Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Furak Têta-Claque
Inventaire : Une pipe et une flûte, une boussole et une carte, un petit coutelas et une bonne vieille massue en bois Déorl.
Messages : 17
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Gwíldor, près d'Oluv, la plupart du temps. Un peu partout pour le reste du temps !
avatar

MessageSujet: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   Sam 7 Jan - 0:51

Quelle pagaille, non mais je vous jure. Il fait pas bon être à Gwildor en ce moment... Les gens deviennent fous. Tout ça pour quoi ? Un faux roi. Bon, oui d'accord, c'est pas la petite affaire de pacotille qu'on va régler en deux jours. Mais quand même, va bien falloir s'en remettre.
Je l'aimais bien ce Mihert en plus moi. Je l'aime toujours plutôt bien ceci-dit, malin le bougre. Dommage que je n'ai pas tenté ça avant lui tient ! Enfin, ça aurait été juste pour l'amusement, parce que niveau responsabilités et emploi du temps, non merci, je préfère ma vie.

Bref, trop de monde, trop de bruit, trop de tout, y compris dans mon petit coin reculé. Trop d'effervescence dans une période que je voulais calme. C'est quand même fou de pas pourvoir se reposer et d'avoir un peu de tranquillité chez soi, vous croyez pas ? Alors je me suis dit que je serais peut être plus tranquille chez les autres, en Morrokoth par exemple, rendre une petite visite à quelques A'ëriths ! Je les aime pas franchement, mais ils sont plutôt calmes, discrets et leur herbe à pipe est la meilleure sur le marché, quel hasard hein, vraiment !
Alors j'ai pris le premier aéronef qui passait par là, en direction de Pavryon. Croyez-moi qu'il y avait pas grand monde sur les quais au départ de Gwildor. Et tant mieux.

J'avais juste oublié comment elle était perchée leur fichue ville. Je suis pas franchement adepte des endroits où mes pieds touchent plus la terre ferme. Comprenez, on est déjà pas bien grands chez les Galbuk et les arbres sont en général bien assez hauts comme ça.
Malgré ça, je dois admettre que le charme de l'endroit reste agréable, tant pour les paysages que pour l'ambiance. Espérons simplement que les événements récents ne viendront pas me contredire...

Alors me voilà qui entame mon bout de chemin jusqu'à l'auberge la plus proche, histoire de poser mon barda avant d'aller déambuler dans les cimes. Je sors ma pipe que je me colle dans le bec, et mon tabac que je transforme en petites boulettes à fourrer dans la-dite pipe.
Mais ça, c'était sans compter l'énergumène qui s'était planté en plein milieu du chemin. Occupé à mes petites affaires, j'ai pas regardé ce qui se tramait devant moi : collision de bedaine contre une demie-portion, qui m'a fait lâcher mon tabac à pipe, en chute libre contre les racines.

- Nom d'une citrouille ! Mon tabac ! Mais qu'est-ce que tu fous en plein milieu du chemin toi ? C'était du sacrément bon tabac en plus !

Les mains levées au ciel, j'étais pas bien loin de la rambarde - mais pas trop près quand même - à regarder tomber plusieurs heures de quiétude euphorique.
Voir le profil de l'utilisateur

Elenwë Manîthil
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : - Son précieux pendentif
- Quelques pièces
- Son habituel petit carnet
- Des récompenses pour son animalier
Messages : 11
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 26
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   Sam 7 Jan - 11:10

Elenwë était arrivée à Pavryon après plusieurs jours d'un éprouvant voyage. Ses parents avaient économisé pour lui éviter de parcourir seule et à pied le chemin entre son petit village et la cité A'ërith, mais cela n'en restait pas moins éreintant. Il ne lui avait pas été possible de prendre un aéronef, le prix du trajet étant élevé et son village ne disposant bien évidemment pas de l'infrastructure nécessaire. Elle avait donc fait sa route parmi un convoi de marchands. La femme de l'un deux l'avait gentiment accueillie dans sa charrette, lui offrant un confort sommaire mais très appréciée par la jeune femme.

C'est donc aux pieds des immenses arbres qui supportaient la cité qu'Elenwë découvrit Pavryon. La jeune femme en était bouche-bée, toute fatiguée alors envolée. Tout ce qui l'entourait lui semblait à la fois démesuré, magique et majestueux. Par ailleurs, elle n'avait jamais vu autant de monde dans un même endroit, mais bien évidemment cela était tout relatif car elle n'avait jamais quitté son petit village natal. Mais malgré la population se déplaçant sur les passerelles, un certain calme régnait. C'était à la fois reposant et enivrant.
Curieuse de nature, elle décida de faire un tour de la ville-forêt avant de se rendre chez ses futurs patrons et tuteurs. Sortant son fidèle calepin et son crayon, elle commença l'ascension naviguant sur les passerelles d'un pied incertain même si elle ne doutait pas que très vite elle en serait familière. La température était agréable et quelques rayons de soleil filtraient à travers le toit que formaient les feuillages. La jeune femme griffonnait sur son calepin tout en poursuivant son exploration.
Se retrouvant face à un magnifique bâtiment dont l'architecture se mêlait gracieusement à la végétation environnante, l'A'ërith se stoppa afin de le dessiner rapidement. À peine avait-elle esquissé les premiers traits que quelque chose la percuta. Son calepin et son crayon lui échappèrent des mains et ce dernier roula jusqu'au bord de la passerelle avant de chuter plusieurs mètres plus bas. Alors qu'elle se précipitait sur le rebord, regardant impuissante la chute de son crayon préféré, elle vit une silhouette inconnue faire de même, mais de façon bien plus bruyante.

" Nom d'une citrouille ! Mon tabac ! Mais qu'est-ce que tu fous en plein milieu du chemin toi ? C'était du sacrément bon tabac en plus !"

Interloquée par le langage fleuri de celui qui l'avait percuté, Elenwë leva un sourcil. Cependant, il n'avait pas tout à fait tort même s'il n'était pas tout blanc lui-même. La jeune a'ërith aurait dû être plus prudente et se tenir sur le côté.

"Mes excuses monsieur! Je suis confuse, mais voyez, j'ai également perdu quelque chose de valeur dans cet incident…"

Baissant humblement les yeux sur son interlocuteur, elle s'aperçu qu'il s'agissait d'un Galbuk. Méfiante, elle reculant d'un pas malgré sa curiosité et manqua de marcher sur son calepin qui était heureusement tombé à ses pieds contrairement à son crayon. Elle sentit Shan s'agiter dans la sacoche où elle avait entassé les quelques affaires qu'elle avait rassemblé pour sa nouvelle vie. Tout ce brouhaha avait dû interrompre sa sieste. Il sortit du sac et bondit sur son épaule baillant largement tandis que sa maîtresse observait le petit homme replet avec intérêt à la recherche d'un morceau de métal ou autre objet imprégné de cette fameuse "technologie" dont elle avait tant entendu parler.
Voir le profil de l'utilisateur

Furak Têta-Claque
Inventaire : Une pipe et une flûte, une boussole et une carte, un petit coutelas et une bonne vieille massue en bois Déorl.
Messages : 17
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Gwíldor, près d'Oluv, la plupart du temps. Un peu partout pour le reste du temps !
avatar

MessageSujet: Re: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   Lun 9 Jan - 17:58

Regarder vainement la chute de mon herbe a pipe ne m'aiderait nullement à la retrouver, mais je n'arrivais pas à m'en détourner. Quel gâchis... J'en aurais presque eu la larme à l’œil. Le point positif dans l'histoire, c'est que j'étais probablement au bon endroit pour en récupérer rapidement !
Sur cette idée plus réjouissante, je décidais de relever le bout de mon nez et de reculer un peu du vide béant qui s'étalait devant moi. C'est là que je vis cette petite chose en train de s'excuser, me disant avoir elle aussi perdu quelque chose, puis faire un pas en arrière sous l'effet de la surprise. Comme quoi, voyez bien que je leur fais de l'effet à ces demoiselles !
Puis voilà qu'un espèce de truc, que je reconnu quelques instants plus tard comme un griffon, vint se jucher sur son épaule. Sales bestioles ces trucs là, trop têtues. Ou peut être que c'est moi qui suis trop têtu et qui n'arrive pas à les dresser correctement... Possible.
Elle était pas bien épaisse la petite. Enfin. Toujours plus grande que moi, mais pas bien épaisse. Alors je haussais les épaule en bougonnant un peu et en retirant ma pipe du bec, que je fourrais dans ma poche. Plus franchement utile. Pour l'instant.

- Bô... C'est pas si grave que ça. Heureusement qu'on est à Pavryon et que c'est pas ce qui manque par ici !

Je l'observais tout en triturant ma barbe, elle semblait pas bien du coin, un peu timide ou craintive. Franchement pas de quoi par ici... Je vis qu'elle marchait sur un truc.

- Je crois que t'as fais tomber un truc là, regarde à tes pieds. T'es pas du coin hein ? Crois-moi qu'après ça tu t'arrêteras plus en plein milieu du chemin ! T'es venue faire quoi par ici alors ? Puis t'as perdu quoi au juste dans le choc de ma bedaine, peut être bien que je peux te dépanner ?

Et peut être bien qu'elle a de l'herbe à pipe, qui sait ?
Voir le profil de l'utilisateur

Elenwë Manîthil
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : - Son précieux pendentif
- Quelques pièces
- Son habituel petit carnet
- Des récompenses pour son animalier
Messages : 11
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 26
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   Mar 10 Jan - 13:34

Elenwë continua son examen du Glabuk, celui-ci faisant de même. Quelle drôle de conïncidence tout de même, elle venait dans une ville comme Pavryon et la première personne qu'elle rencontrait n'était même pas A'ërith, il n'y avait pas à dire, les grandes villes étaient bien différentes de son village natal!
Le petit homme qui lui faisait face finit par hausser les épaules tout en rangeant une pipe à herbe d'un air résigné. Enlenwë ne fumait pas mais elle avait déjà vu ce genre d'objet à la bouche de quelques anciens du village, ce qui fit qu'elle l'identifia facilement. Rien de très "technologique" dans tout cela pour le moment. C'est alors que le Galbuk se décida à entamer la conversation. Il prenait finalement avec philosophie la perte de son herbe à pipe et devant son attitude plutôt positive, la jeune A'ërith se détendit un peu.

- Je crois que t'as fais tomber un truc là, regarde à tes pieds. T'es pas du coin hein ? Crois-moi qu'après ça tu t'arrêteras plus en plein milieu du chemin ! T'es venue faire quoi par ici alors ? Puis t'as perdu quoi au juste dans le choc de ma bedaine, peut être bien que je peux te dépanner ?

Le barbu lui fit remarquer que son calepin était tombé à ses pieds. Elenwë le ramassa prestement avec un soupir de soulagement, au moins le plus important était encore là. Puis avant même qu'elle puisse le remercier, il reprit la parole en enchaînant les questions tant et si bien que la jeune femme ne savait plus vraiment à laquelle répondre en premier. Elle inspira un bon coup, cet pluie d'interrogations faisant naître un de ses rares sourires timides, avant de répondre aux questions les unes après les autres.

"Merci pour le carnet. Effectivement je ne suis pas d'ici, je viens d'un petit village au nord coincé entre mer, forêt et montagne. Je viens tout juste d'arriver, mon ébahissement était tel que je me suis arrêter pour dessiner ce bâtiment sans m'apercevoir que j'étais au beau milieu du chemin. Mes excuses encore pour la perte de votre herbe à pipe, peut-être pourrais-je vous dédommager?"

A peine eut-elle fait cette proposition qu'elle commença à farfouiller dans son sac à la recherche de la bourse qui contenait les quelques économies que ses parents lui avait donné en attendant de s'être bien installée. Se faisant elle chahuta Shan, qui mécontent d'être ainsi balloté, sauta à terre et se dirigea vers le Galbuk pour le renifler avec curiosité. Alors qu'elle désespérait de trouver sa bourse, elle décida de continuer à répondre docilement aux questions du petit homme replet.

" Et bien pour tout vous dire je suis venue ici car je vais me mettre au service d'une famille de marchands d'animaux exotiques. Voyez-vous j'ai quelques dons dans la pratique du vif, mais je manque de pratique. La femme du marchand est très versée dans cette forme de magie donc en échange de mon apprentissage, du gîte, du couvert et de quelques pièces pour mes menues dépenses, je me mets à leur service aussi bien à la maison qu'à la boutique."

Mettant enfin la main sur la bourse qui essayait tant de se faire discrète, elle la sortit d'un air triomphal avant de poursuivre.

"Je peux surement rembourser votre herbe à pipe, ou du moins une partie. Pour ce que j'ai perdu ne vous inquiétez pas, il ne s'agissait que d'un crayon de peu de valeur si ce n'est la valeur sentimentale qu'il avait. Mais le plus important est que mon carnet soit toujours en ma possession, je ne sais pas ce que je ferai si je le perdais."

Sur ces mots, elle reprit son souffle et attrapa Shan d'une main, celui-ci commençant à devenir franchement inconvenant à renifler son interlocuteur ainsi.
Voir le profil de l'utilisateur

Furak Têta-Claque
Inventaire : Une pipe et une flûte, une boussole et une carte, un petit coutelas et une bonne vieille massue en bois Déorl.
Messages : 17
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Gwíldor, près d'Oluv, la plupart du temps. Un peu partout pour le reste du temps !
avatar

MessageSujet: Re: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   Mer 11 Jan - 17:59

Alors elle se baissa pour ramasser ce qui ressemblait à un petit calepin, un air de soulagement sur le visage. Hmm un truc important apparemment. Et elle devait me trouver bien curieux, ce qui n'était pas faux, à l'évidence, mais entreprit tout de même de répondre à mes questions après une profonde inspiration.
Et j'avais vu juste, nouvelle dans le paysage ! Et artiste en plus, puisqu'elle s'était arrêtée là pour dessiner; quelle idée, en plein milieu d'une passerelle et à cette hauteur ! Je ne pu retenir un vague haussement de sourcils.
Ah, et la voilà qui me parle de dédommagement en farfouillant dans son sac, intéressant ! Pourvu qu'elle en sorte de l'herbe à pipe... Et c'est là-dessus que sa bestiole s'approcha de moi pour me renifler. Tout doux la bécasse, ou elle finira empaillé. Trop occupé à regarder ce machin tout près de moi, je n'entendis que d'une oreille discrète le pourquoi de sa présence à Pavryon, mais j'en saisi bien une chose : magie. Quelque peu déstabilisé, je me dandinais sur place, croisant mes bras sur ma poitrine. Je l'aimais toute de suite un peu moi la demoiselle. Surtout si elle pouvait faire attaquer sa bécasse, là tout de suite à mes pieds.
Elle finit finalement par sortir une bourse de son sac, proposant de me rembourser mon herbe. Ah. Moins intéressant que ce que j'espérais... En même temps, ça aurait été étonnant qu'elle fume la pipe ! Je me détendis un peu lorsque la bestiole s'éloigna.

- Que d'aventures quand on s'éloigne un peu de chez soi, hein ? T'en fais pas va, tu te feras vite à tout ça... Pas la peine de me rembourser cette herbe à pipe, elle m'a pas coûté bien cher.

Ce qui était plutôt vrai. Son propriétaire s'était malencontreusement endormi au mauvais endroit, au mauvais moment, et moi j'étais plutôt réveillé.

- Désolé pour ton crayon du coup. T'es un peu artiste alors si je comprends bien ? Tu dessines toujours tout ce que tu vois ? Ce sera facile par ici de trouver de quoi faire, en tout cas.

Puis mon regard se posait sur son griffon, qui traînait à ses pieds en reniflant à droite à gauche. Je tendis un doigt dans sa direction.

- Pourquoi tu te trimbales avec une bestiole comme ça au juste ? Elle t'est vraiment utile ou c'est juste pour la compagnie ?

J'avoue franchement que je préférerais l'utilité à la compagnie, mais l'un dans l'autre, ça peut quand même être assez intéressant. Mes jusqu'ici mon herbe à pipe m'a toujours suffit comme accompagnement.
Voir le profil de l'utilisateur

Elenwë Manîthil
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : - Son précieux pendentif
- Quelques pièces
- Son habituel petit carnet
- Des récompenses pour son animalier
Messages : 11
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 26
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   Ven 13 Jan - 15:14

Son interlocuteur semblait mal à l'aise face à la présence de Shan à ses pieds. Heureusement Cornélia avait eu le réflexe d'attraper ce dernier avant qu'il ne dépasse les bornes. D'ailleurs, le Galbuk sembla se détendre une fois le griffon hors de portée et reprit aussitôt la conversation.

"Oui en effet, être loin de chez soi est une véritable aventure!" Dit-elle en souriant poliment. "Mais je dois admettre que c'est également très excitant et intéressant. Merci pour vos encouragements, je ne pensais pas en quittant mon village que la première personne que je rencontrerai serait aussi aimable."

Elenwë fut un instant embarrassée par le fait que le Galbuk ne souhaitait pas qu'elle le rembourse. Mais après avoir débattu intérieurement, elle finit par se convaincre que c'était tout aussi bien ainsi car cela lui permettait de ne pas dépenser son petit pécule. L'étranger lui demanda alors si la jeune A'ërith était artiste. Et c'est accompagné d'un rire léger qu'elle le détrompa.

"Oh non, je ne suis pas ce que l'on pourrait appeler une artiste, malgré ce que pourrait laisser croire mon comportement de tout à l'heure. J'ai en fait tendance à noter toute chose nouvelle afin de ne pas l'oublier, un peu comme un carnet de bord. Et quand il s'agit de choses que je vois, je les dessine rapidement avec quelques commentaires. Celui-ci je pense l'utiliser pour illustrer mes correspondances avec mes parents. Cet endroit est tellement incroyable qu'en effet, je ne doute pas de trouver des sujets à mon goût."

Elle lui tendit timidement le carnet.

"Vous pouvez y jeter un œil si vous voulez."

Celui-ci était rempli de notes tracées d'une écriture fine et délicate. On y trouvait de tout, de la recette pour les maux de ventre au vers de quelques poètes célèbres. Et bien sûr des esquisses. Shan en train de chasser une souris, sa maison au milieu de son petit village, le bâtiment qu'elle avait esquissé au moment de sa rencontre avec le petit homme et bien d'autres choses encore. Ses dessins étaient appliqués et de bonne qualité sans pour autant être de véritables chefs-d'œuvre. Laissant le soin au Galbuk de feuilleter son précieux carnet, elle le rassura sur le fait que la perte de son crayon n'était pas si dramatique. Puis ce dernier, désignant Shan du bout du doigt, interrogea Elenwë à son sujet. Elle parut hésiter un instant à ce qu'elle allait dire. Lorsqu'elle lui répondit, ce fut avec une voix remplie d'affection pour son compagnon mais aussi teintée de tristesse.

"C'est mon meilleur ami depuis 7 ans maintenant. Je l'ai vu éclore et grandir. Shan m'a aidé à développer mes pouvoirs également. Il m'a été offert par ma défunte grand-mère... On a un lien très fort tous les deux. Mon don fait que notre connexion est extrêmement puissante. Nous partageons nos émotions et nous communiquons parfois. Il s'agit donc en effet de mon compagnon avant tout mais il peut également me rendre de petits services comme jouer les coursiers. D'autant que ma pratique du vif permet à Shan de comprendre mes intentions très facilement."

Elle poursuivit humblement à propos de ses pouvoirs.

"Mes pouvoirs ne sont pas encore très développés. Avec Shan c'est très facile, mais avec les autres animaux beaucoup moins et encore plus lorsque ce sont des animaux sauvages, d'où la raison de ma présence ici. J'ai un long chemin à parcourir."

S'arrêtant un instant, elle sourit timidement au Galbuk, avant de lancer.

"Au fait, je m'appelle Elenwë. Et vous quel est votre nom?"
Voir le profil de l'utilisateur

Furak Têta-Claque
Inventaire : Une pipe et une flûte, une boussole et une carte, un petit coutelas et une bonne vieille massue en bois Déorl.
Messages : 17
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Gwíldor, près d'Oluv, la plupart du temps. Un peu partout pour le reste du temps !
avatar

MessageSujet: Re: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   Jeu 19 Jan - 18:00

Ah, l'entrain de la jeunesse... Ça laisse rêveur. Bon je suis quand même un peu d'accord avec elle, c'est toujours excitant de quitter son chez soit et de partir à l'aventure, même si le bout de l'aventure, tu le connais déjà, ça n'en reste pas moins... pas ton chez toi quoi !
Je suis un peu déçu d'entendre qu'elle n'est pas vraiment artiste, j'aime bien les artistes moi. Tu sais toujours quand tu entames la conversation, mais tu sais jamais quand et comment ça va finir, et où ça va t'emmener : une autre sorte d'aventure ! Ma foi, tant pis, c'est juste une jeune écervelée qui veut essayer de se rappeler de tout ce qu'elle voit... Quoique, faudrait voir ce qu'elle gribouille pour en être tout à fait sûr. Et je crois bien qu'elle a eu la même idée ! Elle me tend son carnet que je saisis avec gaieté.

- Ah mais que oui, avec grand plaisir que je vais regarder ça !

Je tournais les pages du petit carnet avec gourmandise, allant de surprise en surprise. Elle était aussi artiste que j'étais fumeur de pipe pour dire vrai ! Ses dessins étaient un joli reflet de la réalité de son quotidien, divers et variés, parfois très travaillés, parfois juste esquissés. Bien des choses que je ne saurais faire ! Mes talents à moi se limitent à quelques croquis et plans pour des projets bien souvent éphémères.
Je l'écoute d'une oreille timide évoquer son pouvoir, son don, tous ces trucs un peu magique. Faut quand même avoir un bon grain pour parler à une bestiole et l'entendre vous répondre non, vous trouvez pas ? Rah m'enfin tous ces truc là c'est pas pour moi. Vous aurez beau m'expliquer, ça marchera pas avec moi !

Je referme le carnet et lui tends, avec un air quelque peu dubitatif après l'avoir écoutée.

- C'est fort... intéressant, tout... ça.

Je ne savais que trop ajouter lorsqu'elle me demanda mon nom. Ah, voilà qui était mieux !

- Ma foi, me voilà enchantée jeune Elenwë. Moi c'est Furak Têta-Claque !

Puis je reporte mon attention sur le carnet avec un geste.

- Moi je crois bien que le nom d'artiste ça t'irait bien ! Peu de gens seraient capables de dessiner comme ça, crois-moi, moi le premier ! Tailler ce que tu veux, ça d'accord, surtout des citrouilles d'ailleurs, la pierre et le bois c'est un peu trop surfait comme matériaux, puis c'est trop facile aussi.

Ah la vie d'artiste ! Admirés mais toujours incompris. C'est un peu ma vie, entre autre. Ca... parmi d'autres choses. Et un artiste, ça a besoin de se sustenter plus que quiconque, pour rester créatif !

- Eh si on avançait un peu par là-bas toi et moi ? Il commence à faire faim et soif dans ce pays, qu'est-ce t'en dis ?
Voir le profil de l'utilisateur

Elenwë Manîthil
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : - Son précieux pendentif
- Quelques pièces
- Son habituel petit carnet
- Des récompenses pour son animalier
Messages : 11
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 26
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   Dim 22 Jan - 12:06

L’entrain du Galbuk et son air ravi alors que celui-ci feuilletait le calepin emplissait la jeune femme d’une fierté un peu timide. Elle ne tenait ce carnet que pour son propre usage personnel mais voir quelqu’un apprécier ce qu’elle faisait n’était moins plaisant pour autant.

Alors qu’elle terminait son monologue sur la magie, elle se rendit compte que l’homme était soudain moins à l’aise. Fouillant sa mémoire, elle se souvint que les Galbuks étaient aussi familiers avec la magie qu’elle avec la technologie. Inquiète d’avoir commis un impair, elle changea prestement de sujet et passa aux présentations, qui avaient été oubliées en cours de route. Son compagnon, qui sembla soulagé de voir le sujet changer, lui dit se nommer Furak Têta-Claque. Drôle de nom, il donnait presque envie de rire à l’Aërith mais son éducation ne lui permettrait jamais de se moquer du nom d’autrui. Un nom porte toujours une histoire, il serait malvenu de bafouer celle-ci en s’en moquant légèrement.

C’est donc très poliment qu’elle s’inclina, tout en écoutant le Galbuk poursuivre la discussion.

« Enchantée de faire votre connaissance sieur Têta-Claque. Je vous remercie des ces beaux compliments que vous me faites. Je suis ravie que mes quelques griffonnages vous aient plu. Vous sculptez donc et sur citrouille en plus ! Comme c’est original, j’espère pouvoir un jour voir l’une de vos œuvres. Mais n’avez-vous pas trop de problème pour la conservation de vos citrouilles sculptées, ou bien s’agit-il d’une forme d’art éphémère ? »

Quant à sa proposition d’aller se restaurer un peu, la jeune servante en était ravie car le voyage avait été long et elle n’avait pas mangé depuis un moment déjà. Shan devait lui aussi avoir faim. S’installer quelque part pendant un instant laisserait à son compagnon le temps d’aller chasser quelques rongeurs dans les environs.

« Avec plaisir. J’avoue ne pas encore avoir pris le temps de me restaurer depuis mon arrivée. Et puis, nous allons finir par créer un engorgement sur la passerelle à force de rester ici. Néanmoins, je ne peux vous promettre de rester trop longtemps car je dois aller à la rencontre de mes patrons un peu plus tard.»

Elle suivit donc le Galbuk sagement attendant que celui-ci lui parle un peu plus de son talent pour la sculpture sur citrouille. L’intérêt de la jeune femme pour la question était poli mais aussi sincère. C’était la première fois qu’elle rencontrait un Galbuk qui non seulement s’avérait être fort sympathique, mais en plus était un artiste des plus surprenants. Qui aurait pu penser que ces petits hommes, outre leurs dons pour cette mystérieuse technologie, avaient en plus une âme d’artiste. La jeune femme se retenait à grand peine de griffonner sur son carnet. Elle remettrait ça à plus tard, elle demanderait à son compagnon s’il acceptait qu’elle fasse son portrait et lui pose quelques questions sur son peuple et son monde. Il avait l’air gentil et ouvert, peut-être accepterait-il de se prêter au jeu.
Voir le profil de l'utilisateur

Furak Têta-Claque
Inventaire : Une pipe et une flûte, une boussole et une carte, un petit coutelas et une bonne vieille massue en bois Déorl.
Messages : 17
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Gwíldor, près d'Oluv, la plupart du temps. Un peu partout pour le reste du temps !
avatar

MessageSujet: Re: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   Mar 24 Jan - 17:44

Elle est bien élevée dis-donc la petiote, elle parle bien. Ça va pas durer ça, ils finissent tous par se dérider et se déguinder un jour ou l'autre. Surtout dans une ville comme celle-ci !

C'est donc en descendant la passerelle, tout en évitant de créer un nouvel accident, que je lui parlais de mes sculptures sur citrouilles, sujet qui semblait l'intéresser.

- Oh tu sais, c'est pas bien compliqué. Faut juste imaginer la tronche que tu vas leur donner. Alors c'est sûr que c'est pas un matériau très facile à modeler, parce que c'est vivant quoi, du coup ça peut s'effilocher, ou tomber quand c'est pourri, ou alors tu as des bestioles qui peuvent venir squatter : tout plein de problèmes. Et on peut dire que c'est éphémère. La meilleure conservation, c'est de les manger. En soupe, en jus, en tarte, en petits morceaux, c'est plein de bonnes vitamines et ça donne bon teint. Tiens regardes. Je m'arrête vivement, me tourne vers elle sur la pointe des pieds et tente de lever mon visage le plus haut possible vers le sien. J'ai de belles joues, hein ?

Ça ne dura que quelques secondes et je poursuivis mon chemin en déblatérant de plus belle sur mes citrouilles, parcourant les derniers mètres qui nous éloignaient de ce que je savais être une bonne auberge. J'ai pas dit fréquentable, j'ai dit bonne. Tout dépend la définition que vous y donnez...

- Hop, par-là ! Je tiens la porte à la jeune Elenwë et la suis à l'intérieur.

Peu de monde, tant mieux, on sera plus tranquille. Nous nous frayons un chemin jusqu'à une table baignée de lumière, et je grimpe - difficilement - sur la chaise - d'une hauteur honteuse.

- Ah, ben voilà qui va nous faire du bien ! Je hèle le serveur derrière le bar avec un léger sifflement et le bras levé. Deux pintes par ici, deux ! Et deux plats du jour !

Installé - enfin - confortablement, je reporte mon attention sur la jeune femme.

- Et toi alors, comment tu vas faire pour continuer à dessiner si tu vas travailler tout le temps et te former ?
Voir le profil de l'utilisateur

Elenwë Manîthil
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
Vous voilà prêt à rejoindre une guilde !
Inventaire : - Son précieux pendentif
- Quelques pièces
- Son habituel petit carnet
- Des récompenses pour son animalier
Messages : 11
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 26
JE SUIS SANS GUILDE FIXE
avatar

MessageSujet: Re: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   Sam 28 Jan - 19:07

Les deux compagnons entamèrent leur marche vers un endroit où se restaurer dans la bonne humeur. Furak exposait les quelques inconvénients liés à la conservation de ses citrouilles sculptées, ce qui conforta Elenwë dans l'idée que son art était éphémère. Le Glabuk enchaîna ensuite sur les bienfaits de cet aliment et les différentes façons de le cuisiner ce qui eut pour effet de faire grogner discrètement l'estomac de la demoiselle.

Soudain, le petit homme se stoppa et fit volte-face vers l'A'ërith qui eût un petit sursaut de surprise. Puis, aux mots de ce dernier, elle ne put s'empêcher de rire brièvement. Il était rare qu'elle rit ainsi avec un inconnu, mais son comparse était vraiment un être drôle et surprenant. Le son mélodieux de son rire s'estompa doucement et elle répondit à sa question qui n'en était pas vraiment une par l'affirmative. En effet, Furak avait des joues roses et dodues d'une personne en bonne santé. Les citrouilles semblaient tout à fait profiter à celui-ci.

Sur cet intermède, ils reprirent leur chemin, Elenwë écoutant sagement le Galbuk et faisant de temps à autre une remarque ou posant une question, encourageant le petit homme à poursuivre son exposé. Décidément qui aurait cru que la citrouille était un sujet si vaste!
La jeune femme se laissait guider sans prêter attention à ce qui l'entourait plus que nécessaire. Elle aurait bien le temps plus tard de fureter aux alentours. Pour l'instant, son attention était monopolisée par son drôle de compagnon, tant et si bien qu'elle fut presque surprise quand celui-ci l'arrêta, lui tenant la porte d'une auberge, un peu étrange, grande ouverte.

Faisant patienter un instant le Galbuk, elle tourna son esprit vers Shan qui était perché sur son épaule afin de lui transmettre quelques pensées.
*Je vais rester ici un moment pour me restaurer, va chasser et on se retrouve plus tard. Ne t'éloigne pas trop!*
Shan s'étira paresseusement afin de dégourdir ses ailes. Une onde de chaleur confirma son approbation à sa maîtresse. Puis, après avoir frotté sa tête contre la joue d'Elenwë pour lui dire à plus tard, il prit son envol et disparu dans les arbres. La demoiselle ne put s'empêcher de sourire en ressentant furtivement le plaisir que ressentait son ami pour son premier vol depuis des heures.
Reprenant contact avec la réalité, bien que ce petit échange n'ait duré que brièvement, elle sourit au Galbuk et tout en entrant lui expliqua qu'elle venait d'envoyer Shan se restaurer lui aussi.

L'auberge était peu animée à ce moment de la journée et le duo s'avança parmi le mobilier pour atteindre une table près d'une fenêtre d'où se déversait un agréable flot de lumière. Ce qui fit très  plaisir à l'A'ërith qui n'aurait pas apprécié être installée dans un recoin sombre.
Tous deux s'assirent avec un certain soulagement et à peine cela fut-il fait que Furak lança leur commande à l'aubergiste sans même consulter Elenwë qui n'osa pas lui dire qu'elle ne buvait pas d'alcool.
Il s'adressa ensuite à elle, reportant la conversation sur sa situation.

"Pour tout vous dire sieur Têta-Claque, je ne sais pas encore... Tout ceci est encore bien flou et je ne sais pas vraiment à quoi vont ressembler mes journées à partir de maintenant! Mais je ne doute pas que je trouverai le temps qu'il me faut pour continuer à noircir mon petit carnet. Après tout il est toujours près de moi, il ne me faut qu'un instant pour saisir une image."

Elle lui sourit timidement et se lança.

"Mais au fait, je ne vous ai pas demandé ce que vous faisiez à Pavryon. Êtes-vous ici pour une visite ou pour le travail peut-être? "Elle rougit un peu avant d'ajouter précipitamment. "Vous n'êtes pas obligés de répondre bien entendu, je ne voudrai pas être indiscrète!"

Avant que son compagnon n'ait pu assouvir sa curiosité, ils furent interrompus par l'aubergiste qui leur déposa les deux pintes mousseuses et dégoulinantes qu'ils avaient commandé tout en leur signifiant que leur repas ne tarderait pas.
Voir le profil de l'utilisateur

Furak Têta-Claque
Inventaire : Une pipe et une flûte, une boussole et une carte, un petit coutelas et une bonne vieille massue en bois Déorl.
Messages : 17
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Gwíldor, près d'Oluv, la plupart du temps. Un peu partout pour le reste du temps !
avatar

MessageSujet: Re: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   Lun 20 Fév - 0:55

Elle est d'agréable compagnie cette petite. Charmante, souriante, joviale, elle a le compliment facile et en plus elle rit à mes histoires - quoique, je ne sais pas si je dois bien le prendre ou m'en formaliser, je n'ai encore jeter aucune ânerie sur la table. Boarf, vaut mieux ça qu'une bougresse aigrie qui radote, non ? Elle surtout bien élevée, ça c'est certain. Elle s'est d'ailleurs débarrassée de sa bestiole avant d'entrée dans l'auberge. Elle me donne un peu trop de sieur par-ci par-là, mais ça me donne un air important. J'aime bien ça.

Je l'écoute me dire qu'elle ne sait pas à quelle sauce elle va être mangée ici, mais qu'elle pense tout de même pouvoir trouver des moments pour continuer à remplir son fameux petit carnet. Effectivement, vu son aisance, ça doit lui prendre bien moins que temps qu'à moi pour dessiner quoique se soit. Je lève un sourcil contrit à cette pensée, tout en acceptant avec plaisir la choppe bien garnie qui vient d’apparaître sous mes yeux et que je m'empresse de glisser à mes lèvres. Rien de mieux qu'une bonne bière bien fraîche et bien mousseuse, comme une bonne femme bien en chair et bien ouver... Pardon, je crois que je m'égare.

- Oh moi tu sais, je viens ici comme on va ici ou là pour s'échapper du quotidien, ya pas de secret là-dedans ! Puis l'ambiance est pas terrible en ce moment à Gwildor, pas assez clam à mon goût, et j'ai besoin de me refaire un stock d'herbe à pipe - je lui glisse un clin d'oeil complice - alors c'était l'occasion !

Sur ces paroles, des assiettes de ragoût apparaissent à leur tout sur la table, avec une panière de pain. La faim gronde. Je me saisi bien vite d'une miche de pain que je rompt pour saucer, puis enfourne la bouchée goulûment. La bouche encore à moitié pleine, je reprends quand même mon explication, quelques miettes et postillons se frayant leur chemin à travers ma barbe et jusque dans mon assiette.

- Je viens pas souvent pour du commerce ici, sont un peu trop extravagants. Mais ils ont le sens du divertissement, ça faut le leur accorder ! Alors ya toujours de bons moments de détente. Puis t'es jamais à l'abri de tomber sur un gus qu'a sacrément du talent et de sacrées histoires à raconter aussi !

J'avale une bonne lampée de boisson tout en lui jetant un regard curieux. Elle n'a encore touché à rien.

- Ya qu'eqchose qui cloche ? Tu dois avoir faim pourtant à cette heure là ! T'aimes pas ça le ragoût ?
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]   


 
Pfiu, c'est haut un arbre ! [PV Elenwë Manîthil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoronir :: L'Archipel et ses trésors :: Morrokoth :: Pavryon-
Sauter vers: