Petits pégriots deviendront grands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Caragh Spurv'ach
Inventaire : Un griffon nommé Danztari
Deux poignards
Quelques vêtements
Des clefs et des rossignols
Une carte de l'archipel
Quelques écales
Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2017
Age : 18
Localisation : Nèpres, ne peut rp qu'à Nèpres
avatar

MessageSujet: Petits pégriots deviendront grands    Lun 20 Fév - 16:43

quatrième Anselm de Guncan, cycle de Nasvar 1206

La jeune fille se pressa contre le mur au cri rauque annonçant la chute du contenu d'un pot de chambre qui éclaboussa le pavé de la contre-allée. Elle se répétait une énième fois les leçons de son père en observant la rue animée devant elle. Une petite rue bourgeoise proprette, où se serraient de nombreuses échoppes de produit qui lui semblait un véritable luxe : bijoux a'ërith, étoffes fines et colorées en provenance d'Ermurag, livres, confiseries et bibelots anciens. Le territoire parfait d'un pégriot si l'on savait se faire discret. Alors elle sortit à son tour, un peu mieux coiffée et habillée d'une robe rapiécée ainsi que d'un petit manteau, ses grands yeux vers regardant autour d'elle avec une curiosité innocente. Devant l'échoppe de l’orfèvre, un bon bourgeois regardait les bagues et les colliers avec une attention toute particulière. Quoi de plus normal alors pour une petite fille de rêver devant la devanture scintillante, comme toutes les enfants coquettes de son âge. La main délicate, elle tira sur le bout d'un mouchoir de dentelle avec une infinie précaution, jetant à peine quelques coups d’œil à son ouvrage. A peine le mouchoir disparu, elle dénoua les fils de sa bourse en retenant son souffle. Elle fit un pas de côté, comme pour tendre son cou et mieux voir les pierreries et bouscula le bourgeois, lui marchant même sur le pied. Elle recula immédiatement, se confondant en excuse, ses petites mains dont elle avait lavé les ongles le matin même devant sa bouche. Elle était vraiment désolée pour le monsieur, s'inquiétant même de l'état de ses chaussures, posant sa petite mimine sur son bras pour s'assurer qu'elle ne lui avait pas non plus brisé un orteil au passage avec un petit rire qu'il partagea avec elle. La bourse était maintenant bien déliée, et plusieurs écales avaient rejoint sa poche. Quelques unes de plus seraient tellement mieux. L’œil fixé sur un collier aux courbes complexes, elle plongea encore ses petits doigts fins dans la bourse, attrapant du bout des ongles une pièce supplémentaire … qui lui échappa et retomba en tintant dans la bourse de l'homme. Il baissa le regard vers le bruit, s'attendant à ce que sa pièce soit tombée au sol, mais vit quand même un éclat de peau revenir vers le corps de la si douce agnelle.

Caragh ne demanda pas son reste, détalant ventre à terre alors que le bourgeois s’égosillait au voleur derrière elle. Plus elle serait loin quand les gardes arriveraient, mieux cela serait. Peut-être même n'aurait-elle pas trop été repérée, une enfant parmi tant d'autres à Nèpres. Elle plongea dans une foule plus épaisse pour perdre d'éventuels poursuivants plus épais, louvoyant avec agilité entre les badaux. Ce qui ne l'empêcha pas de se manger une épaule poilue. Elle se jeta au plus vite sur le côté et reprit sa course avant que l'épaule ne comprenne ce qui se passait et n'ait la bonne idée, ne savait-on jamais, de jouer aux héros.



Fiche | Questions | Demande de rp


Voir le profil de l'utilisateur

Anva'ar Kordrak
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Une chemise noire et un pantalon noir coupé au niveau des genoux.
Une veste noire avec capuche.
Deux Dagues en Argent en forme de crocs.
Une pièce d'or en collier, un vieux souvenir.
Du matériel de crochetage.
Un exemplaire de l' "Encyclopédie des animaux de l'Archipel".
Du matériel de dessin.
Un Carnet.
Une petite paire de lunettes.
Messages : 84
Date d'inscription : 22/04/2016
Localisation : N'importe où, du moment qu'il y a quelque chose à voler, ou un animal.
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Petits pégriots deviendront grands    Sam 4 Mar - 23:44

Anva'ar émit un bâillement poussif, tout en continuant de marcher. La journée était déjà bien entamée, et la rue était remplie de badauds vaquant à leur occupations. Les marchands s'égosillaient pour attirer les clients vers leurs étals, souvent remplis de denrées exotiques, et même appétissantes pour certaines. Venir flâner au quartier marchand le faisait toujours rêver, toutes les richesses mises en avant, les bijoux et les sculptures gravées, mais surtout les différents types de nourriture, provenant de tous les coins de l'archipel. Malheureusement, cela finissait toujours par lui provoquer des pincements au cœur, car il se disait qu'il ne pourrait jamais s'offrir ces merveilles. C'était la raison qui l'avait poussé à prendre un bibelot sur l'étal d'un marchand quelques temps auparavant, ce qui n'était pas passé inaperçu. Le Hajhira avait ainsi du rendre le bibelot au marchand, qui avait menacé d'appeler la garde.

Mais cette fois, Anva'ar n'était pas venu pour flâner, et encore moins voler, il était en mission. Enfin, c'est ce qu'il aimait appeler les courses que lui envoyait faire Madame Draka pour l'orphelinat. Il préférait toujours donner des noms exagérés à tout ce qu'il faisait, ça lui donnait l'impression qu'il faisait quelque chose d'une importance absolue. Cette fois-ci, le jeune Hajhira devait aller chercher quelques légumes pour le repas, en essayant de dépenser le moins possible. La vieille en faisait une règle primordiale : dépenser le moins d'argent possible.

Ainsi, voilà Anva'ar qui se promenait sur le marché, à la recherche des légumes les moins chers. Heureusement pour lui, ce n'était pas la première fois qu'il faisait ça, et, même s'il était incapable de marchander, il pouvait au moins savoir les prix de base de ce qu'il recherchait, afin d'éviter toute entourloupe. Ayant enfin repéré une échoppe proposant des prix convenables, il allait se préparer à s'en rapprocher quand soudain, il entendit crier au voleur et se figea sur place. "Oh non, me dis pas qu'ils se souviennent de moi ?" se mit-il à penser. Le garçon se mit à scruter les environs pour voir si on le regardait bizarrement, mais personne ne semblait lui prêter attention. Il n'eut que le temps de pousser un soupir avant qu'une silhouette ne lui rentra dans l'épaule, lui faisant presque perdre l'équilibre. Anva'ar se retourna pour mieux voir la personne qui l'avait percuté, mais se retrouva nez à nez avec plusieurs individus regardant dans sa direction avec un regard furieux. Ni une, ni deux, il prit ses jambes à son cou. Il était évident qu'il était un suspect parfait, les gens à Nèpres n'avait pas une haute opinion des Hajhiras en règle générale.

Alors qu'il était en train de courir, il se rendit compte qu'il était presque en train de suivre les traces d'une personne qui fendait la foule à toute vitesse. On aurait dit une fille, de pas très grande taille. "On dirait bien la fille qui m'a poussé : Ptêtre même que c'est elle la voleuse ?" pensa-t-il. Déterminé à en savoir plus, il se lança à sa poursuite.
Malheureusement, après quelques minutes, il dut se rendre à l'évidence qu'il l'avait perdu de vue à l'approche de quelques bâtiments. Il faillit résigner, avant de se rendre compte qu'il aurait une meilleure vue d'en haut. Profitant d'un coin sombre d'une rue, le Hajhira repéra un mur comportant plusieurs aspérités, qu'il entreprit aussitôt de grimper. S'il y avait bien quelque chose qu'il savait faire, c'était l'escalade.
Après s'être retrouvé sur le toit, il se mit à scruter les rues adjacentes tout en restant accroupi pour que personne ne le voit d'en bas. Il finit par apercevoir une silhouette se déplaçant au pas de course dans une des ruelles sombres. Anva'ar s'exclama en son fort intérieur : "Bingo, ça doit être elle !". C'est ainsi qu'il se mit à descendre le plus vite possible du toit, afin de sauter sur un toit situé moins haut. Il continua ainsi à sautiller de toit en toit fin de se rendre dans la direction de la mystérieuse fille. Au bout de quelques minutes, il l'aperçu enfin en train de courir juste en dessous de lui. Décidé à avoir l'air le plus dramatique possible, le Hajhira attendit le dernier moment pour sauter du toit, afin de pouvoir l'intercepter. Malheureusement pour lui, sa technique n'était peut-être pas parfaitement au point, et il trébucha sur un rebord du toit sur lequel il se trouvait.
Anva'ar dégringola alors et s'écrasa comme une crêpe en face de la personne qu'il coursait. Sa seule réaction fut un grognement assez révélateur de son mécontentement. Alors qu'il se relevait, il se rappela qu'il était juste en face de la personne qu'il avait suivi. Se retournant derechef, le jeune Hajhira se retrouva nez à nez avec une jeune fille qui devait avoir à peu près son âge, et qui était en train de le fixer avec un regard méfiant de ses yeux verts émeraudes.

"Tu m'auras vachement fait courir !" lui lança-t-il péniblement, entre deux halètements.
Voir le profil de l'utilisateur

Caragh Spurv'ach
Inventaire : Un griffon nommé Danztari
Deux poignards
Quelques vêtements
Des clefs et des rossignols
Une carte de l'archipel
Quelques écales
Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2017
Age : 18
Localisation : Nèpres, ne peut rp qu'à Nèpres
avatar

MessageSujet: Re: Petits pégriots deviendront grands    Mer 8 Mar - 23:43

Elle entendit des grognements mécontents derrière elle, des bruits de pas s'emmêlant. Ses poursuivants se bousculaient dans la foule. Une main voulut la frôla, se refermant sur du vide et avant que l'on su qui était à poursuivre, elle avait disparu dans une impasse et escaladé une gouttière avant de redescendre un peu plus loin. Elle avançait à un pas de course léger, gambadant presque, reprenant son souffle en cherchant si elle entendait des pas plus lourds que les siens, ou les voix de ses poursuivants. Elle ralentit alors, le sourire au lèvres. Elle les avait perdu, il n'y avait pas de doute.

Elle leva le nez vers les ombres sur les murs, qui servaient souvent d'horloge pour les différents habitants de Nèpres qui apprenaient avec l'âge à lire l'heure sur les murs de la ville. La journée était encore loin d'être terminée. Elle pouvait continuer dans ce dédale, aller plus à l'ouest, et faire encore fructifier sa journée. Elle entendit des pas et préféra reprendre une allure un peu plus preste, sans se fatiguer de trop. Les rues aveugles n'étaient pas toujours le meilleur endroit pour une jeune fille.

Elle comprit soudainement le problème lorsqu'elle vit une silhouette humanoïde parmi les ombres sur le mur. Elle se remit à courir, préférant encore que son père la rattrape deux rues plus loin que d'être rattrapée par un autre monte-en-l'air. Elle sentit l'angoisse monter en elle en comprenant que la silhouette s'approchait de plus en plus. Elle s'arrêta brusquement lorsqu'une masse grise s’écrasa devant elle. S'écraser étant le terme concret. A vu d’œil il s'agissait d'un hajhirah, plutôt petit. Mais rien ne disait qu'il n'était pas là pour lui reprendre son butin. Elle fouilla dans ses jupons et en tira un coutelas. Ce serait toujours mieux que de se défendre à main nue contre un hajhirah.

Leur regard se croisèrent. Il ne semblait pas très dégourdi, aussi se détendit-elle un peu même si son regard restait sévère. Il haletait lourdement, fatigué par sa course. Elle même avait perdu un peu de son souffle, même si elle tentait de le cacher en respirant par le nez. Un gros namur longea le mur, l'éclairant de rouge.

Tu m'auras vachement fait courir ! se plaignit-il. Il était donc vraiment là pour elle, peut-être même l'avait-il suivi depuis la bijouterie.

Pourquoi tu m'as suivie ? Et essaie pas de la jouer fine avec moi. grogna-t-elle d'une traite, fermement campée sur ses pieds.

Il était visiblement aussi pauvre qu'elle, ses vêtements étaient en mauvais état, et la saleté due à sa chute n'améliorait pas son apparence. Peut-être était-il assez désespéré pour la suivre, et espérer soit lui voler son butin, soit avoir une récompense en la ramenant aux autorités. Elle assura un peu mieux sa prise sur son poignard, en profitant pour le faire luire un peu dans un rayon de soleil, comme un scorpion montrant son aiguillon.



Fiche | Questions | Demande de rp


Voir le profil de l'utilisateur

Anva'ar Kordrak
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : Une chemise noire et un pantalon noir coupé au niveau des genoux.
Une veste noire avec capuche.
Deux Dagues en Argent en forme de crocs.
Une pièce d'or en collier, un vieux souvenir.
Du matériel de crochetage.
Un exemplaire de l' "Encyclopédie des animaux de l'Archipel".
Du matériel de dessin.
Un Carnet.
Une petite paire de lunettes.
Messages : 84
Date d'inscription : 22/04/2016
Localisation : N'importe où, du moment qu'il y a quelque chose à voler, ou un animal.
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Petits pégriots deviendront grands    Ven 17 Mar - 20:15

Anva'ar fixait la fille qui se tenait devant lui en brandissant un coutelas d'un regard un peu incrédule. Il ne s'attendait pas trop à ce qu'elle sorte une arme de ses vêtements. "Et ben, pleine de surprises c'te fille !" failli s'exclamer le Hajhira avant de se rendre compte qu'il faudrait mieux ne pas faire de commentaires sur la personne qui était en train de le menacer avec un couteau. Enfin, il n'avait pas vraiment peur de la petite arme qu'elle avait sorti, car il lui suffirait d'un peu de magie et il aurait à sa disposition des griffes acérées et bénéficiant d'une portée supérieure à celle du petit couteau. Des griffes qu'il ne pourrait pas vraiment utiliser à cause de leur poids, bien sûr, elle serviraient juste de moyen d'intimidation au cas où les choses tourneraient mal.

La jeune personne lui faisant face se décida enfin à ouvrir le bouche, lui demandant d'un grognement pourquoi il l'avait suivie. Anva'ar se mit tout à coup à fermer les yeux et se gratter les oreilles. Il venait à peine de se rendre compte qu'il n'avait aucune raison de l'avoir suivie, il l'avait juste fait dans le feu de l'action. Le Hajhira s'apprêta à répondre avant de s'arrêter net. Il était quasiment sûr qu'elle n'en croirait pas un mot. Après tout, une personne qui vous suit en passant par les toits a généralement une bonne raison de le faire. Pris sur le fait, il décida de sortir la première chose qui lui passa par la tête :

"Oh ben, je sais pas trop !" s'exclama-t-il.

Anva'ar se tourna dos à son interlocutrice et enchaîna directement en se frappant le visage avec la paume de sa main. "Oh c'pas possible, qu'est-c'que j'suis débile ..." pensa-t-il. Maintenant elle allait encore plus le suspecter de quelque chose, comme de vouloir lui prendre son butin. Le Hajhira se rappela de la raison qui l'avait poussé à la suivre : cette ville était de toute évidence une voleuse, et peut-être qu'elle pourrait lui apprendre quelques astuces pour voler des trucs sur le marché ! Se parant d'un énorme sourire, il refit face à la fille avant de reprendre d'un ton un peu enjoué :

"En fait, j'avais entendu des gens hurler au voleur, et ça m'a fait un peu peur ... Du coup j'me suis mis à courir. Puis après j't'ai vue en train de courir devant moi, et j'me suis dit que tu pourrais ptêtre m'apprendre comment on fait pour voler des trucs sans se faire repérer ... S'il te plaît ? l'implora-t-il.

Ce n'est qu'après avoir fini sa phrase que Anva'ar réalisa à quel point sa requête était stupide. Personne n'accepterait d'apprendre à un gosse comme lui comment faire pour voler des choses ... Mais la personne en question était un enfant de son âge à peu près, et il se mit à espérer une réponse positive de sa part.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Petits pégriots deviendront grands    


 
Petits pégriots deviendront grands
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: Portail des mondes :: Récits oubliés :: Rp flashback-
Sauter vers: