Entre les démons et l'océan [Thalya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Lun 12 Sep - 20:58

La côte sud-est d'Aurikann était notoirement isolée.

Considérée comme des terres cumulant le sel au froid et donnant naissance à des paysans guère remarquables, cette zone était si isolée que même les avis de recherche ne parvenaient pas.

Quelques fermes peinaient à produire suffisamment de nourriture pour nourrir le reste, le sol étant corrompu par les vents marins.

Et la pêche fonctionnait mal, les pramhedas adultes, les démons des fjords, se prenant un malin plaisir à fracasser les gros navires, ne laissant passer que les petits.

Et le commerce était pire. Les A'ëriths n'avaient virtuellement aucune exportation, et peu d'importation.

Ils achetaient des produits qu'ils commandaient et qu'on ne trouvait pas en Malaggar. Des tenues exotiques, des bijoux...

Donc quelques navires se faisaient un peu d'argent en traversant périodiquement le détroit pour livrer ces commandes en Malaggar et, pour certains matelots de tous les genres, profiter de l'exotisme. Vu qu'il était un fait connu qu'on avait toujours plus de charme à l'étranger, les demoiselles et les damoiseaux tombaient comme des mouches face aux mystérieuses beautés exotiques venues d'au-delà des mers.

Bien sûr, ces demoiselles et damoiseaux finissaient le cœur brisé lorsqu'ils se rendaient compte que, peu importe son origine, un marin est un marin. Donc en général un salopard.

Saykanel avait pu embarquer dans l'un de ces navires, la Duerr névrosée. Bien sûr, le capitaine n'avait aucune idée de ce que voulait dire "névrosé", pensant qu'il s'agissait d'une façon distinguée de dire "courageux". Et le peu de locaux qui connaissaient le vrai sens du mot se gardaient bien d'en informer le grand barbu borgne à la jambe de bois et au crochet.

Le tog'wall ne put s'empêcher de se dire qu'il y avait quelque chose de dangereusement stupide à la figure de ce capitaine. Quelque chose de surfait et de peu original. Le cumul de la jambe de bois, du cache-œil et du crochet ?

Il put donc le payer pour son passage, l'homme ne semblant pas arborer de préjugé contre les trolls. Et ils discutèrent avant de lever l'ancre. Ou plutôt, Saykanel dût tolérer les élucubrations de cet étrange personnage en hochant de la tête et en faisant semblant d'écouter.

« Et c'est à cause de la grande pramheda, Georgie Duck, que j'ai perdu ma jambe. Depuis, je traque la créature à travers les... »

Il prit le temps d'observer l'océan et les vagues. Un détroit qui le séparait de Malaggar, loin des chasseurs de prime et des assassins. Au plus près des meilleurs mages au monde. Il pourrait découvrir l'origine de son pouvoir, comment éviter d'incendier au moindre coup de colère...Surtout que depuis son passage à la maison familiale, il avait perdu une grande partie du peu de maîtrise émotionnelle qu'il avait.

« Et donc, le vaisseau où j'ai perdu mon œil était rempli des spectres des pirates, maudits depuis que... »

Il continuait à débiter ses âneries celui-là ? Ça devenait sérieusement pénible.

Il ne pût s'empêcher de penser à cette île au nord d'Aurikann, à ces bâtiments qui avaient sombré dans les eaux. Combien de vieux secrets étaient dans le domaine d'Azdoth, gardés par les monstres marins et cachés par les écumes ?
« Alors, je venais de perdre ma main face à ce Rokus et j'avais décidé de prendre le cœur du grand Kel le maudit, qui était caché dans un coffre, mais pour ça je devais trouver la fontaine de jouvence. Heureusement j'étais aidé par une sorcière Elyakie qui s'est avérée être... »

Et ainsi les dieux continuaient à le tourmenter parce que, soyons honnêtes, aussi grands et admirables et justes soient les dieux, ils avaient un sens de l'humour minable et répétitif.

Le bateau leva l'ancre et il y avait une autre passagère dans la Duerr. Saykanel s'en moquait. Il était fugitif partant vers Malaggar dans l'espoir, peut-être naïf, d'échapper à ses démons. Il n'avait pas envie d'être dérangé et c'était probablement le cas de cette femme aussi. Il se posa à tribord et regarda passer l'écume, cherchant peut-être à attraper du regard une quelconque bête océanique intéressante.

Dans une douzaine d'heures il serait à Malaggar.


Dernière édition par Saykanel Rokar le Ven 21 Avr - 0:44, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Thalya Galee
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Messages : 44
Date d'inscription : 29/08/2016
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Lun 12 Sep - 21:45

Décidément, le comité ne pouvait pas de passer d’elle… Thalya repartait déjà en mission. Cette fois-ci, la mission est plus subtile qu’un simple assassinat ; elle est chargée de retrouver une drogue de combat, volée puis vendues en dehors de Gaëria. Tout ce que Thalya a pour commencer ses investigations, c’est un nom : Saykanel Rokar… un tog'wall rouge. Sa position approximative connue à beaucoup aidé Thalya à le retrouver… un gros tas de muscle rouge, ça se remarque… elle le retrouva à bord d’un bateau : la Duerr névrosée… elle y grimpa, puis paya le capitaine deux fois, une fois pour le trajet, et une deuxième fois pour être tranquille…
Elle n’eut plus qu’à attendre que le trajet se passe, elle confrontera le tog’wall à l’arrivée, ça lui laissera le temps de se reposer un peu et de réfléchir à une approche subtile… la question lui venant à l’esprit c’est ‘’POURQUOI MOI !?’’… elle est une tueuse… capable de s’insinuer partout, de tuer sans se faire voir et repartir avec autant de discrétion… mais son champ de compétence n’englobe pas les interactions sociales… Déjà, elle devait avoir la confirmation que ça "cible" était bien à bord. Elle attendit donc la fin d'après-midi pour sortir de son coin et déambuler sur le navire. elle finirait bien par croiser quelqu'un... "Et si c'était le tog'wall?"... Tant pis, elle avisera; pour le moment, elle profitait de la fraîcheur marine sur le pont.
Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Lun 12 Sep - 22:18

En fin d'après midi, alors qu'il commençait à faire sombre, Saykanel se décida à fuir le dîner avec le capitaine.
« Et c'est la nuit qu'il faut faire attention à cause des sirènes, elles m'ont coûté mon testi...
- Je dois prendre congé je...Je ne me sens pas très bien.
- Vous avez le mal de mer ? C'est comme ça que les Orlnayen prennent possession de...
- Non, j'ai...Je suis incontinent et je n'ai pas envie de salir votre cabine. »
Le silence du capitaine fut vécu par Saykanel comme un triomphe et il sortit de la cabine. Il n'avait pas fait deux pas que le vieux fou se mettait à déblatérer la même chose à son second.
« Tu vois ce troll est clairement une âme intelligente parce que l'incontinence, que j'ai moi-même, c'est la récompense que donnent les... »
Il ne s'arrêtait jamais. Comment était-il possible qu'il n'ait pas déjà été jeté par-dessus bord ?
Saykanel prit une inspiration et manqua d'entrer en larmes. Trois heures. Trois heures à entendre parler des histoires farfelues, qui incluaient étrangement toujours une jolie fille tombée follement amoureuse du capitaine et qu'il a dûe laisser derrière lui par amour de l'océan.
Il était Tog'wall, bon sang. Il portait la flamme de Klavos sur son corps. Il n'avait pas à tolérer un fou, si ?
Il se plaça à l'arrière du navire, retira sa cape pour apprécier le vent nocturne et prendre une inspiration.
Quelqu'un était là. L'autre passagère ? Et elle l'avait vu. Pas de raison de se cacher maintenant, se disait-il. Il avança donc vers elle.
« Saykanel, enchanté. Vous n'imaginez pas la chance que vous avez que ce vieux demeuré vous épargne ses hallucinations. Je vis un cauchemar. »
Voir le profil de l'utilisateur

Thalya Galee
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Messages : 44
Date d'inscription : 29/08/2016
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Lun 12 Sep - 23:51

Que pourrait-elle bien dire ? Elle n’avait jamais réellement ‘’sociabilisé’’ avec qui que ce soit… en dehors des relations forcées. Elle n’aime pas sociabiliser… sa solitude a fini par devenir sa meilleure amie, peu bavarde, parfaite… ‘’Hé salut je suis envoyé t’interroger sur une drogue de combat que tu aurais vendue à des gens, et si tu m’aide pas je te démonte’’… C’est tout ce qui lui vient à l’esprit pour ‘’engager la conversation’’… ce n’est pas gagné, elle soupira et appuya sa tête sur la rambarde, regardant les griffes lui servant de pieds.

- Saykanel, enchanté. Vous n'imaginez pas la chance que vous avez que ce vieux demeuré vous épargne ses hallucinations. Je vis un cauchemar.


La remarque de sa cible la tira de sa rêverie et elle répondit presque du tac-au-tac en se redressant avec souplesse :

- Si j’étais un fugitif poursuivit sur une bonne moitié du monde, je ne me plaindrais pas des élucubrations d’un vieux capitaine qui m’as gentiment accepté à son bord.

Elle s’arrêta à la fin de sa phrase… se rendant compte de sa bêtise. Elle soupira en lâchant un juron puis haussa les épaules :

- Bon on dirait que je suis démasqué de toute façon ; je vais être directe. Vous êtes Saykanel Rokar, et avez, il y a quelques temps, été impliqués dans un trafic d’une drogue Draturis, sortie illégalement de Gaëria. Je suis chargée de la retrouver et je vous prierais de m’aider, en retour je vous aiderais aussi pour vos soucis. dans le cas contraire,veuillez notifier que votre position est connue de tous mes supérieur... Il serait fâcheux que des chasseurs de primes vous retrouvent maintenant n’est-ce pas ?

C’est clairement une menace… mais Thalya continua dans sa lancée pour essayer de mieux faire passer la pilule.

- Mais pour répondre à votre salut, Enchantée de même, on me nome Thalya.

Face au colosse, elle semblait ridiculement petite… enfin, plus que d’habitude. Elle se tue le temps d’observer la réaction du géant rouge…
Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Mar 13 Sep - 8:57

La réponse de la jeune fille lui fit l'effet d'un coup de poing dans le ventre. Il l'aurait volontiers jetée par-dessus bord, après tout il était arrivée beaucoup de mésaventures aux chasseurs de prime l'ayant rattrapée mais...Quel chasseur attaquerait Saykanel seul ? La prime faisait mention de "extrêmement dangereux". Et surtout, quel chasseur se révélerait ainsi ? Non, la fille n'était sans doute pas agressive.
Par précaution, il prépara ses griffes.
Et puis elle mentionna la drogue et son nom, le rassurant immédiatement et le faisant entrer dans un éclat de rire.
« Vous avez la grâce d'un Ibu, Thalya. Et, laissez-moi vous dire une chose. Menacez-moi encore et je séparerais l'un de vos membres du reste du corps, compris ? »
Il inspira grandement et sortit sa pipe, le capitaine avait été suffisamment sympathique pour lui donner un peu d'herbe à fumer. Après tout, une histoire sans fumée n'en valait pas la peine.
« Je vais d'abord vous dire ce que je sais sur la drogue, ensuite je vous poserais mes propres questions. Je vous épargnerais les menaces et vous me donnerez mes réponses de bon cœur. »
Il souffla un peu de sa fumée, balayée par les vents marins. Cette fille était insupportable, et très franchement les Draturis auraient pu faire de meilleurs choix. Par contre, que la drogue du surhomme soit de fabrication Draturis...Il ne l'avait pas envisagé.
« En 1215, j'étais rentré au service de Marn Arkonen après lui avoir sauvé la vie. Il était sympathique et payait bien et c'est lui qui avait fait découvrir cette espèce d'horreur de vos laboratoires. Elle était commercialisée, achetée par des pauvres idiots qui ruinaient leur vie en une dose. Marn avait découvert que le trafic originait de nobles Nazakhin s'enrichissant ainsi et il voulait le démanteler. Moi et quelques autres originaux étions ses "petites mains de l'ombre" chargées de trouver des informations, d'intimider, d'exécuter les tâches ingrates pour une noble cause...
« C'est à la fin de l'année que les choses ont mal tournées. Nous avions trouvés les deux responsables du trafic, Kor Agueraï et Gol Praxis. Le plan était, selon Marn, d'aller à une réception avec eux et qu'il les dénonce en plein milieu. Nous étions là pour les arrêter en cas de fuite. Et puis, alors que j'allais les chercher pour leur dire qu'ils étaient conviés en salle principale, je les ai trouvés égorgés au sol et on m'a accusé du meurtre.
« J'ai fui. Avant je n'aurais pas pu être plus précis que ça mais j'ai eu de nouvelles informations depuis. Marn paie personnellement les chasseurs de prime et ils ont reçu l'ordre clair que, si la prime disait "mort ou vif", il fallait lire "mort ou mort". J'en ai tiré les conclusions qui s'imposaient. Marn ne se méprend pas, il m'a utilisé comme responsable désigné, a probablement déjà fait éliminer les "petites mains" dont la loyauté n'était pas totale, et a pris le contrôle du trafic vu que la drogue du surhomme circule plus que jamais. »
L'envie de broyer le crâne de Marn était assez forte, très forte. Heureusement, plusieurs milliers de kilomètres d'océan séparaient Saykanel de sa proie.
Il observa la fille. Agile, rapide...Pas vraiment sociable vu son corps étrange et ses manières. Une tueuse ?
« Maintenant, voici mes questions. Comment vos supérieurs connaissent-ils ma position ? Vous parliez de m'aider pour mes soucis, comment ? Comment la drogue est-elle sortie de vos laboratoires ? »
Voir le profil de l'utilisateur

Thalya Galee
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Messages : 44
Date d'inscription : 29/08/2016
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Mar 13 Sep - 10:13

-Vous avez la grâce d'un Ibu, Thalya. Et, laissez-moi vous dire une chose. Menacez-moi encore et je séparerais l'un de vos membres du reste du corps, compris ?

Thalya se contenta de sourire simplement.

- Sans cette menace, m’auriez-vous accordé une quelconque attention ? Au moins comme ça je suis sûre que vous m’écoutez avec intérêt.


Elle passa outre la contre menace du tog’wall… S’il devenait belliqueux, elle serait à même de se défendre seule. Elle écouta le récit de Saykanel avec attention. Et enregistra bien les noms évoqués… surtout un : Marn Arkonen.

-Maintenant, voici mes questions. Comment vos supérieurs connaissent-ils ma position ? Vous parliez de m'aider pour mes soucis, comment ? Comment la drogue est-elle sortie de vos laboratoires ?


Thalya s’adossa à la rambarde en regardant Saykanel d’un regard las.

- Votre position, ils la connaissent grâce à un petit réseau d’espion et des pots-de-vin à diverses personnes… vous conviendrez que quand on fait plus de deux mètres cinquante et qu’on est rouge, on attire quelque peu l’attention. Pour ce qui est de votre position exacte à partir de maintenant, sachez simplement que je possède une puce qui transmet ma position h24 et donc la vôtre en l’occurrence. Pour ce qui est de vous aider, c’est assez simple : si j’ai bien compris, la moitié des primes sur votre tête sont dues à ce Marn… Il pourrait bien perdre la sienne… de tête.

Elle se détourna du colosse rouge pour regarder la mer.

- Mais sinon, j’ai comme ‘’instruction’’ de vous proposer un échange : vos services contre mes services. Je suis plus forte que j‘en ai l’air et je pense être en mesure de régler la plupart de vos ‘’soucis’’. Qu’en pensez-vous ? Vous m’aiderez ? Ou bien l’envie de me priver de mes membres est trop grande ?
Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Mar 13 Sep - 11:07

Saykanel ne connaissait rien des Draturis. Si ce n'est que c'était un peuple des océans, très secrets et indignes de confiance. Leur technologie semblait dépasser de très loin tout ce que les Galbuks avaient jamais produits.
Une puce capable de traquer le porteur ? Cela dépassait l'imaginable, c'était...Malsain. Ils traitaient leurs subordonnés comme du bétail marqué.
« En soi je ne suis pas contre votre assistance. Si vous êtes capable de produire des preuves de mon innocence, ou à défaut des preuves de la culpabilité de Marn, j'aurai la paix. Du reste je ne peux rien faire de plus. Si je mets les pieds dans une grande ville nazakhin, je suis mort. Je n'ai rien à vous offrir à part des informations. Marn est basé à Pavryon, il est marié, a deux gamins. Le soucis est qu'un grand nombre de terres à travers tout Morrokoth sont sa propriété, donc difficile de savoir où chercher. Le problème est là, Marn est bien couvert et ce sera comme chercher une paille dans un tas d'aiguilles. Dangereux et difficile. Je n'ai pas les moyens de vous assister plus, je compte rester à Malaggar un moment. Vous entrez dans un nid de vipères, et ce n'est pas en tuant et en égorgeant que vous résoudrez le problème. A l'époque j'ai arrêté deux tentatives d'assassinat sur Marn, il a les moyens de s'en protéger. Les hommes comme lui, bien en sécurité derrière tout un système, ne s'effondrent que lorsque la vérité est révélée et actuellement tout le monde est dupe. »
Saykanel soupirait, il avait cette triste réalisation. Ce n'était pas Marn l'ennemi, c'était tout le système corrompu fait de duplicité et de manigances qui avait créé Marn. Un océan de dangers dans lequel il nageait à la perfection.
Cela dit, il y avait bien une autre personne à l'aise dans cette situation.
« Je n'ai rien de plus à vous offrir, et vous n'avez rien de plus à m'offrir je le crains. Vous voulez récupérer votre monstruosité ? Vous aurez besoin d'infiltrer tout un réseau, parce que Marn est presque intouchable. Ou alors enquêtez du côté de vos laboratoires, trouvez la vraie source du trafic. »
Il se détourna. Il faisait presque nuit alors qu'on apercevait la côte de Malaggar. Une masse forestière incroyable.
Voir le profil de l'utilisateur

Thalya Galee
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Messages : 44
Date d'inscription : 29/08/2016
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Mar 13 Sep - 12:15

Thalya regardait Saykanel lui tourner le dos et s’éloigner. Etre si peu considéré la vexait au plus haut point. Elle effectua une glissade sous le tog’wall pour se retrouve en face de lui, lui barrant le passage.

- Non, tu ne peux pas me laisser comme ça ! Je ne pourrais jamais m’en sortir seule !

Elle le pointa du doigt.

- Tu es la seule personne capable de m’aider alors tu vas le faire, autrement je…

Elle s’arrêta net dans sa phrase. Fixant une ombre s’approchant du navire… une ombre, couverte d’une étrange brume. Une fois le navire complètement dans la brume, l’ombre se révéla être un bateau délabrés, aux planches pourries et aux voiles déchirées.
Des profondeurs de ce vaisseau de cauchemars semblait sortir une voix d’outre-tombe :

- Je viens chercher ma vengeance Haddock ! il est temps que tu payes pour ce que tu m’as fait !

Le vaisseau fantôme heurta la Duerr névrosée et des dizaines de cadavres ambulants sautèrent sur le pont. Sans réfléchir, Thalya sépara ses bras et attrapa ses sabres tout en donnant plus de souplesse à ses jambes. Déjà, l’un des zombis était à portée et tenta de l’attaquer. Elle l’évita et planta son sabre dans son cœur et le retira aussitôt ! Elle eut un sursaut quand elle remarqua qu’il bougeait encore

- C’est quoi ce truc !?

Elle regardait le tog’wall à la recherche d’une quelconque explication…
Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Mar 13 Sep - 13:07

Elle s'était placée sur son chemin comme une demeurée et il la regardait comme telle. Une petite chose qui s'attaquait à bien trop gros.
Puis il y avait eu un choc et une voix profonde qui résonnait. Un autre bateau abordait. Des pirates ?
« Ma vengeance, Haddock, car je suis le plus grand de tous les pirates ! Et je le démontrerais aujourd'hui ! »
Le vaisseau qui venait d'aborder, délabré et fatigué, semblait être géré par...Des cadavres.
Un vaisseau de nécromancien ?... Déjà les cadavres arrivaient sur le pont de la Duerr névrosée. Saykanel était stupéfait. Un vaisseau nécromancien géré par des cadavres ?
D'un coup, le capitaine Haddock venait de sortir de sa cabine, prenant un sabre et hurlait.
« Je t'ai vaincu Barbe-are ! Tu ne triompheras pas ! Aux armes matelots ! Repoussez les cadavres ! »
Saykanel, par réflexe, se pinça pour vérifier qu'il n'était pas en train de rêver. Non. Il était sur un vaisseau appelé La duerr névrosée avec une espionne Draturis assassine et il assistait à un duel entre le capitaine Haddock et le capitaine Barbe-are le nécromancien.
Et déjà sur le pont, les matelots affrontaient les cadavres sous l'injonction d'Haddock.
« J'ai affronté Georgie Duck la Pramheda ! Elle n'a pas pu me tuer, tu penses que tu pourras, Barbe-are ?
- Mes hommes sont infiniment supérieurs à tes matelots vivants !
- Je te démontrerai que non, car ils n'ont pas ce qui fait de nous des hommes. Nous triompherons car nous nous battons pour l'espoir, l'amitié et nos rêves ! »
Non, c'était trop stupide, beaucoup trop stupide. Mais malgré la stupidité de la scène, il y avait néanmoins des morts-vivants en train d'attaquer le navire... Il regarda Thalya avec un regard empli d'un désespoir complet.
« Bon...Si on tue le marionnettiste, les poupées s'effondrent. Donc je propose que pendant que ces guignols s'amusent sur le pont, on tente de passer sur l'autre bateau. »
Il avança jusqu'au champ de bataille. Les morts semblaient dominer les vivants, du moins c'était apparent quand un matelot fut jeté par-dessus bord. La voix reprit.
« Tu vois ? Mes Matemorts sont supérieurs et ils domineront les mers dès que tu auras cessé d'être une épine dans mon pied. »
Les matemorts ? Matelots morts, matemorts ? Non, ça allait trop loin. Ce nécromancien allait mourir au moins pour son mauvais goût.
Saykanel prit son élan, les deux bateaux étaient côte-à-côte désormais. Il suffisait de sauter et d'avoir de la chance. Bousculant les matemorts, il fonça vers le côté babord avec élan et...Fut interrompu par le matelot jeté à l'eau, ressuscité par la nécromancie de Barbe-are.
Le cadavre l'avait attrapé à la gorge et tentait de l'étrangler.
C'est à ce moment là que Saykanel s'énerva vraiment. Il était furieux contre cette situation stupide, furieux contre ce navire qui le retardait, furieux contre cette gamine qui l'avait agacé, furieux contre contre ce cadavre.
Il brûlait. Ses griffes, normalement simplement rouges, dégageaient des flammes vives, il avait une incroyable douleur au front et tout son dos était recouvert de flammes.
Il attrapa le corps à la gorge et le jeta à terre, le piétinant jusqu'à ce que ce que son visage soit une bouillie.
Après cela il sauta vers l'autre navire, accrochant ses griffes au bois mort et humide, grimpant jusqu'au pont.
Un corps se jeta sur lui, sabre en main, le blessant sur le torse en créant une vilaine éraflure douloureuse. Il poussa un hurlement de fureur. Quand il rouvrit les yeux, il remarqua que la voile du vaisseau du nécromancien était en feu et il était entouré par une demi-douzaine de corps.
En rétrospective, peut-être s'était-il un peu emporté ?...
Voir le profil de l'utilisateur

Thalya Galee
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Messages : 44
Date d'inscription : 29/08/2016
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Ven 16 Sep - 10:51

Thalya était perdue. S’il y a une chose à laquelle elle n’était pas préparée, c’était celle-là. Elle regarda le tog’wall s’embraser peu à peu avant de déchainer des flammes dévorantes sur le pont adverse. La scène était très impressionnante, même pour Thalya qui pensait être immunisée aux surprises. Elle se reprit elle-même et décida de faire ce qu’avait conseillé le géant rouge : Tuer le capitaine. Elle s’élança donc sur le pont à son tour, et en un bon, elle y arriva. Elle s’appuya sur le tog’wall pour sauter sur le mât avant de se faire remarquer. Sur l’autre pont, les marins de Haddock avaient du mal à résister aux assauts répétés des pirates immortels. Le capitaine, décida de charger en direction du pont de Barb’are, toujours en déblatérant le même discours sur la victoire de la vie sur la mort.
La Draturis, de son côté avait réussi à se positionner au-dessus du capitaine maudit.

- Laissez donc Haddock s’approcher ! Je veux le tuer moi-même, Je serais alors le SEUL et L’UNIQUE prince des pirates !

Pendant que le nécromancien parlait, il faisait de grands mouvements avec son sabre, battant l’air au-dessus de sa tête. Thalya n’eut pas à chercher longtemps un plan d’action ; Le tog’wall n’est pas loin, tout ce qu’elle a à faire c’est l’occuper assez longtemps. Elle sortit donc son grappin, et se contenta de viser la main de Barb’are tenant l’arme. Un tour de poignet et c’est réglé. Sa cible leva les yeux sur elle lorsqu’elle donna un petit coup sur la corde pour que le grappin se plante dans le bras de celle-ci ; Elle eut un rictus narquois puis se laissa tomber du mât, faisant monter le capitaine un mètre au-dessus du pont. En arrivant sur le pont, elle accrocha la corde pour laisser choir le capitaine Barb’are au-dessus du sol, se balançant ridiculement, le grappin toujours planté dans son bras…
Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Stupeur et stupidité   Ven 16 Sep - 11:54

Alors que Saykanel tranchait les matemorts, il pouvait apercevoir le capitaine Barbe-are. Longue barbe noire (bon sang, barbe-noire aurait été un bien meilleur nom), cernes et regard fou.

La draturis l'avait accroché au mot par effet de poulie, le faisant pendre ridiculement.

« Noooon ! Les cordes et grapins ! Comment as-tu deviné ma seule faiblesse ? »

La fureur reprenait immédiatement chez Saykanel. Il allait saigner ce pirate, le massacrer. L'un des matemorts fonça vers son capitaine pour le libérer et trancha la corde.

« Ahaha ! Même le pouvoir terrible des grapins n'est rien face à mes matemorts ! Rien ! Mais maintenant je comprends ! Craignez l'intellect supérieur de Barbe-are ! »

Saykanel s'énervait à chaque mot prononcé par ce demeuré. Comment un nécromancien suffisamment puissant pour animer autant de corps pouvait être aussi stupide ?

« Vous êtes les apprentis de Haddock ! Ses nouveaux seconds, entraînés spécialement pour me vaincre ! Votre dévotion à votre maître pathétique ne vous sauvera pas de ma colère ! En ce cas...J'aurais besoin de trente secondes pour adapter le discours que j'avais écrit. Tourneur, apporte-moi mon discours ! »

A ces mots, un matemorts apporta une feuille de parchemin à Barbe-are qui se relut tandis que Saykanel était entouré de cadavres se jetant sur lui. Barbe-are se racla la gorge alors que Saykanel utilisait la jambe tranchée d'un matemort pour en taper un autre.

« Ainsi vient le jour de ma vengeance ! Ainsi vient le jour où vous maudirez le capitaine Barbe-are qui vous entraîne désormais dans les eaux ! Les profondeurs marines vous dévoreront tels des gâteaux à la vanille avec une pointe de miel ! Au plus profond des terres des océans, vous regretterez le jour où le capitaine Haddock, alors que nous étions moussaillons dans le même bateau, le jour de mon anniversaire, il... »
Saykanel, n'en pouvant plus de ce déluge d’imbécillités, lui jeta un matemort au visage, qu'il esquiva de justesse.

« Hola mon garçon, n'as-tu jamais appris l'etiquette ? On n'interrompt jamais le discours de sa nemesis et...
- La ferme ! La ferme, la ferme, la ferme ! Vous êtes un imbécile, de la manière la plus profonde imaginable. Je me fous de savoir ce qui vous a monté contre l'autre dingue, je me fous de vos plans débiles, je me fous de vos pouvoirs parce que vous allez mourir. Je vais arracher vos entrailles et vous pendre avec avant que vos idioties me rendent complètement fou ! »

A ce moment, Saykanel, au pied d'une colonne de flammes, fonçait vers le capitaine les bras tendus vers l'avant pour lui ouvrir la gorge et...Tomba.
Le bois du bateau, friable et fragile, s'était effondré sous ses pas et il était désormais dans la cale, entouré par les servants de Barbe-are.

« Pour ton insolence, troll, tu seras dévoré par mes matemorts !
- Matemort est le nom le plus stupide qui ait jamais été prononcé ! Si vous vous croyez intelligents, vous êtes juste encore plus stupide que... »
Saykanel fut coupé par un mort arrivant derrière lui et commençant à lui mordre le cou.
Le capitaine se racla la gorge et reprit son papier.
« Où en étais-je ?...Ah oui. Le jour de mon anniversaire, Haddock fut... »

Un couteau de lancer vint interrompre la lecture de Barbe-are, se plantant dans la feuille. Devant lui se tenait Haddock, sabre au poing.

« Mon discours !
- J'ai appris quelque chose, Barbe-are grâce à ce jeune troll. Aujourd'hui mes yeux sont ouverts...Je comprends une vérité jamais envisagée auparavant qui chamboule ma vie.
- Tu as appris à te laver ?

- Non, mieux ! Je n'ai pas à écouter tes discours, tu es un danger pour chaque personne aimant la vie et la liberté, pour chaque personne ayant des rêves à réaliser. Je ne peux perdre une seconde de plus en discours et en longues tirades. C'est pourquoi je le jure, aujourd'hui et éternellement, au nom du droit à l'amour et à la recherche du bonheur, au nom de tout ce qui est cher à chaque personne qui ait jamais vécu que jamais plus je ne tolérerai ta malveillance. Car tu es maléfique, Barbe-are. Le mal incarné, sans autres ambitions que de gâcher la vie des hommes de bien. Ces hommes qui souffrent leur vie en leur cœur parce qu'on les prive de liberté, de vie ! Tu es le démon caché au plus profond de leur âme, le mal que j'exorciserai de ce monde ! En garde ! »


Et tandis que Saykanel répandait la cervelle des marins dans la cale en essayant désespérément de retourner sur le pont pour tuer cette insulte à toute forme de vie intelligente, les deux capitaines commençaient un duel au sabre. Le tog'wall écumait de rage, à tel point qu'il en était réduit à mordre les cadavres pour se calmer.
Voir le profil de l'utilisateur

Thalya Galee
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Messages : 44
Date d'inscription : 29/08/2016
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Ven 16 Sep - 15:49

C’est bon !  C’est la goutte d’eau qui met le feu aux poudres ! La Stupide comédie que jouaient les deux capitaines avait réussi à irriter la Draturis. Elle s’approcha lentement des deux hommes qui se battaient au sabre tout en séparant ses bras. Même leur combat était ridicule ! Ils se contentaient de se tourner autour en se donnant quelques coups d’épées çà et là… En vérité, la joute était verbale… Une farce ridicule à laquelle Thalya allait mettre un point final !

- Vieux rat de cale ! Je t’enverrais par le fond avec ton navire maudit !
- Tu crois faire le poids vieil homme ? Tes exploits putatifs ne seront mêmes pas contées aux générations futures !
- Par ma barbe ! Tu mériterais une claquade ! Et même plus !
- Essaye donc l'unijambiste!
- Sacrebleu ! Au nom de tout ce qui est bon sur cette terre tu vas maintenant…

La fin de sa phrase se noya dans un gargouillis sanglant : Thalya lui avait tranché la gorge. Il tomba à la renverse dans le trou que le tog’wall avait créé dans la coque et s’écrasa dans la cale.

- Qu’est-ce donc que cette mascarade ! Tu te retournes contre ton maitre et me vole ma vengeance ! Tu payeras ton insolence de ton sang !

Barb’are balança son épée de toute ses forces sur Thalya qui esquiva en une volte gracieuse avant de planter l’un de ses quatre sabres dans la gorges du nécromancien. Elle lui trancha la tête comme on découpe un jambon : en faisant glisser un deuxième sabre sur celui planté dans sa gorge. Elle ne laissa pas la tête tomber : Elle l'attrapa avec son pied pour la lancer sur le seul matelot de Haddock témoin de la scène pour le faire tomber par dessus bord dans l'eau gelée...
Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Ven 16 Sep - 16:17

Au moment où un mort-vivant s'apprêtait à lui porter un coup, il s'effondra de toutes pièces. Le marionetiste était de toute évidence vaincu...Et le bateau pirate était en feu. Escaladant, Saykanel trouva le capitaine Haddock, tué au sol. Et le corps sans tête du capitaine Barbe-are était à ses côtés.

Saykanel poussa un soupir de soulagement et se dirigea vers La duerr névrosée pour découvrir que l'incendie s'était propagé et que les combats avaient transformé le bateau en passoire. Les deux navires sombraient et la draturis était là...

« Pas de panique ! On va prendre un gros morceau de bois et s'en servir pour nager jusqu'à la côte, avec de la chance, nous y serons dans quelques heures. »

Alliant le geste à la parole, Saykanel ramassa un morceau du mat tombé et le jeta à l'eau puis y alla à sa suite. La draturis dont il avait oublié le nom avait sauté sur son dos et ils plongeaient. Elle s'accrochait à lui et il s'accrochait au mat difficilement. Trop difficilement. Elle était bien trop lourde pour nager convenablement. Qu'était-elle exactement ? On aurait juré que...

Et il vit. Les bras de...Thalya ! Oui, c'était son nom, Thalya. Ses bras étaient en métal. Comment ?...Une magie ? Une autre horreur sortie des abominables laboratoires des Draturis ?

Et bon sang, elle avait quatre bras ?...Ils semblaient se diviser en machines de meurtres plus fines.

Qui était le malade qui avait conçu cette monstruosité ? Et quel raisonnement immonde le poussait à mettre ceci sur une humaine ?

Il chassa ces préoccupations de son esprit, pris par une directive essentielle : La survie.

Il nagea pour s'éloigner des décombres et, à mesure que les vagues lui venaient en plein visage, elles apportaient d'autres morceaux de bois.

Tous les morceaux flottants des bateaux étaient réunis, coincés entre des rochers, et il nagea pour les atteindre, fermement agrippé à son mat. Des planches flottantes, des tonneaux, des jambes de bois, des mats...

« Vous avez toujours votre espèce de corde ? En faisant quelques nœuds on fera un radeau convenable. La côte était visible tout à l'heure donc, à moins d'une tempête, on devrait l'atteindre sans problèmes. »
Voir le profil de l'utilisateur

Thalya Galee
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Messages : 44
Date d'inscription : 29/08/2016
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Sam 17 Sep - 16:56

- Pas de panique ! On va prendre un gros morceau de bois et s'en servir pour nager jusqu'à la côte, avec de la chance, nous y serons dans quelques heures.

Thalya regardait le Tog'wall comme le premier des imbécile.

- Paniquer? Ce n'est pas moi qui ai eu la merveilleuse idée de faire brûler les navires!

à ces mots, elle sauta sur son dos, s'y accrochant de ses Quatre bras.

- J'espère que tu flotte mieux que moi.

Une fois dans l'eau glacée, sur le tog'wall, Thalya craignait un peu de se décrocher du géant rouge: Elle coulerais à pic si ça arrivait. Les vages emmenaient avec elles de plus en plus de débris.

- Vous avez toujours votre espèce de corde ? En faisant quelques nœuds on fera un radeau convenable. La côte était visible tout à l'heure donc, à moins d'une tempête, on devrait l'atteindre sans problèmes.

Thalya lui envoya sa corde avant de poursuivre.

- Je n'ai plus le crochet par contre. J'espère que ça te va... dis moi... tu... enfin, les flammes que tu as fais tout à l'heure. tu fait comment pour faire ça? tu pourrais m'apprendre?
Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Dim 18 Sep - 11:39

Se débrouillant comme il pouvait pour ignorer les provocations de la Draturis mal élevée, Saykanel tentait de nouer les planches, tonneaux et débris ensemble. Les tonneaux, étanches et remplis d'air, étaient essentiels, garantissant que le radeau de fortune flotterait, certes maladroitement.
« Comment j'ai brûlé le navire ? Je me suis énervé. Je suis un tog'wall, magique donc. Je n'y peux rien, ça veut dire que les émotions fortes peuvent pousser mes pouvoirs à se déclencher sans mon accord. A ton avis pourquoi vais-je vers Malaggar ? Les meilleurs chamans et mages du monde sont A'ëriths, donc il est logique de penser que dans le meilleur des cas j'y rencontrerai un autre tog'wall ou au moins un chaman pouvant m'aider. Et non, ça ne peut pas s'apprendre. Seuls les trolls sont des tog'walls et je crois que la magie se réveille de manière complètement aléatoire chez nous. »
Le radeau finalement assemblé, Saykanel entreprit de garder son torse dessus et de battre des jambes.
« On va se relayer histoire de conserver l'énergie et battre des jambes vers la côte. Monte sur le radeau, je prends le premier tour. »
Il entreprit donc de nager, gardant à l'esprit la côte et la terre ferme. Sous peu il serait à Malaggar.
Ce fût dont au bout de trois heures et quelques relais que la côte put être aperçue et que les vagues finirent par envoyer les deux étranges personnages sur une plage qui donnait sur une jungle. A leur droite, à l'ouest donc, ils pouvaient apercevoir des bâtiments. Un port ?
Voir le profil de l'utilisateur

Thalya Galee
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Messages : 44
Date d'inscription : 29/08/2016
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Dim 18 Sep - 23:17

ils arrivèrent à terre après quelques heures sur le radeau de fortune. Ils aperçurent au loin plusieurs bâtiments, et le tog'wall semblait ne plus prêter d'attention à Thalya.

- Je tuerais ton Marn Arkonen! Et quand ça sera fait, je reviendrais te voir et tu me devras le respect et la considération que je mérite!

Après tout, c'était aussi pour ça qu'elle était partie de Gaeria... pour être considéré à sa juste valeur!
après ces mots, elle partit en courant vers le port... elle trouverais bien un moyen de retourner à Opanir, une fois là-bas, elle montera une équipe et ira ensuite rendre une petit visite à de Marn Arkonen.
Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   Jeu 22 Sep - 16:43

Saykanel soupira. Quel âge avait-elle ? C'était presque impossible à dire chez les humains. Mais elle faisait clairement preuve d'immaturité, de stupidité et d'excès de confiance quasi suicidaire.
Elle allait s'attaquer à Marn Arkonen, qui s'entourait de tueurs supérieurs à elle, de bons magiciens, et qui avait un talent presque surnaturel pour obtenir leur loyauté. A moins que les dieux soient avec elle, elle était condamnée.
Allait-il la laisser mourir sans tenter de la dissuader ? Oui. Elle avait égorgé Haddock qui, bien que stupide et terriblement agaçant, n'avait commis aucun crime. Être idiot n'était pas un crime et ce capitaine avait offert son hospitalité à Saykanel, l'avait bien traité.
C'était une meurtrière sauvage, elle méritait de mourir aux mains du nouveau nécromancien ou psychique ou chaman au service de Marn. Ce serait juste et approprié. Marn était pire qu'elle, mais...
Il n'y a pas de "moindre mal", fils. Il n'y a que le bien et le mal, peu importe la gravité du mal.
Alors elle mourrait. Et le monde serait débarrassé d'un de ses monstres.
Néanmoins il avait envie de cracher sa haine sur cette femme.
« Je n'ai ni respect ni considération pour les animaux enragés femme. Tu peux te couvrir d'illusions autant que tu veux, mais au final tu n'es que la bête enragée tenue en laisse par ses maîtres qui la relâchent pour lui donner une fausse impression de liberté. Tue-le et tu auras tué un meurtrier, félicitations. Espérons qu'après ça tu te donneras la mort. Cette discussion est close, adieu. »
Il se retourna, rage au ventre et sur ses gardes. Une femme capable d'égorger un homme de cette manière était sans aucun doute capable d'en attaquer un autre dans le dos pour une simple insulte.

Fin

Alors qu'il voyageait vers Malaggar en bateau, Saykanel Rokar a rencontré une jeune exécutrice draturis sur la piste de la drogue du surhomme, volée dans leurs laboratoires et désormais commercialisée et manufacturée en Morrokoth.
Thalya Galee, tueuse au service du mystérieux conseil, posa ses questions à Saykanel qui expliqua que la source du trafic était désormais Marn Arkonen, l'un des hommes les plus riches de Morrokoth. De manière, suicidaire et inutile selon Saykanel, elle jura de tuer Marn. Saykanel, dégoûté par la soif de sang de la jeune femme, la quitta en espérant qu'elle trouverait la mort.
Ah, et il y a eu des trucs au sujet de pirates zombies et de vaisseaux fantômes mais c'est pas vraiment important.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entre les démons et l'océan [Thalya]   


 
Entre les démons et l'océan [Thalya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: L'Archipel et ses trésors :: Malaggar-
Sauter vers: