[Quête de guilde] Le silence du Galbuk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cole B. Rangma
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : La Cour des Miracles
Inventaire : - Armure légère de combat complète
- Bras robotique cuirassé
- Épée longue connectable au Lanythe
- Dague longue ultra légère pour combat rapproché
Messages : 9
Date d'inscription : 09/05/2016
Age : 21
Localisation : Parfois Toulouse, parfois Marseille
avatar

MessageSujet: [Quête de guilde] Le silence du Galbuk   Mer 1 Juin - 22:28

Troisième contrat de la quête de guilde " Que mort tombe " de La cour des Miracles entre Croquelune et Cole B. Rangma

~ Que mort tombe ~
________________________________________________________________________________



Il serait impossible de dire quoi de l'alcool ou du sang sentait le plus fort dans l'abri de fortune complètement abandonné dans lequel l'interrogatoire avait lieu. Un petit peu de vomi, de grosses flaques de sangs pénétrant les tas de neige ayant traversé la charpente en décomposition, et un petit feu dans lequel il chauffait une petite lame à blanc. Voila en tout et pour tout ce qui constituait l'intérieur de la cabane si on omettait la présence du tortionnaire et du torturé.
Le second, attaché au mur par des clous dans les mains, avait le visage sale, le torse nu, les lambeaux de son haut gisant plus bas, à même le sol sur lequel il était assis, malgré un froid des plus rugueux. Le feu ne réchauffait presque pas, et les faibles petits murs laissaient passer nombre de courant d'air. La lame créa une nouvelle plaie sur le biceps droit du malheureux.

- Une cicatrice.

Le blessé serra les dents. Il avait connu pire lors de ses escarmouches et autres affaires de brigands. Il rigola doucement, soufflant qu'il lui en faudrait plus et que jamais il ne parlerait. Le coup de poing frappa fort et avec précision.

- Deux dents.

Les deux petites dents tombèrent au sol, sous le regard à moitié assommé de leur ancien possesseur. Celui-ci lâcha plusieurs insultes concernant une génitrice et des oiseaux, le tout avec un cheveux sur la langue, ajoutant une petite note de ridicule dans la scène. Cole, repris le couteau en main et arracha une bote à sa victime. Il répéta sa question, pourtant simple, à savoir la localisation de son chef, mais ne reçu que d'autres insultes en guise de réponse.

- Un orteil.

Il n'aimait pas ça, loin de là, il n'était pas du genre à prendre plaisir dans la violence, mais on ne peux pas dire non plus qu'il éprouvait la moindre forme de regret. Il fallait ce qui, selon lui, devait être fait. Il n'avait pas que ça à faire, c'était son premier contrat, il n'était pas en solo, ils devaient se retrouver ici même, mais ayant croisé le malheureux complètement ivre, il avait d'abord voulu le suivre jusqu'à la planque de lui et ses compères, mais il s'était endormi à mi chemin. Il l'avait donc ramené ici, et pour gagner du temps, avait commencé l'interrogatoire en attendant son nouvel acolyte.

- Le pouce gauche.

Le chiffon absorba la majorité du cri du bandit. Les larmes coulaient. Avec ce qu'il avait bu, elles étaient surement constitué de plus de vodka que d'eau. Ironiquement, l'alcool atténuait la douleur et l'interrogé ne s'était évanoui qu'une fois jusqu'ici.

Alors que le mercenaire sous contrat commençait à balader sa lame vers les parties génitrice du pauvre homme, celui-ci hurla afin qu'on lui retire son bâillon.
Il était prêt à tout lâcher, nul besoin d'aller plus loin, comme je vous l'ai dit, Cole n'y prenait pas spécialement de plaisir, et son boulot ne concernait que le chef de la bande.
Son premier boulot. Il avait à peine rejoins la guilde qu'on lui confiant celui-ci. Il avait rejoins celle-ci de fil en aiguille, sans en faire un objectif particulier, elle pouvait l'aider, bien que nombre de ses membres étaient des personnes qu'il aurait normalement évité. Il n'était pas quelqu'un de fondamentalement bon, bien sur, il était même plus proche de l'opposé si on en croit la majorité, mais il lui était difficile de se prendre d'affection pour des psychopathes tueurs, massacreurs d'enfants et autres  nécrophiles.
Il était intrigué quant à la personne qui allait l'accompagné dans cette traque au cannibale, cette même personne qui le rejoignit ce soir là.
Voir le profil de l'utilisateur

Croquelune
Vous avez créé une guilde. Le culte de la personnalité, c'est pour quand ? Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : La Cour des Miracles
Inventaire : - Pleins de bibelots sans intérêt aucun, des accessoires, des masques, des fioles, des plantes, de l'or, des parchemins...
- Deux dagues soigneusement cachées
Messages : 127
Date d'inscription : 06/01/2016
Localisation : Sur les routes, direction Ermurag.
avatar

MessageSujet: Re: [Quête de guilde] Le silence du Galbuk   Jeu 2 Juin - 0:13

Le vent sifflait, la neige tombait, le froid régnait.

Croquelune n'appréciait guère les contrées hostiles et peu accueillantes d'Aurikann, qui le forçait à troquer ses beaux habits de soie colorée contre d'épaisses fourrures d'animaux -pas moins précieuses ceci dit. Son visage était couvert d'un habituel masque, représentant vaguement un loup aux crocs dévoilés. Il accompagnait pour ainsi dire assez fidèlement l'humeur de son propriétaire : massacrante. La neige lui montait jusqu'aux genoux tandis qu'il tentait de se frayer un chemin jusqu'au point de rendez-vous qu'on lui avait rapporté.

Croquelune n'appréciait guère la neige. Trop lumineuse, trop pure, trop... Glaciale. Sans oublier le fait qu'elle s'infiltrait partout, trempait tout et rendait son ascension incroyablement peu discrète. Le large sillon dans son sillage témoignant de sa traversée en attestait. Emmitouflé dans ses grandes fourrures, l'assassin grommelait des mots inaudibles. S'il aimait l'imprévisibilité, aujourd'hui, il la maudissait de toute son âme écorchée. Il n'était pas sensé se trouver en ces lieux, en route vers cette mission qui ne lui était pas destinée, en compagnie d'un courtisan qui ne comptait pas parmi ses protégés. Alors, tandis que le blizzard mugissait un peu plus, Croquelune grondait, à l'image de son masque lupin.

Croquelune n'appréciait guère les Fantassins. Rustres et sans style, la plupart du temps, ils n'avaient rien à voir avec ses Coupes-Gorges, toute en subtilité et en manipulation. Il se sentait davantage proche des Maraudeurs et des Colombes. Cette mission aurait du revenir à Lothaën, le Seigneur Chantegriffes de son surnom, dirigeant des mercenaires de la Cour. Malheureusement -et pour le plus grand damne de notre pauvre protagoniste, ce dernier s'était retrouvé compromis dans une missions d'escorte, qui le retenait à quelques centaines de lieux d'ici. Par un heureux hasard, il se trouvait que Croquelune se situait justement dans les parages ; une Colombe s'était donc chargée de lui rapporté la mission. Une mission d'initiation, pour un nouvel arrivant qui devait être jaugé. Une fois de plus, l'assassin songea qu'il n'avait rien à faire ici. Mais refuser aurait signifier contrarier le Roi.

Et Croquelune n'appréciait guère quand le Roi se fâchait. Le voilà donc, pataugeant dans la neige glaciale, dans ce pays inhospitalier, à la recherche de quelque Galbuk hors-la-loi dont on avait commandité l'assassinat. Cela était plus dans son domaine. L'acrobate serra les dents puis se détendit imperceptiblement lorsqu'il prit la décision de passer toute sa frustration sur sa pauvre proie verdâtre, qui ne s'attendant pas à voir débarquer dans son repère des Courtisans chargés de le tuer. Croquelune interrompu son interrogation portant sur la manière dont il ferait regretté au Galbuk sa présence en ces lieux lorsqu'il aperçu une petite cabane. Elle ne devait guère abriter grand chose, mais le petit feu qui crépitait à l'intérieur informa l'assassin que son partenaire était déjà sur place. Tant mieux.

Croquelune n'appréciait guère attendre, aujourd'hui.

Le spectacle du corps mutilé qui s'offrit à lui lorsqu'il dépassa le seuil le laissa de marbre. Il se contenta de détailler son interlocuteur et tortionnaire, qui tirait quand à lui une mine plutôt macabre. La description de ce grand personnage aux yeux gris correspondait à celle qu'on lui avait faite. Ce fut d'une voix masculine, rauque et qui semblait provenir du plus profond de son être que l'assassin questionna son interlocuteur sur la localisation de la planque de leur victime. Une fois l'information échangée, Croquelune commença à présenter le plan d'action, lorsque le captif grogna -glouglouta serait peut être un terme plus exact- à travers son bâillon.

Et malheureusement pour lui, Croquelune n'appréciait guère d'être interrompu. Le silence se fit lourd lorsque d'un geste fluide, instantané et agile, il se glissa devant le malheureux, une dague surgissant habilement dans sa main droite. Le sang gicla sur son masque de loup lorsqu'il trancha la gorge du prisonnier sans avertissement. L'assassin se retourna vers le dénommé Cole Rangma, son partenaire et prononça quelques mots d'une voix qui, bien qu'aussi austère que la précédente, n'avait presque plus rien de comparable tant elle semblait menaçante, à l'effigie du masque de loup.

« Oublie donc ce foutu plan. Je veux un bain de sang. Pas l'une de ces maudites créatures n'en ressortira. »

Glacée, comme la tempête soudain devenue silencieuse à l'extérieur. Comme son regard d'un bleu vif qui semblait bouillir d'une rage froide et maîtrisée.
Voir le profil de l'utilisateur

Cole B. Rangma
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : La Cour des Miracles
Inventaire : - Armure légère de combat complète
- Bras robotique cuirassé
- Épée longue connectable au Lanythe
- Dague longue ultra légère pour combat rapproché
Messages : 9
Date d'inscription : 09/05/2016
Age : 21
Localisation : Parfois Toulouse, parfois Marseille
avatar

MessageSujet: Re: [Quête de guilde] Le silence du Galbuk   Lun 6 Juin - 0:14

Quel étrange individu.
Voila la première chose que Cole se dit lorsqu'il rencontra pour la première fois Croquelune. Malgré une apparence coloré, presque fantasque, il émanait de lui une froideur incroyablement grande. Et ce n'était pas dut au blizzard.
Tuer le prisonnier était clairement inutile, c'était une action répondante d'un coup de sang. Est-ce que ça l'agaça ? Pas le moins du monde, mais cela n'était clairement pas un acte pragmatique.

Des présentations courtes, son hôte ne semblait pas prompte à échanger dans la joie et la bonne humeur. Il donna les quelques informations qu'il avait accumulé, avec une rigueur militaire. Déformation professionnelle. Le plan lui plaisait, mais apparemment son supérieur était agacé car il décida finalement de l'oublier. Un bain de sang ? Un petit instant de perplexité s'installa. Il n'avait pas l'apparence du guerrier barbare qui fonce tête baissé, il ressemblait plutôt à un fourbe assassin.
Ceci-dit, cela ne posait pas de problème particulier. Des efforts physiques non nécessaires, mais il ne doutait pas qu'ils étaient largement meilleurs escrimeurs que leurs cibles, et la tempête les aidera grandement.
Il s’équipant, raccrochant ses lames qui pendaient dans un coin, et enfila des fourrures. Il fit prendre une torche dans le petit feu avant d'écraser celui-ci. Une fois qu'ils furent tout deux sorti, ils démarra un incendie du côté opposé au vent de la baraque pour que celle-ci s'embrase malgré les vents forts.

Ils prirent la direction de la base des bandits, voyageant entre les arbres, la torche devant lui pour tenter de voir plus clair dans la neige qui volait devant ses yeux, alors qu'il commençait à questionner Croquelune.

- On m'avait dit que je serais avec un assassin accompli, je suis surpris que tu veuilles les affronter ainsi de face.

Il gardait la main sur la garde de sa grande épée, commençant sa concentration pour le combat à venir. Cela faisait longtemps, très longtemps qu'il n'avait pas traquer des hommes, et encore plus longtemps qu'il n'avait pas affronter de face une cible qu'il traquait avec toute sa bande.

Ils allaient bouffer du cannibale.
Voir le profil de l'utilisateur

Gardien des brèches
MAÎTRE DU JEU
Messages : 38
Date d'inscription : 11/10/2015
Localisation : Par-delà les mondes
MAÎTRE DU JEU
avatar

MessageSujet: Re: [Quête de guilde] Le silence du Galbuk   Lun 13 Juin - 0:50

Durn et Rhein étaient de bons chasseurs humains, pas des chasseurs de gibier, mais de primes. Ils s'étaient récemment reconvertis au mercenariat car cela rapportait à coup sûr. Pourtant ils étaient doués, ils avaient attrapé de nombreux criminels mais depuis qu'ils étaient au service du galbuk, ils avaient pu se reposer un peu. Toutefois, la bande était clairement remplie d'idiots.

Edwad n'était pas revenu de sa soirée, c'était assez habituel mais il fallait le chercher. Les deux hommes se déplaçaient tranquillement, sereins. Ils savaient aussi où chercher mais une fumée les alerta au loin, presque à peine sortis du camp. Le genre de fumée agressive, pas de celle d'un feu de camp ou autre chose, bien proche de celle d'un pillage...
Ils avancèrent vers celle-ci, armes en main. Ils avaient l'air de savoir s'en servir, adroits, à l’affût et c'est là qu'ils arrivèrent à portée de voix des deux assassins. Ils entendaient leurs pas dans la neige et s'arrêtèrent, silencieux. Durn prit l'arc dans son dos, il le banda doucement, prêt à tirer.

Lorsque Croquelune et Cole furent à portée, avant même que la présence des deux hommes ne soit révélée, une flèche vint blesser le bras du premier sans s'y planter. Et les deux bandits chargèrent.

Armés ou pas, personne ne passait devant une embuscade désormais "facilitée".
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Quête de guilde] Le silence du Galbuk   


 
[Quête de guilde] Le silence du Galbuk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: Portail des mondes :: Récits oubliés :: Rp flashback-
Sauter vers: