Lia Chante-Clair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lia Chante-Clair
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Amicale Antropologiste Inter-Ethnique
Messages : 106
Date d'inscription : 09/06/2016
avatar

MessageSujet: Lia Chante-Clair   Jeu 9 Juin - 15:49


Lia Chante-Clair

« De mon point de vue, aucun alcool n'est appréciable sans une musique du même cru. »

Theme

Informations générales


❖ Âge : 40 ans
❖ Taille : 89 centimètres
❖ Poids : 50 kilos tout mouillés !
❖ Race : Galbuks, évidemment !
❖ Peuple : Galbuks !
❖ Localisation : Orenkhal, la plupart du temps. Pavryon de temps à autre. Le reste du temps... où elle peut.
❖ Guilde: L'amicale Anthropologiste inter-ethnique
❖ Situation familiale : Mariée... ou presque.
❖ Métier ou poste : Luthier de formation, anthropologue (en musicologie) par passion


Inventaire


Il y a énormément de choses auxquelles Lia accorde une importance folle. Trop.

C'est pourquoi parmi les objets qui ne la quittent jamais, on distingue une clé pendant à son cou. C'est l'unique modèle, le seul passe-droit permettant l'accès à son coffre personnel où s'entassent ses richesses. Enfin... comprenez : collections d'instruments, de partitions et de prototypes hors d'âge.

Dans la sacoche de cuir accrochée à sa hanche se trouvent deux petits carnets : le premier où elle note les meilleures auberges, bières, plats et autres rencontres durant ses voyages et le deuxième qui constitue l'inventaire de ses découvertes. En vérité, elle garde toujours sur elle son troisième bloc-notes, celui répertoriant les prototypes et inventions de son cru mais lui, avant de le trouver... il faudra lui passer sur le corps. Dans tous les sens du terme.

Enfin, dernier objet sans lequel elle ne se déplace pas : sa flûte à vent.

Tout le reste est accessoire et varie selon l'utilité qu'elle en aura.


Apparence



Une nouvelle journée venait de commencer. Dans le camp, chacun se préparait à la matinée de marche à venir avec plus ou moins d’appréhension.

Lia avait eu du mal à se réveiller. Marcher dans trente centimètres de neige était une épreuve de force lorsque l'on en fait 89 et elle avait refusé d'avoir une monture si toutes les personnes en difficulté n'en avait pas non plus. Mais ça c'était avant de partir et elle devait admettre que ça avait été une énorme erreur. Les autres craignaient le froid, pas trente centimètres de neige...

Elle se dirigea jusqu'au miroir portatif se situant dans sa tente, observa l'air las qui se peignait sur sa figure accentuant ses rides. Ses yeux noisettes semblait fatigués et ses petites épaules étaient bien basses.

- T'as l'air bien piteuse, Lia la brave, dit-elle pour elle même.

Et elle éclata de rire, son nez retroussé se recourbant encore un peu plus et ses lèvres pleines s'étirant. Elle joua un instant avec ses sourcils courbes, faisant tout un panel de moues plus ou moins seyantes avant de se mettre de légères claques, ce qui eut pour effet de faire rosir ses joues claires.

- Allez, on se reprend. C'est pas le moment de se laisser aller.

Elle ramena ses boucles grises en arrière, les disciplinant au mieux sans pour autant parvenir à dompter les dernières mèches réfractaires qui persistaient dans l'invasion de son visage. Elle ajouta à sa coiffure quelques fantaisies que mettent d'habitude les hommes dans leur barbe mais qu'elle avait toujours trouvé seyantes.

Elle ramassa ses vêtements sur le sol. Si lorsqu'elle était en mission elle privilégiait d'ordinaire les vêtements sobres qui passaient plus inaperçus, elle avait envie de couleurs en ce jour qui commençait assez mal. Elle fourra dans son sac sa chemise blanche et son veston gris pour en sortir une chemise bleu clair et une myriade de tissus colorés. Elle avait l'habitude de son peuple, celle de la couleur et de l'originalité par l'habillement, et dans un univers aussi blanc que celui qu'ils traversaient ces jours-ci, elle en avait besoin.

Elle plaça ses carnets dans sa sacoche et dans la poche arrière de son pantalon, celle située à l'intérieur. Plus difficile d'accès. En cas de vol eh bien... disons qu'elle le sentirait. Elle mit son manteau, disposa sa flûte dans sa poche et enfila ses bottes, passant une écharpe verte sous sa poitrine, nouant un foulard bleu autour de chacun de ses bras ronds, et enroula ses chevilles dans un tissu rouge vif. Elle ne partait jamais sans couleurs. Au cas où.

Elle inspira un grand coup, mit son sac sur ses épaules et sortit. Dehors tout le monde s'agitait, repliait le camp, se préparait au départ. Elle, elle marchait d'un pas sûr, la tête haute, comme à son habitude.

- Lia !

Enjbark. Une jeune Hajira très talentueuse qu'elle avait sélectionnée sur le volet.

- Oui ?

- On t'a trouvé une monture. Tu vas l'utiliser. Et c'est pas négociable.

Elle sourit, faisant signe à la jeune femme de se baisser. Elle lui tapa sur l'épaule, amicalement.

- Merci la puce. Vraiment.

Toujours droite. Toujours. Mais rassérénée, elle paraissait quand même moins vieille et plus... libre de ses mouvements. Elle avait retrouvé son allure habituelle de femme sûre d'elle, femme que l'âge a formé. Elle sortit un ruban de sa poche qu'elle ajouta à sa tresse, à l'aveugle. La journée serait pas... si pire au final.


Psychologie



- Hey, toi, le nouveau ! Allez, vient boire un coup ! Arrête de faire ton timide !

Le jeune a'ërith lui lança un regard circonspect avant de se désintéresser d'elle. Elle était saoule, bruyante, grande gueule... insupportable. Il se tourna vers un de ses compagnons.

- Comment peut-elle être parmi les responsables de cette mission...

Il rit.

- J'ai tendance, tout comme toi à me défier des galbuks, cependant... cette femme a l'habitude de ce genre de mission. C'est une ancienne de la guilde et je peux t'assurer - pour avoir déjà travaillé avec elle - qu'elle est intègre. Elle ferait tout pour le succès de la mission et la sécurité de ceux qui y participent. Et si toi tu la vois comme une irresponsable bruyante et vociférante, elle te voit sans doute comme un superstitieux coincé. Mais elle considère que si tu es là, c'est que tu es compétent et qu'elle n'a rien à y redire.

Il fronça les sourcils.

- Superstitieux coincé. C'est cela oui.

- C'est ce dont elle m'a traité le jour où je l'ai qualifiée de "vieille conne bornée".

Il haussa les épaules. Elle était pas forcément facile à vivre mais elle avait un avantage : elle le savait. Elle pouvait se prendre en pleine poire ses quatre vérités et renvoyer la balle avec la même violence. "Quand on veut faire un sermon qui fasse mal, on doit être capable de le recevoir nous aussi. Autrement, on la ferme" lui avait-on dit un jour. C'était valable pour elle comme pour les autres.

- Eh, Sedjel ! T'as pas ta flûte dans le coin ? Ça manque de musique !

Il sourit, sortit son instrument.

- Qu'est ce que tu veux comme musique ?

- Une de chez toi, douce et chantante ! Celle qui bercera jusqu'aux rêves nos âmes éreintées par le voyage !

Elle avait l'alcool poète. Elle sourit dès que les premières notes s'élevèrent, montant sur une table pour danser. Pour ne pas penser à demain.

Demain serait sans doute difficile. Demain, elle devrait sans doute prendre des risques pour éviter à son équipe de devoir le faire à sa place. Demain, ils devraient former une équipe cohérente et soudée s'ils voulaient parvenir à quelque chose et elle espérait que le nouveau comprendrait. Elle ne lui ferait pas de cadeau si ses a priori venaient à compromettre la mission.

Elle, elle en avait des a priori. Beaucoup. Sur ces imbéciles qui se noyaient dans la religion et dans les pseudos commandements divins. Surtout ceux qui se méfiaient de la technologie jusqu'à l'abolir complètement. Mais, qu'ils soient justifiés ou pas, elle savait que pour bien s'entendre avec ses camarades elle devait passer outre.

Dépasser des préjugés... elle en avait fait sa spécialité et ça lui réussissait plutôt bien. La tolérance, ça se travaille, elle en était persuadée. Au final, elle aimait cette diversité de peuples et de coutumes, d'espèces, de mode de vie... Elle aimait les gens.
Même si son obsession pour la liberté la rendait toujours un peu hostile aux elyakies, malgré sa lucidité sur le fait que même de la bonne volonté ne suffirait pas à faire bouger leurs coutumes.

La liberté. La Liberté. Elle s'arrêta de danser, posant un instant son regard dans le vide. Emma...
Elle n'avait jamais regretté d'avoir laissé Carl derrière elle. Carl le Souffleur. Il n'aurait jamais été capable de la suivre. Elle ne regrettait aucune de ses infidélités. Que la vie est ennuyante sans expériences ! Mais Emma... Elle aurait dû se battre plus pour Emma. Où était-elle ? Elle ne l'avait pas revue depuis un an. Ni elle, ni Liam, ni... aucun membre de sa famille. Elle avait été la mère la plus indigne du monde. La plus libre aussi et sans doute des plus passionnées.

Elle assécha bien vite la larme qui tentait de s'enfuir de son œil. Elle n'avait pas le temps de pleurer. Là, il fallait danser. Danser pour ne pas penser à demain.

Demain....



Magie & Technologie



Lia Chante-Clair est tout sauf une magicienne. Elle n'a jamais compris comment on peut parvenir à faire... eh bien... ces trucs, là. Avec ses mains, sa tête, ses pieds ou son postérieur, ça reste un énorme mystère pour elle. Après... elle n'a rien contre ceux qui pratiquent la magie. Ses voyages l'ont amené à constater que la magie est bien réelle et elle a fini par en reconnaître l'utilité le jour où un mage métamorphe a sauvé toutes leurs trouvailles de la noyade. Sans lui, leurs heures de recherches n'auraient servi à rien.

Quant à la technologie... Lia a façonné son premier objet seule à 15 ans, une petite flûte. Sa flûte à vent, un petit boitier qui transcrit sous forme de mélodie la force, l'humidité, la température et la composition du vent grâce à un système forçant l'air à prendre diverses chemins en fonction de sa densité (entre autre) lui aura prit toutes ses années d’apprentissage auprès de son maître luthier. C'est son chef-d'oeuvre. Lia est un maître incontestable dans la fabrication et la conception d’instruments divers, la reconstitution d'instruments disparus. Qu'ils soient technologiques ou plus primitifs, ils ont tous un intérêt et elle se plait à concevoir des instruments chantant grâce à l'énergie du soleil, à la force musculaire ou changeant de musique selon l'heure du jour.  

Bref, c'est un luthier hors pair.


Histoire



La journée avait été éprouvante. Les négociations avec les "responsables locaux" (aussi responsables qu'elle était impressionnante par sa taille) avaient été rudes, les passages qu'elle avait dû ouvrir avaient été nombreux... Bref, elle ne s'était pas trompée la veille en se disant que ce serait tout sauf simple.

Là... ils étaient bloqués dans une tempête de neige depuis... elle avait arrêté de s’intéresser au temps qui passait : trop déprimant.

Ils s'étaient placés en ligne derrière un "ouvreur" troll qui bravait la tempête de toute son imposante masse, se protégeant un minimum du blizzard de cette manière. Lia et deux des autres responsables de mission venaient juste derrière, une carte brandie devant eux.

- On pourra atteindre le refuge avant la nuit ? demanda-t-elle à son camarade originaire de Aurikann.

- Difficilement. Il faut qu'on accélère.

Raedin, humain de sa nation se retourna et harangua la file d'aventuriers du mieux qu'il put.

- Hardi compagnons ! Il faut que l'on se hâte ! Redoublez d'ardeur et nous serons bientôt à l'abri !

Une petite main se posa sur son épaule.

- Qu'un de ceux les plus en difficulté me rejoigne sur ma monture, lui souffla Lia. Je suis suffisamment légère pour qu'elle puisse accueillir quelqu'un d'autre.

Il hocha la tête, indiquant à un jeune homme frêle de le rejoindre, l'aidant à se hisser. Bon. Ils allaient y arriver, de toute façon ils n'avaient pas le choix.

°°°°°°°°

Il arrivèrent au refuge à la tombée de la nuit. Soulagement. Il ne passeraient pas la soirée dehors dans une tempête, risquant à tout moment la mort par hypothermie.

La troupe s'installa, faisant entrer jusqu'aux bêtes de trait à l'intérieur.

On ouvrit des barriques de viandes séchées, d'eau et même un peu d'alcool. Souffler. Souffler et voir.

- Lia, ça va ?

Enjbark, attentive.

-Ouais, t'en fais donc pas. Je gère ma propre personne, c'est déjà bien, pour le reste là je délègue, ça me dépasse. Même si je déteste ça.

Elle lui sourit.

- Allez. On va boire un coup et on va parler pour oublier la journée de merde qu'on s'est farcie.

°°°°°°

Rapidement, les conversations s’installèrent. On dormait à même le sol, serrés pour se tenir un peu plus chaud, au milieu des îlots d'animations qui se créaient à droite, à gauche... On sortait des couvertures que l'on étendait sur les dormeurs et on distribuait du vin chaud.

Dans un coin, Sedjel, dont la flûte avait été brisée par une mauvaise chute, demandait l'expertise de la galbuk. Chante-Clair observait l'instrument sous toutes les coutures, hochant la tête d'un air résigné.

- Elle est foutue. La réparer reviendrait à la modifier entièrement. Je t'en referais une autre si tu veux, si on croise du bois de qualité dans les jours qui viennent.

-On est en plaine là et avec la neige qui y'a dehors...

- Une poutre peut très bien être composée de bois de qualité.

Elle agrémenta sa phrase d'un clin d’œil avant de reposer l'instrument par terre en soupirant.

- Chante-Clair... Pourquoi Chante-Clair ?

Elle haussa les épaules.

- C'est une longue histoire et on va encore me taxer d'incorrigible bavarde alors que ça sera, encore une fois, pas de ma faute.

- Allez... raconte-nous donc.

- Viendrez pas vous plaindre que je parle trop ? Bon... okay ! Pourquoi Chante-Clair donc...

Depuis que je suis toute jeune, à peine un marmot, je chante. J'ai toujours aimé la musique, peut-être que ça me vient de ma mère, Olaj la Braillarde mais ce qu'il y a de certain, c'est que je suis plus douée qu'elle.

Si on dit de ma mère qu'elle ferait fuir une goule en chantant, il parait que quand j'étais petite il suffisait que je chante pour endormir mon jeune frère. Bien entendu, savoir endormir mon petit frère ne m'a pas valu mon surnom. Non, ce qui me l'a valu c'est que j'ai fait pleurer mon roi.

A la fin de mon apprentissage, lorsque notre maître nous a traîné à la cour pour que nous y présentions nos œuvres, j'ai chanté en même temps que ma flûte à vent jouait et le roi a pleuré. Il a demandé à ce que je fasse taire ma flûte et que je chante seule. Alors j'ai chanté. et mon roi a pleuré.

Mes compagnons m'ont nommé comme cela dès que nous fûmes repartis du palais. C'est resté. J'en ai fait mon nom.

Elle sourit. Ses camarades... Carl le souffleur en faisait partie. Il venait de passer maître verrier, il les avait accompagné.

Ils étaient déjà promis l'un à l'autre à cette époque et ils s'étaient assez vite mariés. Il avait eu une fille, Emma, alors qu'elle avait 20 ans. Une belle enfant, aussi rousse que son père, la peau légèrement violette... qu'elle avait laissée.

***************

Carl l'attendait, leur fille endormie dans les bras. Il avait l'air mécontent.

- Trois jours d'absence ! TROIS !

- Ça va Carl.

- Non ! Non ça va pas. Il y a trois jours tu fais tes sacs et je te retrouve sur le pas de la porte, Emma dans les bras, prête à partir... Je réussis à te convaincre de pas l'emmener, de justesse et... Lia, elle a cinq ans, putain ! Elle a besoin d'une vie stable et... LIA !

La jeune femme venait d'entrer dans l’appartement en bousculant son époux. Elle posa ses affaires sur le sol et se retourna vers le souffleur.

- Va la coucher. Qu'on puisse parler sans qu'elle en pâtisse.

- Sans qu'elle en pâtisse, hein...

- S'il-te-plaît...

Il s'en alla en direction de la chambre. Lia soupira. Bon. De toute façon, il faudrait avoir cette conversation tôt ou tard.

- Voilà, c'est fait. Lia tu... ne peux pas partir comme ça, c'est pas possible...

- Je ne peux pas rester passive. J'ai besoin de ma liberté absolue, je...

- Tu es parent ! Tu as des responsabilités, des devoirs, des...

- Si tu me laissais l'emmener, il n'y aurait pas de problème ! Mon père le faisait bien, lui !

Il soupira.

- Je ne peux pas accepter que tu risque la vie de notre fille simplement pour partir à l'aventure.

- Tu me prives d'elle !

- Je te prive de rien du tout, c'est toi qui pars ! Tu es suffisamment grande pour faire des conneries toute seule.

- Je ne te permets pas ! J'ai besoin de ça. C'est ma vie, pas la tienne !

- C'est celle de notre fille ! Il va falloir que tu choisisses entre ce que tu as ici et ce que la guilde t'apporte.

- Tu ne me laisseras pas emmener ma fille, n'est-ce pas ?

- Non.

Elle planta ses yeux dans ceux de son époux, ferme et décidée.

- C'est tout réfléchi.

Elle se détourna, entra dans la chambre de sa fille, baissant les yeux sur elle. Elle sourit, versa une larme, la prit dans ses bras. La petite ronchonna puis ouvrit les yeux.

- Maman ! Tu es rentrée ? Papa voulait pas que je te rejoigne...

- Oui, je suis rentrée. Mais je repars. Pour plus longtemps sans doute... Tu es gentille avec papa, hein ?

- Pourquoi tu repars ? Maman... ?

- Je t'aime ma chérie.

-MAMAN !

Elle sortit de la pièce, fermant la porte. Elle leva sur Carl un regard empli de colère.

- Tu me forces à un choix. J'ai choisi. Les rares fois où je verrai ma fille, elle aura une mère heureuse, pas une prisonnière de sa propre vie.

Elle ramassa son sac, sortit et s'engouffra dans les rues de la ville.

Elle avait choisi.

Elle referma sa main sur sa flûte à vent et elle se mit à pleurer.


*****************

Le maître luthier la regardait de haut en bas avec méfiance.

- Et... C'est quoi ça ?

-Une flûte à vent !

- Certes. Tu te rends compte que ton plan est... bancal ?

- ...oui. C'est bien pour ça que je vous les montre ! je veux que ça soit mon chef d'oeuvre ! Celui que je présenterai à la couronne ! L'oeuvre de mon apprentissage !

- D'accord... et ça marche comment ?

- Alors...

Dans un premier temps, les différents orifices permettent au vent de s'engouffrer dans l'instrument. Cela donne la note de base, qui est différente selon la vitesse et l'orientation de l'air. Ensuite... l'ensemble de piston, ici, permet de réorienter l'air en fonction de sa puissance, ce qui modifie les notes. Ici, on a un récepteur d'humidité qui entraîne la redistribution de l'hydrométrie dans l'ensemble du boitier pour en modifier le timbre. Enfin, les impuretés présentes dans l'air sont bloquées par les filtres et finissent par obstruer certaines conduites très fines ou par changer le trajet de l'air, changeant la mélodie finale.

- Ouaip. Bah, c'est pas gagné. C'était quoi ton autre projet ?

- Un accordéon solaire...

Le maître soupira, se massant les tempes.

- Bon... eh bien... va pour la flûte à vent. Vu comment tu m'as l'air partie, c'est encore ce que tu vas me pondre de plus simple. Mais t'emballe pas, c'est pas sûr qu'on y arriv...

- Je vais retravailler les plans !

Elle partit en courant, laissant le luthier seul, l'air un peu bête.

Elle était heureuse. Il n'avait pas dit que ce serait impossible, juste difficile. La difficulté, c'était pas quelque chose qui lui faisait peur !

>:<>:<>:<>:<>:<>:<>:<

La tempête se taisait et le calme revenait petit à petit. Seuls les ronflements de quelques malotrus venaient troubler le silence. Lia n'avait pas vraiment réussi à dormir. Elle pensait à Liam et Ysvel, ses deux petits enfants de deux et un an. Elle espérait vraiment pouvoir les embarquer dans des fouilles à l'avenir, faire ce qu'elle n'avait pas pu faire avec sa fille. Même si ses relations familiales restaient tumultueuses, elle commençait à reconstruire des liens avec sa fille. Petit à petit. Alors, peut-être qu'elle accepterait.

La galbuk ferma les yeux et commença à fredonner un air mélancolique que son père avait pour habitude de lui chanter. Ce faisant, elle s'endormit.





Ambition


"Mesdames, messieurs et autres, maîtres anthropologues, amis ethnologues, novices et amateurs de tout horizon, laissez-moi vous dire ceci : vous n'avez aucune idée du pouvoir qu'apporte l'érudition !
Vous restez là, dans vos sièges, trop occupés à étudier ce qui est évident, ce qui demeure sous vos yeux ; trop peureux, trop flemmards, trop mollassons pour vous lancer dans quelque chose qui sera définitivement plus grand que la médiocrité dans laquelle vous vous affalez.

Était-ce donc là votre seule ambition pour l'Amicale Anthropologiste lorsque vous l'avez créée ? Était-ce donc là votre seul but, vous enorgueillir du savoir récolté par d'autres, sans aucune notion d'inédit ?

Je n'aurais pas cru. Lorsque je vous ai rejoint, jeune femme éprise de liberté et de savoir, abreuvée de musique, je pensais participer à la redécouverte de l'histoire du monde à vos côtés ! Je pensais faire renaître des instruments morts depuis des centaines d'années, jouer des musiques muettes depuis plus longtemps encore ! Au lieu de cela, on m'a indiqué mon siège et c'est presque si l'on m'avait dit "j'espère que votre cul appréciera le voyage !".

Eh bien non ! Je refuse de rester un instant de plus assise à ne rien faire !

Vous financez deux-trois missions si timides qu'elles ne s'aventurent pas en dehors de la route. Mettez votre argent dans quelque chose de plus utile, bon sang !

Je vous propose une mission que je prends en charge de A à Z, qui aura pour objectif d'obtenir de plus amples informations sur les troubadours de Morrokoth qui vécurent à la fin du VIIIème siècle. Et je m'engage à le faire pour la même somme que celle engagée dans vos missions sans intérêt !

Je vous en supplie, revoyez vos objectifs. Nous sommes capables de plus grand et nous pourrions réellement apporter une contribution au monde dans lequel nous vivons. Soyez courageux et entreprenants et montrons ensemble qu'une bande d'érudits allumés peut beaucoup.

Mesdames, messieurs et autres, maîtres anthropologues, amis ethnologues, novices et amateurs de tout horizon, j'espère avoir marqué vos esprits et que ma parole fera bouger les choses !"

Une partie de la foule applaudit. Suffisamment pour que l'on vote en sa faveur. Elle sourit.

Elle n'avait pas laissé Emma pour rien.




Peurs et phobies


Lia a peur du Silence. Avec un beau S majuscule. Pas la simple absence de son. L'absence absolue de réponse de la part de quelqu'un, l'absence absolue de bruit, de réaction dans un environnement soudain muet. La mort, la disparition, la solitude... Voilà tout ce que certaines formes de silence présagent et Lia les déteste.

Se retrouver seule, ne plus pouvoir jouer, chanter... Perdre la voix. Sa voix. Lia préférerait largement être aveugle que muette, que ce soit à cause de son caractère causant ou de son amour pour la chansonnette et puis, perdre sa voix lui ferait perdre son nom... son existence.

Vieillir. Sans savoir. Qu'elle envie les races vivant plus longtemps qui auront des années en plus pour apprendre ! Elle espère très franchement vaincre les records de longévité de son peuple. Plus de temps. Plus de connaissances. Le pied !

Perdre sa liberté fait aussi partie de ses pires phobies. Être à la merci de quelqu'un, ou pire ! Se restreindre soi-même. Elle a toujours été une femme libre. Quitte à faire des sacrifices...

Enfin... enfin elle a peur d'oublier. Ou que l'on oublie. Que l'on oublie de chercher des réponses, le passé, ses inventions... sa fille. Oublier ou être oubliée.
Jamais. Au grand jamais.


Entre nous


❖ Comment avez-vous connu Thoronir ? Par hasard ! En déambulant sur le net et en me disant: OH MON DIEU C'EST TROP BEAU !!!
❖ L'univers a-t-il été difficile à assimiler ? Un peu mais bien trop intéressant pour que ce soit décourageant !
❖ Avez-vous des suggestions ou questions ? Non
❖ Auriez-vous besoin d'un parrainage ? Je ne dis pas non ^^
❖ Quelle sera votre activité/présence sur le forum ? Très variable selon le travail que j'aurais et mes période d'inspirations
❖ Acceptez-vous de nous laisser vos créations en cas de départ ?oui.
❖ Autre chose ? C'est beau, c'est coloré, je blblbte





Dernière édition par Lia Chante-Clair le Lun 13 Juin - 12:04, édité 33 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Lia Chante-Clair   Jeu 9 Juin - 16:19

Re-bonjour Lia, et à nouveau bienvenue! :D

Tu m'as posé pas mal de questions sur la cb, mais je réitère: n'hésite pas à demander, on te répondra avec plaisir =)
Note pour le reste du staff: Lia compte créer sa guilde une fois son personnage intégrer à Thoronir.


En espérant que tu te plaises parmi nous, bonne chance pour la fin de ta fiche :3
Voir le profil de l'utilisateur

Isilwen Ninquë
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Actuellement en voyage, Isilwen porte dans ses bagages :
- Un peu de nourriture
- Des herbes médicinales au cas où
- Une bourse d'écus
Messages : 281
Date d'inscription : 18/11/2015
Localisation : Elmur
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Lia Chante-Clair   Jeu 9 Juin - 17:38

Bienvenue parmi nous ! Ton personnage m'a l'air super intéressant *_* Bon courage pour ta fichouille et n'hésite pas à me contacter si tu as des questions ;)


Voir le profil de l'utilisateur http://kary-le.com/

Lia Chante-Clair
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Amicale Antropologiste Inter-Ethnique
Messages : 106
Date d'inscription : 09/06/2016
avatar

MessageSujet: Re: Lia Chante-Clair   Jeu 9 Juin - 17:46

Merci beaucoup ! ^///////////^
Voir le profil de l'utilisateur

Sylsiza'an Hrothgar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous avez créé une guilde. Le culte de la personnalité, c'est pour quand ? Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Un luth gravé et peint à la main, une lance et un petit livret.
Messages : 1182
Date d'inscription : 13/06/2014
Localisation : Valestria
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Lia Chante-Clair   Jeu 9 Juin - 21:20

Bienvenue Lia !

Une galbuk, haha, quelle bonne surprise. Tu comptes créer une guilde en plus ? Je ne peux que t'y encourager ! Comme l'a dit Len, n'hésite pas en cas de questions. Ta fiche a l'air terminée mais n'ayant pas ton feu vert, je préfère attendre avant de corriger. En tout cas, ta citation est sympathique, j'ai hâte de lire tout ça. ♥


« Si un plus grand nombre d’entre nous préférait la nourriture, la gaieté et les chansons
aux entassements d’or, le monde serait plus rempli de joie. »
- Thorin Écu-de-chêne
Voir le profil de l'utilisateur http://thoronir.forumactif.org

Lia Chante-Clair
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Amicale Antropologiste Inter-Ethnique
Messages : 106
Date d'inscription : 09/06/2016
avatar

MessageSujet: Re: Lia Chante-Clair   Jeu 9 Juin - 21:24

Merci ^^

Non ma fiche n'est pas terminé, il manque l'histoire, ce qui va me prendre du temps ^^

Je ferais un petit up quand ce sera bon !
Voir le profil de l'utilisateur

Sorenn
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Messages : 57
Date d'inscription : 09/02/2016
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Lia Chante-Clair   Ven 10 Juin - 1:33

Une galbuk!
Bienvenue !
Voir le profil de l'utilisateur

Jaelek Rakha'lil
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Une amulette
Un sabre à lame courbe
Un bâton de marche
Un carnet de notes, un charbon taillé
Un long-coureur roux à poils courts qu’il a nommé Kosha
Messages : 40
Date d'inscription : 23/04/2016
Localisation : Alënor
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Lia Chante-Clair   Ven 10 Juin - 11:39

Bienvenue parmi nous !
Décidément, les galbuks et la boisson c'est toute une histoire xD Très jolis récits en tout cas :)
Voir le profil de l'utilisateur

Lia Chante-Clair
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Amicale Antropologiste Inter-Ethnique
Messages : 106
Date d'inscription : 09/06/2016
avatar

MessageSujet: Re: Lia Chante-Clair   Ven 10 Juin - 14:31

Merci beaucoup ^^

Bon, alors je sais que j'ai pas arrêté avec mon obsession pour l'histoire super longue mais en fait j'avais trop hâte de finir ma fiche donc son background est juste long ><

Mea culpa pour avoir parlé avant de savoir ce à quoi ça allait ressembler au final ^^

Tout ça pour dire que ayai ! J'ai fini ma fiiiiiiiiche !!!!

edit: au fait, pour le parrainage, ça se passe comment ?
Voir le profil de l'utilisateur

Sylsiza'an Hrothgar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous avez créé une guilde. Le culte de la personnalité, c'est pour quand ? Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Un luth gravé et peint à la main, une lance et un petit livret.
Messages : 1182
Date d'inscription : 13/06/2014
Localisation : Valestria
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Lia Chante-Clair   Sam 11 Juin - 0:20

Bonjour, Lia !

Je viens corriger ta fiche, comme convenu ! Alors déjà, j'apprécie énormément ce personnage, imparfait et attachant, comme je les aime. Des moments touchants, des dialogues réalistes, c'était sympa, de même que ces descriptions du caractère et du physique, toujours dans ce souci du vivant.
Néanmoins, j'a relevé des fautes récurrentes et gênantes à la lecture, les voici :

• Fais attention à ne pas mettre systématique une majuscule après les points de suspension. Il faut l'utiliser lorsque les points de suspension achèvent une phrase, sinon ce sera une minuscule.

• N'oublie pas les espaces entre un mot et les ":". Tu écris souvent, par exemple : "sans lequel elle ne se déplace pas:". Pareil pour les tirets avant chaque prise de parole. :)

• Faire attention au pluriel, tu as tendance à en mettre lorsque le mot est au singulier, exemple : "Dans le camps", "toutes les personnes en difficultés", etc.

• "Ses yeux noisettes semblait fatigués" Il ne faut pas mettre de "s" à "noisette" car cette couleur est tirée du fruit sec. De ce fait, lorsqu'un adjectif de couleur se rapporte à un nom, il est invariable.

• "Et elle éclata de rire, son nez retroussé se recourbant encore un peu plus et ses lèvres pleines s'étirant." On ne commence pas de phrase avec la conjonction de coordination "et", jamais. Je te laisse reformuler ! (C'est dans la description physique).

• "C'est ce dont elle m'a traité le jour où je l'ai qualifiée de 'vieille conne bornée'." Fais attention à bien mettre des guillemets et non une simple apostrophe. Comme ceci, donc : "une vieille conne bornée".

• "Quand à la technologie..." C'est "Quant" et non "Quand.

• Fais attention, tu as tendance à mettre "à" au lieu de verbe avoir "a".

• "- On pourra atteindre le refuge avant la nuit ? demanda-t-elle à son camarade originaire de Durkann." Qu'est-ce que Durkann ? Il faudrait l'expliciter. Mais ce sera forcément un petit village car vous ne pouvez pas inventer plus gros afin de ne pas trop déboussoler les joueurs.

• "lorsque notre maître nous a traîné à la cours pour que nous y présentions nos œuvres" La cour d'un roi n'a pas de "s".

• Veille à bien conjuguer tes verbes. Ce problème se produit souvent dans ta fiche.

Voilà. J'ai tout corrigé donc inutile de le faire, sauf pour le "Et" pointé (il y en avait une myriade d'autres mais je l'ai fait moi-même, puisque cela ne dénaturait pas le texte). Tu pourras relire afin de t'imprégner de ma correction et ne plus renouveller ces erreurs à l'avenir ! :)

Hormis ça, tout est bon, l'univers a été correctement assimilé, ta guilde semble réellement intéressante et ta plume se veut sympathique. Je n'ai rien à y redire, hormis que, bien sûr, tu es validée et fais désormais partie intégrante des violets ! Mes félicitations ! N'oublie pas d'ouvrir ton journal de bord, de prendre part aux rp libres, aux quêtes, à faire une demande de rp, à passer sur la CB et à nous demeurer fidèle.

Bonne fin de soirée ! o/


« Si un plus grand nombre d’entre nous préférait la nourriture, la gaieté et les chansons
aux entassements d’or, le monde serait plus rempli de joie. »
- Thorin Écu-de-chêne
Voir le profil de l'utilisateur http://thoronir.forumactif.org

 
Lia Chante-Clair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: Plateforme d'invocation :: Atelier de confection :: Galerie des personnages :: Présentations validées-
Sauter vers: