Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Isilwen Ninquë
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Actuellement en voyage, Isilwen porte dans ses bagages :
- Un peu de nourriture
- Des herbes médicinales au cas où
- Une bourse d'écus
Messages : 281
Date d'inscription : 18/11/2015
Localisation : Elmur
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Lun 14 Déc - 19:38


    Il faisait bon à Elmur, je faisais mes tâches ménagères quotidiennes au temple de la lumière, j’aidais les vieilles dames de temps en temps quand celles-ci étaient en difficulté. J’étais dans la salle principale, là où les oracles travaillaient, il n’y avait pas beaucoup de clients donc je pouvais balayer le sol tranquillement. Je respectais le même schéma que j’avais tracé au préalable il y a des années, c’était un trajet que je faisais tous les matins, il n’y avait aucun obstacle et je pouvais balayer un maximum. Je partais du coin supérieur gauche de la salle et allais de bas en haut jusqu’à atteindre le coin inférieur droit. Et comme tous les matins, j’ouvrais la porte pour évacuer la pièce des moutons de poussière et de la saleté de l’extérieur. Parfois, il arrivait que je jetais le tas sur des clients que je n’avais pas senti venir et je me retrouvais souvent dans l’embarras. Après m’être lavé les mains avec de l’eau bien fraiche, une vieille dame vint m’attraper la main afin de me témoigner de sa présence.

    Vieille dame : « Bonjour Isilwen, je sais que tu as encore du travail mais il faudrait que tu ailles dans la forêt afin de rapporter une vingtaine d’odyl'kum, une trentaine d’ystol, il n’en reste pas beaucoup. »

    Isilwen : « Oui bien sûr, je pars tout de suite ! »

    Je souriais à la vieille dame qui me lâcha la main après avoir acquiescé, ça me faisait plaisir de pouvoir sortir un petit peu. Je n’avais pas souvent l’occasion d’aller explorer la forêt car mon travail était ici. Et comme j’étais la mieux placée pour explorer le monde extérieur puisque je pouvais me défendre et je connaissais mieux ce monde contrairement aux vieilles femmes du temple. Je me dirigeais vers ma chambre pour récupérer la hotte en osier qui me servait habituellement aux explorations de ce genre et la serpette dans son étui accroché à une ceinture que j’enfilais autour de ma taille. Je sortis de ma chambre, me dirigeai vers la porte de la salle principale et quittai le temple afin de rejoindre la forêt.Une vingtaine de minutes après, je pénétrai enfin dans la forêt. La partie la plus facile c’était de trouver les odyl’kum car elles étaient très facilement localisables. Elles avaient un parfum plutôt doux, puisque la plante était utilisée dans l’encens et les embaumements. Il n’était pas facile pour un individu normal de les repérer puisque l’odeur n’était pas forte, mais mon odorat était très bien développé donc je pouvais différencier le parfum de la flore et celle de l’odyl’kum. Dès mon entrée dans la forêt, j’avais tout de suite repéré la première fleur que j’allais récolter. Je m’avançai doucement vers elle afin d’éviter de l’écraser, je me mis à genoux près d’elle, tapotai le sol afin de la trouver. La fleur avait plusieurs feuilles à la base et les pétales étaient plutôt doux. J’empoignai la base de la fleur, pris la serpette à ma taille et coupai la plante. Je devais faire attention car je pouvais facilement me couper un doigt ou m’entailler, chaque coupe prenait plus d’une minute, c’était long mais il le fallait. Au moins, la plante n’était pas mal coupée et j’évitais de m’entailler. Après avoir mis la fleur dans ma hotte et ranger ma serpette, je repris mon chemin.


Dernière édition par Isilwen Ninquë le Jeu 21 Jan - 15:12, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://kary-le.com/

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Lun 14 Déc - 20:48

Une brise souffla à travers la forêt sombre de Malaggar. Le vent fit bruisser les arbres et emporta quelques feuilles, qui se mirent à voleter le long d'un chemin très peu emprunté. Au bout de ce chemin se trouvait une caverne, près d'un point d'eau. Et à l'entrée de cette caverne, un jeune homme à la peau verdâtre plaçait son sac sur l'épaule. Les feuilles fouettèrent son visage.

-Hé ho, on se calme! Je sais que j'ai promis de veiller sur cet endroit, mais j'ai aussi dis que je protégerais la nature partout où j'irais. Il est plus que temps que je commence mon voyage.

Fronçant les sourcils, visiblement à l'adresse des arbres l'environnant, l'étrange garçon posa les poings sur les hanches et attendit. Un nouveau bruissement balaya la cime des arbres, mais cette fois pas de feuille au visage. Acquiesçant pour lui-même, Lenwë se tâta le corps, vérifiant qu'il n'oubliait rien.

-Je préfère ça.

Attrapant son bâton posé près de lui, il se mit en route. La journée était belle, bien que la forêt empêchait une bonne partie de la lumière d'atteindre le sol, laissant les lieux dans une semi-pénombre éternelle. Habitué qu'il était, Lenwë marchait sans regarder où il allait, contournant des troncs sans même avoir la tête tournée dans leur direction ou évitant de son pied nu les petites roches pointues. Il s'arrêta un instant pour aider un petit rongeur à descendre d'une branche. Pas effrayé pour un sous, l'animal se laissa attraper puis parti en trottinant une fois au sol. Le garçon semblait perdu dans ses pensées, mais il approchait rapidement de l'orée du bois, et il raffermit sa prise sur l'arme de bois. Soudain, son oreille pointue frémit et il s'immobilisa complètement. Rien ne bougeait dans la forêt, mais Lenwë écoutait des choses que personne d'autre n'entendrait.

-Un intrus? On dirait bien qu'il me reste une dernière tâche avant de partir...

Suivant une piste connue de lui seul, il longea l'orée depuis l'intérieur de la ligne assombrie des arbres. Il finit par repérer une personne accroupie. L'observant quelques minutes, il resta dissimulé par la pénombre.

-Que fait cette pers...

Un grondement retentit tandis que la rage envahissait Lenwë. Il sentait une plante mourir. Cet intrus allait payer... Mais le grondement s'arrêta aussi vite qu'il avait retenti. Non, la coupe était tendre, méticuleuse et respectueuse. Cette personne avait besoin des plantes, d'une quelconque manière. Hésitant à l'approcher, Lenwë se réenfonça dans la forêt. Le jeune homme réfléchit rapidement à la situation. Une rencontre pourrait lui être bénéfique. Il était déjà passé en ville, mais les gens étaient effrayés par son apparence, et plusieurs avait été presque prêt à l'attaquer. Les choses n'avaient pas beaucoup changées depuis son enfance, mais au moins il avait finit par approcher le temple et a récolter quelques informations.

Pendant ce temps, ledit inconnu s'était relevé et avait reprit sa route. Lenwë reconnu soudain la jeune Oracle du temple. La chance lui souriait, et le décida à se présenter à la jeune femme. Après tout, les habitués du temple avaient été les seuls à être aimable, sinon gentil avec lui. Il rentra dans l'espace plus clairsemé, où les arbres étaient moins nombreux, comme apparaissant de nul part.

-Hé, que faites-vous?

Ce n'était pas l'injonction la plus cordiale, mais il espérait que sa suffirait. L'observant, il remarqua que la jeune femme avait une étrange façon de se déplacer, comme méfiante de l'endroit où elle poserait le pied.

Voir le profil de l'utilisateur

Isilwen Ninquë
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Actuellement en voyage, Isilwen porte dans ses bagages :
- Un peu de nourriture
- Des herbes médicinales au cas où
- Une bourse d'écus
Messages : 281
Date d'inscription : 18/11/2015
Localisation : Elmur
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Mer 16 Déc - 16:49

    La forêt avait une odeur que j’aimais beaucoup, la fraîcheur de la nature, l’écorce craquant des arbres mais surtout l’odeur enivrante des fleurs qui bordait le chemin. Parmi toutes ces odeurs, je retrouvais l’odeur enivrante de l’odyl’kum, elle n’était pas très loin de moi, je fis quelques pas sur la gauche et descendis délicatement afin d’être à genoux au sol. Je tapotai avec mes mains le sol afin de trouver une fleur dont la base était composée de nombreuses feuilles et dont les pétales étaient très doux. Après quelques secondes de tapotage, j’avais enfin trouvé la fleur que je cherchais. Mais au moment où j’allais sortir ma serpette, j’entendis une voix derrière moi qui me semblait familière. Je rencontrais toujours quelqu’un de différent chaque jour alors il était difficile pour moi de me souvenir de chaque individu. Cette voix me demandait ce que je faisais, peut-être était-ce un voyageur ? Ou bien un habitant de la forêt ? En tout cas, il fallait faire attention, j’étais dans une forêt même si je n’étais pas loin de la capitale, il était tout de même dangereux. C’était bien pour ça qu’on m’envoyait faire ce travail, les vieilles dames ne pouvaient pas s’aventurer seule dans la forêt surtout si elles devaient rentrer tard dans la nuit. Je pouvais me défendre et je connaissais la flore aussi bien que mes tâches ménagères journalières.

    Je me levais en m’appuyant sur les mains, puis je me retournais afin de faire face au jeune homme tout en tapotant dans ma robe rouge afin de la délaisser de la terre qui s’est accrochée. Si le jeune homme pouvait reparler, cela pouvait m’aider à déterminer sa position. J’avançai alors tout droit, il devait forcément être quelque part là. Normalement, j’arrivais à différencier l’odeur des individus du reste mais là, j’avais vraiment beaucoup de mal. Ce n’était peut-être pas un homme ? Mon dieu, j’espère que ce n’était pas une créature de la forêt. Je mis instinctivement mes mains devant moi afin de savoir si je pouvais toucher l’homme en question. J’avais l’air bien idiote à tourner en rond mes mains devant surtout si j’étais à l’opposé de là où il était. Je commençais alors à converser afin d’extraire quelques sons de sa douche.

    Isilwen : « Et bien… je viens de la capitale, je suis simplement venue récolter quelques fleurs car nous manquons de certaines plantes qui nous permettent de fabriquer des remèdes. »

    Je continuais à marcher les mains devant, lorsque je touchais enfin quelque chose, mais je ne pense pas que c’était mon interlocuteur puisqu’il avait une texture… d’arbre. Je soupirais et rester près de l’arbre, je pense que je devrais arrêter de bouger.

    Isilwen : « J’ai l’air idiote à tourner en rond mais… je ne sais pas du tout où vous êtes. En temps normal, je serais venue à votre rencontre sans encombre mais vous n’avez pas une odeur particulière. C’est comme si vous faisiez partie de la forêt… vous n’êtes pas… humain ? »


Voir le profil de l'utilisateur http://kary-le.com/

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Mer 16 Déc - 17:43

Lenwë regarda d'un air désabusé la jeune femme tourner à moitié en rond, puis se diriger droit vers un arbre à plusieurs mètres de lui. Il hésitait à la croire folle ou idiote.

-Mais qu'est-ce que vous...

Soudain ses paroles firent leur chemin dans la tête du jeune homme, et particulièrement le mot "odeur".

-Oh, vous êtes aveugle! Attendez, je vais m'approcher...

Joignant le geste à la parole, Lenwë rejoignit l'Oracle et posa une main sur son épaule. Qu'il enleva cependant rapidement, peu habitué qu'il était au contact humain. Mal à l'aise, il dansa légèrement sur ses pieds. Il n'avait pas beaucoup côtoyé d'humains et encore moins de personnes portant un tel handicap.

-Je suis humain. Je crois. Je vis dans cette forêt depuis des années. Mais quel genre d'imbécile envoie une aveugle récupérer des herbes?

Le ton un peu brusque, il ne savait pas vraiment comment réagir face à la cécité de la femme, et commençait déjà à triturer le petit crâne sur sa poitrine. Il posa son bâton contre l'arbre à côté d'eux et s'adossa ensuite à celui-ci, gardant un oeil sur l'Oracle et observant dans le même temps les alentours. Il ne cessait presque jamais d'être à l'affût, et le vent avait parfois des choses à dire dans des moments incongrus. Cependant, ce dernier était pour l'instant silencieux et avait l'air... D'attendre. Lenwë ne savait pas ce que cela pouvait signifier, et il s'en fichait un peu. Il voulait d'abord comprendre qui était cette femme qui l'intriguait plus qu'il ne l'aurait imaginé. Il avait presque l'impression d'être lié à elle d'une quelconque manière, mais ça devait être son imagination...

Voir le profil de l'utilisateur

Isilwen Ninquë
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Actuellement en voyage, Isilwen porte dans ses bagages :
- Un peu de nourriture
- Des herbes médicinales au cas où
- Une bourse d'écus
Messages : 281
Date d'inscription : 18/11/2015
Localisation : Elmur
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Jeu 24 Déc - 12:42

    Je ne supportais pas me faire aider par les autres notamment à cause de ma cécité. J’ai toujours fait comme une personne normale, tellement bien que les gens remarquaient tardivement que j’étais en fait aveugle. Mais j’ai dû me faire aider par ce jeune homme qui n’avait pas l’air humain, car je n’arrivais pas à dissocier son odeur corporelle à celle de la nature, c’était comme s’il faisait partie de la forêt. Le jeune homme vint à ma rencontre et posa sa main sur mon épaule, ce qui m’effraya sur le moment, je sursautai légèrement comme un chat. Apparemment, le jeune homme était bien humain, je fus sceptique, mais il s’était rapproché de moi et je pouvais enfin dissocier son odeur du reste. Il sentait légèrement plus fort que la flore autour de nous. Je n’avais pas un odorat très puissant, mais il ne semblait pas loin de moi, et pourtant, je n’avais tout de même pas réussi à trouver sa position, j’étais vraiment très perplexe et pourtant, il était humain. Sauf qu’il habitait dans la forêt depuis des années, quand quelqu’un vit dans la nature aussi longtemps, il était tout à fait normal de se fondre dans la masse, or un homme sentait toujours l’homme. Mais j’étais humaine et pas un animal donc ça expliquait pourquoi il m’était difficile de le trouver.

    Je posais ma main sur son épaule afin de m’assurer qu’il était toujours là, il avait une odeur difficile à trouver donc je voulais être sûre qu’il soit toujours là. Imaginez, parler dans le vide alors que votre interlocuteur était déjà parti, quelle situation très embarrassante ! Puis ce dernier, souleva un point très intéressant, pourquoi envoyez une femme aveugle pour aller s’aventurer dans une forêt pour récolter des plantes ? Je souris à son propos et lui expliqua le pourquoi du comment.

    Isilwen : C’est vrai mais nous n’avons pas le choix. Je suis la personne la plus apte à effectuer cette tâche. Je viens du temple de la lumière situé à la capitale et étant donné que je suis la seule à pouvoir me défendre en cas de mauvaises rencontres… Il était inimaginable d’envoyer une vieille dame à ma place.

    Je ne savais pas si dire que je venais de la capitale était une bonne idée, peut-être que le jeune homme était un sauvage qui vivait exclu de la société car la société l’avait rejeté. Et comme on associait la capitale au gouvernement, un religieux extrémiste ou un sauvage ne pensera qu’à me tuer. Mais le garçon ne semblait pas du tout de cet avis-là, il était peut-être né dans la forêt ? Peut-être qu’il était éduqué par une troupe d’animaux, qui sait ?

    Isilwen : Pourquoi vivez-vous dans cette forêt ? Est-ce que vivre parmi les autres vous dérange ?

    Beaucoup de questions indiscrètes pour une première rencontre mais j’avais besoin de savoir, c’était tout autant intriguant que son odeur. D’ailleurs, j’avais oublié la politesse, la première chose que j’aurais dû faire était de me présenter… Je me mis de manière à être en face de lui.

    Isilwen : J’oublie mes bonnes manières… je m’appelle Isilwen Ninquë, je suis une oracle du temple de la lumière.


Voir le profil de l'utilisateur http://kary-le.com/

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Dim 27 Déc - 11:47

Le vent souffla, moqueur, tandis que Lenwë regardait la main sur son épaule. Il hésitait entre trembloter ou retirer la main et la repousser, mais se contint. Si elle l'avait posée là, c'était sans doute par nécessité. Il souffla profondément. Puis il réfléchit aux questions de la jeune femme, dont il connaissait enfin le nom. Que pouvait-il répondre? Cette étrange sensation de lien le poussait presque à lui raconter sa vie dans les moindres détails, mais sa méfiance naturelle l'en empêchait. Il décida de lui dire la vérité, sans toutefois entrer dans les détails.

-Vous devez avoir entendu parler de moi. Je suis Lenwë. Certains m'appellent "l'Austère". Et j'étais autrefois connu comme le Démon de la Forêt.

Le jeune homme se trémoussait à moitié sous le poids de la main d'Isilwen, songeant presque à partir sur ces mots, mais il ne servait à rien de fuir ce qu'il était. Il n'aimait pas les hommes, et même s'il avait arrêté de tuer, sa rancune était toujours prête à éclater. Mais cette jeune femme n'y était pour rien, et étrangement il craignait qu'elle le haïsse pour son attitude passée. Il y avait bien des années que ses attaques s'étaient arrêtées, mais pour beaucoup il était toujours le Démon et il sentait leur haine lorsqu'ils le voyaient dans la rue.

-Je pense que vous devez comprendre pourquoi je ne vis pas en ville. La forêt est ma maison, les hommes ne m'acceptent pas et aujourd'hui encore moins qu'hier. De toute façon, je suis bien mieux auprès des bêtes. Mais dernièrement...

Sombrant dans ses pensées, Lenwë n'ajouta rien. Rynoza lui avait confié un but, une mission, une promesse. Il sortit de sa rêverie.

-Mais je vous ai déjà vue, Oracle. Je suis passé au temple poser quelques questions, récemment. Laissez moi vous remercier de votre accueil en vous aidant à trouver ces plantes.

D'après ses récentes investigations, aider le temple de la lumière était comme aider Rynoza elle-même, et il avait besoin de ce lien. Mais au-delà de ça, les adorateurs du temple ayant été les seuls à l'accepter tel quel, il voulait sincèrement les remercier.

Voir le profil de l'utilisateur

Isilwen Ninquë
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Actuellement en voyage, Isilwen porte dans ses bagages :
- Un peu de nourriture
- Des herbes médicinales au cas où
- Une bourse d'écus
Messages : 281
Date d'inscription : 18/11/2015
Localisation : Elmur
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Mar 5 Jan - 15:10

    Je retirais ma main de son épaule afin de faire quelques pas pour m’éloigner de cet arbre, je n’avais plus besoin de ce tronc pour m’orienter. Le jeune homme se présenta, le démon de la forêt ? Je fis naturellement quelques pas en arrière, entendre que son interlocuteur avait comme surnom « démon » ça ne rassurait pas du tout. S’il était un « démon » comme il le disait, je l’aurais senti, les créatures de l’ombre étaient mes démons, un peu comme des ennemis jurés ou des esprits qui hantaient les gens. Ce Lenwë L’austère me paraissait inoffensif, après tout, il n’a pas profité de ma cécité et ne m’a pas attaqué dans le dos. De plus, il utilisait le terme « autrefois » pour parler de son surnom, il semblait que c'était de l'histoire ancienne pour lui. Je pense avoir assez d’informations pour me dire qu’il était sans danger et que je n’avais rien à craindre. Mais si je devais me battre, il sera très difficile à vaincre.
    Le jeune homme vivait exclu de la société mais en paix avec la nature, un mode de vie plutôt noble. La nature était notre mère à tous puisque la déesse Zanory faisait partie de la nature et donc de cette forêt. Elle se défend des hommes malveillants et aide son peuple par des plantes médicinales, du bois pour les abris etc… Le mode de vie de Lenwë L’Austère était tout à fait louable, je lui souriais.

    Isilwen : Il n’y a aucune honte à vivre exclu des hommes, je pense que la forêt est le meilleur endroit pour vivre, c’est-à-dire auprès de la déesse Zanory.

    Ce dernier était apparemment déjà passé au temple de la lumière, ce qui m’avait étonné puisque je ne l’avais pas du tout croisé. D’ailleurs, je ne pensais pas pouvoir être capable de croiser chaque personne passant la porte. Notamment lorsque je travaillais, je devais être concentrée sur ce que je faisais et moins sur les gens qui venaient.

    Isilwen : J’avoue que je ne me souviens pas de vous… je devais être occupée lorsque vous êtes venu au temple.

    Le jeune homme voulait m’aider à trouver les plantes ce que je ne pouvais pas refuser puisqu’une cinquantaine de plantes, je devais trouver avant la nuit. Et très franchement, un habitant de la forêt était une grande aide. Je vins vers ce dernier toute souriant et lui pris les mains.

    Isilwen : Ah merci ! Ça m’aiderait tellement, je dois trouver une trentaine d’Ystol et très franchement ce sont les plantes les plus difficiles à trouver. Si je commence à m’enfoncer dans la forêt, j’aurais dû mal à retrouver mon chemin vers le temple. D’habitude je peux retrouver mon chemin grâce aux étoiles mais la forêt laisse de moins en moins passer la lumière donc il me sera difficile de retrouver mon chemin…

    J’étais très sceptique quant au chemin du retour, je sentais très bien que la lumière avait du mal à traverser le feuillage des hauts arbres. Si j’avais été toute seule, je ne serais pas allé très loin et je n’aurais donc pas réussi à ramener tout ce dont on m’a demandé. Et je n’aimais pas faire les choses à moitié, quand on me demandait un service, je me devais de l’accomplir parfaitement. Je soupirais bien que Lenwë pouvait m’aider, je ne pouvais pas le garder toute la journée et surtout profiter de son temps, il devait être occupé. Sans perdre de temps, je recommençais ma route et allais chercher l’odyl’kum que je m’apprêtais à couper. Mais je ne me souvenais plus vraiment de son emplacement, naturellement, je me mis à agiter les mains, un mot draconique sortit de ma bouche, je sentis alors les filets luminescents de la dite fleur effleurés les doigts de ma main et suivis la lumière jusqu’à son propriétaire. Je fis une marche rapide jusqu’à la fleur, saisis la base, sorti ma serpette, coupa à la base et jeta la fleur dans mon panier. Je me relevais contente de ne pas avoir perdu cette fleur et me retournai vers Lenwë.

    Isilwen : Allons-y avant qu’il ne fasse nuit !


Voir le profil de l'utilisateur http://kary-le.com/

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Mar 5 Jan - 18:54

Les paroles apaisantes de la jeune femme rassurèrent Lenwë, qui hocha la tête pour lui même lorsqu'elle lui fit part de l'ignorance de son passage au temple. C'était somme toute normal: il était passé rapidement, s'était fait discret et l'Oracle était en train de vaquer à ses occupations lors de la venue du jeune homme. Puis Isilwen accepta son aide, ce qui lui fit plaisir. Il restait à l'écart des hommes autant que possible, mais appréciais de donner son aide à des gens qui ne le voyait pas directement comme un monstre. La jeune femme s'éloigna et Lenwë commença à lui emboîter le pas, lorsque cette dernière dit quelques mots d'une langue étrange. Lenwë s'arrêta sur le coup et écarquilla les yeux. Bouche-bée, il regardait sans la voir Isilwen s'agenouiller près d'une plante non loin de là qu'elle cueillit une nouvelle fois de manière très douce. C'est la phrase enjouée de l'Oracle qui lui fit reprendre ses esprits.

-Allons-y avant qu’il ne fasse nuit !

Il cligna des yeux quelques instants, puis finit enfin par remarquer qu'il avait toujours la bouche grande ouverte. Il la referma promptement et béni pour deux courtes secondes la cécité de la jeune femme qui était tournée vers lui. Il parvint enfin à bredouiller quelques mots.

-Que... Qu'avez-vous... ?...

Il ferma à nouveau la bouche. Et se renfrogna quelque peu. Il s'avança sans mot dire jusqu'à être juste en face d'Isilwen et le regarda dans les yeux. Bien sûr, elle ne pouvait le voir, mais lui ne se priva pas pour l'observer comme il ne l'avait pas fait jusque là. Il remarqua enfin les oreilles pointues de la jeune femme. Comment n'avait-il pas pu les voir? Il ne pouvait observer sa peau à nue, mais il était sûr et certain qu'elle avait la texture et la résistance d'un cuir d'écaille à plusieurs endroits. Enfin, il entrouvrit les lèvres et entonna quelques mots chantant, fluide et aériens. Sa voix sembla s'envoler et attraper le vent en chemin, traversant les arbres et faisant frémir les feuillages. La forêt sembla réagir et le sol trembla. D'abord très doucement, il gagna en intensité sans toutefois faire perdre l'équilibre aux jeunes compagnons. Puis de petites fissures apparurent autour d'eux et des fleurs à la fois jaunâtre et bleutées en sortirent. D'abord une, puis deux, puis une ribambelle forma un petit champ. Très rapidement, l'odeur épicée caractéristique de l'ystol embauma l'air. Toujours sans dire un mot, Lenwë attrapa la main de l'Oracle en face de lui, l'amena lentement à ses propres oreilles et attendit sa réaction.

Voir le profil de l'utilisateur

Isilwen Ninquë
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Actuellement en voyage, Isilwen porte dans ses bagages :
- Un peu de nourriture
- Des herbes médicinales au cas où
- Une bourse d'écus
Messages : 281
Date d'inscription : 18/11/2015
Localisation : Elmur
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Ven 8 Jan - 15:06

    J’étais sur le point de me retourner afin de continuer la route avant qu’il ne fasse nuit, mais il semblait que Lenwë l’Austère était sur le point de me parler, or ce n’était pas du tout le cas, car je ne comprenais pas les mots qu’il employait. La langue étrangère qu’il employa, je ne la comprenais pas, mais je savais qu’elle avait un lien avec ce que nous étions. C’était la première fois que nous nous rencontrions et pourtant, je sentais que cette rencontre allait tout chambouler. Je sentis le sol trembler, la forêt commençait à mouvoir, je sentis la forêt se réveiller autour de moi et sous mes pieds. Je fis quelques pas en arrière et mon corps se modela de manière à ne pas tomber si les secousses devenaient plus fortes. Que se passait-il ? Est-ce que Lenwë était sur le point de m’attaquer, si le sol tremblait sous mes pieds, est-ce qu’il allait l’ouvrir sous mes pieds. Je serrais les poings qui longeaient le long de mon corps. Or ce n’était pas du tout ce que j’attendais, c’était encore mieux, je sentis quelque chose pousser hors du sol puis une odeur épicée embauma l’air de manière très intense. Cette odeur me rappelait l’ystol, il semblait que Lenwë avait fait pousser une multitude d’ystol afin de m’aider dans ma quête. Avant même que je puisse dire un mot, je sentis mes mains se faire guider jusqu’à sentir la peau du jeune homme, apparemment. Je fis balader naturellement mes mains afin d’identifier ce qu’il voulait me montrer. Des oreilles… pointues ? Était-ce les oreilles caractéristiques d’un démon ? Je réfléchis un petit moment sur la question rassemblant toutes les infos que j’avais sur lui. Une langue étrangère, cette capacité incroyable de faire pousser les fleurs de son choix et des oreilles pointues ? Cela ressemblait beaucoup à la magie draconique ! Mon cœur se mit à s’accélérer et je retirais mes mains des siennes que je laissai tomber le long de mon corps, je commençais à cligner rapidement des yeux, visiblement très j'étais très gênée de la situation.

    Isilwen : « Vous… vous êtes un utilisateur de la magie draconique n’est-ce pas ? Ces oreilles pointues… les mots étrangers que vous avez utilisé et… d’un coup cette pousse ! »

    Je commençais à me poser pleins de questions, qui était-il ? Comment sont ses parents ? Est-ce qu’il avait beaucoup d’informations sur la draconique ? Tout ce que je savais sur cette magie, c’était les caractéristiques et ce que je savais faire… cette magie était tellement rare… Je fis un sourire en y pensant, j’allais enfin pouvoir trouver les réponses que je cherchais mais surtout la compagnie. Être seul et différente des autres, c’est comme être aveugle dans une communauté voyante, on ne pouvait pas se sentir à la place et parfois la différence était un facteur de division. Mais par chance les autres oracles oubliaient ma magie après tout, nous étions une famille et nous étions très solidaires. Les coups bas voire les disputes n’existaient pas au sein du temple de la lumière. Trouver un autre utilisateur de magie était un vrai soulagement, je pensais être la seule au monde à pratiquer cette magie. Or le temps nous était compté, même si ce dernier avait le pouvoir de faire pousser plein d’ystol il fallait les cueillir !

    Isilwen : « J’ai beaucoup de questions à vous poser… un tas de questions. Mais la nuit nous engloutira si nous commencions à discuter de tout ça. Donc si ça ne vous ennuie pas je vais commencer à récolter les ystol. »

    Je lui fis un petit sourire et me retournai afin de me baisser pour récolter les ystol. Je répétais les mêmes gestes que tout à l’heure, tout en faisant attention de ne pas me couper un doigt ou plus. Je devais tapoter le sol afin de localiser les fleurs par chance elles étaient toute très serrées ce qui me permettait de récolter très vite les fleurs.

    Isilwen : « C’est peut-être indiscret mais… euh… comment était vos parents ? Vous savez quelque chose sur votre naissance ? Quand ? Où ? Aaah… elle est tenace celle-là !


Voir le profil de l'utilisateur http://kary-le.com/

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Ven 8 Jan - 23:11

Lenwë se mit immédiatement à aider Isilwen tout en réfléchissant à ses questions. Quels souvenirs avait-il de ses parents? Aucun, ou plutôt très peu. Des images un peu floues d'un voyage, et puis... La rue. Lors de son enfance, un adulte lui avait vaguement craché au visage qu'il avait été abandonné dans la rue une fois en mesure de marcher. Mais il sentait qu'il n'y avait pas là toute la vérité, on lui avait caché des choses, il en était certain. Aujourd'hui toutefois, il lui était difficile de trouver réponse à ces interrogations. Et à vrai dire, bien que cela restait important pour lui, connaître le fin mot de cette histoire était un peu passé au second plan. Quant à la draconique... La seule personne qui semblait avoir des réponse avait soudainement disparue en lui laissant d'étranges instructions.

-J'aime autant te prévenir, je n'ai pas de réelles réponses à te donner concernant mes parents.

Le tutoiement était apparu soudainement, et Lenwë en fut sans doute plus surpris que la jeune Oracle elle-même. Mais maintenant que c'était chose faite, il ne reviendrait pas en arrière, même s'il apprenait le lendemain qu'il se trouvait face à la prochaine souveraine de quelque contrée.

-Et pour la magie qu'on semble maîtriser tous les deux, je cherche moi aussi des réponses. Je répondrais à ce que je pourrais.

Ils continuèrent ainsi à récolter les plants et atteignirent la quantité nécessaire en un temps relativement court. Malgré tout, le ciel virait doucement en une douce teinte orangée. Le crépuscule approchait. Lenwë se releva souplement et épousseta rapidement la terre qui s'accrochait à ses vêtements. Il tapota le sol de son bâton lesté pour indiquer sa localisation à Isilwen et attendit qu'elle le rejoigne.

-As-tu tout ce qu'il te faut?

Voir le profil de l'utilisateur

Isilwen Ninquë
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Actuellement en voyage, Isilwen porte dans ses bagages :
- Un peu de nourriture
- Des herbes médicinales au cas où
- Une bourse d'écus
Messages : 281
Date d'inscription : 18/11/2015
Localisation : Elmur
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Mer 13 Jan - 17:07

    Tout en récoltant les ystols nous étions en train de parler de notre passé. Je voulais littéralement tout savoir de lui, qui était ses parents, comment s’est-il rendu compte de ses pouvoirs ? Étant donné que c’était le seul mage draconique que j’avais rencontré depuis ma naissance, je voyais en lui l’espoir, je voulais savoir qui j’étais à travers lui. La seule partie de ma vie que je ne connaissais pas c’était avant le temple bien que court, c’était pour moi une partie importante, mais peut-être qu’elle l’était car je ne connaissais rien de ce passage. Mais surtout pourquoi ai-je reçu un pouvoir si ancien et si puissant ? Pourquoi ai-je été choisi par la déesse Zanory et que signifiait cette magie ? Bien que je me posasse ces questions une partie de moi savait que je n’aurais aucune réponse et une autre gardait espoir. Et pour la première fois, une partie prit le dessus sur l’autre. Mais la réponse de Lenwë me décevait beaucoup. Je soupirais exaspérée de ne pas avoir eu une quelconque piste. Apparemment, nous étions tous les deux dans l’impasse. Tout en jetant une ystol dans mon panier je lui fis part de ma tristesse.

    Isilwen : C’est dommage… je pensais vraiment que tu aurais des réponses à me donner. Ca fait des années que je cherche un autre mage draconique… ou quelqu’un qui en savait plus.

    Inconsciemment, nous avions commencé à nous tutoyer comme si nous étions déjà de bons amis. Ce que nous avions en commun était une partie très importante de notre vie, l’essence de soi : la magie draconique. Après tout, c’était un don inné, une magie que nous avions depuis la naissance. J’entendis un bruit de bâton claqué au sol, je me retournais tout de suite vers ce dernier, je pensais que c’était autre chose mais c’était Lenwë puisque sa voix était du même côté. Je me relevais, levant légèrement les bras, un mot draconique sortit de ma bouche et les filets lumineux des odyl’kum vinrent frôler le bout de mes doigts, il y en avait beaucoup dans les parages. Je fis quelques pas et me baissa afin de récolter l’odyl’kum la plus proche.

    Isilwen : Je crois qu’il reste une quinzaine d’odyl’kum… mais j’ai déjà beaucoup d’ystol et je pense qu’avec ce que tu as déjà pris, je devais en avoir plus qu’il ne fallait.

    J’avais besoin de plus d’informations… j’aimerais pouvoir lui parler un peu plus longtemps. Je sentis de moins en moins la lumière… il était déjà aussi tard ? Je n’avais absolument pas vu le temps passé. Il fallait que je retourne au temple, mais j’avais l’impression qu’il manquait quelques odyl’kum à l’appel, je soupirais tout en récoltant les derniers odyl’kum qui avait répondu à l’appel.

    Isilwen : Lenwë… est-il possible de faire pousser deux odyl’kum ? Il se fait tard et j’ai l’impression de m’être plonger plus profond que je ne le pensais dans la forêt… Enfin si ça ne vous dérange pas bien sûr !

    Une gênante demande mais il fallait que je rentre le plus tôt possible même si j’espérais que la nuit ne tombe pas afin que je puisse converser plus longtemps avec le jeune homme. Soudain, une petite idée vint à moi, il était déjà venu dans le temple donc l’inviter ne serait pas une mauvaise idée ! Je suis sûre qu’il se sentira bien parmi nous… enfin seulement pour cette soirée afin de discuter. Après avoir récolté la dernière fleur du coin, je me relevais, dépoussiérai ma robe et me déplaçai en direction de Lenwë.

    Isilwen : Pour te remercier de ton aide, que dirais-tu de venir boire un verre d’eau et peut-être manger une part de gâteau au temple ?


Voir le profil de l'utilisateur http://kary-le.com/

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Dim 17 Jan - 0:39

Entendant la demande de la jeune femme, Lenwë murmura quelques mots fluides et le sol s'ouvrit à nouveau pour laisser place à une belle plante, dont les extrémités brillaient doucement dans la semi-pénombre du crépuscule. Il les cueillit tendrement, puis s'approcha d'Isilwen pour les poser dans sa hotte.

-Voilà les plantes.

Puis il écouta la demande de la jeune Oracle. Il haussa les épaules, avant de se souvenir de la cécité de la personne en face de lui et se reprit rapidement. Il avait un peu de mal à s'habituer.

-J'allais de toute façon t'accompagner pour le retour. Et j'accepte de rester un moment.

Ils quittèrent la forêt et s'approchèrent de la ville à proximité, tandis que le soir tombait doucement. Dans leur dos, les habitants nocturnes de la forêt commençaient remplacer ceux de la journée, et une nouvelle clameur, plus feutrée, remplaça lentement le chant des oiseaux.


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Isilwen Ninquë
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Actuellement en voyage, Isilwen porte dans ses bagages :
- Un peu de nourriture
- Des herbes médicinales au cas où
- Une bourse d'écus
Messages : 281
Date d'inscription : 18/11/2015
Localisation : Elmur
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Jeu 21 Jan - 15:10

    Lenwë accepta ma requête bien que j’en fusse embarrassée mais je ne pouvais pas continuer à m’enfoncer dans la forêt sachant que la nuit allait bientôt pointer le bout de son nez. Avant même que je puisse souffler, Lenwë avait déjà récolté les deux dernières plantes qui me manquaient au vu du poids de la hotte qui avait légèrement changé. Je me retournais de manière à faire face à Lenwë et posa ma main sur son épaule, un sourire accompagnant le geste.

    Isilwen : Merci c’est très gentil de ta part ! On peut commencer à se diriger vers la ville si tu veux.

    Un quart d’heure suffisait pour rejoindre le temple, de la forêt, jusqu’aux escaliers et bien sûr
    jusqu’au temple. J’étais un peu essoufflée, je toussais légèrement en poussant la porte du temple, je détachai la hotte de mon dos afin de le poser dans la réserve. Une vieille dame allait se charger de ranger les plantes par boîte lorsqu’elle trouvera la hotte. Je pris deux verres que je remplis d’eau de puits, je me dirigeais vers ma table, je posais mes deux verres. Afin de guider mon nouvel invité, je pris sa main et l’emmenai vers ma table et le fis s’asseoir.

    Isilwen : Merci encore pour aujourd’hui, sans toi je serais encore dans cette forêt.

    Je pris une petite gorgée d’eau car j’étais un peu déshydratée, je n’avais pas bu depuis des heures et cette montée était plutôt rude.

    Isilwen : Ecoute… j’ai un tas de questions à propos de la magie draconique. Ca fait des années que je cherche un autre mage… je pensais d’ailleurs, que j’étais la seule à pratiquer cette magie.

    Sur ces derniers mots, je fis un petit rire gêné, comme si je pensais être la seule personne dans ce monde. Bien que les gens se vantent de pouvoir être uniques au monde, ça me faisait plutôt peur, cette solitude pouvait être très pesante. Notamment lorsque l’on ne connaissait rien du tout à cette part qui fait de nous quelqu’un d’unique. Tout ce que je savais, c’est qu’elle était puissante et unique au monde. Rien que d’y penser mon visage devenait morose et plutôt triste, je posais mon menton dans ma main dont le coude était sur la table. Je me souvenais alors du fameux gâteau que je lui avais promis ce qui me fit tout de suite sortir hors mes pensées. Je me réveillai d’un coup, ma main se posa paume contre la table.

    Isilwen : Le gâteau ! Je vais tout de suite te chercher une part de gâteau !

    Je me précipitais dans la cuisine afin de sortir une petite assiette, une cuillère et pris une part de gâteau qui était déjà découpée et la posa sur l’assiette que je ramenai toute contente et la posa sur la table. Je joignis mes mains et mes doigts entre eux que je posai face à moi.

    Isilwen : Tu devrais goûter, il est excellent.

    Comment pouvais-je lui soutirer des informations sur la magie draconique ? Parfois, on détient des informations importantes sans le savoir puisque selon nous, cette information ne paraît pas utile mais peut l’être pour les autres. Il était alors plus probable que cela soit le cas lorsque l’on avait peu d’informations dessus. J’ai besoin de n’importe quels indices afin de reconstituer le puzzle.

    Isilwen : Tu sais… même si tu ne sais pas beaucoup de choses sur la draconique… n’importe quoi me sera utile et je te ferais part de ce que je sais… même si j’ai aussi peu d’informations.


Voir le profil de l'utilisateur http://kary-le.com/

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Mar 2 Fév - 0:59

Ainsi, ils prirent la route vers la ville non loin de la forêt et atteignirent bien vite le temple. Une fois arrivé, Isilwen prit les devant et installa Lenwë à une table, devant un verre d'eau. Ce dernier était sidéré de voir avec quelle facilité l'Oracle se déplaçait en ces lieux, évitant les coins de table et trouvant aisément les ustensiles dont elle avait besoin. Lenwë ne l'aurait pas cru aveugle si on le lui avait dit, après un tel spectacle. Il murmura un remerciement pour la boisson et vida le verre d'un trait. Non pas qu'il fut particulièrement assoiffé, mais il appréciait la pureté de l'eau du temple et, bien qu'il ne l'avouerait jamais, il se sentait un peu intimidé dans l'antre des servant de Zanory et acceptait leur gentillesse dans une attitude respectueuse.

A nouveau, la jeune femme lançait le sujet de la magie draconique, avouant son sentiment de solitude. Et avant que Lenwë n'ait pu entamer une réponse, elle s'était déjà levée, gracieuse et agile, pour chercher un morceau de gâteau. Le jeune homme fut de nouveau impressionné par sa maîtrise de ses déplacements et mouvements, malgré sa cécité, et revint bien vite avec un plat, une part de gâteau et un drôle d'ustensile. Lenwë en avait déjà vu, et se souvenait confusément que ça avait un nom plutôt étrange, mais il n'en avait que très rarement utilisé. Il jeta un coup d'oeil troublé à Isilwen, se demandant s'il oserait lui dire qu'il avait besoin d'être guidé. Il se savait en marge de la société, parfois un peu trop d'ailleurs, mais détestait que les gens le remarque et le juge à cause de cela. Il regarda à droite et à gauche, vérifiant qu'ils étaient bien seuls dans la grande salle, et en désespoir de cause, prit le gâteau à la main et l'englouti d'une traite. Il regretta rapidement sa décision, étant donné que le gâteau était de conception assez lourde, et manqua de s’étouffer. Faisant de son mieux pour faire le moins de bruit possible, il mâchonna et avala aussi vite qu'il était possible de le faire en restant discret. Après quelques secondes de bataille, il sourit triomphalement. Il avait mangé ce qu'on lui avait gracieusement offert et personne n'avait vu son manque d'expérience dans le domaine de l'invité. Pendant ce temps, Isilwen était restée quelque peu dans ses pensées, puis lui avait précisé que n'importe quel information la contenterait. Lenwë réfléchit à son tour, en remarquant enfin que le gâteau avait en effet très bon goût, et décida de lui divulguer une partie de son histoire.

-Hmm... Et bien, mes pouvoirs se sont révélés lorsque j'étais assez jeune, et très violemment d'ailleurs. Aujourd'hui, j'ai tellement le sentiment qu'ils font partie de moi que je ne peux plus imaginer ce que ma perception du monde serait sans eux. Mais il n'en a pas toujours été ainsi...

Il repensa à cette époque, où le sang éclaboussait chaque pierre, chaque arbre qu'il regardait. Le rouge du sang se mêlait à celui de la colère. Et Chapardeur... Lenwë s'assombrit et gronda, tandis que l'arbre millénaire semblait lui répondre en tremblant. Il ouvrit les yeux et se reprit. Il n'était plus ainsi. Il se tourna vers Isilwen et continua son histoire.

-Il fut un temps où la manifestation de mes pouvoirs était guidée par mes... émotions. Mais un jour, quelqu'un est apparu et m'a aidé maîtriser mes dérives. Cette personne se faisait appeler Rynoza.

Il observa la réaction de la jeune Oracle. Elle servait la déesse, elle ferait certainement le même lien que lui. Il se demanda si annoncer ainsi qu'il avait peut-être côtoyer la divinité de ce temple n'allait pas lui créer de problème, mais il était de toute façon trop tard dorénavant. Il espéra cependant que la jeune femme saurait garder cela pour elle.

-Je pense que tu feras la même corrélation que moi. Je ne sais pas si cette personne était vraiment la déesse, toutefois elle en savait beaucoup sur mes pouvoirs. Bien qu'elle n'ait jamais voulu m'en dire les origines ou d'où elle tirait ces informations.

La gorge sèche, un peu à cause de son manque d'habitude à parler autant, un peu à cause du gâteau, Lenwë se leva et alla se remplir un autre verre d'eau. Qu'il but d'une traite aussi. Il se rassit devant l'Oracle et attendit ses réactions.


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Isilwen Ninquë
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Actuellement en voyage, Isilwen porte dans ses bagages :
- Un peu de nourriture
- Des herbes médicinales au cas où
- Une bourse d'écus
Messages : 281
Date d'inscription : 18/11/2015
Localisation : Elmur
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Lun 22 Fév - 15:55

    Nous étions seuls dans la salle principale, j’avais apporté un morceau de gâteau à mon invité et il semblait vraiment l’apprécier puisqu’il l’avait totalement englouti d’une traite ! Je souris en entendant les mâchouilles étouffés par le gros morceau qu’il avait ingéré, il devait mourir de faim tout de même. A la différence d’une personne qui mange un gâteau petit bout par petit bout, on pouvait plus facilement entendre le bruit des mâchouilles. Et au contraire, s’il n’avait pas touché le gâteau il n’y aurait eu rien du tout. Nous reprîmes toute suite notre discussion sur les pouvoirs après qu’il ait durement avalé sa part de gâteau. Ses pouvoirs s’étaient manifestés de manière violente, contrairement à moi, les miens se manifestaient dans mes rêves. Du moins, ils ne sont pas apparus du jour au lendemain mais dans un rythme très lent, au fur et à mesure que je grandissais. Je posais naturellement ma main sur la sienne comme pour le rassurer.

    Isilwen : « Ca a dû être très difficile pour toi… Oh ! Est-ce que tu voudrais un autre morceau de gâteau ? J’ai l’impression que tu as faim et que tu aimes aussi le gâteau ! »

    Et puis il continua sur sa lancée, quand on découvre qu’une grande source de pouvoir se réveillait en nous, il était très difficile de comprendre ce qu’il se passait. Notamment la magie draconique qui était plutôt dévastatrice quand elle n’était pas utilisée à bon escient. J’ai moi-même déjà expérimentée ce genre de problème, je savais que ma magie était dangereuse si on ne l’utilisait pas correctement. C’était comme donner un couteau à un bébé. Mon sourcil s’arqua à l’écoute du nom de la personne qu’il prononça, apparemment celui-ci ou celle-ci l’avait aidé pour contrôler ses pouvoirs. Ma main s’était détachée de la sienne et je m’adossais contre ma chaise. D’un coup, tout un tas de questions me venaient à l’esprit que je devais absolument poser.

    Isilwen : « Rynoza ? Qui est-elle ? Comment je peux la rencontrer ? Est-ce qu’elle peut m’aider ? Moi aussi, je veux comprendre ! »

    Je posais ces questions tellement vite, que je finissais de parler légèrement essoufflée. Et d’un coup, mon esprit se clarifia, je n’avais tout de suite pas fait le lien. Rynoza était une espèce d’anagramme pour Zanory ? Mais qu’est-ce que Lenwë me racontait-il ? Je ne comprenais pas vraiment la situation. Instinctivement, je me retournais et fixais les branches visibles de l’arbre où le temple vivait. Je ne voyais rien certes mais c’était un réflexe, je ne voyais pas avec mes yeux mais avec mes autres sens.

    Isilwen : « Co-comment est-ce possible ? Est-ce que c’était… vraiment « elle » ? Et elle ne t’a rien dit de plus ? Co-comment ni pourquoi ? »

    Mon timbre de voix était très hésitant car j’étais très mal à l’aise et je ne savais pas vraiment pourquoi mais je ne savais pas non plus comment je devais réagir. J’ai toujours prié notre déesse Zanory et apprendre qu’une certaine Rynoza « existe » c’était très bizarre à apprendre.


Spoiler:
 


Voir le profil de l'utilisateur http://kary-le.com/

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Ven 26 Fév - 16:39

Lenwë suffoqua à moitié lorsque l'Oracle posa sa main sur la sienne et il dût résister au besoin de la retirer. Non pas que le contact le dégoûtait, mais passer presque l'intégralité de sa vie loin de tout contact humain laissait quelques séquelles. Mais elle faillit l'achever en mentionnant un autre morceau de gâteau.

-N-non merci...

Puis Isilwen rebondit sur ses paroles, en pensant d'abord que Rynoza était quelqu'un de normal. Avant de faire le même lien que Lenwë... Elle fut aussi chamboulée que le jeune homme l'avait prévu, et il se sentait soudainement mal à l'aise de la voir aussi bouleversée. Il se leva à nouveau et regarda lui aussi par les ouvertures délicatement taillées dans le bois.

-Comment c'est possible? J'en sais rien. Encore une fois, je sais même pas si c'était réellement... Zanory...

Il prit une grande inspiration et ramassa son bâton. Au dehors, la nuit continuait doucement son cours. C'était l'un des moments qu'il préférait. Le moment où, en ville, presque tout le monde dormait et qu'il se sentait libre. Libre de leurs regards et jugements. Dans la forêt, les animaux nocturnes s'éveillaient et c'était toujours un sublime spectacle que de voir ces êtres si différents de ceux du jour passer devant sa grotte ou l'accompagner pendant ses rondes nocturnes. Et il se faisait tard. Isilwen devait être fatiguée de cette longue journée de cueillette, il était peut-être temps de quitter les lieux.

-Non, elle ne m'a rien dit de plus. Un matin, elle avait disparu. Mais avant ça, elle m'a fait promettre de veiller sur la nature partout où j'irais et pas seulement ici, dans cette forêt. C'est ma mission. Je quitterais bientôt Malaggar.

Il se tourna vers la jeune femme et l'observa.

Voir le profil de l'utilisateur

Isilwen Ninquë
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Actuellement en voyage, Isilwen porte dans ses bagages :
- Un peu de nourriture
- Des herbes médicinales au cas où
- Une bourse d'écus
Messages : 281
Date d'inscription : 18/11/2015
Localisation : Elmur
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Mer 2 Mar - 12:05


    C’était une étrange histoire que l’on me racontait, nous, les oracles, nous étions les serviteurs de la déesse Zanory et du jour au lendemain, je rencontre un magicien draconique qui me disait qu’il avait rencontré quelqu’un du nom de Rynoza n’était-ce pas étrange ? Je ne dirais pas que c’est injuste, d’autres le penseraient, mais si c’était vraiment elle, la déesse avait bien une bonne raison d’être venue vers lui. Je croyais Lenwë l’Austère, il a certainement rencontré la déesse en personne ! Quelle chance tout de même ! Mais personne à part lui ne pouvait confirmer qui était vraiment cette personne et le problème, c’est qu’il n’en était pas sûr. Je me levais pour aller me resservir un verre d’eau que je bus d’une traite et revins calmement à ma place face au jeune homme. Je ressentais une légère once de jalousie car j’aurais aimé être aussi unique que lui. Je pensais que nous étions les derniers magiciens draconiques et que je n’étais plus unique, que j’avais enfin quelqu’un à qui parler et qui me comprenais. Mais il était devenu différent quand il m’a raconté sa rencontre. Et puis le jeune homme me fit part de ses projets d’avenir, il allait quitter Malaggar. Mon visage fit une mine triste, je ne le connaissais pas depuis très longtemps mais une vague de tristesse traversa mon coeur. J'avais envie de passer plus de temps avec lui, c'était un magicien draconique après tout, il était un peu mon dernier espoir.

    Isilwen : « Ce serait dommage de quitter cette forêt... j'aurais sûrement encore besoin aide à l'avenir pour cueillir mes plantes ! »

    Je disais ça sur un ton humoristique cachant le fait que j'aurais aimé qu'il reste. Mais ce n'était pas du tout mon genre de retenir quelqu'un, surtout que je le connaissais à peine. De plus, c'était certainement la déesse Zanory elle-même qui lui a donné cette mission. Si je devais aussi voyager, comme lui, pour que l'on me confie d'amples informations sur qui j'étais, est-ce que je le ferais ? Je posai mon menton dans la paume de ma main et je regardais vers lui. Je n’étais jamais allée en dehors de ce temple ou de la forêt, j’aimais vivre ici et travailler. Or une part de moi aimerait quitter cet endroit pour une aventure que je ne puisse pas oublier. Bien sûr, ça sera toujours ma maison, je ne quitterais jamais définitivement cet endroit. Je soupirais.

    Vieille dame : « Qu'est-ce que tu fais encore debout Isilwen ? Il y a quelqu'un avec toi ? »

    Je me levai d'un bond et tournai ma tête en sa direction.

    Isilwen : « Je suis rentrée il y a environ une heure et ce jeune homme m'a aidé dans la cueillette. Et je l'ai remercié en lui donnant une part de gâteau et un verre d'eau. Il ne va pas tarder à partir.»

    Vieille dame : « D'accord... fait attention à toi et ne te couche pas trop tard. »

    La vieille dame repartit lentement de là où elle sortait, j'attendais qu'elle quittait la pièce afin de pouvoir reprendre la conversation.

    Isilwen : « C'est vrai qu'il se fait tard... tu devrais rentrer...»
Voir le profil de l'utilisateur http://kary-le.com/

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]   Ven 11 Mar - 2:21

L’intervention de la vieille prêtresse du temple avait renvoyé Lenwë dans son mutisme. Il l’avait entendu arriver et avait presque songé à s’enfuir, mais s’était retenu. L’Oracle semblait déçue de l’annonce de son départ, ce que le jeune homme ne comprenait pas. Etait-ce… Parce qu’elle l’appréciait ? Ce serait bien la première fois. Confus face à une situation dont il n’avait pas l’habitude, il resta un long moment à réfléchir, appuyé sur son bâton. La vieille dame avait quitté la pièce et le moment des adieux semblait approcher à grand pas. Il se tourna vers l’Oracle et prit une décision.

-Je pense comprendre ce que tu ressens. Notre… magie est singulière. J’aime être seul, mais il est sans doute normal que ça ne soit pas ton cas.

Il repensa un moment à ces moments avec Rynoza. Sa connaissance des choses était un indice sur sa condition d’utilisateur de draconique et ses longues heures de méditation à interroger la nature avait confirmé sa théorie.

-Nous ne sommes pas seuls. Pas nombreux, mais pas seuls. Je peux plus ou moins sentir leur existence. Je ne sais pas où ils peuvent être, mais je sais qu’ils foulent le même monde que nous.

Il s’approcha de l’Oracle et plongea son regard dans le siens. Elle était certainement une camarade de route exemplaire, et aurait été d’une aide précieuse lors des moments où il serait confronté aux hommes, mais il ne pouvait se résoudre à lui demander de venir avec lui.

-Je dois mener ma mission à bien seul. Mais si tu prends la décision de partir toi aussi, je sais que nous nous reverrons.

Puis, la gêne revint et il ne sut plus vraiment où se mettre. Il décida de se diriger rapidement vers la sortie, prêt à partir sans rajouter quoi que ce soit. Puis il se souvint de quelque chose.

-Il existe un être… Souvent conté dans les légendes… Mais il n'a rien d'un mythe. Je l’ai déjà vu de nombreuses fois. Et bien que son rôle sur ce monde soit un mystère pour moi, je sais que je pourrais lui demander de m’aider lors de mon voyage.

Serrant son bâton dans sa main, il se trouvait devant la porte. Il l’ouvrit.

-Et il t’aidera, toi aussi. Enfonce toi dans la forêt, puis demande au Gojia de te transporter. Il viendra. A bientôt, Isilwen…

Il disparut dans la nuit.



HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur

 
Une nouvelle rencontre dans les bois [PV : Lenwë l'Austère]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: L'Archipel et ses trésors :: Malaggar-
Sauter vers: