Asherah -en cours-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eteri
Messages : 5
Date d'inscription : 26/02/2017
avatar

MessageSujet: Asherah -en cours-   Dim 26 Fév - 19:55




Asherah

« Il y a trois sortes d'êtres : les vivants, les morts et les marins. » - Anacharsis


Informations générales

❖ Âge : 23 ans
❖ Taille : 1.66m
❖ Poids : 52kg
❖ Race : Humaine
❖ Peuple : Draturis
❖ Classe sociale : Moyen
❖ Lieu de vie : Sur son navire
❖ Guilde ou clan : Pirate d'Opanir
❖ Situation familiale : Célibataire
❖ Métier ou poste : Maître voilier

Inventaire et biens

Asherah ne possède pas grand-chose, malgré les butins précieux que son équipage récupère : en effet, plutôt que de l'or ou des bijoux, elle demande généralement à récupérer sa part dans tout ce qui est technologique ainsi que la ferraille. Elle s'est ainsi constitué un joli trésor, à sa manière : de quoi bricoler et inventer pour une année entière. En dehors de ça, elle possède un pistolet à lanythe bleue, un sabre d'abordage simple avec son fourreau, une très belle pipe en cuivre, un couteau de marin solide repliable et un tricorne bleu sombre aux revers carmin, la seule de ses possessions à ne pas être volée.

Caractéristiques notoires

Asherah est dotée d'un oeil bionique. Celui-ci, d'un vert vif contrastant avec le bleu outremer de son autre oeil, a été conçu spécialement pour faciliter la vie en mer. Grâce à lui, Ashe peut voir plus loin que la plupart des longues-vues le permettent, voir les lanythes à travers des murs ou des objets et possède une vision infra-rouge.

Moins visible, mais tout aussi important à ses yeux : son tatouage. Il représente une pieuvre immense, teintée de bleu, vert et rouge. Sa tête, à l'envers, lui couvre tout le dos. De ses huit tentacules, deux descendent le long de ses cuisses jusqu'à ses genoux, deux se terminent sur ses hanches, deux autres sur ses épaules et les deux dernières s'enroulent autour de ses bras jusqu'à mourir sur ses coudes. Les couleurs dessinent de discrets motifs, qu'on ne remarque qu'en y prêtant une grande attention : certains sont de simples formes abstraites, d'autres figurent des ancres, des navires, des albatros, des rouages, des phares, des aéronefs et d'autres choses encore...

Cerner votre personnage

1. Comment votre personnage serait-il perçu en société ? Dans le cercle privé ? De son point de vue personnel ?

❖ En société, Asherah se fait remarquer par son exubérance et ses manières peu élégantes. Certains diraient d'elle qu'elle marche comme un troll, se bat comme un meurtrier, jure comme un charretier et boit comme un ivrogne. Ses amis, eux, diraient qu'elle marche comme une femme libre, se bat comme une femme rusée, jure comme une femme franche et boit comme une femme heureuse. Elle, elle dirait qu'elle marche comme un pirate, se bat comme un pirate, parle comme un pirate et boit comme un pirate. Elle ajouterait qu'elle se fout de l'avis des autres.

2. Quelle vision votre personnage a-t-il des autres peuples de Thoronir ? (Merci d'aborder chaque peuple afin que l'on puisse embrasser une vision d'ensemble.)

❖ Les Galbuks : Asherah ressent un vif intérêt pour ce peuple, ainsi qu'une certaine admiration pour leurs inventions. Elle n'en a jamais rencontré, mais les considère comme un peuple dont elle a des choses à apprendre et dont les moeurs lui correspondent.

❖ Les Nazakhins : Asherah considère les Vahzahs comme une tribu un peu attardée, du fait de leur crainte de la technologie, de leur ferveur religieuse et de leur sexisme. Elle les admire en tant que combattants, mais les méprise sur les autres points. Quand aux Huzrahs, elle n'a pas beaucoup plus de respect pour eux, mais les trouve pratiques pour commercer... Ou se faire dépouiller, à l'occasion.

❖ Les A'ëriths : Ashe les admire et les envie pour leur relation à la magie et à la nature, et rêve autant de découvrir leur culture que de se confronter à eux en combat, afin de mesurer qui, de la technologie ou de la magie, l'emporte sur l'autre. Même leur religion l'intrigue, elle qui pourtant refuse la notion de Dieu à vénérer.

❖ Les Draturis : son propre peuple est celui qu'Asherah abhorre le plus. Si elle croit encore aux valeurs fondatrices du peuple Draturis, à savoir la chirurgie bioroïde et le mariage entre technologie et magie, tout ce qui constitue les Draturis à l'heure actuelle la répugne. Le culte de Nelrog, la dictature qui sévit, les plus privilégiés qui en font un moyen de s'élever encore et les plus pauvres qui subissent bien trop souvent en silence.

❖ Les Elyakies : Bien qu'elle ne connaisse que très peu de ce peuple, Asherah ressent un certain respect pour leur mode de vie et aimerait en découvrir plus sur eux, voire en rencontrer dans ses aventures.


3. Quels tics et manies possède-t-il ? (Question facultative)

❖ Asherah fume beaucoup, et on la voit rarement sans sa pipe.

4. Quelles seraient ses réactions en cas de provocation ? De danger imminent? De perte ?

❖ En cas de provocation, Ashe aura tendance à ignorer royalement le provocateur, à moins qu'il n'aborde des sujets précis ou qu'elle ne soit trop ivre pour se contrôler (ce qui, avouns-le, arrive souvent). En cas de danger imminent, elle a tendance, premièrement, à dessoûler, et deuxièmement, à garder la tête froide : elle sait analyser la situation et rester calme. En cas de perte, elle peut avoir des réactions très aléatoires. Chez elle, la peine reste généralement cachée, ne ressortant que lorsqu'elle est seule ; si la peine est trop forte pour rester cachée, elle sortira de façon violente, par des accès de rage et de destruction.

5. Quel est son rapport avec la magie ? A-t-il des pouvoirs ? Si oui, les a-t-il développés ? Comment ?

❖ Ashe ne possède aucun pouvoir, mais elle respecte la magie et, presque, la vénère. Elle admire autant qu'elle craint ceux qui la pratiquent, et est proprement fascinée par ses effets et ses applications. Elle envie beaucoup ceux qui sont nés avec la magie, et méprise ceux qui, à son sens, ne l'utilisent pas jusqu'à son plein potentiel.

6. Quel est son rapport avec la technologie ? Est-il l'auteur d'inventions spécifiques ? Lesquelles ?

❖ Ashe a pour la technologie le même amour que pour la magie, mais, contrairement à cette dernière qui reste très éloignée, elle entretient un rapport convivial avec la technologie, comme une vieille amie. Elle n'est pas la plus douée dans le domaine, mais elle adore bricoler, démonter des objets jusqu'à comprendre leur fonctionnement, trouver des moyens de les améliorer. En ce moment, elle s'est mis en tête de fabriquer une paire de Moeve. Ce projet la tient depuis plus d'un an, et elle a encore beaucoup à faire avant d'en atteindre le bout, mais elle refuse de laisser tomber. Elle n'a jamais vraiment inventé quoi que ce soit, ses projets se soldant généralement par des echecs cuisants (voire explosifs pour certains...) par contre, elle a souvent fabriqué des objets, reproduisant les inventions des autres en les modifiant à sa sauce.

7. Quel est son rapport avec la religion ? Quels rituels ou actes réalise-t-il dans ce cadre ?

❖ Asherah n'est pas croyante. Elle a tendance à voir la religion comme une dictature de plus, douce et enivrante mais privant les individus de leur liberté. Elle pense que des puissances supérieures existent, mais ne les définit pas et surtout refuse de leur montrer le moindre respect : ce qu'elle est et ce qu'elle vit, elle ne le doit qu'à elle-même et, à son sens, si dieux il y a, ils les ont laissés tomber depuis longtemps. Elle croit cependant aux esprits, bienfaisant ou malfaisant, peuplant la mer, la terre et le ciel, sous des formes physiques ou non. Ainsi, elle croit ces esprits responsables de la Chance ou de la Fortune, mais aussi de la Poisse, ce qui la pousse à être respectueuse des diverses superstitions de marins. Ainsi, elle a cousu une émeraude dans le tissus de son tricorne pour éloigner les tempêtes, et les bijoux qu'elle porte sont tous d'or, qui prévient les noyades.

8. A-t-il des peurs, des craintes particulières ? Quelle pourrait être sa réaction en cas de confrontation avec ces dernières ?

❖ La plus grande peur d'Asherah est l'enfermement. Elle est claustrophobe et, si elle se retrouvait piégée dans une cellule, elle serait probablement tétanisée, incapable de rien. Autrefois, elle avait également peur du noir, mais son oeil bionique a résolu ce problème.

9. Quelles sont ses ambitions ? Quels moyens pourrait-il déployer pour parvenir à ses fins ?

❖ Asherah n'a pas réellement d'ambition ni de rêve. Elle en a eu, mais ils se sont fait tirer dessus par la milice AK-6. Aujourd'hui, elle aspire seulement à rester chez les pirates et y vivre le plus d'aventures possible, voyager, s'enrichir, se battre, boire à outrance et chanter avec l'équipage. Si des désirs de vengeance sont restés en elle, ils sont si bien enfoui qu'elle-même ignore leur existence.


Description physique et psychologique libre

D'un geste las, elle se laisse tomber dans un fauteuil dont le velour vert, abîmé par l'âge et l'humidité, commence à se détacher, laissant apparaître la mousse sous le tissus. Avec un soupir, elle s'étale en travers du siège, ses longues jambes croisées pasant par-dessus un accoudoir, sa main gantée de cuir soutenant sa tête sur l'autre. Ses longs cheveux teints en rouge ondulent jusqu'au sol. Il va bientôt être temps de les couper : des cheveux descendant jusqu'au bassin risqueraient de devenir un handicap en combat ou de se prendre dans les anfractuosités du navire, et elle n'arrive pas à se résoudre à les attacher. Asherah arrache des gorgées de rhum de sa flasque, buvant l'alcool comme si c'était de l'eau. Paresseusement, sa main soutenant sa tête joue avec la barre d'or qui lui traverse le cartilage de l'oreille de part en part. L'or protège des noyades. Les trous dans l'oreille garantissent une meilleure vue. De cela, Ashe n'a pas vraiment besoin, mais se percer l'oreille est un rituel d'importance pour les pirates.

Alanguie, elle s'étire, fait jouer ses articulations. Son corps est fin, souple et musclé. Elle n'est pas très grande, mais elle est bien proportionnée, et elle n'a pas à rougir de son apparence, même si certains pourraient considérer qu'elle manque un peu de rondeur. Pour elle, c'est tant mieux : le peu de poitrine qu'elle a l'handicape déjà pour se battre et pour escalader. Si elle pouvait, elle se la ferait retirer. Et puis, personne n'est là pour se plaindre de ses formes - ou de leur absence.

Un sourire amer fend ses lèvres. Ses amants (ou amantes) sont souvent payés, et toujours de passage. Ashe ne s'attache jamais, et personne ne semble s'attacher à elle non plus. Elle a les pirates : ils sont tout à la fois sa famille, ses amis, ses ennemis pour certains. Elle n'a besoin de personne d'autre dans sa société, et certainement pas d'une forme de romantisme. L'idée même d'amour lui donne la nausée. Ces choses-là, elles ne sont pas pour elle. Ou elles ne le sont plus.

Un coup à la porte de la cabine, un matelot l'appelle. Besoin d'elle en haut, le capitaine la demande. Elle se redresse aussitôt, d'un mouvement vif mais pas précipité. L'alcool n'a eu aucune influence sur elle, il lui en faudrait le triple avant de commencer à en ressentir les effets. Quand il s'agit de son métier, elle est toujours rigoureuse, et elle ne se laisserait jamais s'enivrer lorsque le navire est en mouvement. En passant devant le matelot, elle le salue avec respect, le même respect avec lequel elle traite son capitaine. Ici, tous sont d'importance, et elle traite chacun de la même manière : avec respect, mais aussi familiarité. Elle tutoie tout le monde, mais ce n'est jamais par manque de déférence, ce n'est qu'une indication pour l'autre, un avertissement. Elle n'est le sujet de personne, et si elle obéit, c'est qu'elle le choisit.

Elle sort sur le pont venteux, sans avoir oublié de mettre son tricorne. Ses vêtements sont faits pour être pratiques, mais ne manquent pas d'élégance : une chemise blanche maintenue à la taille par un corset de cuir, un pantalon de cuir souple, de longs gants de cuir la protégeant jusqu'au coude, des bottes lacées montant jusque sous son genou. La tenue est complétée par une ceinture supportant la crosse de son pistolet, le fourreau de son sabre et la poche contenant son couteau. A cause du temps houleux, elle a aussi sorti son manteau, un long manteau vert sombre aux attaches dorées qu'elle porte presque toujours ouvert, mais qui serrerait son corps de près si elle le fermait.

Debout sous le pont, recevant des ordres et en donnant d'autres, silhouette forte maintenant son chapeau d'une main et tenant son rhum de l'autre, analysant l'horizon à l'aide de son oeil bionique, elle représente exactement ce pour quoi elle vit : la liberté.

Découvrir ses racines et son histoire

Biographie de votre personnage :

Ce n'est pas vraiment une histoire. Ce sont plutôt... Des bribes.

Elle a trois ans. Elle est dans les rues de Gaëria avec un homme. Son père ? Elle lui tient la main, mais lui ne tient pas la sienne, il se contente de la laisser s'accrocher à son pouce, légèrement penché pour qu'elle puisse l'atteindre. Elle a beau tenter de se rappeler, le visage de l'homme reste flou. La seule chose qui est nette, c'est cette main, cette grosse main calleuse de travailleur. Il marche précipitamment, sans considération pour la fillette qui est obligée de courir pour le suivre. Ils marchent longtemps, elle croit. Elle se souvient d'une grande fatigue, d'une douleur dans ses petites jambes de petite fille. Soudain, ils s'arrêtent. L'homme s'agenouille, la prend par les épaules, la regarde. Même là, elle ne se souvient pas de son visage, juste du col trempé de son manteau gris. Et puis il repart, comme ça, juste comme ça. Il la laisse derrière lui.

Elle a six ans. Un homme est entré dans l'orphelinat où elle se trouve. Lui, elle se souvient d'une partie de son visage, tel qu'il était à ce moment-là : des yeux d'un bleu acier, des cheveux grisonnants, un visage marqué par l'âge et la fatigue. contre quelques pièces, il l'emporte avec elle, sans un mot. Il est aussi froid que le père quand il l'a laissée. Il l'emporte avec elle, la tenant par la main. Elle le suit sans rechigner. Il vient de l'adopter. Non, pas de l'adopter. Il l'a achetée.

Elle a onze ans. Depuis l'atelier, Armand l'appelle à grands renforts de "GAMIN", un mot hurlé trop fort pour la petite masure où ils vivent. Il ne l'appelle que comme ça, gamin. Elle est habillée comme un gamin, et il serait difficile de se douter qu'elle est une fille : sous son béret bleu sombre, ses cheveux coupés courts dépassent à peine. Une salopette, bleue elle aussi, est passée par-dessus sa chemise qui a dû être blanche un jour avant d'être d'un gris éternellement sale. Elle porte un foulard noir pour cacher son orbite vide, là où le médecin a dû retirer son oeil après un accident à l'atelier d'Armand. Elle est son assistante. Elle court dans toute la ville pour lui, allant chercher des outils, des composants ou de la nourriture. Le reste du temps, elle prépare à manger, fait le ménage et lave les vêtements. Parfois, il la laisse entrer dans l'atelier et l'observer pendant qu'il travaille sur ses inventions. Mais toujours ce mot, encore et encore. Gamin.

Elle a douze ans. Elle court dans les rues sales, le soir. Armand l'a envoyée chercher ses nouveaux gants de travail chez le tailleur. Elle arrive lorsque la boutique est presque fermée. Le tenancier, un peu agacé par ce client tardif, lui parle de manière brusque et impolie, mais elle a l'habitude. Pendant qu'il part chercher sa commande, il la laisse avec son fils à lui, un adolescent à peine plus vieux qu'elle. Le jeune homme est robuste. Un bleu lui couvre la mâchoire. Ils s'observent un instant, mais elle détourne les yeux, gênée. C'est lui qui prend la parole, un mort simple qui changera leur vie à tous les deux. Salut.

Elle a quatorze ans. Armand a les cheveux blancs maintenant et, s'il l'appelle toujours gamin, elle a de plus en plus l'apparence d'une jeune fille. Ses cheveux sont laissés un peu plus longs maintenant et quelques mèches en bataille dépassent du béret. Il la laisse de plus en plus l'aider sur ses inventions, se fie même parfois à son avis. Le soir, en secret, elle rejoint Sylian, le fils du tanneur. Ils traînent dans les rues et mangent des biscuits durs et secs. Ils sont amoureux, ils se sont promis de s'épouser. Ils se sont promis de partir loin, aussi. Elle pour échapper à la servitude, lui pour échapper à son père violent. Quand ils se voient, ils parlent de quand ils seront loin, tous les deux, libres. Lui ne l'appelle pas Gamin, mais elle n'a pas de prénom, alors il l'appelle Étoile de mer à la place. Dans un sens, ils sont heureux.

Elle a quinze ans. Sylian et elle ont un plan, ils veulent partir avec les pirates, s'engager sur un navire en tant que mousses. Elle, elle a eu recours à la chirurgie biométrique pour la première fois, disant à Armand qu'un oeil bionique l'aiderait à l'assister sur ses inventions ; en réalité, elle a pensé son oeil pour la vie en mer. Chez les pirates, ils seront libres, ils pourront vivre des aventures, et ils s'enrichiront peu à peu, pour pouvoir un jour s'acheter une maison, quand ils seront fatigués de la mer et du voyage. Ils ne veulent pas des puces qu'on impose à ceux qui partent pour pouvoir les suivre où qu'ils aillent : ils veulent être oubliés par l'Omniscient, par Gaëria, par les Draturis. Ils ont parlé avec des pirates, un soir, dans une taverne, et ils leur ont dit qu'ils les prendraient à leur bord pour faire de menues tâches, tout ce qu'ils avaient à faire c'était travailler dur et ne pas se plaindre. Ils doivent embarquer ce soir, à minuit. Le navire mettra les voiles dès qu'ils seront montés. Sylian a fabriqué à l'atelier de son père deux tricornes, un pour lui et un pour elle. Ils vont fuir.

Il est minuit. Sur le port plongé dans l'obscurité, une patrouille AK-6 monte la garde. Ils vont devoir courir pour atteindre le navire, où les pirates sont déjà prêts à partir. Ils ne les attendront pas bien plus longtemps. Après un dernier regard plein d'angoisse et d'espoir, ils s'élancent. Elle court plus vite qu'elle n'a jamais couru. Tout est limpide dans son esprit, même aujourd'hui : l'air frais fouettant son visage, les étoiles apparaissant çà et là lorsque les nuages s'écartent, le navire étirant ses deux longs mâts vers le ciel. C'est un brick, les matelots lui ont appris ça. Elle ignore pourquoi, mais c'est sa seule pensée à ce moment : le navire qui se tient devant elle, cette lueur d'espoir, c'est un brick. La patrouille les repère et tire. Elle court plus vite encore. Parvient jusqu'au navire au moment même où ils allaient enlever la passerelle. Derrière elle, Sylian court encore. La passerelle est enlevée, alors il saute à l'eau, nage jusqu'à la coque et, sous les encouragements des pirates, commence à grimper. Elle tend la main pour l'aider, leurs visages s'illuminent lorsqu'il parvient à la saisir. Et puis tout se fige. Il a été touché.

Cela fait une semaine qu'elle est étendue dans un lit. Le capitaine, avec un grognement, l'a envoyée dans la cabine du médecin de bord, et elle n'en a plus bougé, prostrée. Sylian est mort. Le capitaine vient la voir dans la cabine, pour la première fois depuis qu'elle est là.

"Secoue-toi, mousse. Assieds-toi, déjà. C'est mieux. Tu peux pas rester couchée là toute ta vie, et moi j'peux pas nourrir une bouche inutile à mon bord. C'est quoi ton nom ?
- J'en ai pas. On m'a toujours appelée Gamin.
- Gamin ? C'pas un nom de pirate ça. C'pas un nom de femme libre. T'es libre maintenant. Trouve-toi un nom. Et demain, tu bosses. J'te veux à l'aube sur le pont, et tu bosseras dur."

Il s'en va. Elle réfléchit à un nom, et puis se rappelle de celui qu'elle avait lu, un jour, dans un recueil de contes. Armand lui avait appris à lire pour qu'elle puisse déchiffrer les listes de tâches qu'il lui laissait le matin, et un jour elle avait trouvé ce bouquin abandonné sur un banc et l'avait ramené. Dedans, il y avait une femme, une princesse, qui partait sur les mers pour sauver son royaume. Elle ne se souvient pas de tout, mais elle se souvient que son nom était censé signifier "celle qui marche sur l'eau". Asherah.

Relations, PNJs et animaliers :

Il s'agit ici d'énumérer sa famille, ses amis, ses connaissances, son équipage - s'il est matelot - ainsi que son ou ses animalier(s) et monture(s). Ce sont là vos compagnons de voyage ou vos liens tissés avant et après la validation de votre personnage.


Type de lien

Descriptif du lien par ici

Type de lien

Descriptif du lien par ici

Type de lien

Descriptif du lien par ici

Type de lien

Descriptif du lien par ici

Vous répertorierez ici toutes vos aventures post-validation. Une sorte de journal de bord non-obligatoire, pouvant faciliter votre organisation vis-à-vis de la temporalité du récit.

RPs en cours :
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS

RPs terminés/abandonnés :
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS
• [url=#]TITRE DU RP[/url] - DATE - DESCRIPTIF CONCIS

Thoronir et vous

❖ Un p'tit sobriquet ? Gigi, Jiji, Luciole, Cocotawa, et plein d'autres. Je sais même pas pourquoi je vous les donne, de toute façon je sais déjà que vous m'appellerez tous Ashe et puis basta u_u
❖ Comment êtes-vous arrivé sur le forum ? Par une amie qui devrait s'inscrire sous peu (en tout cas, elle a intérêt)
❖ Quelles en sont vos impressions ? Bah c'est beau, et puis c'est cool même aussi.
❖ Seriez-vous prêts à laisser le staff disposer de vos créations ? Tant que ça reste sur le forum et qu'on me prévient des utilisations, oui :)




Dernière édition par Asherah le Dim 5 Mar - 23:59, édité 7 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Lenwë l'Austère
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : -Bâton de bois lesté
-Collier de Chapardeur
-Quelques victuailles
-Herbes médicinales amères
Messages : 378
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Morrokoth
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Asherah -en cours-   Dim 26 Fév - 21:47

Bienvenue à toi, Gigi/Jiji/Luciole/Cocotawa/etpleind'autres!

On a hâte de voir ton personnage, et si tu as la moindre question, n'hésite pas à mp le staff ou à demander sur la cb ;)

Bonne chance, pour la suite de ta fiche!
Voir le profil de l'utilisateur

Eteri
Messages : 5
Date d'inscription : 26/02/2017
avatar

MessageSujet: Re: Asherah -en cours-   Dim 26 Fév - 22:08

Merciiiii !

Je vais faire de mon mieux pour la finir au plus tôt tout en pondant un truc correct :D
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Asherah -en cours-   


 
Asherah -en cours-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: Plateforme d'invocation :: Atelier de confection :: Galerie des personnages-
Sauter vers: