Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Connie Sonnecor
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Livre sur les inventions
-Livre sur les plantes médicinales (ça peut toujours servir)
-Des plantes médicinales
-Des vêtements
-De la nourriture
-De quoi dormir
-De quoi faire des machines
-Une machine pour réchauffer la nourriture
Messages : 33
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Quelque part à découvrir tout ce qu'il y a à découvrir
avatar

MessageSujet: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Mar 27 Sep - 18:54

Bon dieu mais qu'il fait chaud!! Ca devrait pas être permis une telle chaleur!!!! Des montées de chaleur comme ça devrait être interdite pour euh... Laissez moi réfléchir et je vous redis ça! Bref, concentrons nous sur notre petite rousse qui semblait ne pas avoir plus chaud que ça. En même temps, elle a eut le temps de s'accommoder au climat de ce monde et aux rayons brûlants du soleil. La preuve, sa peau autrefois blanche commençait à prendre des légère teinte chocolat. C'est assez marrant de voir une rousse bronzée mais c'est joli!

Ses chaussures coquées l'emmenèrent jusqu'à Pavryon, en Morrokoth. Cette ville était connue pour ses bibliothèques et ses érudits. Perchée dans les troncs d'arbres, cette ville était magnifique à voir pour la petite Galbuk. C'est avec ses yeux bleus aux tâches noisettes orangées qu'elle regardait la ville à travers une fenêtre de l'aéronef. D'ailleurs, notez qu'elle était la seule de son peuple à être dans ce transport, donc autant dire que la plus grande généralité des regards étaient braqués sur elle. Et pour en rajouter une couche, elle était assez plantureuse alors bon, sans oublier son dispositif étrange. Bref, elle attirait les regards.

Une fois les pieds sur la terre ferme, la demoiselle s'arrêta pour regarder autour d'elle telle une enfant qui découvre un nouveau monde fantastique. Première chose à faire: aller dans une bibliothèque! Il fallait qu'elle voit pourquoi elles étaient si célèbres! Déjà de l'extérieur elles étaient imposantes alors la miss n'osait pas imaginer le nombre de livre qu'elles recelaient. Dès qu'elle entra, la rousse eut un immense sourire, aussi immense que les lieux. C'était indescriptible! Elle aurait pour un moment à assouvir sa curiosité ici!!!

Bon, commençons par la technologie, il devait il y avoir tout un rayon voir plus sur ça!!! Les yeux collés sur les livres, elle ne fit pas attention où elle mettait les pieds et rentra dans quelqu'un avec entrain, se retrouvant les fesses à terre et le sac à moitié vidé sur le sol.

-Aïe! Vous pourriez faire attention le géant!


bah, du haut de ses 91,8 cm, tout le monde était grand pour elle! Soupirant, elle commença à ranger ses affaires dans son sac avant de regarder autour d'elle: où était son livre sur les plantes médicinales? Il ne pouvait pas s'être évaporé comme ça!! Sans faire trop gaffe à l'inconnu, elle se mit à regarder tout autour de lui à la recherche de son livre.


Dernière édition par Connie Sonnecor le Mar 4 Oct - 11:23, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Mar 27 Sep - 22:16

Pavryon. Ce nom sonnait comme une douce mélodie aux oreilles de Sagran. Il était impossible pour le nécromant de compter le nombre de fois qu'il avait mis les pieds dans cette ville tant il l'adorait. Au gré de ses errances, il n'avait jamais hésité à faire des détours de plusieurs dizaines de kilomètres pour retomber sur la cité. La raison était simple et presque ridicule: elle contenait plus d'ouvrages dans ses nombreuses bibliothèques que le mage noir pourrait jamais en lire durant sa vie entière. Sa curiosité sur des sujets aussi vastes que les arcanes, la magie, et souvent la technologie, l'avait gardé en haleine toutes ces années.

Comme à son accoutumé, Sagran n'avait pas perdu un instant et n'avait même pas cherché un endroit où il passerait la nuit. Il laissa tout son barda de voyage à Viktor, et s'engouffra dans l'un des temples du savoir. Là, il passa plusieurs heures sans même s'en rendre compte, volant d'un livre à l'autre, survolant certains, lisant avidement les autres. Le monde entier disparaissait autour de lui pendant ces laps de temps, et une émeute se passant devant le bâtiment n'aurait pas attiré son attention.

Alors qu'il cherchait un nouveau tome sur les conséquences documentées de la pratique de la nécromancie -un sujet qui l'intéressait évidemment au premier plan-, il bouscula un petit objet lourd qu'il prit pour un vase décoratif et se retourna, prêt à constater les dégâts une seconde trop tard. Il s'agissait en réalité d'une charmante Galbuk. Peu habitué à rencontrer des gens de son peuple Sagran se sentit mal de ne pas l'avoir vu, et surtout de l'avoir confondu avec un meuble.

La jeune femme essayait tant bien que mal de rassembler ce qu'elle avait échappé dans sa chute. Sans avoir encore prononcé un mot, le nécromancien avait ramassé l'un de ses livres, et le feuilletait pour voir ce qu'une fille aussi étrange pouvait bien lire. Il s'agissait d'un livre à propos de plantes aux propriétés curatives. Une lecture assez studieuse qui surprit le mage noir. Un sourire en coin, il décida de mettre fin aux tourments de la rouquine.

" - Pardonnez-moi, j'imagine que j'aurais du regarder où je met les pieds. En même temps, il n'est pas difficile de vous rater. "

Il lui tendit son livre.

" - Je suppose que c'est à vous ? Intéressant comme ouvrage. Je peux vous en conseiller d'autres, si le sujet vous intéresse."

Maintenant qu'elle était debout, Sagran ne pu s'empêcher de la détailler de la tête aux pieds pendant un instant. Son physique très charnu et sa tenue mettant tout cela bien en évidence fit rougir le nécromant l'espace d'un instant. Il détourna le regard et attendait maintenant nerveusement que son interlocutrice veuille bien continuer la conversation.

Connie Sonnecor
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Livre sur les inventions
-Livre sur les plantes médicinales (ça peut toujours servir)
-Des plantes médicinales
-Des vêtements
-De la nourriture
-De quoi dormir
-De quoi faire des machines
-Une machine pour réchauffer la nourriture
Messages : 33
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Quelque part à découvrir tout ce qu'il y a à découvrir
avatar

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Mar 27 Sep - 22:37

Mais il pouvait pas avoir disparu comme ça son livre!! Et le coup de la petite créature qui vole les affaires, comme lui racontait ses parents quand elle était enfant, ne marchait pas le moins du monde. Son livre n'avait pas pu glisser assez loin pour qu'elle ne puisse plus le voir quand même!!! C'est alors que la personne qui l'avait bousculé se mit à parler, obligeant la miss à lever les yeux (de beaucoup mais il ne faut pas le dire) pour le regarder. Il souriait en coin et s'excusa de l'avoir bousculer. Puis la suite de sa phrase lui fit hausser un sourcil. Il insinuait qu'elle était petite c'est ça!!!??? Gonflant les joues, elle récupéra son bouquin et le mit délicatement dans son sac

-Merci et il faut savoir baisser les yeux à ce moment là, on ne va pas non plus se balader avec des lumières et du son pour ne pas se faire écraser par des géants.


Oui, elle n'aimait pas DU TOUT les remarques sur sa taille. Elle était fière de ses 91,8 cm!!! Soupirant, elle se frotta la tête, remettant en place quelques mèches blanches en arrière qui revenaient de suite devant ses yeux. Le géant lui proposa d'autres ouvrages portant sur les plantes médicinales et, curiosité piquée, elle oublia sa pseudo vexation sur sa taille pour sourire comme une gamine à qui on proposait un superbe cadeau

-Je veux bien!! C'est un sujet vraiment intéressant et comme je voyage seule, je me dois d'en savoir un minimum sur ça pour pouvoir me soigner en cas de besoin!


Une fois ses affaires rangées, elle remit son gros sac, qui semblait lourd, sur son dos et fixa l'inconnu, le détaillant sans aucune gêne. Il avait des yeux d'un gris qui rappelait les tempêtes et étaient perçant, autant que ceux d'un aigle. C'était à la fois perturbant et fascinant. La Galbuk ignorait qu'il puisse y avoir des regards comme celui-ci sur ce monde. Mais ce dernier est composé de tout alors bon. Le géant avait également de longs cheveux d'argent. Elle n'eut pas le temps de parfaire son observation qu'il détourna le regard, comme... gêné? Bah, allez savoir! En attendant, cette réaction la fit sourire en coin, réveillant son côté joueur et charmeur.

De façon à la fois délicate et sensuelle, elle passa une main dans ses cheveux de feu, un sourire charmeur aux lèvres alors qu'elle cherchait le regard du géant

-Au faite, je m'appelle Connie Sonnecor et vous bel homme?

Ah beh écoutez quand elle veut charmer elle ne va pas y aller de main morte hein! Puis elle était sûre de s'amuser si il réagissait toujours ou presque de façon gêné, alors elle allait en profiter un peu, en plus de faire connaissance avec lui.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Sam 1 Oct - 15:47

Le nécromant ne savait plus où se mettre. Sortie de nulle part, voilà que la jeune fille jouait les charmeuses. Sagran essayait de se remémorer la dernière fois qu'une femme lui avait signifié de l'intérêt, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt sur un souvenir qui n’était pas âgé de plusieurs années. Il parlait d'un intérêt sincère, pas celui des femmes que l'on payait pour leur affection. D'ailleurs, l'était-elle, sincère ? Difficile à savoir. Il ne pensait pas un jour être charmé par quelqu'un de sa race, et pourtant, elle avait vraiment tout pour plaire.

Toujours est-il qu'il s'était retrouvé bloqué dans cette situation, à ne pas savoir quoi répondre ou comment réagir. Le flottement et le silence commençaient à se faire gênants.

« - Je… Hm. Je m’appelle Sagran… Encore désolé pour la bousculade. Concernant les plantes, je vous conseille ‘’Potions curatives & baumes ‘’ de Flitzer. Il a été hué pour son manque de précision mais pourtant les recettes de ce livre m’ont sauvé la vie plus d’une fois alors que j’étais bloqué en pleine nature. »


Changer le sujet, voilà ce qu’il fallait faire. Se mettre à parler de ses connaissances magiques et scientifiques avait remis les idées de Sagran en place et son manque de confiance avait heureusement quitté le navire. Maintenant, il priait pour que cette Connie ne se remette pas à jouer les intéressées. Il aurait vendu son âme pour que son géant de compagnie déboule sans crier gare dans la bibliothèque pour une quelconque raison, mais malheureusement, rien ne semblait se profiler à l’horizon.

Une partie de lui-même voulait pourtant prolonger cette rencontre malgré lui. Il y avait quelque chose à propos de cette fille... Quelque chose qui la rendait déjà attachante à ses yeux. Sans s'en rendre compte, il affichait à nouveau un sourire franc. Alors qu'il s'affairait à enlever son capuchon pour laisser sa tête à l'air libre, ses manches un peu courtes se rétractèrent et laissaient maintenant apparaître une partie de ces nombreux tatouages arcaniques à la faible lueur verte. Il avait toujours les yeux fixés sur la jolie Galbuk et ne s'en était même pas aperçu.

Connie Sonnecor
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Livre sur les inventions
-Livre sur les plantes médicinales (ça peut toujours servir)
-Des plantes médicinales
-Des vêtements
-De la nourriture
-De quoi dormir
-De quoi faire des machines
-Une machine pour réchauffer la nourriture
Messages : 33
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Quelque part à découvrir tout ce qu'il y a à découvrir
avatar

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Sam 1 Oct - 17:31

La dénommée Connie souriait en coin, attendant la réponse du géant alors qu'elle posa ses mains sur ses hanches, chose qu'elle faisait quand ses mains n'étaient pas occupées à bricoler ou à tenir des livres ou autres objets. L'homme finit par répondre, semblant gêné au début avant de devenir plus assuré quand il parla du livre. Sagran. Joli prénom! Le sourire de la miss s'agrandit avant que son côté charmeur ne soit délaissé pour sa curiosité. Le livre dont il parlait avait l'air vraiment intéressant! Et flitzer lui disait quelque chose...Tapotant sa lèvre inférieur du bout de l'index, elle finit par taper dans ses mains et poser son sac pour sortir son gros livre qui portait sur les inventions

-C'est Flitzer qui a aussi fait ce livre! Je ne savais pas qu'il en avait fait un sur les plantes médicinales! Et ce n'est pas trop grave, on va dire qu'on a l'habitude nous les galbuk.

Elle remit son livre dans son sac et soupira, trouvant que pour le coup il était encombrant. Frottant sa tête, la petite galbuk vit qu'il y avait une auberge juste en face et sourit de toutes ses dents

-Attendez moi je reviens!!

La miss se mit à courir, enfin plutôt trotter pour les humains, vers l'auberge et y entra rapidement avant de se payer une chambre. Elle y monta et posa son sac avant de se changer, troquant son bustier pour un débardeur fendu au côté droit, laissant un peu plus voir son tatouage à la taille, et un pantacourt avec des fermetures éclaires trompeuses sur les cuisses. Les même chaussures aux pieds, Connie fila à nouveau vers la bibliothèque, contente que son dispositif étrange l'est aidé à courir plus vide.

D'ailleurs, même dans cette bibliothèque, les regards perplexe sur son collier relié par des cordons à ses bracelets aux chevilles et aux poignets étaient présents et, pour certains, un peu trop insistant. La galbuk, elle, fixait les tatouages verts luisant sur les bras de Sagran, intriguée et fascinée. Qu'est-ce que c'était? Quel tatoueur faisait de tel tatouage? Est-ce que c'était naturel? Bizarrement, la demoiselle doutait que ces tatouages soient naturels et, dans sa grande voir immense curiosité, elle posa la question qui brûlait ses lèvres charnues

-D'où viennent vos tatouages? Ils ne sont pas naturels n'est-ce pas?


Ce n'était qu'une déduction, rien de plus, si il approuvait, c'est que son instinct était toujours aussi infaillible!! Quittant ses tatouages des yeux, elle finit par remarquer que le géant souriait et, comme si c'était contagieux, elle lui offrit un magnifique sourire, profitait du fait qu'il ait retiré sa capuche pour le détailler un peu plus. Oui, il était pas mal, peut-être un peu vieux pour elle mais l'âge, elle s'en fichait éperdument! Bref, elle divague et s'éloigne du sujet là! Secouant discrètement la tête, Connie reporta son attention sur Sagran, attendant sa réponse avec une impatience visible.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Sam 1 Oct - 23:43

Le vieux bonhomme était content d'avoir trouvé quelqu'un qui était friand de la plume de Flitzer comme lui. Ca fera un sujet très intéressant à discuter pour les heures à venir.

" -En effet il est également beaucoup porté sur la technologie... A vous voir on comprend bien que vous vous y intéressez. Je ne suis pas étonné que vous soyez tombé sur l'un de ses ouvrages, l'homme est un précurseur".


Mais avant qu'il puisse s'étaler sur le sujet, son interlocutrice montrait des signes d'excitation. La jolie Galbuk était une pile sur pattes, hyperactive et d'apparence inépuisable. Sagran n'avait vraiment pas l'habitude de côtoyer des gens comme elle, qui était à l'opposée de sa façon d'être. Mais c'était rafraichissant, pour sûr. Cela cassait la monotonie de ses voyages habituels, et le nécromancien l'appréciait déjà grandement pour cela. Après son petit aller-retour pour changer de tenue et se délester de son sac, leur conversation reprit.

La remarque de Connie le crispa instantanément, et son visage joyeux jusqu'ici se referma. Il baissa les yeux vers ses bras et se rendit compte de sa bévue. N'importe qui dans cette bibliothèque aurait pu les remarquer depuis dieu sait combien de temps. La jeune femme semblait ignorante de leurs significations, mais de nombreux érudits et mages devaient fréquenter ces lieux de savoir, et si l'un d'eux était un tant soit peu instruit sur les arts sombres, sa couverture allait bien vite tomber... Il décida de masquer son inquiétude à sa nouvelle amie et de lui faire une petite démonstration.

" - Non, en effet. Je les ai fait il y a bien longtemps... Vous n'étiez certainement même pas encore née ! Ils me servent à canaliser et renforcer mes sorts. Regardez... "

Sans vraiment incanter de sorts, le nécromant laissa s'échapper un peu de son vaste potentiel magique sous la forme d'une flamme noire dans sa paume. Les tatouages de ses avants bras se mirent à luire de la même couleur, mais avec une puissance démultipliée par rapport à leur aspect au repos. Un léger bourdonnement pouvait également se faire entendre. Mais à côté de ce joli spectacle, la vérité sur l'origine de ses pouvoirs étaient également visible. Ses veines, déjà très noires et visibles à l'origine, ressortaient vraiment de sa peau, comme si un nœud de ronce cherchait à se frayait un chemin à l'extérieur. Il arrêta son petit tour après quelques secondes.
Sagran regarda à droite à gauche en vérifiant que personne ne l'avait épié, puis redescendit ses manches. Il valait mieux ne pas jouer plus longtemps avec le diable.

Curieux à son tour, le nécromancien n'avait pas manqué l'étrange apparatus de la Galbuk ainsi que son propre tatouage à un endroit... intéressant.

" - Vous aussi vous portez de joli tatouages... Ils ont une signification particulière ? -Il effleura du bout des doigts la taille de la jeune fille à cet endroit- En tout cas, il vous va bien. Et je n'ai pas pu m'empêcher non plus de regarder vos ornements. Je crois reconnaître de la Lanythe, n'est-ce pas ? Quelle est leur fonction ?


L'homme avait reprit confiance en lui: parler à cette fille charmante n'était plus aussi déstabilisant et il soutenait maintenant à nouveau le sourire de Connie.

Connie Sonnecor
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Livre sur les inventions
-Livre sur les plantes médicinales (ça peut toujours servir)
-Des plantes médicinales
-Des vêtements
-De la nourriture
-De quoi dormir
-De quoi faire des machines
-Une machine pour réchauffer la nourriture
Messages : 33
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Quelque part à découvrir tout ce qu'il y a à découvrir
avatar

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Dim 2 Oct - 0:48

Sagran reprit la parole, visiblement content de voir que quelqu'un lisait du filtzer. En même temps son livre est super intéressant et très étendu sur le sujet, un vrai chef d'oeuvre pour la Galbuk.

Après s'être changée et délaissé de son sac, elle avait posé une question sur les tatouages apparents et qui luisaient d'une faible lueur verte. Ils étaient étranges et la miss ne connaissaient pas leurs nature. Et quand l'air joyeux de son grand ami disparu, elle se demanda même si elle avait pas fait une gaffe en parlant d'un sujet qu'il ne fallait pas. Après un petit silence que Connie trouvait gênant, il expliqua la nature de ses tatouages avant d'en faire une démonstration. De la magie, l'une des choses qui fascinait la petite demoiselle!

Il fit naître une flamme d'un noire profond au creux de sa paume, émerveillant la jeune femme alors qu'elle s'en approchait doucement. Puis elle remarqua que les tatouages luisait de la même couleur et de manière plus visible. Ses prunelles océans se posèrent ensuite sur ses veines qui ressortaient et étaient noires charbons, tel un liquide de cendre cherchant à sortir pour se propager. C'était à la fois inquiétant et fascinant. Le spectacle dura quelques secondes avant que Sagran ne fasse disparaître la flamme et redescende ses manches.

-C'est fascinant! Tout simplement fascinant


Elle se rapprocha pour regarder ses bras, remontant légèrement les manches pour avoir les tatouges près des yeux, les détaillants avec attention

-C'est des runes... il faudrait que je puisse avoir un livre pour...

Le reste se perdit dans son esprit, Sagran se remettant à parler pour poser des questions. Rapidement, Connie se remit en face de lui avant de l'entendre poser une question sur son tatouage à la taille, l'effleurant du bout de ses doigts. Aussitôt, un frisson traversa la Galbuk, peu habituée à ce genre de contact. C'était... plaisant et étrange à la fois. Pourquoi l'avait-il effleurer comme ça? Il y avait un quelconque sous entendu? Une invitation? Non non elle se faisait des idées, stop. Les questions, voilà elle devait répondre à ses questions. Il en avait posé une sur son dispositif si elle avait bien entendu.

-Mmmh pas particulièrement et oui, il y a 5 lanythes: une rouge et quatre bleus. La lanythe rouge c'est pour la régénération et les bleus pour augmenter ma force physique et ma vitesse. J'ai fabriqué ça quand j'étais adolescente, il y a environ...4/5 ans. J'ai pris beaucoup de temps pour la faire mais le résultat est très satisfaisant!!


Une étincelle de fierté brillait dans ses yeux, toute contente de voir quelqu'un s'intéresser à sa création plutôt que de dire qu'elle était encombrante ou qu'elle ne sert à rien ect... Rien que pour ça, Sagran monta de plusieurs grades dans son estime, atteignant presque la place de G6L, son meilleur ami et compagnon de voyage. En y repensant, son air joyeux se teinta légèrement d'inquiétude.

Mais Connie retrouva le sourire en se disant que ça allait et qu'elle retrouvait le draturis. En attendant, elle avait de la lecture à faire. Dans un geste enfantin, elle s'empara du bras du géant avec un immense sourire, n'ayant aucune attention de le charmer, juste une immense curiosité à assouvir

-Vous deviez me montrer un livre aussi, allons le chercher!!!


Aussitôt dit, aussitôt fait! Serrant son bras contre elle, la Galbuk se mit à parcourir les rayons de livres avant de tomber sur celui qui contenait les livres sur les plantes médicinales. La jeune femme se mit à chercher le livre avant de le voir, trop haut pour elle

-Et mince!! Il est juste la, à côté de votre épaule droite le géant

Elle avait hâte de voir ce que pouvait contenir ce livre. Vu comment Sagran en avait parlé, sa curiosité était piqué à vif!
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Dim 2 Oct - 14:25

" -  J'ai fabriqué ça quand j'étais adolescente, il y a environ...4/5 ans. "

La gorge de Sagran se serra à cette annonce. Un dur retour à la réalité. Adolescente il y a 5 ans ? Cette fille était bien, bien plus jeune que lui. Son attitude envers elle était-elle malsaine ? Peut-être, diront certains. Mais après tout, c'est elle qui jouait les intéressées en première. Elle était pleinement responsable et consciente des choix, alors pourquoi devrait-il se sentir coupable ? Il n'abusait de la naïveté de personne: cette Connie semblait totalement consciente de ses charmes et de son effet sur la gente masculine.

Sagran prit quelques instant de plus pour osculter l'appareil de la jeune femme, sincèrement fasciné par son fonctionnement. Il n'hésitait pas à toucher du doigt les petits ornements,  avec pour arrière pensée d'effleurer encore un peu plus les bras de la jolie demoiselle.


"- Je serais vraiment content de pouvoir les inspecter plus en détail, quand on trouvera un moment où vous aurez tout enlevé..."

Le mage noir avait décidé de faire un pas en avant, et de faire un sous-entendu lourd de sens. Allait-elle mal le prendre, ou répondre positivement ?

Mais voilà que maintenant, elle voulait absolument voir le livre qu'il lui avait conseillé. Après un bref petit tour des rayons avec sa nouvelle amie au bras -un geste qui n'était pas pour lui déplaire-, ils trouvèrent le tome en question. "Le géant". Voilà un surnom qui faisait bien rire le nécromant. C'est bien la première fois qu'on l’appelait comme cela, lui qui avait une taille tout à faire moyenne pour un humain. Mais là encore, il n'avait jamais côtoyé de Galbuk. Sagran survola le rayonnage des yeux jusqu'à tomber sur le livre en question et l'attrapa doucement.

" - Haha, si vous me trouvez grand, attendez de voir mon compagnon de route. Le gaillard fait pratiquement un mètre de plus que moi. Ah, oui, je vois le livre. On le lira ensemble, si vous voulez. Je pourrais vous donner mes propres conseils. "

Il le tendit alors à sa jeune amie, un sourire au coin des lèvres, attendant de voir si elle allait rebondir sur sa proposition.

Connie Sonnecor
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Livre sur les inventions
-Livre sur les plantes médicinales (ça peut toujours servir)
-Des plantes médicinales
-Des vêtements
-De la nourriture
-De quoi dormir
-De quoi faire des machines
-Une machine pour réchauffer la nourriture
Messages : 33
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Quelque part à découvrir tout ce qu'il y a à découvrir
avatar

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Dim 2 Oct - 15:06

Connie le laissait regarder sa création, contente que quelqu'un la trouve fascinante. Elle était d'ailleurs tellement contente qu'elle ne semblait pas se rendre compte des effleurements de Sagran sur ses bras. Sa phrase n'éveilla d'ailleurs aucunes arrières pensées dans l'esprit de la Galbuk. Comme quoi, charmeuse mais candide la miss. Faut savoir aussi qu'elle n'a fait que charmer, rien de plus alors niveau sous entendu et autres elle est... ignorante, ou néophyte, sinon naïve. Elle avait bien conscience que des hommes la reluquaient, mais sans plus. Aaah c'est beau l'innocence hein?

-Oui bien sûr, je l'enlève avant d'aller me coucher généralement mais si vous voulez, je l'enlèverais après la lecture du livre!


Après l'avoir embarqué dans sa recherche au livre, ils finirent par trouver et elle lâcha son bras après avoir essayé de prendre le livre. Trop haut. La galbuk demanda alors l'aide à Sagran qui le prit sans soucis avant de parler de son compagnon de voyage. La demoiselle en écarquilla les yeux. Un mètre de plus que lui!!! Mais c'est pas humain d'être aussi grand!!!!!

-Mais mais c'est immeeeeeeense!!! Je pourrais voir pleins de choses de loin en montant sur ses épaules!!


Elle était à la fois émerveillée et étonnée. Le géant lui proposa de lire le bouquin et, toute curieuse qu'elle est, elle accepta et prit sa main

-Pourquoi pas! Vous m'avez rendu curieuse par rapport au livre! On s'installe où pour le lire?


Innocente je vous dis! Cette demoiselle reste encore enfantine tant qu'elle n'aura pas tâter du pervers ou qu'elle n'aura pas... Bref! Toute curieuse, elle regarda autour d'elle pour voir si il n'y avait pas un endroit où ils pourraient s'installer, soufflant sur des mèches qui tombaient piles devant ses yeux. Faudrait qu'elle les coupe un jour, ou qu'elle les attache. Elle regarda Sagran et lui sourit, un peu comme une enfant qui attendait qu'on lui donne son cadeau. Le savoir est le meilleur appât pour l'avoir.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Dim 2 Oct - 18:07

Étrange. La jeune femme n'avait pas rebondit sur sa proposition à peine cachée. Sagran aurait pourtant juré que Connie était plus portée sur la chose que cela. Avait-il sous estimé son innocence ? Apparemment. Et pourtant, sa réponse pouvait être prise à double sens...

** Après la lecture du livre, hein ? Intéressant... **

La lecture du livre aussi, il comptait bien la mettre à profit. La Galbuk lui avait prit la main et le nécromant s'évertua à la traîner avec lui sans pour autant aller trop vite pour elle, à la recherche d'un coin tranquille. Sans personne aux alentours. A cette heure-ci, l'édifice était plutôt vide, et il n'eût pas à chercher bien longtemps pour trouver une alcôve privée. Il tira le lourd rideau rouge, qui dévoila une petite pièce ronde avec une table et des chaises au milieu. Il invita son amie à rentrer avec un petit geste de la main, et referma les rideaux.

" - Bien, on sera tranquille ici. "

Il attendit que Connie s'assoit quelque part pour rapprocher sa propre chaise au maximum, collant son épaule contre la sienne. Il attrapa le livre et l'ouvrit en grand sur la table, à la première page.
Pendant une dizaine de minute, le nécromant lui fit part de ses propres analyses sur le travail du botaniste, donnant des conseils avisés sur la collecte des plantes, ou encore les températures de chauffe. Çà et là, le nécromant glissait des double sens ou des sous-entendu, essayant de sonder la jeune fille sur ses intentions réelles.

Trop curieux de savoir jusqu'à quel point la Galbuk était susceptible d'aller, Sagran décida de monter son jeu d'un cran. Profitant d'un point du livre sur lequel il voulait insister, il se colla encore plus à elle, entourant sa taille avec un bras, posant sa main sur sa cuisse droite, et pointait du doigt un paragraphe en restant le plus naturel possible. Du coin de l’œil, il guetta sa réaction.

Connie Sonnecor
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Livre sur les inventions
-Livre sur les plantes médicinales (ça peut toujours servir)
-Des plantes médicinales
-Des vêtements
-De la nourriture
-De quoi dormir
-De quoi faire des machines
-Une machine pour réchauffer la nourriture
Messages : 33
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Quelque part à découvrir tout ce qu'il y a à découvrir
avatar

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Dim 2 Oct - 19:06

La recherche d'un endroit tranquille pour lire ne prit pas longtemps. L'humain trouva une alcôve isolée du reste et invita la petite demoiselle à y entrer après avoir tiré les rideaux. Une fois à l'intérieur, Connie s'assit à une chaise et regarda Sagran rapprocher la sienne au point qu'ils se touchèrent. Les joues légèrement roses, elle se plongea dans la lecture du livre, oubliant vite sa gêne au profit de sa curiosité. Le livre était vraiment intéressant et compléter par les explications et conseils de son ami.

Ca aurait pu duré longtemps, mais le géant glissa sa main autour de la taille de la Galbuk et la posa sur sa cuisse sans s'arrêter dans son explication, comme si c'était normal alors que ce contact faisait naître un autre frisson. Les joues de la jeune femme prirent une teinte cramoisie, ne se rendant que très peu compte des intentions qui pouvaient parcourir l'esprit de l'homme. Enfin, pour un très court instant, un souvenir lui revient en mémoire. Un souvenir de sa mère qui lui parlait de ce genre de chose avant son départ, histoire qu'elle ne se fasse pas avoir par n'importe qui. Connie regarda Sagran du coin de l'oeil, se demandant si ça allait rester platonique ou pas. Soyons franc, c'était mal barré!

Prenant une légère inspiration, la demoiselle se tourna vers son ami, toute gênée et les joues rouges

-Mmmh vous savez, malgré le fait que je charme quand un homme me plaît, je ne suis jamais... allée plus loin...


Et, comme par peur qu'il y un compromis, elle se mit à agiter ses mains devant elle, un peu paniquée

-Mais si ça se trouve j'ai mal interpréter vos gestes et il n'y a aucun sous enten-


La fin de sa phrase s'arrêta à ses lèvres. Connie avait reculer pendant qu'elle parlait et chutait de sa chaise, se retrouvant le dos contre le sol, les jambes contre la chaise et une grimace collée au visage alors que ses cheveux entourait sa tête tel un halo de feu et de neige. Un long soupire se fit entendre tandis que la maladroite replia ses jambes sur elle même pour tenter de se relever

-Désolée, je suis un peu maladroite

Oooh oui, très maladroite même quand elle était gênée et c'était toujours le cas, le rouge n'avait pas quitté ses petites joues.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Dim 2 Oct - 23:17

La Galbuk finit enfin par l'interrompre après son avance particulièrement gonflé. Mais le moins que l'on puisse dire, c'est que le nécromant fut gelé sur place par l'annonce de la jeune fille. Jamais allé plus loin ? L'idée n'était pas bien dure à saisir. Jamais Sagran ne se serait douté de cela, au vu du caractère de la petite ingénieure.

Voilà que maintenant, c'est elle qui était toute gênée, avec un visage qui rougissait et une attitude des plus nerveuse. Avant qu'il puisse prendre le temps de réagir correctement, la petite maladroite tomba de sa chaise sans crier gare, heureusement sans se faire de mal. Sagran ne pu s'empêcher d'éclater d'un petit rire chaleureux. Plus confiant que jamais, il décida de sceller le pacte. Advienne que pourra.

Avant que son amie puisse se relever, il se mit à terre sur les genoux et les paumes de mains en passant par dessus Connie. Fixant un instant son regard plein de surprise et ses joues rosies par la gêne, il approcha son visage du sien, et déposa un doux baiser sur ses lèvres. Il se releva un peu pour observer sa réaction.

" - Désolé, moi aussi je suis un peu maladroit. "

Il afficha son sourire le plus charmeur et caressa doucement sa joue, attendant de voir si il allait se prendre une baffe de premier ordre ou non.

Connie Sonnecor
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Livre sur les inventions
-Livre sur les plantes médicinales (ça peut toujours servir)
-Des plantes médicinales
-Des vêtements
-De la nourriture
-De quoi dormir
-De quoi faire des machines
-Une machine pour réchauffer la nourriture
Messages : 33
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Quelque part à découvrir tout ce qu'il y a à découvrir
avatar

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Dim 2 Oct - 23:40

Connie se sentait mal à l'aise, elle perdait le contrôle de la situation et ce depuis qu'elle s'était laissée charmer et toucher sans réagir par Sagran. Ne pas mettre de stop dès le début à un homme qui s'avance n'est pas bon, de ce que lui disait sa mère. Et là, elle comprenait pleinement pourquoi. A cause de quoi? de l'homme qui s'était assis à côté d'elle, les genoux à terre avant de poser ses mains sur le sol pour l'embrasser. Au début, la demoiselle ne comprenait pas: pourquoi il l'embrassait? Ils se connaissaient à peine tout de même! Bon d'accord elle l'avait charmé mais quand même!! Puis, ces questions s'en allèrent pour laisser place à un étrange, mais néanmoins normal, sentiment de plaisir. Il était agréable ce baiser.

Agréable mais trop court au goût de la Galbuk. Elle découvrait de nouvelles sensations, de nouvelles choses et comme à chaque fois, elle en voulait un peu plus. Oh bah écoutez hein, c'était parti pour ne pas être platonique! Sagran parla et Connie le regarda, clignant des yeux avant de rire un peu

-Je n'y crois pas bizarrement, sinon tu serais tombé ou tu aurais glissé en venant m'embrasser

En même temps qui y croirait? La rousse reprit ses rougeurs en voyant son sourire, à nouveau gênée avant de se rendre compte que c'était son premier baiser. Ah ben quoi? Elle est jamais allée plus que charmer elle a dit! Suivez un peu! Bref, elle le fixa et se mordilla la lèvre inférieur, se demandant quoi faire maintenant. Autant sa raison lui disait de se redresser et reprendre la lecture du livre, autant son côté pas raisonnable lui disait de l'embrasser à nouveau. C'est chiant hein, cette sensation d'hésitation extrême.

Son air gêné se transforma en un air enfantin tout mignon et, doucement et avec une hésitation palpable, elle tendit ses mains pour en poser une sur la nuque de Sagran et l'autre sur sa tête. Ses gants l'empêchaient de sentir réellement sa peau sous ses doigts et elle se mit à les maudire silencieusement. Ses yeux bleus vacillaient entre ceux de l'homme et ses lèvres avant de rapprocher les siennes pour l'embrasser, recréant ce contact qui la fit frissonner. Sa bouche était douce, un peu fine contrairement à celle de la Galbuk, mais ça ne l'empêchait pas de savourer le baiser. Elle allait sur un terrain inconnu, petit à petit, quelque chose qu'elle ne connaissait pas ou seulement en voyant ses parents s'embrasser. Connie ne savait pas que c'était comme ça et, de son point de vue, c'était au delà de ce qu'elle avait imaginer. Reste à voir si il y aura une suite ou si s'arrêtera simplement à des baisers.
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Jeu 6 Oct - 22:32

Le nécromant frissonnait lui aussi. Voilà bien longtemps qu'il n'avait rien ressenti de pareil, rien d'aussi vrai en tout cas. Lorsque la réponse de son amie vint sous la forme d'un second baiser plutôt que d'une gifle, un énorme poids fut levé de son esprit. La jeune fille bouillonnait, rendant la sensation encore plus intense. Les deux tourtereaux restèrent ainsi, en silence, profitant de l'instant.

A l'aide de ses mains fines, il fit descendre doucement les bretelles du débardeur de Connie, révélant un peau plus sa peau pâle. Le nécromant la trouvait tout simplement magnifique. Caressant doucement sa peau, il la fixa intensément, avec toute la force dont son regard était capable. D'habitude menaçants comme ceux d'un oiseau de proie, cette fois ci les pupilles argentées de Sagran promettaient simplement une passion et une douceur infinies.
Profitant du calme et de l'anonymité de leur alcôve privée, Sagran n'hésita pas à aller plus loin, en commençant par déplacer ses caresses vers le bas...

*/ Une heure plus tard /*

Les deux amants étaient allongés sur le sol de pierre froide, mais ils ne s'en préoccupaient pas. Sagran avait les yeux rivés sur la magnifique demoiselle lovée à ses côtés, toujours incrédule de la situation qui venait de ce jouer. A tout moment, il craignait de se réveiller dans son campement en forêt, loin de cette étreinte. Qu'allait-il bien pouvoir se passer maintenant ? Le nécromant était un chercheur de savoir errant mais il n'avait aucune idée de ce que pouvait bien vivre Connie. Allait-il seulement pouvoir la revoir, ou rester avec elle ? En avait-elle seulement envie ? Allait-elle regretter instantanément ?

Sagran se gifla mentalement. Ce n'était pas le moment de se poser ce genre de questions. S'éloigner du moment présent lui avait déjà joué beaucoup trop de tours par le passé. Son amertume habituelle, dont il était si friand, et qui le protégeait de sa solitude, venait de s'évaporer pour une durée indéterminée. Peut-être qu'au final, tisser des liens pouvait être bénéfique ?

Toujours à moitié éberlué, il bafouilla quelques mots pour essayer de briser le silence.

" -Je... Tu... Tu te sens bien ? Tu veux peut-être qu'on s'en aille ? Ou que j'aille chercher d'autres livres ? "

Connie Sonnecor
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Livre sur les inventions
-Livre sur les plantes médicinales (ça peut toujours servir)
-Des plantes médicinales
-Des vêtements
-De la nourriture
-De quoi dormir
-De quoi faire des machines
-Une machine pour réchauffer la nourriture
Messages : 33
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Quelque part à découvrir tout ce qu'il y a à découvrir
avatar

MessageSujet: Re: Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]   Ven 7 Oct - 13:01

L'étreinte continua, se prolongea à mesure que le désir grandissait. C'était tout nouveau pour la Galbuk mais, bizarrement, elle ne s'en faisait pas, profitant du moment et amenant ses mains là où elles voulaient être. Sagran de son côté, s'occupait de son débardeur qui semblait être de trop en la regardant d'une manière qui la fit rougir. La miss en profita pour retirer rapidement son dispositif (heureusement qu'il était rapide à enlever!!) et le poser à côté avant de s'occuper des vêtements de Sagran, frissonnant au passage de sa main...

*Un long moment après où vous n'aurez aucunes descriptions*


Connie était blottie contre son amant qui ne la quittait pas des yeux. Elle lui offrit un joli sourire, à la fois étonnée et ravie de ce qu'il venait de se passer. Ca lui semblait surréaliste d'en être arrivée à là. Elle n'est pas le genre à céder si facilement pourtant. Mais il lui a plu, beaucoup même et elle s'est laissée charmer. Maintenant, il suffisait de savoir ce qu'elle allait faire. Ou ils si elle restait avec lui. D'ailleurs, que faisait-il? La demoiselle ne le savait pas le moins du monde! Il avait l'air d'un explorateur, un peu comme elle, mais est-ce que c'était vraiment le cas? Allez savoir pourquoi, dans un coin de son esprit, elle avait un doute. Peut-être à cause de ses tatouages luisants, ou de ses veines aussi noires qu'une nuit sans étoiles, ou encore de la partie de son torse qui semblait nécrosée. Elle n'avait rien dit en les voyant, ne voulant pas tout briser, mais maintenant une multitude de question se bousculaient dans sa tête.

Sagran finit par parler, enfin plutôt bafouiller un peu, ce qui eut pour effet de faire rire Connie. Du bout du doigt, elle suivit l'une de ses veines, n'étant pas trop surprise la sentir ressortir un peu. Qu'est-ce qui a pu causer tout ça? Pendant un instant, un air soucieux traversa son visage avant qu'elle ne sourit à nouveau

-Je me sens très bien, et toi? Un livre? Mmh... Un sur la magie m'intéresse bien! Si ça ne te dérange pas


Elle se redressa un peu et s'étira longuement, exposant sans gêne ses courbes harmonieuses. Le choix de son livre n'était pas du pif. Elle voulait voir si il y avait quoique se soit dedans qui pouvait parler de ce que Sagran avait. Lui demander risquait de le braquer, autant chercher non?
Voir le profil de l'utilisateur

 
Oh pardon, tu m'avais pas vu [PV: Sagran]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: L'Archipel et ses trésors :: Morrokoth :: Pavryon-
Sauter vers: