« comme un enfant abîmé perdu dans les nuits oubliées »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rava Yūlraa
Messages : 1
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 20
avatar

MessageSujet: « comme un enfant abîmé perdu dans les nuits oubliées »   Jeu 9 Fév - 14:14



rava yūlraa

« comme un enfant abîmé perdu dans les nuits oubliées »


imaginer sa vie

৳ âge

৳ rava n’est que normalité. un morceau de roche au milieu d’un champ de pierres. un humain riche de l’amour qu’il destine à sa propre race sans jamais perdre de vue que lui paraît drôlement terne face aux extravagances affichées par les autres espèces.

৳ peuple

৳ classe sociale

lui était accompagné. était. c'est seulement du passé depuis que les cendres de son aimée ont été balancées entre les branches. lui est veuf avec enfant.

৳ lieu de résidence

৳ il se laisse aller à la créativité. il s'abandonne aux appels au secours des perles taillées par les phalanges malhabiles de la marée. c'est un bijoutier, un vrai. il transforme la vulgaire caillasse en quelque chose d'autre. en quelque chose de mieux.

৳ sans guilde — lui est un solitaire. un penseur qui ne se jette dans le monde compliqué que sont les rêves qu'en étant complètement seul et vulnérable. lui n'aime pas assez les autres pour s'attacher à une cause commune, surtout si celle-ci est aussi facultative qu'une perle sur un pendentif.

des lendemains

une baraque, sans doute. un endroit où rentrer, à ce qu’il paraît. c’est petit, sans prétention. lui n’aime pas étaler ses richesses. lui est un peu secret, à tel point qu’il cache ses rêves inavoués sous une existence modeste au cœur d’une bâtisse qui l’est tout autant.
lui possède tant de bouquins qu’il est obligé de leur réserver une pièce gigantesque comparée au reste. un sanctuaire où se perd le marmot aux cheveux blonds et où dansent les rares petites créatures qui pénètrent le foyer sans y être invitées. et il y a les malignes. celles qui s’insinuent jusqu’au niveau qui abrite l’atelier et la boutique. parce que tout brille sur les étagères. parce que tout scintille tellement que les yeux oublient de se clore lorsqu’une âme entre dans l’édifice.

dans un élan d'amour

৳ comment est-il perçu en société ? en privé ? de son point de vue ?
lui se raconte quelconque. de ceux, plus silencieux que le magnolia suspendu à bout de branche, que l’on ne remarque qu’après son départ. qu’après sa chute jusqu’au sol immuable. qu’après sa beauté abîmée par la boue. de ceux qui, d’un naturel effacé, ne parviennent pas à faire d’histoires. lui n’est pas en tort. lui est un homme affable aux yeux des autres ; quelqu’un qui accorde des sourires aux badauds sans jamais paraître là. pas vraiment.

et lyel pourtant dit de son père que c’est une créature similaire au soleil. souvent chaleureux avec ses doigts transparents. hors de portée, surtout. un astre à la lumière étouffée, une étoile à la beauté esquintée qui — lorsqu’elle saute aux prunelles qui l’observe — s’est déjà évaporée ou écrasée.

personne ne ment. personne n’a raison. lui est à peu près tout. lui n’est surtout pas grand chose, si ce n’est lui. un amas de souvenirs édulcorés.

৳ quelle vision a-t-il des autres peuples ?
peuples au pluriel trace une frontière entre des hommes tous nés des mêmes ancêtres ; c’est ce qu’il murmure aux ignares qui chantent qu’être a’ërith change tout. c’est ce qu’il déclare avec un soupçon d’animosité, comme s’il crachait sur la différence pointée du doigt.
comme s’il rêvait de réunir toutes choses sous un nom unique. il ne juge pas l’appartenance à une ethnie, rava. lui préfère trouver des torts à chacun plutôt qu’à tous. neutre par nature, sans doute. trop excentrique pour tailler les oreilles en pointe à ses voisins.

৳ des manies ?


৳ des réactions en cas de provocation ? de danger ? de perte ?


৳ son rapport à la magie ? comment les a-t-il développé ?


৳ à la technologie ?


৳ à la religion ?
lui était tourné vers sa déesse. était. jusqu’à ce qu’elle rappelle son amour de femme à ses côtés et l’empêche d’admirer ses beaux sourires. jusqu’à ce qu’elle arrache le peu qu’il possédât et désirât un jour. mais lui est un homme réaliste. ce qui est né de la poussière y retourne. le moment était seulement venu pour sa tendre moitié. le cours du temps s’est stoppé lorsque les poumons de l’a’ërith ont cessé de se remplir d’oxygène et lui juge plus simple de tenir l’entité supérieure pour responsable plutôt qu’un quelconque mal.
mais il lui arrive de prier.
rarement, pour le salut de son unique héritier.
parfois, où la solitude s’amuse à l’étouffer et qu’il se remémore le visage honni de celle qui lui a échappé pour ne faire qu’un avec la terre.

৳ a-t-il des peurs particulières ?
l’inachevé, une bêtise que d’arrêter le geste en chemin. lui ne supporte pas de mettre un point à quelque chose s’il n’est pas final. la sensation de bâcler lui arrache les entrailles et l’étrangle comme autant de bandits armés. alors il s’obstine. alors il s’aventure sans discontinuer sur des routes qui menacent de céder sous ses pieds. jusqu’à terminer l’ouvrage débuté.

la perte, une félonie destinée à créer le manque. s’il était pirate, lui passerait son temps à lustrer son navire — encore et encore — plutôt qu’à partir au loin s’emparer de richesses tachées par l’hémoglobine. s’il était saint, lui adorerait les anciennes idoles et cracherait sur toutes celles façonnées après son passage fugace en ce monde.
il répare et rapièce les vieilles choses pour ne pas les jeter. pour ne pas perdre les souvenirs auxquels elles sont rattachées.

৳ ses ambitions ?
lui n’est pas de ces âmes qui chérissent la nouveauté et désirent toujours davantage. lui se contente d’observer les étoiles lors de ses nombreuses nuits sans sommeil et du peu qu’il possède. c’est déjà assez. c’est déjà amplement suffisant. c’est une créature obstinée, pourtant. lui n’a souhaité qu’une chose mais si ardemment que l’énergie déployée dans le but de l’arracher à des mains inhabitées par l’amour recommence seulement à retrouver sa carcasse fatiguée.
du reste, lui ne souhaite plus qu’élever sa progéniture à l’abri des ombres oniriques et des lèvres assassines. protéger est son unique volonté.


comme un enfant abîmé

Pour ceux et celles voulant un format plus classique, vous êtes libres de remplir cette partie (ou non). Dans tous les cas, les questions 2, 5, 6, 7, 8 et 9 sont obligatoires (bien que vos réponses pourront être incorporées dans cette partie même).

par la machine du temps

Écrire ici. L'histoire de votre personnage est facultative.

dans un décor inanimé

lyel — du baume à l’usure
lui adore lyel plus que toute autre chose. il est le résultat d’un élan d’amour. celui face auquel il est impossible de faire semblant. celui qui balance les incertitudes sur le bitume où elles se fracassent et s’étiolent comme de autant de cauchemars sans intérêt. lui l’aime tant qu’il est prêt à tout abandonner pour la minuscule silhouette écrasée contre son cœur frénétique. lyel est un môme de quatre minces années. lyel est un morceau de jade fragile qui menace de succomber sous le poids des choses qu’il lui est nécessaire d’assimiler. surtout, lyel est tout ce qu’il reste d’une femme que beaucoup ont oublié. — PNJ


au milieu du bitume

৳ vous pouvez m'appeler carré ou renard.
৳ je suis arrivée grâce au partenariat avec osa'alia.
৳ mes impressions sont plus que bonnes ! je ne serais pas là si ce n'était pas le cas, d'ailleurs. j'aime beaucoup ce petit univers que vous avez su créer. ; w ; ) /
৳ alors là… je ne sais pas vraiment. pour ce qui est de garder mes prédéfinis (il y en aura sûrement un ou deux ♥︎) je ne suis pas contre. pour ce qui est des rps, ça ne me gêne pas non plus. en revanche, si je venais à quitter le forum pour x raisons, j’aimerais que vous supprimiez ma fiche. je ne pense pas que mes écrits méritent d’être plagiés mais comme je ne serais plus là pour m’assurer qu’ils restent bel et bien miens… voilà, voilà. ; w ; ) /

ah, et ! vous remarquerez que j'ai stupidement oublié les majuscules dans mon nom et prénom à l'inscription... si un admin pouvait rectifier ça, ce serait gentil.  


Voir le profil de l'utilisateur

La Fille du Vent
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Guilde : ...
Inventaire : Un collier - une flûte - une ceinture de cuir dont les poches sont remplies de mille et une merveilles - un couteau à la lame fatiguée - un bâton recouvert d’étranges runes - un carnet accompagné d’un crayon grossièrement taillé - une balle d’acrylique ébène - une note écrite accompagnée de quelques pièces - une lettre sous scellé.
Messages : 116
Date d'inscription : 01/09/2016
Localisation : Là où souffle le vent
avatar

MessageSujet: Re: « comme un enfant abîmé perdu dans les nuits oubliées »   Mer 19 Avr - 14:11

Moh, comment ta fiche a été oubliée dans un coin obscur ... Mille excuses pour cela ! Souhaites-tu rester parmi nous ? Si cela est le cas, ta fiche est-elle terminée ?
Promis, cette fois-ci ce sera du rapido presto illico mon coco ! Et si ce n'est pas le cas, nous ne t'en voudrons pas, rassure-toi ! N'hésite pas à donner des nouvelles, et à poser des questions si besoin est !

A bientôooooooooooooot


Je suis la chieuse en chef du forum.
J'aime emmerder tout le monde.
Je suis idiote comme pas permis.
(Et je remercie Sayka-chou pour ce joli message d'amour! )
Voir le profil de l'utilisateur

 
« comme un enfant abîmé perdu dans les nuits oubliées »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: Plateforme d'invocation :: Atelier de confection :: Galerie des personnages-
Sauter vers: