L'échec est proscrit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Syphel
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Les Lames de l'Ombre
Messages : 33
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 21
avatar

MessageSujet: L'échec est proscrit.   Mer 15 Juin - 20:10

 Pour la première fois depuis des jours, le temps était sec et le soleil réchauffait la peau de la jeune Galbuk, améliorant considérablement son humeur. Alors qu'elle marchait sur un sentier bordé d'arbres aux feuilles vertes, humant l'odeur rafraîchissante des fleurs sauvages qui poussaient dans le coin. Elle s'arrêta pour cueillir quelques Odyl'kum et Nuhen Sucrée, dérangeant à peine quelques Bolipes sauvages qui paissaient là. Elle glissa précautionneusement le butin de sa cueillette dans son sac pour les faire sécher plus tard, songeant déjà au goût délicieux qu'elles auraient en infusion.

 Sa dernière mission fraîchement accomplie, un messager était venu la trouver dans une taverne à Ghaundan pour lui en donner une nouvelle. Un sourire cynique s'étira sur son visage en songeant que les Lames sauraient toujours où la trouver. Elle-même était la fine fleur de l'espionnage, habile et discrète comme une ombre, une Equilibriste hors pair. Pourtant malgré tout son talent, elle n'avait jamais su comment les Lames s'y prenaient pour retrouver sa trace à la fin d'une mission. Elle avait veillé des jours durant, guettant la moindre ombre, le moindre mouvement, en vain. Elle avait fini par se rendre à l'évidence : il existait au sein des Lames, une élite qui se chargeait de garder un œil sur ses membres. Une élite qui visiblement dépassait ses compétences, bien que l'idée lui déplaise grandement.

 Dans un soupir, elle défit le ruban qui nouait son ordre de mission et le relit attentivement.



"Trouvez et détruisez la menace que représente un A'ërith répondant au surnom de Lenwë l'Austère, coupable d'avoir perpétré de nombreux meurtres. Vous le trouverez au cœur de la forêt au nord de Ghaudan. Aucun échec toléré, les agissements de ce démon doivent être stoppés."



 Il était rare que les Lames fassent appel à elle pour un assassinat, mais cela arrivait. Elle se demandait ce qui les avait poussés à croire qu'elle serait plus efficace sur cette mission qu'une Lame spécialisée dans ce genre de solution. Elle haussa les épaules, l'ordre était clair : aucun échec ne serait toléré.

 Elle s'était mise en route la veille, à l'aube, avait marché toute la journée sans faillir, habituée qu'elle était aux longues marches, avant de s'assoupir à la belle étoile en un rien de temps. Elle avait repris la route ce matin alors que le soleil était à peine levé et marchait d'un bon pas, le sourire aux lèvres. Ses pieds commençaient à être douloureux et ses petites jambes peinaient à suivre le rythme qu'elle s'imposait elle-même. Cependant, le jour pâlissait et elle venait seulement d'arriver à l'orée de l'épaisse forêt. Hors de question pour elle de passer une nouvelle nuit sur le sentier, ce soir, elle voulait dormir avec un dôme de feuilles au-dessus de sa tête.

 Ronchonnant, elle activa le pas, redoublant de vigilance pour ne pas tomber sur le démon qu'avait décrit la missive sans y être préparée. Elle hésita longuement à passer à l'action de suite et profiter de la faveur de la nuit, mais elle était fourbue par le voyage et ne savait pas combien de temps celui lui prendrait de traquer sa cible. Aussi, elle décida de monter dans un arbres manifestement très vieux vu la circonférence de son tronc et la largeur de ses branches, et de s'y installer pour la nuit. Ainsi, elle aurait toute la journée du lendemain pour traquer le meurtrier et le surprendre à la nuit tombée, songeait elle.

Ainsi dissimulée dans l'ombre et les branches feuillues, elle s'endormit sans tarder alors que son visage malicieux s'apaisait et se détendait. Sur son visage, l'ombre de son épais rideau de cils s'étendait sur ses joues mouchetées de tâches de rousseurs alors qu'elle rejoignait les bras de la nuit.


Voir le profil de l'utilisateur

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: L'échec est proscrit.   Mer 15 Juin - 21:47

Lenwë posa le pied sur une nouvelle contrée en soufflant comme un bœuf. Après le peuple explosif galbuk et les péripéties vécues parmi eux, le jeune utilisateur de draconique avait ressenti le besoin de retrouver l’atmosphère rassurante d’une forêt. Forcément après un nouveau cauchemar aérien pour quitter l’île flottante… Mais cette fois, il fut fort. Il n’avait détruit aucune porte et était parvenu à ne pas précipiter l’aéronef au sol par panique. Le Roi lui avait offert le voyage vers Ghaudan, suite à sa demande de retrouver la terre ferme, pour s’excuser des désagréments de la cérémonie. « Désagréments ». Lenwë ria intérieurement au souvenir de l’euphémisme. Observant enfin son environnement, le jeune homme vit dans la ville une réminiscence du peu qu’il avait vu d’Hydras. Mes les détails architecturaux l’intéressaient autant que les compétences en tricotage d’une Oracle d’Elmur. Aussi il passa à autre chose. Il traversa la ville comme une ombre, cachant sa tenue quelque peu sauvageonne sous la cape récupérée au début de son périple. Il sentait… Il sentait une forêt, au nord de la ville. Elle se trouvait assez loin, mais après le confinement des aéronefs galbuks, traverser de grandes plaines ne lui faisait pas peur. Au contraire. Arrivé aux portes de la ville, cependant, l’un des gardes l’attrapa par le bras.

-Monsieur, votre comportement est suspect. Veuillez vous déplacer sur le côté, découvrir votre visage, poser vos biens et votre bâton de marche. Nous allons vérifier si vous n’avez pas volé quelque chose.

Lenwë soupira. Si près d’être libre, à peine un pas. Il y avait de quoi rire. Mais c’était la contrariété qui se dessina sur le visage dur de l’ermite. Il banda ses muscles. L’homme de loi le fixait, son collègue continuait de surveiller les patients mais gardait un œil sur lui, prêt à réagir à la moindre incartade.

-Monsieur ?

Un nouveau soupir. Le jeune homme ne lisait que la sincérité de la volonté d’un travail bien fait, chez le garde. Aucune mauvaise intention, pas même le mépris d’un nanti face à ce qu’il pourrait croire être un mendiant. Il s’exécuta, posant son bâton lesté et son sac, enlevant la cape et la posant en tas par terre avec le reste. Le garde lui sourit et entreprit de tâtonner les quelques frusques de Lenwë. Puis il pointa le sac du doigt et Lenwë opina. L’homme eut la décence de ne faire qu’ouvrir le sac pour jeter un coup d’œil à l’intérieur, sans en retourner complètement le contenu. Enfin, il hocha la tête et fit quelques pas en arrière, laissant à Lenwë la possibilité de reprendre ses affaires. Le garde prit la parole avec un demi-sourire.

-Vous êtes habillé comme un bandit n’ayant pas eu de victimes depuis des mois et vous vous déplaciez avec l’allure du larcin finalement commis. Mais vous êtes équipé comme un voyageur itinérant. Pardonnez mon excès de zèle, on a eu quelques rapports de petites attaques, dans la région. Pas de gros problèmes, mais vous comprenez...

-Vous ne faisiez que votre travail, je ne peux vous en vouloir. Puis-je à présent quitter la ville ?

-Bien sûr, faites bon voyage !

L’ermite partit sans demander son reste, saluant de la main. Très vite, le flot de passant inhérent à la proximité de la ville se tarit. Quelques charretiers tirées par de fiers bolipes lui proposèrent de faire un bout de voyage, mais Lenwë déclina, trouvant le réconfort dans la marche et la solitude. Il décida finalement de quitter les routes fréquentées, traversant la plaine un peu plus sauvage. Le voyage fut agréable, plus que calme, car il ne se pressa pas. Il atteignit la forêt à la fin du deuxième jour de marche. La nuit tombait doucement sur Morrokoth et Lenwë observa l’orée de la forêt qui s’offrait à lui. Elle était moins sombre, moins profonde que celle de Malaggar, mais surtout plus accueillante pour qui souhaiterait faire une ballade champêtre. L’ermite sourit.

-Sans doute aussi parce qu’il n’y a pas un gardien à moitié fou de carnage.

Se remémorer tant d’années de sang n’avait rien de drôle, mais Lenwë espérait que tout cela était suffisamment loin derrière lui pour qu’il puisse en faire de l’esprit. Il décida de chercher le cœur de la forêt, dût-il marcher toute la nuit. Il s’enfonça dans l’obscurité procurée par les arbres.

Voir le profil de l'utilisateur

Syphel
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Les Lames de l'Ombre
Messages : 33
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 21
avatar

MessageSujet: Re: L'échec est proscrit.   Ven 17 Juin - 12:28

Un nouveau jour se levait, ou plutôt était installé depuis déjà quelques heures. Sans trop savoir si cela était dû à la fatigue du voyage, au plaisir de dormir sous les arbres ou bien au confort de la large branche sous son petit corps, mais Syphel avait dormi comme un bébé, ce qu'elle n'avait pas fait depuis longtemps. A force de ne dormir que d'un oeil, elle avait accumulé de vilaines cernes violettes sous les yeux.

Mais ce matin, ses joues étaient roses comme celles d'un bébé et ses yeux d'or et d'émeraude pétillaient d'un éclat malicieux, sans aucune trace des cernes qui lui avaient donné cet air fatigué. Reposée et le coeur vaillant, Syphel n'en oubliait pas sa mission et après un repas frugal composé de viande de bolipe séché et de fruits cueillis ça et là, elle se mit en chasse.

Elle se rendit bien vite compte que ses compétences pour soutirer des informations et déloger quelqu'un d'une planque, bien qu'ayant fait leurs preuves en ville là ou elle pouvait faire parler des gens, se révélèrent inefficace dans cette vaste forêt. Syphel n'était pas chasseuse, elle ne savait pas traquer le gibier et encore moins un homme. Pour elle, une branche cassée n'était jamais qu'une branche cassé. Une empreinte dans le sol ? Oui quelqu'un ou quelque chose devait être passé par là. Mais quand ? et quoi ? Elle n'en avait aucune strict idée.

Se sentir hors de son domaine de compétence l'agaçait grandement et malgré le temps clair et chaud, son humeur s'assombrit considérablement au fil des heures qu'elle passait à traquer sa cible.

"Tu parles d'une traque, songea t'elle. Au mieux une déambulation aléatoire dans cette forêt jusqu'à trouver ce fichu démon ... ou bien que ce soit lui qui me tombe dessus."

Syphel décida de ne pas prolonger cette pensée, peu désireuse d'imaginer sa propre fin si sa proie la trouvait avant elle. Qu'attendait-elle au juste ? Un indice évident de présence humaine comme un feu ou comme .. Une voix ?

Syphel jura pour elle-même et se glissa prestement derrière le tronc d'un arbre qui éclipsa sa silhouette sans difficulté. Manifestement, l'homme se tenait tout près car elle entendait sa voix de manière très claire sans avoir besoin de tendre l'oreille. L'écoutant quelques minutes, elle comprit qu'il s'adressait probablement à la faune autour de lui, avec une voix si douce et si tendre qu'elle peinait à croire qu'il puisse s'agir de sa cible. Peut-être était-ce un promeneur, en cette si belle journée ? Elle se pencha discrètement pour apercevoir l'homme, mais les hauts buisson l'en empêchait.

Agacée par cette petite taille qui avait pourtant toujours été un atout, elle sortit de sa cachette sans un bruit pour se glisser derrière le buisson qui la maintenait aveugle. Elle tenta de voir à travers lui mais ne distingua qu'une silhouette qui lui sembla immense et relativement musculeuse. Pour sûr, si c'était son homme, elle ne se risquerait pas à tenter une attaque frontale.

De toute manière, rien ne lui disait qu'il s'agissait de sa cible puisqu'on ne lui avait donné aucune description physique le concernant, si ce n'est que c'était un dangereux fou furieux avide de sang. Elle plissa les yeux pour essayer de discerner plus précisément les traits du voyageur. Elle ne lisait sur son visage aucune folie.

Pour autant, elle décida de faire preuve de prudence et décida de rester tapis dans l'ombre jusqu'à ce qu'elle sache ce qu'elle devait faire de cet homme là, dût-elle le suivre toute la journée pour s'assurer qu'il soit bien sain d'esprit.


Voir le profil de l'utilisateur

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: L'échec est proscrit.   Sam 18 Juin - 12:45

La nuit touchait à sa fin et Lenwë avait fini de saluer les bêtes nocturnes. Il se sentait enfin rasséréné, ayant passé la nuit à traverser la forêt et communier avec la nature de Morrokoth. Le jour se levait et un petit troupeau d'edwil s'approcha du jeune ermite.  Affichant l'un de ses rares sourires sincères, Lenwë avança la main et le mâle dominant y pressa son chanfrein. L'utilisateur de draconique fit bien attention de ne pas frôler la gemme brillante et caressa l'animal majestueux, tandis que le reste du troupeau se positionnait pour brouter ou s'approchait aussi pour quémander des caresses. L'un des plus jeunes mâles s'était empêtré les bois dans quelques lianes et secouait la tête pour tenter de les retirer. Lenwë ria doucement et s'approcha pour l'aider.

-Alors mon petit, on possède presque une ramure d'adulte mais on s'amuse encore comme un enfant ? Pas sérieux, tout ça, le moindre faux pas pourra bientôt être pris comme un défi pour le dominant. Bah, il te reste encore quelques belles années...

Parlant doucement et manipulant les bois délicatement, il libéra la pauvre bête du joug végétal. L'edwil se mit à caracoler un peu partout, montrant sa joie, ce qui fit de nouveau rire Lenwë.

-Attention, attention, tu vas encore te coincer quelque chose, ohlala...

Soudain, tout le troupeau se figea et leva la tête dans la même direction. L'ermite connaissait cette réaction: un intrus était entré sur leur territoire. Par réflexe, il se prépara à traquer l'individu, mais se contint. Il n'était plus en Malaggar, et ici la forêt devait être bien plus fréquentée. Aussi il observa les edwils quitter les lieux et continua ses occupations en susurrant aux arbres, communiquant à sa manière. Au bout de quelques minutes, la forêt lui répondit l'arrivée de l'intrus. Il pouvait finalement l'entendre. Ses pas, très léger, sur les feuilles mortes. Sa respiration, un peu alarmée, entre les troncs. Sa tentative de ne pas être repéré, aussi dissonante qu'une mauvaise note dans la mélodie de la forêt. Ne pas être repéré ? Si cette personne cherchait tant à se cacher, c'est que ses intentions n'étaient pas nobles. Qui était la cible de ses agissements ? Lui-même ? Possible, mais étrange. Qui savait qu'il était en Morrokoth et ici précisément dans cette forêt ? Peut-être alors que cette personne avait de mauvaise intentions envers ladite forêt. En ce cas...

Lenwë resta immobile encore quelques secondes, vacant à ses observations, vérifiant qu'aucune bête innocente de serait touchée si affrontement il y avait. Puis il affermit sa prise sur son bâton lesté, abaissa sa capuche et s'exprima d'une voix forte.

-Qui que vous soyez, sortez de votre cachette. Je n'ai aucun bien de valeur et encore moins d'argent. Si vous ne montrez aucune hostilité, il ne vous arrivera rien. Dans le cas contraire, sachez que vous vous trouvez au pire endroit pour m'affronter.

Une brise invisible secoua les feuillages tandis que Lenwë tournait délibérément le dos à l'individu. Il attendit patiemment son prochain mouvement.

Voir le profil de l'utilisateur

Syphel
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Les Lames de l'Ombre
Messages : 33
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 21
avatar

MessageSujet: Re: L'échec est proscrit.   Lun 27 Juin - 22:14

Alors que Syphel épiait sa cible, croyant être silencieuse, elle l'entendit élever à la voix -à son attention, comprit-elle alors.

-Qui que vous soyez, sortez de votre cachette. Je n'ai aucun bien de valeur et encore moins d'argent. Si vous ne montrez aucune hostilité, il ne vous arrivera rien. Dans le cas contraire, sachez que vous vous trouvez au pire endroit pour m'affronter.

Les yeux verts mordoré de la Galbuk s'arrondirent de surprise. Elle n'avait jamais été repéré de la sorte auparavant, et encore moins avec autant de facilité. Étouffant un juron vexé, elle réfléchit quelques secondes. L'homme savait, de toute évidence, qu'elle était là et il ne lui était plus d'aucune utilité de se cacher. Si son interlocuteur était sa cible, elle devait donc oublier l'approche surprise et vu la taille de ce dernier, cela là mettait dans un sacré pétrin. D'autant plus qu'elle n'avait pas manqué de remarquer sa manière d'affirmer sa prise sur son bâton avant de s'adresser à elle. Elle devina assez aisément qu'il préférait éviter un affrontement mais qu'il n'hésiterai pas à se battre si cela devenait nécessaire. Quant à elle, un combat contre ce qui lui semblait être un tel mastodonte, n'était même pas une option. Pour le moment.

Avec un soupir résigné, elle s'agita brièvement pour sortir de sa cachette. A peine plus haute que le buisson devant lequel elle se tenait, elle retira à la hâte les feuilles et résidus végétaux piégés dans ses boucles flamboyantes. Avec une moue boudeuse, elle esquissa une courbette hâtive mais respectueuse. Quitte à s'être fait prendre comme un bleu, autant conserver un tant soit peu ce qui lui restait de dignité.

- Fort bien, fit elle d'une voix claire et confiante malgré sa mine piteuse, sachez que ce n'est pas votre argent ou vos bien qui m'intéresse. Je ne suis pas une vulgaire voleuse.

Syphel se tint les mains dans le dos, par habitude de cette posture, mais surtout parce que ses dagues de jet s'y trouvaient. Au besoin, elle pourrait certainement crever un oeil à son interlocuteur au moindre signe d'hostilité avant de décamper.

Levant un regard pacifique mais curieux vers l'homme qui l'avait découverte, elle demanda :

- Comment diable avez vous su que j'étais là ? Seriez vous... omniscient ?


Voir le profil de l'utilisateur

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: L'échec est proscrit.   Jeu 30 Juin - 16:59

L'intrus sortit finalement de sa cachette, et se révéla être une galbuk. Encore ! Décidément, depuis son voyage en Gwildor, il ne rencontrait plus que les membres de ce peuple. Elle semblait plus jeune que Lia, mais qu'en savait-il, ces êtres étaient si étonnants. D'ailleurs, cette dernière était encore plus menue que ceux qu'il avait rencontré. Il préféra cependant ne pas trop se laissé abuser, notant la dague à sa hanche et sa démarche souple. Elle fit une petite courbette et assura que ce n'était pas ses biens qui l'intéressait. Lenwë fronça les sourcils, toujours plus méfiant. Elle avait donc un but bien précis pour se cacher de lui. Puis elle lui posa une question surprenante.

-Comment diable avez vous su que j'étais là ? Seriez vous... omniscient ?

La tournue des événements semblant prendre une direction plus calme, Lenwë quitta sa position de combat et reposa son bâton sur son épaule, l'autre main sur la hanche. Position qu'il affectionnait beaucoup car donnant une impression détendue mais lui permettant malgré tout de réagir vite en cas d'attaque surprise.

-Omniscient ? Non. Il s'avère juste que je sais écouter certains... messages.

Un doux vent fit bruisser les feuilles autour de leur duo, en écho à ses paroles. Les edwils au loin avaient trouvés une petite clairière où ils paissaient paisiblement.

-Je ne vais pas vous demander ce que vous faites là, cette forêt est à tout le monde. Du moins, à ceux qui le méritent... Mais pourquoi tentiez-vous de me dissimuler votre présence ?

Le visage fermé, il attendit la prochaine action de la galbuk.

Voir le profil de l'utilisateur

Syphel
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Les Lames de l'Ombre
Messages : 33
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 21
avatar

MessageSujet: Re: L'échec est proscrit.   Jeu 30 Juin - 21:16

Syphel se détendit imperceptiblement en le voyant quitter sa position de combat, bien qu'il semble exaspéré de la trouver sur son chemin. Elle inclina la tête sur le côté en écoutant ses explications, qu'elle trouva étrangement vagues.

Pour autant, elle ne parvenait pas à savoir s'il tentait de lui cacher quelque chose ou bien s'il était simplement sur la réserve. Fronçant les sourcils, elle décida qu'elle n'obtiendrait certainement rien de plus clair de sa part.

-Je ne vais pas vous demander ce que vous faites là, cette forêt est à tout le monde. Du moins, à ceux qui le méritent... Mais pourquoi tentiez-vous de me dissimuler votre présence ?

Elle haussa un sourcil devant la question de l'homme, qu'elle jugea absolument légitime, mais également extrêmement dangereuse. Le visage fermé de son interlocuteur ne laissait filtrer aucune information sur ses intentions à lui, ou sur les conséquences hypothétiques de sa réponse.

Après un instant de réflexion, elle décida de jouer la carte de la franchise. Elle espérait ainsi inspirer un peu plus de confiance à l'homme, et peut-être lui serait-il d'une quelconque utilité pour rechercher sa cible ?

- Eh bien .. J'étais dissimulé parce que je suis à la recherche de quelque chose. Quelqu'un, en vérité. Un terrible meurtrier ivre de sang qui a sévit dans d'autres contrées. L'on m'a dit que je le trouverais ici. Mais vous n'avez pas du le croiser, sans quoi, vous ne seriez certainement plus là pour me parler. En tous les cas, prenez bien garde à vous, il a tué un nombre incalculable d'innocent, sans pitié ni miséricorde. Raison pour laquelle, je préférais lui tomber dessus la première, et comme je ne sais pas a quoi il ressemble, je n'avais aucun moyen de savoir qu'il ne s'agissait pas de vous.


Voir le profil de l'utilisateur

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: L'échec est proscrit.   Lun 19 Sep - 18:39

Elle cherchait un meurtrier? A sa description, l'homme était un terrible monstre. Une pensée lui traversa l'esprit: ce serait amusant si l'homme qu'elle cherchait était lui. Mais bien sûr, ce n'était pas possible. Ses années de carnage étaient loin derrière lui. Se détendant pour de bon, il s'assit en tailleur, posant son bâton, et se mit à farfouiller dans son sac à la recherche de provisions. Elles commençaient à se s'amoindrir et il lui faudrait bientôt chasser. Tout en grignotant le morceau de viande (Déesse, quand pensera-t-il à placer ses herbes séparément? Ce goût!!), il darda son regard sur la galbuk.

-J'ai quelque peu voyagé ces derniers temps. Je peux peut-être vous aider. A quoi ressemble-t-il? Quel est son nom?

Il doutait à vrai dire de lui être d'une quelconque utilité, mais après être passé si près de l'affrontement, il fallait bien faire preuve de civisme. Cependant, Lenwë ne se rendait pas vraiment compte que refuser de partager son repas par vengeance d'avoir été épié n'était pas très civique.

HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'échec est proscrit.   


 
L'échec est proscrit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: L'Archipel et ses trésors :: Morrokoth :: Ghaundan-
Sauter vers: