Ar'Hel Niverheïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ar'Hel Niverheïs
Inventaire : Un poignard, un arc, des flèches, une sacoche de rangement contenant quelques pétales d'esphones et des gants.
Messages : 5
Date d'inscription : 01/03/2017
avatar

MessageSujet: Ar'Hel Niverheïs   Jeu 2 Mar - 1:00




Ar'Hel Niverheïs

« Il n'y a rien de pire que d'être assis là, témoin de sa propre histoire... Je serai auteur de la mienne. »


Informations générales

❖ Âge : 25 ans
❖ Taille : 1m87
❖ Poids : 78 kg
❖ Race : Humain
❖ Peuple : A'ërith
❖ Classe sociale : Pauvre
❖ Lieu de vie : extérieur d'Elmur, Malaggar
❖ Guilde ou clan : Pff !
❖ Situation familiale : Célibataire
❖ Métier ou poste : Vagabond

Ce qui m'appartient

Voyons... des gants pour la cueillette et la chasse. Un arc et quelques flèches dans ma cabane, une sacoche en cuir contenant des pétales d'esphones, ainsi que la tige et un antidote ! Ah et mon poignard. Evidemment...

Au premier abord

Un regard froid, contrastant avec le sourire, omniprésent sur mon visage. Sans vouloir me vanter : ce côté ambigu et sombre me vaut plusieurs conquêtes auprès de la gente féminine... Le faciès d'un charmeur, certes, mais avant tout le faciès d'un menteur et d'un manipulateur. Ah qu'il est bon de saisir une opportunité ! Surtout au détriment d'autrui.

Cerner votre personnage

1. Comment votre personnage serait-il perçu en société ? Dans le cercle privé ? De son point de vue personnel ?

❖ En société ? C'est un statut un peu étrange : je fais partie de ces exilés qui sont restés chez eux, faisant parties du décor... sans avoir jamais été exilé ! J'ai conservé ma magie et n'ai jamais décidé de renier mon peuple.
Orphelin, rebelle, hérétique, orgueilleux et sauvageon : voilà les termes revenant le plus souvent à mon adresse. Charismatique et dangereux, selon le moine chargé de me juger.

Rares sont ceux à me connaître, ne serait-ce qu'un peu. Mis à part les ona'ashaïs et quelques femmes peu farouches, je n'ai pas eu le loisir de me confier à beaucoup de monde. D'ailleurs je n'en ai jamais éprouvé la moindre envie. Sauf peut-être mon corbeau mais ça... enfin bref ! Ces rares élus savent jusqu'où je suis capable d'aller pour obtenir ce que je veux : de la plus gentille des manipulations à la plus vile des tortures mentales. Tout est bon pour accomplir mon objectif.

De mon point de vue ? Je suis beau. Élégant. Raffiné par moments. Ambitieux aussi... Suspicieux également. Suffisant vous dîtes ? Trop sûr de moi ? Oui peut-être...
Mais admirez plutôt ces yeux ! Quel éclat ! Deux perles de glace éclairées par un doux halo laiteux, mis en avant par une superbe chevelure d'un noir de geai. Et ce corps parfaitement entretenu... pas de doute que la vie en extérieur forgeait aussi bien l'esprit que le physique ! Cette allure quand je marche : j'affirme pleinement mon existence aux yeux de tous. Non mieux : je la leur soumets ! La tête haute par dessus le marché ! Et puis... Oh qu'est-ce que c'est que ça ?
...
Désolé : la curiosité est un vilain défaut paraît-il. Faut dire que lorsqu'on grandit seul, sans reconnaissance véritable de la part des autres et n'ayant pour seule compagnie que la nature entourant sa demeure, on finit vite par s'y intéresser.

2. Quelle vision votre personnage a-t-il des autres peuples de Thoronir ? (Merci d'aborder chaque peuple afin que l'on puisse embrasser une vision d'ensemble.)

❖ Je n'éprouve aucune haine véritable envers mon peuple. Je ne suis pas rancunier. J'ai seulement une bonne mémoire... Et beaucoup de projets.

Les draturis ? Evidemment que je m'y intéresse ! Ils vivent presque retranchés sur eux-mêmes sans trop se soucier des problèmes des peuples voisins, et ce sans qu'aucun vrai conflit n'ait lieu en leur sein, ni-même avec les habitants des terres. Je veux comprendre ce système... Et puis ils parait que leur corps a subi quelques modifications volontaires. Pensons utile !

Les nazakhins ? Trop hétérogènes à mon goût. D'ailleurs il n'y a pas besoin d'en savoir plus à leur sujet : leur culture est aussi riche que les moyens pour tirer profit de ce peuple sont nombreux. Pas la peine de se poser de question pour avoir une idée des services qu'ils pourraient nous accorder.

Je veux absolument rencontrer les galbuks ! Des nains doués d'un esprit génial, ayant amassé les connaissances les plus complètes en matière de technologie et d'évolution ! Enfin des personnes capables de mettre en application la règle primordiale : le Savoir, c'est le Pouvoir.

Les elyakies... la seule chose qui pourrait m'intéresser à leur sujet serait leurs idées concernant l'esclavage. Pour le reste : qu'ils retournent vivre dans des grottes ou sur le sable chaud, que tout le monde se sente en vacances !

Ah et ne me parlez surtout pas des trolls ! Moi qui suit un amoureux inconditionnel de la beauté et de la nature, n'essayez pas de me faire croire que ces... choses sont des êtres évolués ! Des horreurs, que dis-je, des erreurs de la création !
Dommage que ce ne soit pas un peuple à part : ils méritent tous de vivre reclus loin de la société.

3. Quels tics et manies possède-t-il ? (Question facultative)

❖ Je me passe la main dans les cheveux à longueur de temps. Me contemple dans le miroir de temps en temps, soupire assez bruyamment quand mon intérêt pour quelqu'un ou quelque chose devient nul.

4. Quelles seraient ses réactions en cas de provocation ? De danger imminent? De perte ?

❖ Je n'ai jamais été réellement provoqué... Mais je pense faire preuve d'humour, ou d'une répartie cinglante mêlant cynisme et autodérision. Mais si personne ne regarde : autant me débarrasser de l'élément gênant. Pas forcément le tuer mais... Oh vous verrez bien ! Soyez imaginatifs que diable !

En cas de danger imminent : tout dépend de la nature du danger. Si je sens que ma vie est menacée, alors je la préserverai de la façon la plus simple qui soit. En fuyant. Je suis un brin téméraire, mais pas stupide ! Sinon, mon sang-froid, ma nature logique et mon instinct feront le travail en m'aidant à improviser un moyen de m'en protéger, puis d'élaborer une stratégie pour y mettre un terme. Dans tous les cas, si un individu lambda se trouve à côté eh bien... désolé pour lui mais je n'ai encore jamais vu d'omelette sans casser d’œufs.

Je n'ai pas de réelle attache sentimentale, aussi parler de perte... Ah ! Je retire ! D'un point de vue stratégique, cela me chagrinerait grandement qu'un éventuel collaborateur ou pion puisse mourir avant d'avoir rempli sa tâche ! Totalement contre-productif !


5. Quel est son rapport avec la magie ? A-t-il des pouvoirs ? Si oui, les a-t-il développés ? Comment ?

❖ Je suis druide. J'ai eu plusieurs professeurs, bien que totalement désintéressés en raison de mon statut de marginal. Mais à force de regard, d'écoute et de pratique, j'ai pu assimiler les bases de ce savoir ! Cela fait quelques temps que j'étudie seul cependant. Et puis : curiosité oblige, mes expériences personnelles, qu'elles soient culinaires, pseudo-mortelles ou curatives, m'ont permis de recenser un joli petit herbier dans ma cabane. Je ne me sépare d'ailleurs jamais d'échantillons d'esphones. Simples, efficaces quand elles sont utilisées au bon moment, ses propriétés en font le parfait ami du vagabond que je suis.
Je suis capable de confectionner du poison à partir de cette plante, un somnifère également, une potion de résistance au froid ou encore un baume de soin pour les entailles sommaires. Sans oublier le contre-poison pour l'esphone bien entendu.
Le reste est du domaine de la gastronomie. Passionnant je vous l'accorde, mais inutile ici. Vous n'aurez qu'à lire plus tard mes pauses-déjeuner.
La magie est passionnante.

6. Quel est son rapport avec la technologie ? Est-il l'auteur d'inventions spécifiques ? Lesquelles ?

❖ Je n'ai rien inventé. Par contre, je meurs d'envie d'en apprendre plus là-dessus ! D'où mon intérêt pour les draturis et, surtout, les galbuks.

7. Quel est son rapport avec la religion ? Quels rituels ou actes réalise-t-il dans ce cadre ?

❖ Héhé... Je ne crois en aucun dieu. Tout simplement parce que cela reviendrait à dire qu'un être me serait en tout point supérieur et aurait le droit de diriger ma vie. Hors de question ! Et puis qui a veillé sur moi étant jeune ? Qui m'est venu en aide ? Sûrement pas Zanory. Je ne sers personne et s'il devait y avoir un seul et unique dieu un jour, autant que ce soit Moi !

8. A-t-il des peurs, des craintes particulières ? Quelle pourrait être sa réaction en cas de confrontation avec ces dernières ?

❖ Je hais les trolls. Si j'en vois un, je m'éloigne. S'il s'approche, je lui crache toutes les insanités possibles jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il n'est pas le bienvenu dans mon espace vital et si ça ne suffit pas... tant pis. Une arbalète, un mercenaire un peu stupide, et on en parle plus.
Sinon je suis terrifié à l'idée d'être ignoré. A Elmur ? C'est différent : je ne suis pas un exilé, et les gens tolèrent ma présence. Surtout les demoiselles peu farouches. Mais il faut être honnête : le meilleur moment pour un homme aussi fier que moi reste celui où il se fait remarquer, alors que son exploit du jour se révèle. Je veux qu'on se souvienne de moi malgré tout. Si quelqu'un venait à me mépriser ouvertement, je risquerai de perdre toute confiance en moi et de commettre des folies.
Non non, pas de suicide. Réfléchissez un minimum ! Vous croyez vraiment que je mérite d'être nommé à titre posthume :"Ar'Hel le pleutre" ?! Restons sérieux deux minutes...

9. Quelles sont ses ambitions ? Quels moyens pourrait-il déployer pour parvenir à ses fins ?

❖ Ahah la partie la plus intéressante... Comme expliqué plus tôt : je suis capable de tout : le monde est pour moi comme un immense plateau de jeu dont je suis le personnage principal. Chaque événement, chaque individu, chaque action est la part d'un grand tout que je souhaite utiliser à mon avantage. Car je ne compte pas vivre toute ma vie dans une cabane, à cueillir des champignons, à piéger du gibier ou à courtiser les naïves de la ville en m'installant dans la monotonie ! Je veux m'élever au dessus de tous ces imbéciles, ces doux rêveurs, ces artistes et ces faiseurs d'étincelles incapables de se libérer du traditionalisme pour se pencher enfin vers l'avenir... Mon objectif est hors-norme, il est donc évident que les moyens employés seront exempts de limites.  


Description physique et psychologique libre

Absolument inutile ! Je risquerai de me répéter ! Et j'ai horreur de ça !

Découvrir ses racines et son histoire

Mon histoire :
   
    De mémoire, j'ai toujours vécu à Elmur. J'ai perdu mon père a l'âge de trois ans et ma mère à l'âge de dix. Depuis je me débrouille seul pour vivre.

   ...
   Comment ça des détails ?!
Vous êtes malsains. Plus que moi ! Quoi que... Non oubliez ce que je viens de dire.
Si vous voulez des détails, vous allez en avoir. Je vous promets du morbide et du glauque, à profusion ! Préparez vos tripes parce que...
   "Pas acceptable" ? Sérieusement ?! Bon, d'accord ! Mais ce sera beaucoup moins vivant.

   Ahah, vous avez compris ? "Beaucoup moins vivant" ! Alors qu'on parle de m... Hum, je me lance :

   Mon père est mort lorsque j'avais trois ans : une querelle stupide avec un troll semblait-il. Mais mon aversion pour cette race n'a rien à voir avec ça. Je les trouve juste horribles à regarder. Enfin bref, mon père était un ona'ashaï de bonne lignée. Le seul portrait de lui le représente dans une étoffe somptueuse rouge ornée de perles dorées.
   Déjà, lorsque l'on sert Zanory on ne fait pas semblant ! La vie d'un moine-guerrier n'est pas de tout repos, et même si les relations amoureuses sont tolérées, elles en restent mal perçues. Mes premières années de vie ont de ce fait été bercées de quelques paroles mesquines et de tensions palpables.

   Une fois seul avec ma mère, préceptrice pleine de sagesse, les choses ne se sont pas améliorées. C'est fou l'influence que peut avoir l'amour sur son entourage ! Janelynn Niverheïs - toujours ma mère - perdit peu à peu crédibilité auprès des familles qui lui confiaient l'éducation de leurs enfants, la plupart de ses amis également, ainsi que le soutien de ses propres parents. Des lâches qui n'ont pas trouvé de meilleure idée pour finir leurs jours que de quitter Malaggar et rejoindre Pavryon, sur Morrokoth... Pour la tranquillité, il y a mieux.
   Nous ne gagnions pas très bien notre vie. Je crois d'ailleurs que c'est à cette période que je commençai à voler, histoire de rendre service à ma mère.
Mignon n'est-ce pas ?
Sauf que les bonnes intentions n'empêchent pas la justice de faire son travail, et je me retrouvai à l'âge de sept ans entre les mains de miliciens chargés de faire respecter l'ordre. Je rentrai chez moi avec le dos fouetté et fut accueillie par une gifle emplie d'émotions.

   Après cela, je commençai à m'intéresser aux conversations de ma mère, à celles des gens dans la rue, quand ils nous voyaient... J'allai souvent fureter à la bibliothèque pour comprendre certains mots. Des mots comme "chantage", "hypocrisie", "meurtre avec préméditation"... J'entrai dans mon petit monde, échappant un peu à la réalité des choses tout en apprenant comment m'en protéger. Je ressentais le besoin de me durcir et de devenir plus impitoyable que les autres.
   Cela m'obnubilait tant que je ne vis pas ma mère dépérir à petit feu.

   Je ne réalisais vraiment sa disparition qu'en restant planté au pied de ma maison pendant près de deux jours.
Mon ancienne maison.
Je ne fus même pas surpris de rester là, ignoré de tous à la manière d'un chien faisant sa toilette sur le palier. Sauf que je ne faisais pas ma toilette. Et que je n'étais pas un chien !
   La colère grandissait en moi. Bientôt remplacée par une haine profonde. Je vécus longtemps dans les rues, implorant quelques miettes la journée, insultant les citadins la nuit. Je reçus de nombreux coups de bâton, et de nombreuses répliques cinglantes comme : "Dégage ! Engeance malsaine ! Tu ne mérites pas d'être né sous la protection de Zanory. Tu ne mérites pas de vivre !"

   Ah oui ? Très bien dans ce cas.

   Plus personne ne me donnait à manger. Tout le monde passait son temps à m'ignorer. Les rares individus à vouloir faire preuve de compassion ont subi les regards et les réprimandes sévères de leurs proches.
Tant pis ! Je n'avais pas besoin d'aide ! J'allais me débrouiller tout seul !
   Sitôt dit, sitôt fait, je m'installai à l'extérieur de la ville, près d'un
au pied duquel je bâtis ma cabane. Cela me prit énormément de temps, et cela impliqua que je vole certains ouvrages parlant de confections diverses.

   Grâce à cela, j'appris à me débrouiller. Sans aucune aide. A force d'échauffements et de "leçons de survie en pleine nature", je développai petit à petit un physique avantageux et fus étonné de toute l'agilité dont j'étais capable ! Et tout s'enchaîna : la chasse à l'arc et au couteau, la pêche à la lance et au filet, la cueillette... et le druidisme.
   A mes 12 ans, je rencontrai un druide en forêt. Celui-ci cueillait des fleurs bleues n'ayant que trois pétales.

- Qu'est-ce que c'est, Monsieur ?

   Eh oui je parle. Ça vous en bouche un coin hein ? Ce n'est pas parce que je vis dehors que je ne voie et n'entend personne ! D'ailleurs je rentre souvent en ville pour m'approvisionner en matériaux, en tâchant de rester discret. Mais cela ne semble gêner personne, comme si mon existence n'intéressait plus grand monde.
    Enfin bref : l'homme tourna vers moi son visage barbu et ses yeux fatigués. Il me répondit :

- Des esphones. Pour faire des concoctions.
- Des conco-quoi ?
- Des concoc... des potions si tu préfères.
- Des potions de quoi ?
- Des potions pour dormir, pour supporter le froid, ou pour tuer.
- Du poison donc ! Et vous voulez tuer qui avec ça ?
- Mais je ne compte pas... Tu as fini de me casser les pieds, oui ? Rentre chez toi et laisse-moi travailler !
- Votre travail, c'est de tuer les gens ?
- Je suis druide, bon sang ! Tire-toi d'ici !

  Je sais bien le vieux, mais j'adore te voir t'énerver. T'imagines pas depuis combien de temps je n'ai pas entendu quelqu'un hausser le ton.
J'attend un peu avant de reprendre :

- Et si je me contente de vous regarder, ça vous dérange ?
- Hum... Non mais...
- Et si je dis que votre travail m'intéresse, vous serez fâché ?
- Pas vraiment, mais...
- Alors laissez-moi apprendre ! Je promets de ne pas vous déranger. Faîtes comme si je n'étais pas là.
- Impossible de faire comme si tu n'étais pas là !
- Bah, c'est ce que tout le monde fait en ville. Je ne vois pas ce que ça changerait de le faire ici.
- Ah...

  Touché l'empoisonneur !
C'est comme ça qu'on crée des liens : en provoquant un moment fort, ou sortant de l'ordinaire, histoire de chambouler son interlocuteur et d'avoir toute son attention ! Du moins c'est ce que j'ai compris à force d'essais et de regards. je tentai d'ailleurs le coup avec tous les druides d'Elmur et les résultats me firent sourire.
Cela me permit même de rencontrer mon premier ami : Munevir. Mais calmez-vous : j'en parlerai plus bas.
   J'utilisai également ce stratagème pour attirer à moi les quelques crapules et rebuts de la société. N'ayant pas les mêmes opinions, il ne fallut pas longtemps pour que nous en venions aux poings. Je me battais souvent. Très souvent.

   Après quelques coups reçus, plutôt sévères, je décidai de parfaire ma technique : je n'étais pas mauvais à l'arc, ni même pour planter ma lame dans la gorge de mon gibier, mais si je finissais couvert de bleus durant les quelques échanges de bons sentiments avec ces crapules, je ne donnais pas cher de ma peau face à certains prédateurs de la forêt... Une chance que je n'en ai pas encore croisé de bien dangereux !
   Pour palier à ce problème, j'observai les entraînements des ona'ashaïs. Leurs mouvements, leurs postures, leurs méthodes... Moins efficace que la pratique, certes, mais suffisant pour comprendre les bases. Surtout lorsque l'on a mon génie et mon talent !

   Le premier qui rigole, je lui coupe la langue.

    Mais après l'effort, le réconfort ! A force de baratins, de jeux de scène et de mensonges, j'étais parvenu à faire chavirer le cœur de ces dames.
Enfin quand je dis "dames", je parle bien sûr de jeunes femmes plus ou moins farouches, naïves et sensibles à la flatterie. Faut dire que chez les a'ëriths, la séduction est un art reconnu.
   Je prenais alors grand soin de mon image et usait au maximum de mes charmes, voyant que l'opinion des gens à mon égard commençait à changer. J'avais même conservé la fameuse natte, propre à nos coutumes.

   Malheureusement mes mauvaises actions ne passèrent pas inaperçues : à vingt-trois ans, je me battis à nouveau contre des exilés, dans une taverne, sous les yeux du gérant et de plusieurs clients scandalisés. Le pire, c'est que je ne les avais même pas provoqué. Pas ce jour-là en tout cas...
   Je sortis mon poignard et manqua de peu la jugulaire du hajhira face à moi, le frappant à l'épaule. Le félin rugit de douleur et ses complices m'attrapèrent par les bras afin de me neutraliser. Lui faillit me réduire en charpie de ses griffes acérées lorsqu'un :

- STOP !

   Retentit.
Nous tournâmes la tête et vîmes les miliciens. Nous fûmes arrêtés et jetés dans des cellules séparées.
Je vous passe les détails jusqu'à la sentence.

   Bon. Après plusieurs témoignages subjectifs, tout aussi méprisants que méprisables selon moi, ainsi qu'un crachat au visage, je fus placé face à la lanythe, au milieu des ona'ashaïs responsables de mon jugement. Celui qui dirigeait le mouvement était l'un des plus vieux. Je le reconnus comme étant un des rares proches de mon père, Me'Henor.
   Ah je n'avais pas dit qu'il s'appelait Me'Henor ? Peu importe.
Suite à cela j'eus la natte coupée.

   Durant les deux années qui suivirent, je me posai beaucoup de questions. Sur mon existence, sur la haine qui avait disparue en mon sein, remplacée par le profit personnel et un désir croissant de reconnaissance, sur la façon de me démarquer des autres, de me venger aussi...

   Bah oui quoi ? Vous vous attendiez à quoi ? Effectivement je ne laisse plus mes cheveux pousser, parce que la natte m'est interdite désormais. Et puis l'entretien... Mais même sans avoir de réelle rancoeur : une soif de connaissance comme la mienne, entièrement tournée vers un intérêt de plus en plus égoïste, fait que je ne peux laisser passer un tel affront.
   Les a'ëriths méritent de souffrir. Et le meilleur moyen pour cela, c'est de les vaincre là où ils nous ont vaincu, ma famille et moi.

   Je veux gagner en influence, en pouvoir... Je souhaite m'élever dans cette société traditionaliste et la détruire de l'intérieur. Je m'en vais ronger les fondations de leur culture et forcer l'évolution de leur peuple ! Ce peuple dont je n'ai jamais vraiment fait partie.
Un jour, c'est lui qui fera partie de moi.
Préparez-vous car j'arrive. Le sourire aux lèvres...

Relations, PNJs et animaliers :

Il s'agit ici d'énumérer sa famille, ses amis, ses connaissances, son équipage - s'il est matelot - ainsi que son ou ses animalier(s) et monture(s). Ce sont là vos compagnons de voyage ou vos liens tissés avant et après la validation de votre personnage.


Munevir, mon foutu corbeau

Rencontré durant la chasse, ce volatile charognard, opportuniste et solitaire m'a tout de suite plu. Un brave compagnon que voilà !
Quoique... le fait est qu'il ne sert pas à grand chose. A part transmettre des messages. Et heureusement, après tous les entraînements que cela a demandé ! Ne reste plus qu'à trouver des gens à contacter...

Type de lien

Descriptif du lien par ici

Type de lien

Descriptif du lien par ici

Type de lien

Descriptif du lien par ici

Vous répertorierez ici toutes vos aventures post-validation. Une sorte de journal de bord non-obligatoire, pouvant faciliter votre organisation vis-à-vis de la temporalité du récit.

RPs en cours :
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS

RPs terminés/abandonnés :
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS

Thoronir et vous

❖ Un p'tit sobriquet ? Ar'Hel, Arhye... Dieu ?
❖ Comment êtes-vous arrivé sur le forum ? En me promenant dans Google, avenue des Forum-actifs.
❖ Quelles en sont vos impressions ? Charmant comme endroit. Je m'y installerai bien.
❖ Seriez-vous prêts à laisser le staff disposer de vos créations ? S'il paie, oui ;) sinon bah... je ferai une exception rien que pour cette fois.




Dernière édition par Ar'Hel Niverheïs le Ven 3 Mar - 20:23, édité 4 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Ar'Hel Niverheïs   Jeu 2 Mar - 1:31

Bonjour et bienvenue, Ar'Hel :)

Je ne me prononce pas tant que ta fiche n'est pas terminée, en tout cas, n'hésite pas à mp le staff pour tes questions ou à demander sur la cb =)

Bonne chance pour la fin de ta fiche, en espérant que tu te plaises parmi nous!
Voir le profil de l'utilisateur

Sylsiza'an Hrothgar
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous avez créé une guilde. Le culte de la personnalité, c'est pour quand ? Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Un luth gravé et peint à la main, une lance et un petit livret.
Messages : 1182
Date d'inscription : 13/06/2014
Localisation : Valestria
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Ar'Hel Niverheïs   Jeu 2 Mar - 12:40

Bonjour et bienvenue sur Thoronir, l'ami !

La façon dont ta fiche est narrée promet une belle lecture. Comme Len', nous verrons lorsque cette dernière sera achevée. En attendant, veille à mettre un avatar aux bonnes dimensions, soit 200*320 px (actuellement ton avatar est aux dimensions 200*303 px). De plus, autant les noms de famille français ne me dérangent pas (car puisque les récits et paroles sont écrites en français - au lieu de l'eznorien - on peut imaginer des noms eznoriens transposés en français) autant les noms anglais, eux, me gênent. Frost l'étant, je te demanderais de bien vouloir changer. Lorsque tu en auras choisi un autre, merci de nous MP, nous procéderons aux modifications via le panneau d'administration.

Merci de ta compréhension et si jamais tu as des questions ou des soucis (notamment pour les problèmes soulevés plus haut) n'hésite pas à nous le faire savoir.

Bon courage et à bientôt sur le forum.


« Si un plus grand nombre d’entre nous préférait la nourriture, la gaieté et les chansons
aux entassements d’or, le monde serait plus rempli de joie. »
- Thorin Écu-de-chêne
Voir le profil de l'utilisateur http://thoronir.forumactif.org

Ar'Hel Niverheïs
Inventaire : Un poignard, un arc, des flèches, une sacoche de rangement contenant quelques pétales d'esphones et des gants.
Messages : 5
Date d'inscription : 01/03/2017
avatar

MessageSujet: Re: Ar'Hel Niverheïs   Ven 3 Mar - 1:46

Yop ! Bien le bonsoir ( ou le bonjour ? )

Petit message pour vous remercier de votre accueil, signaler que j'ai modifié ce qui devait l'être... je crois , vous remercier encore car vous êtes sympas et annoncer que ma fiche est terminée !

Bon courage pour la lecture et à bientôt !
Voir le profil de l'utilisateur

Lia Chante-Clair
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Amicale Antropologiste Inter-Ethnique
Messages : 106
Date d'inscription : 09/06/2016
avatar

MessageSujet: Re: Ar'Hel Niverheïs   Ven 3 Mar - 14:56

Bonjour bonjour !

Une jolie fiche que voilà avec, cependant, quelques petites choses à modifier.


En un premier lieu, par rapport à ses peurs… Il est humain par conséquent exécuter un troll sur un coup de tête est peu réaliste et surtout il risquerait des représailles tout de même conséquentes. En bref, faire ça réduirait son espérance de vie de… Bah en fait, même pas, il y serait sans doute déjà passé. Dis toi bien que c’est comme quelqu’un qui s’attaquerait à un ours : c’est faisable, mais pas par un humain qui a pour seule formation de combat la baston de rue.

J’ai bien compris que la première personne était utilisée pour montrer à quel point le personnage s’idéalise et se voit comme dénué de sentiment alors que ça n’est pas forcément vrai, mais même : se dire qu’attaquer un troll de front et sans motifs est une bonne idée est vraiment une preuve de stupidité extrême.


Ensuite. Dans ton histoire, il y a une phrase dont le sens m’échappe :
« Des lâches préférant jouer les explorateurs et finir leur vie sur Malaggar... »
Alors, oui, mais non. Parce que s’ils sont A’ërith, Mallagar sera leur patrie. Donc la phrase ne fait pas sens…

Ce qui me permet d’aborder le dernier point : je pense que tu confonds les A’ërith et les Nazakhin ainsi que Malagar et Morrokoth.

Pavryon est à Morrokoth, territoire Nazakhin et le temple de Zanory est à Mallagar. De plus, un Ona’Shaï en Morrokoth n’a pas vraiment d’intérêt puisqu’il qu’il doit normalement être dans le temple de Zanory. Certes il y a une certaine communauté A’ërith en Morrokoth mais ce sont des immigrés : leur culture n’est pas dominante, il n’y aura certainement pas de temps de Zanory, d’Ona’shai actif ou encore de jugement à la lanythe.

Il faut que tu corrige ça pour que le tout soit cohérent avec l’univers.

A par cela j’aime beaucoup le point de vue complètement subjectif qui nous présente un personnage qui a des difficultés à se remettre en question, la narration est très interessante.

Voilà, je te laisse modifier ce qui doit l’être. Fait-nous signe lorsque c’est fait !

Bon courage pour la suite :)
Voir le profil de l'utilisateur

Ar'Hel Niverheïs
Inventaire : Un poignard, un arc, des flèches, une sacoche de rangement contenant quelques pétales d'esphones et des gants.
Messages : 5
Date d'inscription : 01/03/2017
avatar

MessageSujet: Re: Ar'Hel Niverheïs   Ven 3 Mar - 20:10

Bonsoir !

Désolé pour ces erreurs... quelques failles dans ma compréhension des informations ingérées ( error system ).
Et je reconnais avoir été "gourmand" quant au sort réservé aux trolls ( grrr ! ) mais je compte bien continuer à faire évoluer mon personnage au fil de ses aventures, histoire de rendre la chose possible un jour !

Le génocide n'est pas loin ! Treeeembleeeez

Hum bref... Pardon.

Tout ce qui devait l'être a été modifié. Plus rajout d'un paragraphe ( pas trop long ) stipulant qu'Ar'Hel sait se défendre à peu près convenablement. Vu le bestiaire de machines à tuer ( très charmantes cependant ) qu'on se coltine, normal que la vie en forêt puisse forger le bonhomme !

En vous remerciant encore une fois !
Voir le profil de l'utilisateur

Lia Chante-Clair
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : Amicale Antropologiste Inter-Ethnique
Messages : 106
Date d'inscription : 09/06/2016
avatar

MessageSujet: Re: Ar'Hel Niverheïs   Sam 4 Mar - 21:31

Tout est bon !!!

Te voilà validé, tu peux chercher un camarade de rp, prendre part à l'event, faire des crèpes, etc, etc...

Voilà !!!

Bonne continuation, à bientôt !
Voir le profil de l'utilisateur

Ar'Hel Niverheïs
Inventaire : Un poignard, un arc, des flèches, une sacoche de rangement contenant quelques pétales d'esphones et des gants.
Messages : 5
Date d'inscription : 01/03/2017
avatar

MessageSujet: Re: Ar'Hel Niverheïs   Sam 4 Mar - 23:36

Chiche pour les crêpes ?

En tout cas merci beaucoup !
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ar'Hel Niverheïs   


 
Ar'Hel Niverheïs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: Plateforme d'invocation :: Atelier de confection :: Galerie des personnages :: Présentations validées-
Sauter vers: