Souvenirs de Gaërya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vyardo Leonacci
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Hache à deux mains
Outre de vin
Dague
Quelques rations
Un vieil Atlas d'Eznoria
un carnet rouge un poil moisi
Messages : 53
Date d'inscription : 18/04/2016
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Souvenirs de Gaërya    Lun 11 Juil - 21:45

Vyardo est étendu par terre, dans une clairière paisible, seul, sa hache posée avec son vieil atlas un peu plus loin . Plusieurs piles de framboises sont habilement disposées autour de lui et il pioche de temps en temps dedans. Il a le regard dans le vague.

Aujourd'hui, c'est son anniversaire.

Tout ceux qui ont fait la connaissance de Vyardo connaissent son amour pour les framboises. Mais très peu de ces gens connaissent le pays et encore moins le passé de ce mercenaire.

Ce passé, Vyardo y pense.
Il revoit ses jeunes années heureuses chez lui, sur Gaërya.

Vyardo est un draturis. Il est le fils de Brenden et Valeria Leonacci. Il n'a pas de frère mais une soeur, Lydia, de deux ans son aîné.  Aussi loin qu'il se souvienne, le jour de son anniversaire, Vyardo recevait toujours en cadeau une poignée de framboises, met de luxe sur Gaërya. Il adorait ça.
Vyardo était un garçon turbulent, mais sa soeur lui évitait bien des ennuies avec sa diplomatie et ses talents de manipulation. Sa mère travaillait dans une boutique d'antiquités, tandis que Brenden passait le plus clair de son temps dans le petit appartement familial. Ce que Vyardo et Lydia ignorait était que leur père était un membre du F5 très actif. Ils l'apprirent bien plus tard, par un autre membre. Très tôt, Lydia eue besoin d'aller travailler pour subvenir au besoin de leur famille, la résistance contre le gouvernement ne payait pas et le patron de Valeria trouvait sans cesse des prétextes pour réduire le salaire de son employée. Vyardo, lui, subissait la demi journée de cours obligatoire. Il la trouvait terriblement ennuyante: ces leçons consistaient  à vanter les mérites de la technologie et du gouvernement de Gaërya. Le jeune draturis  trouvait qu'il n'apprenait rien sur le monde extérieur et que la réalité présenté lors de ces cours était loin de sa réalité.

Vyardo sourit aux souvenirs de ces années d'innocence et de bonheur. Puis il son sourire disparait lorsqu'un autre souvenir émerge.

Un jour, alors que Vyardo avait 16 ans, après ses cours, il rentra chez lui comme d'habitude. Il commença à voir que quelque chose était arrivé lorsqu'il vit un attroupement devant son immeuble. Il courut, fendant la foule, et se précipita chez lui. Il trouva dans la pièce commune Lydia, pleurant, qui lui dit :
“Ne boit pas l'eau, ne boit pas l'eau”
Elle trembla un peu, puis s'effondra.
Le draturis alla lentement dans la cuisine, où se trouvait la seule source d'eau de leur appartement, et vit ses deux parents par terre, inconscient.

Lydia se réveilla peu après. Elle se leva, tourna frénétiquement la tête mais dû se rendre à l'évidence : elle ne voyais plus. Vyardo fut choqué par les yeux de sa soeur, désormais d'un blanc laiteux. Elle continua tout de même à s'occuper de ses parents avec Vyardo.
Plusieurs heures plus tard, son père ouvrit les yeux. Il tenta de se relever du lit où son fils l'avait posé, mais n'arriva pas à bouger un seul muscle.
Il appela à l'aide, et ses deux enfants accoururent à son chevet.
“Le Virus… J'ai été découvert…”
Vyardo et Lydia avait compris que la cause de cet empoisonnement était le Virus avant qu'il se réveille. Quoi d'autre aurai pu déclencher des effet pareil ?
Brenden finit par se calmer mais refusa de répondre aux questions de ses enfants. Valeria, elle, ne se réveilla que durant la nuit suivante, alors que son mari était toujours incapable du moindre mouvement. Elle ouvrit les yeux, se leva, le regard vide, et resta comme ça, au milieu de sa chambre jusqu'à ce que Brenden se réveille et la trouve la.

“Valeria ! Comment va tu?” demanda-t-il

“Je ne sais pas. Je n'ai pas mal.” répondit Valeria d'un ton monocorde.

“Va annoncer ton réveil aux enfants ! Je ne peux pas y aller moi même…”

“ D'accord. J'y vais”
Le ton monocorde, sans aucune chaleur de sa femme inquiétait beaucoup le draturis.
Elle alla voir Vyardo et Lydia et annonça son réveil. Elle ne dit rien de plus, et resta plantée devant eux, le regard dans le vague. Les deux jeunes draturis se jetèrent dans ses bras, qu'elle n'ouvrit pas pour eux.
Ils ne remarquerent pas tout de suite l'absence de réponse de leur mère.
Lydia finit par s'éloigner, bientôt suivie par Vyardo, horrifiés par ce qu'était devenu leur mère.
Une coquille vide, incapable de ressentir quoi que ce soit ou d'agir par elle même, obéissant sans réfléchir.

Après plusieurs jours, le constat était définitif : Lydia resterait aveugle, Brenden ne serait jamais plus capable de se mouvoir seul et il devait tout demander à Valeria, qui, elle, ne se nourrissait même pas si personne ne le lui demandait.
Aucun des trois n'était en état de travailler donc Vyardo prit la place de sa mère à la boutique d'antiquités.
Un membre du F5 se manifesta, expliqua la cause du déploiement du Virus aux enfants médusés.
Il proposa aussi une aide pour la famille, que Brenden refusa pour ne pas mettre en danger ses enfants.
Les semaines passèrent. Puis les mois. L'anniversaire de Vyardo arriva. Lydia ne serait même pas là : elle avait trouvé un prétexte quelconque pour ne pas venir mais le jeune draturis avait bien compris qu'elle participait à une opération pour le F5. Vyardo rentra donc chez lui après une autre journée de travail monotone et vit sa mère et, posé sur la table, en évidence, une boîte. Remplie à ras bord de framboises. Sa mère esquissa un sourire, son premier depuis l'accident, mais avant que Vyardo ne puisse réagir, son sourire disparu et son regard se vida encore. Ni Brenden ni Lydia ne lui avait demandé, elle avait agit spontanément : c'était sa première action et ce sera la seule action, répétée tous les ans, que Valeria Leonacci accomplira sans que l'on le lui demande, avant de revenir à son état.

Aujourd'hui,  c'est l'anniversaire de Vyardo Leonacci .

Il est seul, mange des framboises et il pleure.
Voir le profil de l'utilisateur

 
Souvenirs de Gaërya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: Portail des mondes :: Récits oubliés :: Rp solo-
Sauter vers: