Que la traque commence ! [ Saykanel Rokar ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bark Kranrodd
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Son casque orné de cornes d'Edwil, une hache à une main décorée de gravures, une épée courte, et comme ultime arme de son arsenal, c'est une arbalète lourde, et une dizaine de carreaux.
Une bouteille de vin pour les longues soirées glaciales et une discrète flasque d'alcool plus fort, pour les courtes soirées ensoleillées.
Une petite trousse contenant le nécessaire pour les premiers soins.
Le guerrier a également comme compagnon un luth, tout aussi vieux que lui.
Messages : 9
Date d'inscription : 10/04/2017
avatar

MessageSujet: Que la traque commence ! [ Saykanel Rokar ]   Jeu 20 Avr - 1:55

La chasse... Depuis toujours la traque passionnait Bark. L'attente avant la confrontation, pister la proie, chercher dans le sol les traces du passage de sa cible, guetter le moindre indice. La nature était pour lui comme un véritable livre ouvert quand il s'agissait de repérer la direction empruntée par son prédécesseur, il suffisait de savoir écouter, et faire preuve de'une bonne dose de patience.
Du moins, c’était valable quand la cible en question était une bête sauvage.. Bien plus complexe quand la proie était un humain. Depuis deux jours, Bark était sur les traces d'un lâche, un homme qu'il méprisait dès l'instant même ou il avait eu le contrat devant ses yeux.
Le criminel n’était pas le plus meurtrier ou plus macabre des hommes, mais la nature de ses actions dégoûtait profondément le joueur de luth. Le malandrin avait dépouillé plusieurs honnêtes et peu fortunée familles, n’hésitant pas à faire usage de la force sur une mère et ses deux filles. Cet acte odieux au yeux du fils Kranrodd était une raison valable pour qu'il exécute le contrat qui était d’exécuter cette vermine.

La nuit était tombée depuis un peu petit moment, et une légère brise giflait le visage de Bark, mais malgré l'obscurité pesante, il ne ralentissait pas dans la progression dans cette espèce flore. 3 jours, 3 jours entiers a crapahuter sur la route, graissant les pattes pour obtenir des renseignements, mais tout allait bientôt être payant, car devant lui, les traces étaient fraîches..

" Allons, Gaudrian le fourbe, ou cours tu, vil gredin.. "

Il prit un instant pour analyser les traces de pas devant lui... La proie était plus que proche, et avec la nuit, celle ci allait devoir ce reposer, ce trouver un abri. Bark était convaincu qu'il fallait le débusquer avant l'aube, ce monde ne devait plus être souiller par ce genre d’énergumène.

" Hum.. "

Il aperçut au loin, à travers la fébrile brume, entre les feuillages, une source de lumière. Son cœur se mit à palpiter, l’adrénaline montait en lui, Gaudrian allait bientôt devoir répondre de ses actes.

" La loi, c'est moi. "

Faisant preuve d'une grandes discrétion, malgré son gabarit peu subtile, il ce rapprochait de l'endroit d'ou émanait la lueur. Dissimuler derrière un arbre volumineux, surement vieux de plusieurs décennies, Bark était maintenant a peine 30 mètres, il lui semblait même entendre le pouls apeuré de sa victime. Toutefois la visibilité était exécrables bien que la distance était mince. Il reconnaissait à peine sa très prochaine victime, celle ci était assise a coté d'un feu de bois plus que respectable, toutefois il ne voyait qu'une partie de ce feu, le reste étant masquer par un épais bosquet, qui aurait bien pu cacher une armée toute entière.. ou rien du tout.
Bark jura, regrettant d'avoir dit à Kazar qu'il pouvait s'occuper de faiblard à lui seul.. Et l'idée que  Gaudrian pouvait un complice effleura l'esprit du fils Kranrodd..
Le chasseur de têtes sortit de sa poche droite une petite flasque d'alcool fort, il avalait quelques gorgées de la liqueur tout en fermant les yeux. Il attendit la quelques instant, sans bouger, n’écoutant que la nature qui dormait.. Un profond sentiments de nostalgie des nuits passées avec son frère l'envahissait.. Il ce ressaisit bien vite et arma son arbalètes, et mit en joug le bandit, visant la nuque.. Une mort rapide et pas si douloureuse pour un lâche comme Gaudrian.. Bark hésitait.. Il lui suffisait de tirer, et le souffle de cette vermine était le dernier..
Apres des secondes qui lui parurent des heures, le musicien jugea que n’était pas vraiment à la hauteur des crimes de l'individu. Sa décision était prise, il le tuerai en face a face, bien plus chevaleresque a ses yeux.. Il serra le manche de sa hache. Elle ne lui avait jamais fait défaut, cependant une approche pacifique pour jauger le terrain lui semblait plus approprié. Il prit son luth, et sortit de l'obscurité, s’efforçant d’arborer la bouille la plus amicale qu'il lui était permit, mettant dans le même temps son Luth bien en évidence. Il se mit a parler tout en avançant vers le feu, il devait découvrir si le criminel était seul

" Bonsoir l'ami ! J’étais en route vers la prochaine ville, et je crois bien que je me suis perdu ! Des heures que je suis perdu ! Heureusement j'ai vu de la lumière, source d'espoir haha ! Le modeste musiciens que je suis peut il ce réchauffer lui aussi au coin du feu ? "

Bark avançait.. bientôt il allait vite savoir si le bandit était seul.. Bientôt il allait savoir si il allait le tuer immédiatement ou non.


Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Que la traque commence ! [ Saykanel Rokar ]   Jeu 20 Avr - 16:34

Saykanel avait quitté sa famille dans les montagnes et continué sa longue marche vers l'est où un bateau l'amènerait en Malaggar, bien plus tard. Le voyage fut simple, après ce qu'il avait traversé. Mais la solitude devenait pesante tant le contraste entre les vastes étendues enneigées et le domaine familial plus peuplé qu'il ne l'avait jamais été était fort.
Sa famille lui avait laissé prendre une peau d'Ibu traitée afin de le tenir au chaud. Saykanel ne se sentit pas le cœur de leur expliquer qu'il ne ressentait pas vraiment le froid tant son corps générait de chaleur, il aurait été impoli de refuser un cadeau.
Ainsi, le tog'wall fut heureux de rencontrer un autre voyageur du nom de Gaudrian. Ils avaient marché un peu et s'étaient posés auprès du feu allumé par les griffes de Saykanel. Leurs discussions avaient jusqu'ici porté sur Aurikann et leurs directions respectives.
Tout ceci mettait Saykanel mal à l'aise, être fugitif le poussait à devoir étudier les intentions de chaque personne qu'il rencontrait. Un malaise qui fut de toute évidence perçu par Gaudrian qui mit sous ses yeux deux feuilles.
« Tenez mon ami, vous réaliserez que nous sommes dans la même situation. »
La première représentait Saykanel, grossièrement dessiné avec une forte somme d'écales, étrangement plus élevée s'il était apporté mort que s'il était apporté vif. Tandis que le deuxième représentait Gaudrian, dont la prime était légèrement inférieure à celle de Saykanel.
« Oh. Vous aussi. Je suppose que...
- La justice en ces terres est une vieille catin. Sa balance penche toujours du même côté. Vous avez tué et mutilé des nobles d'après cette affiche. D'après la mienne je suis un voleur de grand chemin. La vérité, ces gens s'en moquent. »
Peut-être était-il impoli de développer. Qui croirait son histoire après tout ? Et les crimes de Saykanel étaient, aux yeux de la société, bien pire. Le troll décida, contre son meilleur jugement, de sortir une gourde de vin, de la tendre à son compagnon d'infortune et de prendre une inspiration.
« La vérité est une denrée rare. Je tiens cependant à signaler que ma prime devrait être actuellement plus forte, j'ai tué une dizaine de chasseurs de prime, ça devrait l'augmenter.
- Félicitations, ces racailles ne méritent pas mieux. Tuer pour des écales est un métier bien plus sale que voleur. »
Les deux hommes se regardaient d'une façon qui rappelait à Saykanel une scène de son enfance.

Son père et lui initiaient sa jeune soeur à la chasse aux ibus. Ils avaient pisté un grand mâle et s'étaient posés sur une corniche pour se préparer à l'assaut quand, de manière fortuite, le mâle détecta un autre Ibu. Les deux animaux s'étaient regardés pendant plusieurs minutes, cherchant à déterminer le genre de l'autre, si c'était un rival cherchant à voler leur territoire, un partenaire cherchant un compagnon de chasse, un membre du sexe opposé cherchant à se reproduire ou un simplement un autre individu qui passait par là.
C'était assez similaire, quoique Saykanel n'avait nulle intention de se reproduire avec Gaudrian. Le petit humain à la musculature développée, barbe mal rasée et aux yeux gris semblait s'interroger aussi sur la nature de leur rapport. Il était évident que Saykanel n'avait rien à voler mais...

" Bonsoir l'ami ! J’étais en route vers la prochaine ville, et je crois bien que je me suis perdu ! Des heures que je suis perdu ! Heureusement j'ai vu de la lumière, source d'espoir haha ! Le modeste musiciens que je suis peut il ce réchauffer lui aussi au coin du feu ? "

Saykanel se tourna vers cette entrée salutaire alors que Gaudrian rangeait précipitamment les deux avis de recherche. Un autre humain, en tenue de voyage, avec un luth et diverses armes, dont une arbalète et une hache. On ne pouvait guère, en Aurikann, reprocher à des créatures aussi frêles que des humains de marcher armés.
« Bonsoir étranger. Prenez place, je vous prie. Nous avons des herbes à fumer, du vin, de la chaleur et de la viande à partager. Je suis Ruthan et voici mon ami...Gothrok. Qu'est-ce qui vous amène aussi loin des routes pratiquées ? »
Voir le profil de l'utilisateur

Bark Kranrodd
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Son casque orné de cornes d'Edwil, une hache à une main décorée de gravures, une épée courte, et comme ultime arme de son arsenal, c'est une arbalète lourde, et une dizaine de carreaux.
Une bouteille de vin pour les longues soirées glaciales et une discrète flasque d'alcool plus fort, pour les courtes soirées ensoleillées.
Une petite trousse contenant le nécessaire pour les premiers soins.
Le guerrier a également comme compagnon un luth, tout aussi vieux que lui.
Messages : 9
Date d'inscription : 10/04/2017
avatar

MessageSujet: Re: Que la traque commence ! [ Saykanel Rokar ]   Ven 21 Avr - 15:50

Ce ne fut pas Gaudrian qui lui répondit, mais une voix bien plus grave. Bark marqua un temps d’arrêt pour observer son interlocuteur mystère. Il écarquilla les yeux devant la masse de muscles qui avait prit la parole. Éclairé par la lumière produite par les braises ardentes, celle ci renforçait l'impression de domination de la bête. Il oublia immédiatement la menace insignifiante que représentait sa cible. La créature a la couleur de peau qui lui semblait ocre à cause de l'obscurité proche, semblait tout droit sorti d'un volcan ou d'un cauchemare. Certes dans sa vie, Bark avait déjà vu des trolls, même combattu contre quelques uns, mais comme à chaque fois, il était impressionné par la carrure imposante de cette race, qui semblait être vouée à détruire. Remarquant alors qu'il dévisageait depuis quelques secondes le troll, il prit une mine embarrassée.

" Oh ! Veuillez pardonner cette impolitesse mon valeureux compagnon, mais il doit dire que je ne vous avait pas vu, j'ai été surpris de voir un troll près du feu ! Mes plus plates excuses ! "

Il se fendit d'une révérence respectueuse. Bark se maudit, regrettant mille fois au moins de ne pas etre venu avec son frere. Pourquoi fallait t'il qui dise a Kazar de ne pas venir, pensa t'il. L'artiste saisit une bûche et s'en servit comme chaise de fortune, ce rapprochant du feu, tout en écoutant le monstre se présenter, mentant alors sur l'identité de Gaudrian. Il eut un sourire amusé devant le choix des noms. Bien peu crédible a ses yeux.

" Eh bien enchanté messieurs ! Je me présente, Bark Kranrodd, musicien depuis ma plus tendre enfance, rapport a ma mère, une artiste de haut vol ! Et me voila perdu dans cette foret, car, vous allez rire, je devais rejoindre ma troupe d'artistes, et alors que je marchais sur la route, devant la superbe flore, je me suis surprit à rêvasser et y rentrer, me sentant comme... Difficile de décrire un tel sentiment.. Comme happé par le chants des animaux ! Et tandis que je trouvais l'inspiration pour une futur composition, je m’égarais, et mon piètre sens de l'orientation ne m’étais d'aucune aide ! "

Il se gratta le haut sa tête, d'un geste faussement gêné. Le jeune homme ne mentait jamais sur son nom, tout simplement que contrairement aux individus qu'il chassait, lui demeurait dans l'anonymat le plus complet, n'n’étant connus que de ceux lui fournissait les contrats. Il était en très mauvaise posture remarqua t'il. Le fils Kranrodd etait en sous nombre, face a un bandit, et un troll d'une envergures qui forçait le respect. Bark dégaina alors de son dos une bouteilles d'un vin de bonne qualité, il la tendit à Gaudrian.

" Messieurs Ruthan et Gothrok, à notre rencontre fortuite ! D'ailleurs je n'avais jamais entendu de tels prénoms auparavant, et je me permets une touche de curiosité, d'ou venez vous voyageur ? "

Le chasseur de têtes avait hâte d'entendre un nouveau mensonge, c’était une partie de sa profession qu'il trouvait divertissante, comme entendre les cibles essayant de marchander leur vie, comme si Bark était de ce type d'homme, qu'on peut soudoyer. Bark ne quittait que rarement des yeux le
dénommé Ruthan. Si combat il devait y avoir, il lui faudrait supprimer Gaudrian d'un tir d’arbalète plus que rapidement, pour alors s'occuper du plus gros danger. Le bandit remarqua alors l'arsenal du musicien, le joueur de luth prit les devants.

" Oh ne vous inquiétez pas, mes armes sont plus dissuasive que vraiment efficace, haha, les bandits sont légions par ici ! Je vais vous faire une confidence, la dernière fois que je me suis battu, c’était bien avant que j'ai de la barbe. Qui plus est, contre une fille, et il serait vous mentir de dire que j'ai remporter cette bataille ! Pour ma défense, j'avais le soleil dans les yeux ! "

Bark émit un rire qu'on aurait aisément qualifié de franc. Il devait à tout prix se montrer convaincant, l'effet de surprise ne serait que plus grand si on le sous estimait. Son regard ce porta a nouveau sur le troll.. Son visage lui était familier, un air.. Quelque chose.. L'homme ne parvenait pas à mettre un nom sur ce visage, mais il était prêt à parier toute sa fortune que ce n’était pas Ruthan, et encore moins un honnête troll.


Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Que la traque commence ! [ Saykanel Rokar ]   Lun 24 Avr - 23:49

« D'ailleurs je n'avais jamais entendu de tels prénoms auparavant, et je me permets une touche de curiosité, d'ou venez vous voyageur ? "
Immédiatement Saykanel regrettait son mensonge, il devait inventer une histoire crédible qui permette d'éviter qu'il soit reconnu... Quoique, si le barde avait déjà vu l'avis de recherche, il devait déjà l'avoir reconnu, ce qui expliquerait pourquoi il le dévisageait.
« Des montagnes pour moi, plus au nord-ouest par rapport à cet endroit. Je ne peux guère parler pour mon ami, je viens de le rencontrer.
- D'Ermurag ! J'y suis né mais j'ai grandi en Aurikann. »
Saykanel se servit un peu du vin que "Gothrok" lui passait. Le barde gênerait un peu, mais ce n'était pas bien grave.
« Je continue vers l'est, je comptais atteindre la côte pour prendre un bateau pour Malaggar. Et vous ?
- Je retrouve quelques amis dans un village guère loin. Ils pourront aider monseigneur Bark à retrouver son chemin. Nous pourrions peut-être repartir à l'aube et ils vous indiqueront les directions à chacun puisque vous êtes perdu, barde. »
Saykanel passa les mains derrière la tête et s'allongea.
« Pourquoi pas ? Nous repartons donc à l'aube, vous joindrez-vous à nous, Bark ? »

Le troll ferma les yeux et se prépara à son voyage, chassant ses inquiétudes et sans se douter qu'il était en présence de deux tueurs.
Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Bark Kranrodd
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Son casque orné de cornes d'Edwil, une hache à une main décorée de gravures, une épée courte, et comme ultime arme de son arsenal, c'est une arbalète lourde, et une dizaine de carreaux.
Une bouteille de vin pour les longues soirées glaciales et une discrète flasque d'alcool plus fort, pour les courtes soirées ensoleillées.
Une petite trousse contenant le nécessaire pour les premiers soins.
Le guerrier a également comme compagnon un luth, tout aussi vieux que lui.
Messages : 9
Date d'inscription : 10/04/2017
avatar

MessageSujet: Re: Que la traque commence ! [ Saykanel Rokar ]   Mar 25 Avr - 1:14

Bark écoutait avec grand intérêt la soi disant provenance des deux bandits qui se tenaient face à lui. Ils étaient presque assez convaincant, surtout le troll, il apparaissait bien apaisé, contrairement à Gaudrian, un tantinet plus nerveux. Certes le joueur de luth était lui aussi quelque peu stressé devant le troll, mais il avait apprit avec le temps et aussi grâce à une certaine expérience, à cacher ce genre d’émotions. Gaudrian s'adressa a lui, le fils Kranrodd prit un air attentif.

" Bien sur ! Et si vos amis sont aussi aimable que vous, alors je vais être un artiste bien entouré haha ! "


Puis ce fut l'imposant monstre qui prit la parole, l'invitant a les rejoindre.

" Trop aimable, noble compagnons ! Avec une grande joie j'accepte ! "

Il fallait avouer que guerrier à la peau rouge forçait le respect, même les plus courageux devaient hésiter à lui couper la parole. Cependant, la mascarade commençait à agacer l'artiste, il était temps.. de jouer son petit numéro jugea t'il. Il empoigna son luth, et commença a jouer quelques notes douces et harmonieuses !

" Messieurs, laissez moi, en remerciement de votre accueil aussi chaleureux que la chaleur de ce feu, vous conter une histoire.."

Bark se racla la gorge, laissant le soin à Gaudrian de s'installer confortablement.

" Il était une fois, deux petits garcons qui vivaient dans un grand village. Les deux étaient téméraires et bien entendu, n’étaient pas très enclin à écouter les règles que leur imposait leur parents, comme bien des enfants de leur ages d'ailleurs. Pourtant nos deux protagonistes faisait peuvent d'une grande dissidence. Le premier des chenapans était très fort, et bien plus grand que la moyenne pour son age, quand au deuxième, il était plus chétif et craintif. Mais ce n’était pas si grave, les deux garçons s'amusait à faire quelques bêtises sans trop d'importances par ci par la. Les parents étaient plutôt tolérant et pour dire vrai, un brin intimidés haha "

Le joueur de luth continuait à jouer de sa seule main droite, la gauche commençant légèrement à défaire les attaches qui retenait son arbalètes, alors encore solidement accroché à son dos.

" Or un jour, les deux garçons firent une bêtise énorme, une si grosse bêtise que les parents ne pouvaient fermer les yeux. Alors leur pere appela le redresseur de torts du village, un homme juste mais sévère. Celui ci s'approcha des enfants, et leur demanda poliment pourquoi les deux jeunes garçons commettait des grosses et vilaines bêtises.. Les deux ne répondirent pas sincèrement, préférant prétexter que c’étaient d'autres enfants. L'homme les gronda férocement. Le redresseur de torts leur fit alors jurer de ne plus jamais recommencer, chose que les deux larrons firent, et surtout plus jamais ils ne firent de bêtises, grosses comme petites. Vous savez quelle est la morale de cette l'histoire ? "

Avant d'obtenir une réponse, Bark attrapa son arbalète et tira un carreau qui transperça les cottes de Gaudrian, le clouant au sol, aspergeant celui ci de sang chaud. Sans se laisser une fraction de seconde pour constater l'efficacité du tir, il encocha un deuxième carreau et pointa son arme vers le colosse.

" Doucement, ou tu va recevoir le même cadeau que ton ami. La voici la morale, c'est que je ne suis pas aussi gentil et patient que le redresseur de tort, et que contrairement aux enfants, vous allez recommencer."

Bark s’efforçait de parler d'un ton calme et déterminé. Toutefois, il savait très bien qu'un tir de son arbalète n’arrêterait résolument pas le troll.
Gaudrian hurlait, le tir n'avait pas pour but de tuer, mais de le blesser assez grièvement, mais simplement d'effacer toute dangerosité qui pouvait émaner de lui.

" Arrete de gémir ou je te fais taire a jamais. "

siffla t'il en direction du malandrin au sol. Bark recula, pour s'assurer une vison globale de la scène, et éviter le corps a corps avec la bête, puis il se mit a fixer le monstre.

" Vous pensiez quoi, messieurs.. comment déjà.. Ruthan et... Peu importe. On ne peut enfreindre les règles sans représailles mes amis. Je suis celui qui.. rattrape les fuyards, les, gredins.. les moins que rien pour être plus honnêtes que vous. Alors, je vous conseille de rester le plus calme possible, ou je devrais devenir moins sympathique. "

Plus de possibilités pour faire machine arrière, il le savait. Il espérait paraître assez convaincant pour que le troll ne charge pas, car si c’était le cas, la nuit serait plus éprouvante qu'il l'avait prévue.

[Y'a pas de soucis :) haha !]


Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Que la traque commence ! [ Saykanel Rokar ]   Mer 26 Avr - 22:20

Tout était arrivé bien trop vite. Quand Saykanel avait commencé à réfléchir à ce qu'il ferait une fois en Malaggar, le barde commençait une histoire inintéressante au possible que le tog'wall écoutait à peine. Puis d'un coup, le bruit d'une corde distendue et le hurlement de douleur de son compagnon de voyage.
Saykanel eut beau se dresser, se tenir prêt à tuer le barde rapidement, il se retrouva avec l'arbalète pointée droit sur lui. Il aurait pu charger, encaisser un carreau et tuer ce Bark, mais le risque d'une blessure grave le dissuadait fortement. Très fortement.
Ainsi, Saykanel pût entendre avec attention le discours du chasseur de prime...
Il avait déjà eu l'occasion de rencontrer des personnages étranges au cours de son voyage. Le dernier chasseur de prime était un sadique, Kelt Gretham était malsain, Isilwen Ninquë était d'une naïveté qui frôlait la bêtise, Anva'ar Kordrak était susceptible à outrance et la bonne femme qui était avec Arathil était une idiote...
Bark Kranrodd était un fou dangereux. Le genre de chasseur de tête sanguinaire dirigé par une vision biaisée et déformée de la justice qu'on ne voyait que dans les mauvaises histoires.
L'envie de le tuer fut très très forte. Saykanel se visualisait déjà lui broyer le crâne mais un homme était à l'agonie.
Le troll se pencha vers Gaudrian et entreprit d'observer les dégâts du carreau.

« Vous tirez dans le flanc d'un homme et vous lui demandez de ne pas crier ? Seriez-vous un peu idiot en plus d'être piètre musicien ? »
Voilà, ça c'était de la provocation gratuite.

Les dégâts étaient graves. Saykanel retira son manteau pour presser le tissu contre la plaie, afin de limiter l'hémorragie. Mais le troll n'était pas médecin. Il s'afféra sur Gaudrian, faisant mine de s'occuper et tentant au maximum d'ignorer Bark... Avec un peu de chance, Bark s'approcherait un peu en croyant le troll trop occupé à sauver la vie de Gaudrian et là, il mourrait. Des meurtriers de grands chemins comme Kranrodd ne méritaient pas de pitié, son corps pourrirait sur les montagnes.
Néanmoins, la vie d'un homme était en jeu et, quitte à choisir, Saykanel préférait concentrer ses efforts sur le fait de sauver Gaudrian.
Voir le profil de l'utilisateur

Bark Kranrodd
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Son casque orné de cornes d'Edwil, une hache à une main décorée de gravures, une épée courte, et comme ultime arme de son arsenal, c'est une arbalète lourde, et une dizaine de carreaux.
Une bouteille de vin pour les longues soirées glaciales et une discrète flasque d'alcool plus fort, pour les courtes soirées ensoleillées.
Une petite trousse contenant le nécessaire pour les premiers soins.
Le guerrier a également comme compagnon un luth, tout aussi vieux que lui.
Messages : 9
Date d'inscription : 10/04/2017
avatar

MessageSujet: Re: Que la traque commence ! [ Saykanel Rokar ]   Mer 26 Avr - 23:50

Bark fut très étonné de la réaction du troll, des lâches il en avait vue, bien souvent les criminels abandonnaient leur collègues, préférant tenter la fuite. Mais ce ne fut pas le cas du colosse. Soit il etait loyal, une denrée bien rare dans ce milieu, soit il ne considerait pas le cahsseur de tetes comme un danger. La dernière hypothèse était quelque peu vexante, songea t'il. Le monstre rouge s'adressa à lui, et le joueur de luth ne put contenir un rire sincère.

" Allons ! Je ne suis pas si mauvais musicien que cela, si ? J'ai fais pas mal de progrès, je te trouve très sévère ! "

Il regarda la créature s’occuper de Gaudrian. Au commencement il avait hâtivement pensé que les deux hommes étaient des complices, mais plus il fixait la bête, plus son physique atypique lui disait quelque chose, c’était pour lui très frustrant. Il baissa un tantinet son arbalète, la pointant désormais vers le sol.  Le dénommé Ruthan était à une poignée de mètres de lui, il estima qu'il avait largement le temps de faire feu si le gredin chargeait.

" Allons, je ne suis pas le vilain de l'histoire. Nos choix nous définissent, si Gaudrian avait eut une vie honnête, jamais je n'aurais été a sa recherche, et jamais il ne gémirait de façon grotesque sur le sol en cette nuit bleutée. "

Le fils Kranrodd dégaina un morceau de pain rassis d'une poche dorsale, et l'enfourna dans sa bouche. Il n'avait pas manger depuis ce matin, et son ventre réclamait d’être nourrit. L'homme ne pouvait s’empêcher de sonder son propre esprit à la recherche de l'identité du troll. Il faut dire qu'il n’était pas aisé de se concentrer avec les cris d'orfraie de Gaudrian qui, déchirait le silence qui régnait dans la foret.

" Je suis un artiste conciliant d'ordinaire, mais si tu ne fais pas taire ton ami, Troll, je ferais preuve de la même patience, et du même sens de l'honneur qu'il a eut avec les familles d’honnêtes gens. "

Cependant un gros problème se présentait a lui. Et le problème devait bien peser plus de 250 kilos. Le genre de problème que le frère de Kazar évitait en règles générales. Et même si il parvenait à sortir victorieux du combat, une prouesse héroïque et titanesque en soit, il ne pourrait résolument pas transporté les deux corps. Il fallait qu'il trouve une solution. Mais avant d'y réfléchir, il laissa sa curiosité l'envahir, il pointa du doigts le troll.

" Hey, toi qui ose critiquer la manière de jouer d'un homme armé d'une arbalète. Tu me semble familier.. Quelle est ton identité ? Et s'il te plait, tache au moins une fois d’être honnête dans ta vie, je n'aime pas trop les mensonges, pas du tout même. "

Bark relâchait son attention, une erreur de débutant qui pouvait coûter très cher au guerrier pourtant vétéran.


Voir le profil de l'utilisateur

Saykanel Rokar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Sans guilde fixe
Inventaire : Pipe et herbes à fumer, vêtements, nourriture. Un peu de vin parce que les nuits sont froides.
Messages : 231
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 21
Localisation : Malaggar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Que la traque commence ! [ Saykanel Rokar ]   Dim 30 Avr - 19:03

" Je suis un artiste conciliant d'ordinaire, mais si tu ne fais pas taire ton ami, Troll, je ferais preuve de la même patience, et du même sens de l'honneur qu'il a eut avec les familles d’honnêtes gens. "
Comment pouvait-on faire taire un homme qui se vidait de son sang à part en l'achevant ? C'était impossible, même un dieu ne peut pas se retenir de gémir de douleur avec un carreau dans les côtes.
Saykanel se demanda ce que Bark voulait dire par "les familles d'honnêtes gens", si Gaudrian n'était pas en réalité un meurtrier sanguinaire...
Quand bien même, laisser mourir un homme qui avait été attaqué si lâchement paraissait parfaitement et complètement immoral.
Alors que Saykanel tentait d'endiguer le saignement de Gaudrian, il trouva un long couteau et le dissimula.

« Hey, toi qui oses critiquer la manière de jouer d'un homme armé d'une arbalète. Tu me semble familier.. Quelle est ton identité ? Et s'il te plait, tâche au moins une fois d’être honnête dans ta vie, je n'aime pas trop les mensonges, pas du tout même. »
Il s'était approché, avait abaissé son arbalète, sa garde était ouverte... Sans même prendre la peine de répondre, Saykanel se retourna brusquement et lança le couteau dans la direction de la gorge de Bark. Sans même vérifier si Bark avait réussi à esquiver, il profita des quelques secondes offertes par sa surprise pour attraper Gaudrian, le porter et courir à travers la neige.

Saykanel était très rapide par rapport aux standards des trolls et surtout, il était particulièrement à l'aise dans les montagnes enneigées. Il courut longuement, prenant un parcours complexe à travers les rochers pour éviter que Bark réussisse sa traque, sautant à travers la montagne...
« Mes...Mes amis... Village au nord-est... Ils...Aideront. »

Pendant que Saykanel fuyait à travers la neige, un autre troll avançait inexorablement vers le groupe des amis de Gaudrian.
Xior Rokar, du haut de ses deux mètres quatre-vingt, avançait parfaitement dissimulé dans la neige et le froid. La peau d'Ibu qu'il portait dissimulait sa peau et sa fourrure bleue alors qu'il avait la main sur une de ses haches de lancer.
Quelque chose lui avait été dérobée et Xior Rokar ne laissait jamais vivre un voleur... Et le chemin de Xior Rokar allait croiser celui de Bark.
Voir le profil de l'utilisateur

 
Que la traque commence ! [ Saykanel Rokar ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: L'Archipel et ses trésors :: Aurikann-
Sauter vers: