développer le personnage tant dans le contexte que sur le plan relationnel) que par sa beauté graphique. Bravo à l’équipe !
❖ Seriez-vous prêts à laisser le staff disposer de vos créations ? Oui bien sûr, pas de problème !



Voir le profil de l'utilisateur

Anariel Enhor
Inventaire : Un carnet de note, un crayon, une gourde, des provisions et une lame rouillée.
Messages : 11
Date d'inscription : 16/10/2016
avatar

MessageSujet: Re: Anariel Enhor   Sam 5 Nov - 12:40

Et cette fois-ci c'est la bonne, j'ai terminé ma présentation.
Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Anariel Enhor   Dim 6 Nov - 17:02

C'est simple, clair et efficace. Ton perso me plaît, je n'ai pas repéré de fautes par rapport à l'univers et les fautes d'orthographe sont tellement minimes qu'il faudrait vraiment chipoter pour les trouver. Félicitations, bienvenue.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Anariel Enhor   


 
Anariel Enhor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: Plateforme d'invocation :: Atelier de confection :: Galerie des personnages :: Présentations validées-
Sauter vers: